Social

Ultimatum à la direction de Carrefour pour relancer les négociations


Ultimatum à la direction de Carrefour pour relancer les négociations
Jean Bernard Caroupaye, Samuel Mouen et Gérard Agathe sont allés à la rencontre de la direction de Carrefour Sainte-Suzanne pour mettre la pression sur le groupe de l'enseigne.

Ils demandent à la direction de Carrefour de mettre en place au plus vite de nouvelles négociations pour que la grève s'arrête et que les 5% d'augmentation que les grévistes demandent leurs soient accordés.

"Si à 13h, on n'a pas de nouvelles de vous pour l'ouverture d'une table ronde, on bloque tout", ont-il lancé. Pour rappel, les grévistes et leurs soutiens menacent de bloquer le magasin de Carrefour Sainte-Clotilde.

Le directeur de Carrefour Sainte-Suzanne a "entendu les demandes" des différents syndicats et associations qui soutiennent les grévistes et a promis de "relayer"  les requêtes à Amaury de Lavigne, le directeur du groupe à la Réunion.

Tout le monde attend donc une réponse de la direction. Celle-ci devrait intervenir à 13h. A noter que le collectif C.mac vient lui aussi d'arriver sur le site de Carrefour Sainte-Suzanne pour apporter son soutien aux employés en grève. Ce conflit devient une vitrine générale du malaise social à la Réunion.
Lundi 13 Mai 2013 - 11:34
Julien Delarue sur place
Lu 2769 fois




1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 13/05/2013 11:47
étrange ? le groupe HAYOT ne dépose pas ses comptes au greffe du tribunal.. encore une société voyou ??

2.Posté par franck le 13/05/2013 12:55
etrange, encore un post (n°1 d'une personne qui sait comment fonctionne une entreprise

3.Posté par Victime le 13/05/2013 13:31 (depuis mobile)
Post 1, la Sogecore ne publiait pas non plus ses comptes au greffe du Tribunal depuis 2001 !!!!
Cette société fait l'objet de dénonciations de blanchiment !
Ces gros se croient tout permis ici et traitent le petit peuple comme des moins que Rien !

4.Posté par Toujours les mêmes le 13/05/2013 13:42
Toujours les mêmes semeurs de m....
jean Bernard Caroupaye, Samuel Mouen, manque plus que le ratenon
En quoi sont ils concernés
Je souhaite que les employés du caroupapaye lui demandent 5% d'augmentation. On va bien rire

5.Posté par Esclavagiste ? le 13/05/2013 13:52
Enfin un vrai combat à défendre !

6.Posté par les employés ne demandent pas la lune le 13/05/2013 14:17
S'entêter à ne pas vouloir négocier me parait une mauvaise attitude.
Si sa méthode ne marche pas chez nous le directeur devrait en tirer toutes les conséquences ...

Un patron doit négocier avec ses employés et ne pas leur témoigner du mépris.
Tel que c'est parti Carrefour va devoir céder et je n'ai pas l'impression que les salariés demandent la lune.
En outre je suis un peu étonné de l'apparente passivité des commerçants de la galerie marchande, ne serait-il pas logique qu'ils soient à côté des employés de Carrefour ?

7.Posté par Éveil citoyen 974 le 13/05/2013 14:29 (depuis mobile)
Le collectif ÉVEIL CITOYEN 974 soutient également ces grévistes ! Il faut arrêter les abus ici ! C'est quoi 50€ pour ces profiteurs? Parlons-en une fois pour toutes des VRAIS MARGES de ces lobbies qui contrôlent toute notre économie depuis des decenn

8.Posté par domi le 13/05/2013 14:42
Les employés sont payés 25% de plus, sans compter les avantages en nature. Leurs demandes sont exagérées et injustifiées. Je trouve scandaleux que les grévistes bloquent le parking qui est un lieu public et empêchent les autres commerçants de travailler ! Ce n'est pas ça, le droit de grève. Toujours ces salops de syndicalistes qui foutent la merde alors qu'ils représentent une minorité.

9.Posté par Séniër, clout a mwin si mon kayamb le 13/05/2013 15:03
Triste spectacle . Ce matin , 7 heures, une type , les yeux révulsés , la bave aux lèvres, assis sur un caddy rempli de 4 packs de 6 bouteilles de rhum charrette psalmodiait :


- Patron ségniër clout a mwin si mon kdi.


Quelle honte.

10.Posté par Colonialisme le 13/05/2013 15:19 (depuis mobile)
Moi et mon frère sommes victimes d'une mise à mort économique et humaine de la part d'un gros concessionnaire dont le PDG est MAGISTRAT prud'homal et le DG gros administrateur du MEDEF ! Les gros se permettent TOUT ici...

11.Posté par Moussajee le 13/05/2013 15:22 (depuis mobile)
Bravo a ces grévistes Pour leur combat. Toute le Reunion devrait les soutenir ! Le petit ne doit plus se laisser faire et tout accepter en regardant les gros s'engraisser encore plus sur le dos du peuple....

12.Posté par Kréoland le 13/05/2013 16:17
Cela est un scoop !!
La zone Canabady, est appelé à changé de nom…bienvenue à békéland..(carrefour, Mr Bricolage, Decathlon, Speedy, Renault,..)

Ce n’était qu’un rêve..mais à méditer !!..les maîtres sont chez nous !

Groupe HAYOT à la Réunion c’est =
Automobiles Réunion (Renault – Dacia - ) – Cotrans (Mercedes, Audi, Volkswagen- Skoda – Mitsubishi - Suzuki..) – Ecore (hyundai..) – Carrefour (Ste Clotilde, Ste Suzanne et prochainement St Pierre) – Mr Bricolage – BPA (Boubon Pièces Auto) –
Speedy - Decathalon – Sorelait (Danone) – Bamyrex Distribution (import/export – produits de marque, alimentaire, entretien…) – REP ( le spécialiste des pneus..Michelin – Kleber – BF Goodrich..) – La Brioche Dorée – Yves Rocher…bon j’arrête là...

13.Posté par dadou le 13/05/2013 19:09
et donc post 16 ça veut dire que le groupe hayot detient le monopole ici !!ce qui serait contraire à la loi!!mais bon ,en republique bananière plus rien ne m'etonne!!aahhh le fric!!

14.Posté par mimi le 13/05/2013 20:05
A Kréoland, auriez vous les reins assez solides pour reprendre ne serait-ce que la plus petite affaire de ce groupe?
Si tel est le cas, positionnez-vous et associez vous à tous les Maloki, qui pensent comme vous et qui se croient capables de mieux mener la barque, de contribuer à soutenir le désert économique locale, de proposer des emplois stables et d'éradiquer le chômage sur l'île s'ils avaient été "à la place de..."

En attendant, réfléchissez un peu: qu'elle serez la situation si ce groupe décidait de fermer petit à petit chacun de ces sites?? Si vous pensez que ça n'est qu'un rêve, dites vous que cela peu devenir rapidement un cauchemar. A méditer aussi...

15.Posté par Kreoland le 13/05/2013 21:29
A Mimi, rassurez vous, il y aura toujours un repreneur que se soit local, national ou etranger à la reprise d'une des enseignes de votre groupe en cas de défaillance qui n'est pas le nombril du monde en passant...À méditer !!!!

16.Posté par mimi le 13/05/2013 23:18
A Kreoland, plus rien à méditer, je vous suis sur ce coup là, car vous semblez très concerné... Mais vous avez raison, et c'est bien connu, les repreneurs se bousculent aux portes de chaque entreprise défaillante...La belle morale. Merci!

17.Posté par nicolas de launay de la perriere le 13/05/2013 23:53
les petits rassemblés sont plus forts que les quelques gros ici ou là.

pour les sociétés citées qui ne déposent pas leurs comptes au greffe, je rappelle que les comités d'entreprises ou comité central d'entreprise voire comité de groupe, ont des leviers d'action sur leurs fonds versées par l'entreprise au titre du fonctionnement du CE pour se faire assister d'un expert libre, ou recourir via les fonds de l'entreprises, à un expert comptable.

dans le premier cas, l'expert libre fait avec les documents obligatoires que doit leur remettre l'entreprise (notamment les mêmes documents qui sont remis aux actionnaires lors de l'AGO d'approbation des comptes).
l'expert comptable désigné par le CE, lui, a un droit étendu d'accès aux documents comptables et financiers de l'entreprise, équivalent à celui du commissaire aux comptes.

encore faut il que les syndicats se mettent d'accord pour oeuvrer dans le sens de l'entreprise et de ses salariés, et non dans un seul sens qui serait l'un ou l'autre.

2. cher franck, on discute quand tu veux de "l'entreprise". il me semble que tu as quelques leçons à recevoir..

8. 25% de plus par rapport à qui ?? demandes injustifiées ?? qu'en savez vous ??

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales