Faits-divers

Un Mauricien risque 90 ans de prison en Australie

Aujourd'hui s'ouvre en Australie une affaire peu commune. Dhaneshwar Raj Gooroochurn, un Mauricien de 41 ans qui vit à Sydney, risque 90 ans de prison pour avoir, selon l'acte d'accusation, commandité 9 assassinats à un agent de police en mission d’infiltration dans la prison où il était détenu.


Un Mauricien risque 90 ans de prison en Australie
Le Mauricien Dhaneshwar Raj Gooroochurn, dit "Rajesh", comparait aujourd'hui devant la justice australienne pour avoir commandité l’assassinat de neuf personnes, dont deux ont réellement été commis.

L'histoire commence par une affaire de trafic de cocaïne. Alors en détention à la prison de Long Bay Gaol dans l’Etat de New South Wales depuis 2008, le Mauricien attend son procès mais souhaite faire éliminer des personnes gênantes.

15 000 dollars pour chaque tête

Il ne se doute pas un instant qu'un autre détenu qu'il côtoie au sein des murs de la prison est en réalité un policier infiltré voulant en savoir plus sur deux meurtres dont ont été victimes le témoin à charge du Mauricien ainsi que l'avocat du témoin.

La confiance aidant, le policier infiltré fait croire au trafiquant de drogue qu'il est un tueur à gages. Sans se méfier, Rajesh dévoile alors à son co-détenu son intention d'éliminer d'autres témoins gênants proches de son affaire. Il propose au faux tueur à gages 15 000 dollars australiens (NDLR : environ 11000 euros) pour chaque cible afin que ces derniers ne puissent le confondre à la barre le jour du procès.

Des micros et une défense qui s'avère déjà compromise

Ce que ne savait pas Dhaneshwar Raj Gooroochurn, c'était que son compagnon de cellule était muni d'un micr, enregistrant de ce fait leurs conversations.

Dans sa liste, le Mauricien désigne l’homme qui l’avait dénoncé à la police, et la femme et les enfants de celui-ci. Mais il veut faire place nette et commandite aussi les assassinats des détectives chargés de l’enquête. En tout 7 personnes de plus sont ciblées.


La défense du trafiquant de cocaïne et supposé commanditaire s'avère donc particulièrement difficile pour son avocat devant de telles preuves matérielles.

C’est devant le tribunal de Penrith (ouest de Sydney) qu’il va répondre de ses actes à partir d'aujourd'hui. Il risque dix ans de prison pour chaque délit à cause de la non confusion des peines prévalant dans ce pays.
Vendredi 10 Décembre 2010 - 07:23
Ludovic Grondin
Lu 2366 fois




1.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 10/12/2010 07:56
Décidément l'ordurerie de ces gens là est sans limite... on en connait, capables de tout, vivant au milieu de nous et passant a travers les mailles pour les complicités qu'ils obtiennent dans la corruption politico-judiciaire... Mais ça ne dure qu'un temps et viendra la moment ou...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 08:53 Carambolage à la Possession: 7 voitures impliquées

Samedi 10 Décembre 2016 - 09:45 Saint-Louis: Un conducteur heurté par un bus

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales