Société

UNEF : "La venue de la Présidente du parti d’extrême droite est une insulte à notre terre de métissage"

Les militants de l'UNEF interpellent dans une tribune écrite les Réunionnais sur la venue de Marine le Pen dans notre île. Une tribune écrite dans "l'optique de dénoncer la banalisation de l'extrême droite et de rappeler les dangers qui s'y rattachent" expliquent-ils. Voici le communiqué.


UNEF : "La venue de la Présidente du parti d’extrême droite est une insulte à notre terre de métissage"
"Alors que Madame Le Pen est en visite dans notre île, nous, étudiants engagés à l’UNEF, nous ne pouvons passer sous silence nos convictions. Nous ne pouvons-nous résigner à nous taire au nom de la démocratie. Nous ne pouvons accepter le discours du Front National car il porte en lui les germes de la division, du rejet et de la haine des uns envers les autres.

Modestement, à travers cette tribune, nous souhaitons faire entendre notre voix, considérant que la venue de la Présidente du parti d’extrême droite est une insulte à notre terre de métissage et de partage. Notre histoire commune, le métissage de notre population, la culture créole en elle-même, représentent la volonté d’un groupe d’individus de vouloir vivre-ensemble dans le respect mutuel et l’acceptation des différences. La diversité des cultures, des religions et des origines de chacun d’entre nous donne à notre île cette beauté reconnue bien au-delà du territoire national.

Pacifistes et respectueux des êtres quels qu’ils soient, nous n’allons pas empêcher La Présidente du Front National de s’exprimer lors de sa visite, nous faisons confiance aux citoyens et notamment aux jeunes pour leur lucidité quant à sa candidature et aux idées nauséabondes qu’elle porte.

Lors du quinquennat qui est en passe de s’achever, nous avons été témoins des désastres de toutes les politiques à penchant nationaliste développées par messieurs Hortefeux et Besson ou encore, l’actuel ministre de l’Intérieur, Claude Guéant qui nous apprend chaque jour que le risque zéro de la bêtise n’existe pas. Cette proximité de la droite avec les idées nationalistes renforce incontestablement le Front National, qui défend d’ailleurs l’idée de refuser le droit au logement dans les résidences universitaires aux étudiants étrangers.

Nous le disons avec force et conviction : l’Université de La Réunion, forte de son rayonnement dans l’Océan Indien, doit pouvoir accueillir les étudiants d’où qu’ils viennent, quel que soit leur nationalité, car le partage des savoirs et des compétences ne doit avoir aucune frontière. Résolument tournés vers l’avenir, nous pensons que les défis que l’humanité doit relever au cours des décennies à venir nécessitent de favoriser la solidarité et la coopération plutôt que la fragmentation. Il est grand temps de construire des ponts, et non plus des murs entre les populations.

Nous n’oublions pas l’histoire du Front National, nous n’oublions pas que les idées défendues par la famille Le Pen mettent en danger la cohésion de notre génération, de nos universités, et de notre île unie dans la diversité. Nous gardons en tête que le Front National de Madame Le Pen n’est aucunement différent de celui de son père, Jean-Marie Le Pen. Seul le visage de la présidence a changé. La nouvelle Présidente poursuit dans la même voie : pour s’exonérer des vrais problèmes auxquels nous sommes confrontés, elle désigne des boucs émissaires qui seraient responsables de tous nos maux.

A cette manière très primitive et simpliste de faire de la politique, nous opposons à notre échelle la complexité des enjeux et donc des réponses à apporter. Les idées du Front National sont celles d’un autre temps, d’une autre époque. Nous en sommes persuadés: notre génération saura impulser de la radicalité en humanité pour que nos démocraties ne soient plus la proie d’extrémistes qui, comme Marine Le Pen, tente de sacrifier sur l’autel du fanatisme, le vivre-ensemble de nos sociétés".
Dimanche 5 Février 2012 - 08:20
.
Lu 1838 fois




1.Posté par P laporte le 05/02/2012 08:58
C'est quoi l'insulte à la république Aniel boyer qui fait 2097 voix aux régionales de 2010 ou JM le pen qui en fait 17469 au présidentielle de 2007 à la Réunion.

qui est le plus dangereux des deux ? je vous donne rendez vous au soir du premier tour si lepen fait moins de 30 000 voix je paye à l'apéro à touusles fachos démagos de Zinfos

Merci de respecter la démocratie. ou alors pas deux poids deux mesures.

bon dimanche

2.Posté par noe2012 le 05/02/2012 09:07
Il est dangereux de diaboliser le FN , ça fait de la pub gratuite pour lui !!!
En ce moment on mélange tout et rien ... un vrai "riz cantonnais" avec sauce piquante !

Ne jamais oublier que "Quand on court après l'esprit, on attrape la sottise." (Montesquieu) , n'est-ce pas ???

3.Posté par Thierry le 05/02/2012 09:09
Combien de métissés se sont mis à croire en sa politique et très particulièrement sur des fonds de propos "comoriens et mahorais dehors".... en oubliant qu'ils sont aussi français....

4.Posté par Manu le 05/02/2012 09:42
Pff nou lé censé être une terre de tolérance et de métissage mais La Réunion même lé raciste ! Quand ou enten certains dire zoreil ou comores par ci par là et encore mi reste correcte dans mes propos ! Y koz même su zot alors na un peu lé pire que l'extrême droite .. donc La Réunion n'est pas ce qu'elle doit être !

Et kan ban politicien y accueil les bras ouvert Sarkozy entre autre !!

Moi je dis oui à la démocratie et la liberté d'opinion et c'est dans les urnes qu'il faut s'exprimer !

Si Le Pen disait des choses un peu dérangeantes, pourquoi beaucoup de français se voient dans leurs idées ? Tout simplement parce que y a un ras le bol des gens qui font la politique et nous prend pour des pions .. même si tous les parti lé pareil !!

5.Posté par Jean Moulin le 05/02/2012 10:01
Diversité bla bla bla métissage bla bla bla vivre ensemble bla bla bla partage bla bla bla l'autre bla bla bla pacifistes bla bla bla respectueux bla bla bla les jeunes bla bla bla différences bla bla bla solidarité bla bla bla coopération bla bla bla acceptation bla bla bla...... germes bla bla bla banalisation bla bla bla dangers bla bla bla rejet bla bla bla haine bla bla bla nauséabondes bla bla bla boucs émissaires bla bla bla primitive bla bla bla du passé bla bla bla simpliste bla bla bla extrémistes bla bla bla fanatiques bla bla bla !!!



Aucun doute à avoir, nos amis de l' UNEF étaient bel et bien présents à l'université Georges Marchais pour le cours de bla bla gauchisant option caricature insignifiante !!!

6.Posté par E Delest le 05/02/2012 10:54
2 d'accord avec la 1ère phrase
plus certains vont vociférer et être montrés à la tele et plus sa côte va monter par réaction
donc les anti MLP (tel ndldlp) font partie de ses meilleurs agents de propagande sans s'en douter

7.Posté par jean jouhis le 05/02/2012 11:33
ya pas plus racisme sous jacent qu'a la reunion
combien de fois n ai je pas entendu "rent out pei zorey" !!
alors que je suis né ici, et mon 1er ancetre, capitaine de vaisseau est arrivé en 1810, après la débacle maritime de Isle de France
les kreol ki critiquent zoreyland .. mais que faisaient ils qd les zoreys developpaient st gilles ? ils les regardaient en riant (et buvant leur rohm) " ca va se casser la figure leurs commerces .."
voila
et là ils critiquent ces povres mahorais qio "osent" leur piquer des boulots dont les kreols ne voulaient pas , content s de leur rmi

ALORS REUNIONNAIS avant vouloir traiter le FN " insulte au metissage"
REGARDE ET BALAIE DEVANT TA PORTE

8.Posté par REKINE le 05/02/2012 11:49
on va encore nous resservir les leperlier... seuls garants de la réunionité !!!! je rêve.

9.Posté par Blatte le 05/02/2012 11:49 (depuis mobile)
L'unef acoquiné au PCF qui n'a jamais remis en question les 12 millions de morts et le goulag. Vous feriez mieux de vou faire petits mais alors tout petits, surtout quand votre chef réunionnais et ses camarades partaient en vacances dans les datchas

10.Posté par Jean Moulin le 05/02/2012 12:01
donc les anti MLP (tel ndldlp) font partie de ses meilleurs agents de propagande sans s'en douter


+++++++++++++

c'est le nouveau type de l'idiot utile looool, c'est assez jouissif comme constat !

11.Posté par Dragon97469 le 05/02/2012 12:05
Mi lé in reyoné su Lyon.Mi lé pas raciste mais mi demande a moins poukoué bandes immigrés quand zot i arrive su la France i gain logement,l'auto(gros 4x4) et en plus des aides sociales alors que nous ti reyoné français i gain pas rien.C vrais ke a la Réunion nou lé soit disant être une terre de tolérance (Com de Manu) mais ici lé pas pareil du tout,bana i vole aou i tué domoun pou 10 euros c komen i fé don.C'est pour ca que mi la ni raciste envers bande domoun comme ça i fous la merde et i profite du système.C'est pour ca que Le pen i sa passer.Si mon commentaire la choque bande reyoné su l'ile bein vien voir ici comment i lé.Ma trouve deux trois réyoné sdf ici et ca lé pas normale.

12.Posté par nicolas de launay de la perriere le 05/02/2012 12:17
6.
faut savoir affronter le Fhaine et ses partisans.
ne rien faire, c'est laisser les idées incidieuses et les contre vérités s'installer dans l'esprit des gens.

la nature a horreur du vide, ne l'oublions pas.

http://www.lepoint.fr/economie/marine-le-pen-l-economie-par-la-nulle-03-02-2012-1427267_28.php

Les principaux candidats à l'élection présidentielle sont tous d'accord. La dette de la France ne peut plus augmenter. Il faut en finir avec les déficits pour enfin réduire l'endettement du pays. Chacun d'eux a fixé un horizon pour revenir à l'équilibre des finances publiques. Pour le gouvernement et François Bayrou, ce sera 2016, pour François Hollande, 2017, et pour Marine Le Pen, 2018. En quête de crédibilité économique, la candidate frontiste a tout particulièrement soigné la présentation de son plan, à coups de conférences de presse. Le 13 janvier, elle a littéralement noyé les journalistes économiques sous les chiffres et les courbes. Objectif : montrer qu'elle est la seule à proposer un modèle économique capable de réduire la dette "sans anéantir la protection sociale".

Marine Le Pen a tellement confiance en ses solutions miracle, qu'elle n'hésite pas à promettre des torrents de dépenses. Quand François Hollande anticipe tout juste 20 milliards de "mesures nouvelles", la candidate frontiste promet pas moins de 220 milliards sur le quinquennat, soit l'équivalent de 10 points de PIB. C'est plus de dix fois plus que le socialiste ! La liste des engagements est impressionnante : 8,5 milliards d'euros pour la justice, 1,2 milliard d'euros pour la sécurité, 32 milliards pour la recherche, 32,4 milliards pour la famille, 35,4 milliards pour les PME et l'industrie, ou encore 64 milliards pour le pouvoir d'achat. Au FN, on rase gratis !

Pour tout financer, la candidate frontiste prévoit bien des recettes. Mais peine à les rendre crédibles. La lutte contre la fraude fiscale et sociale, dont elle attend plus de 67 milliards, n'est pas si simple... Idem pour la lutte contre l'immigration : les recettes attendues d'une baisse de l'immigration légale et de l'expulsion systématique des clandestins n'ont rien d'évident. Les immigrés légaux, notamment, cotisent à la Sécurité sociale !


Protectionnisme et planche à billets


Mais c'est le modèle économique que Marine Le Pen veut adopter qui ne tient pas la route. D'abord le protectionnisme. La candidate promet une exonération de charge de 200 euros pour les salariés modestes, financée par l'instauration d'une "contribution sociale sur les importations". Rien d'autre qu'une taxe de 3 % sur l'ensemble des biens et des services importés en France, une mesure censée rapporter 74 milliards d'euros sur le quinquennat. Mais Marine Le Pen oublie de dire qu'elle serait précisément payée par les Français les plus modestes. Car, au final, c'est bien le consommateur qui devra taper dans son porte-monnaie pour acheter son tee-shirt chinois plus cher... Surtout, la taxe de Marine Le Pen ferait sortir la France de l'OMC et de l'Union européenne, qui interdit d'augmenter sans discernement les droits de douane et de le faire à l'échelle nationale uniquement. Pas seulement par idéologie, mais pour éviter que les autres pays ne prennent des mesures de rétorsion...

Ensuite le retour au franc. Dans l'esprit de Marine Le Pen, cela redonnerait de la compétitivité à la France par la dévaluation. Mais à quel prix ? La candidate précise bien qu'il ne peut s'agir que d'une sortie de l'euro concertée avec les partenaires européens. Encore faut-il les convaincre de laisser tomber ce qu'ils ont eux-mêmes bâti : une monnaie qui réduit les coûts des échanges européens. Si l'euro disparaissait, les entreprises étrangères, qui ont créé 30 000 emplois dans le pays en 2010, n'auraient plus forcément envie de faire de l'Hexagone leur porte d'entrée sur le marché européen...


À supposer que Marine Le Pen fasse preuve de persuasion et que la dette française soit convertie en francs, cela générerait une dépréciation de la monnaie de près de 10 % (selon les chiffres du FN). Avec, à la clé, de l'inflation importée. Le prix de l'essence, des vêtements, et même de l'iPhone, s'envolerait et frapperait particulièrement les Français les plus modestes ! Les gains attendus à l'exportation seraient donc plus que compensés par l'explosion du prix des importations. Les salariés réclameraient à cor et à cri des hausses de salaire, enclenchant par là même une spirale inflationniste destructrice pour la croissance. Les marchés craindraient, à tort ou à raison, de ne jamais être remboursés et fuiraient les titres de dette française.

Laisser tomber la Grèce

Mais Marine Le Pen elle-même ne semble pas croire en une sortie concertée de l'euro. Elle risque en tout cas de la faire exploser purement et simplement en mettant "son veto aux inutiles et ruineux plans de renflouement des pays victimes de l'euro". La Grèce mais aussi le Portugal et l'Irlande tomberaient alors instantanément en situation de défaut. Dans ce scénario noir, les investisseurs fuiraient toute l'Europe et la dette française deviendrait impossible à financer. Privée d'argent frais, Marine Le Pen serait bien en peine de trouver les quelque 180 milliards d'euros par an que la France emprunte chaque année sur les marchés pour refinancer sa dette et combler le déficit budgétaire. Les taux d'intérêt réclamés exploseraient et pousseraient la France au défaut de paiement pur et simple.

Mobiliser l'épargne des Français pour 50 milliards d'euros afin de financer la dette, comme la présidente du Front le promet, ne suffirait pas. Au surplus, cela détournerait cette épargne de l'économie productive, qui en manque déjà. Alors, Marine Le Pen pense avoir trouvé une seconde parade : obliger la Banque de France à financer l'État à hauteur de 100 milliards d'euros par an pour se libérer enfin des marchés financiers et des intérêts qu'ils réclament. Ce qui revient à faire marcher la planche à billets et à renforcer la spirale inflationniste, avec le risque de faire du franc une monnaie de singe.

Faire comme les États-Unis


Les États-Unis, eux, le font bien, réplique Marine Le Pen. Mais l'argument ne tient pas. Washington bénéficie en effet d'un droit particulier lié au rôle encore dominant du dollar dans les échanges internationaux et dispose d'arguments politiques incomparables pour convaincre les pays émergents d'acheter sa dette quelle que soit la valeur du billet vert... Les attaques spéculatives contre certaines monnaies européennes dans les années 80 et 90 montrent que le franc version Marine Le Pen serait beaucoup plus vulnérable que l'euro, dont la valeur a longtemps résisté, malgré la crise financière.

L'autre argument de la présidente du Front, selon lequel "l'UMPS" est favorable à la monétisation de la dette au niveau européen, n'est pas plus convaincant. Car l'euro est une monnaie crédible, grâce à la lutte contre l'inflation poursuivie depuis des années par la BCE. Il en serait tout autrement pour le nouveau franc piloté par Marine Le Pen.

13.Posté par zesper le 05/02/2012 13:06
avez vous au moins écouté son discours sur les Dom Tom ? avant de critiquer et de diaboliser
renseignez vous par vous même comme des individus libres de préjugés votre intolérance et la preuve de votre ignorance et cessez donc de crier avec les loups

14.Posté par vousetesdroles le 05/02/2012 13:12
Il existe une releve a la reunion. Cest Ensemble le mouvement citoyen.

http://www.ensemble-lesite.fr

15.Posté par domtom le 05/02/2012 13:16
MERCREDI 08 FÉVRIER 2012
06:30 : Voyage de Marine Le Pen à la Réunion
Marine Le Pen sera l’invitée de Festival Radio

7h30 – 8h30 : Marine Le Pen sera l’invitée de Matinal Réunion, 1ère radio – télé

9h – 10h : Marine Le Pen sera l’invitée de Radio Free Dom

J'écouterai France Inter ...

16.Posté par JORI le 05/02/2012 13:19
L'UNEF est lui même une insulte à la Démocratie en étant plus sectaire que le FN.

17.Posté par Thierry le 05/02/2012 13:34
A post 13zesper...

AVEZ-VOUS l'histoire des 7 petits chevreaux et du loup....

LE LOUP (ruséet AFFAMé) pour pouvoir les miamer à tremper sa papatte dans de la farine "blanche" COULEUR DES SEVROS...

Il est normal que, s'adressant aux DOM-TOM, terres colorées, elle fasse effet CAMéLéON... ET PRENNE NON PAS couleur farine mais plutôt CACAO....

ZESPER LE CHEVREAU........ ou un messager du loup... Nous on connait l'histoire et SURTOUT la fin de l'histoire..... tel ce grand CON qui StadOR

18.Posté par REKINE le 05/02/2012 13:47
Et surtout, n'oubliez pas d'aller prendre les ordres auprès du grand Paul...

19.Posté par voilà le 05/02/2012 13:49
et surtout ne vous affichez pas ek lé ga la kour... vous ne jouez pas dans la même cour !

20.Posté par voilà le 05/02/2012 13:50
Oubli pa ral si out frin a min !

21.Posté par nicolas de launay de la perriere le 05/02/2012 14:19
13.
ah oui..le retour de la défisc, le système qui fait que le réunionnais de condition moyenne, est privé de toute possibilité d'investissement immobilier..

22.Posté par David Asmodee le 05/02/2012 14:27
Autant je ne partage pas les idées de Marine Le Pen, autant je me demande ce que peut bien apporter à la société un machin comme l'UNEF.

23.Posté par L''Ardechoise le 05/02/2012 17:07
Paul Eluard disait: "Liberté, j'écris ton nom".
Nous devrions, nous, transcrire en plus: "Démocratie, j'écris ton nom".
Elle vient? Point-barre!
Ceux qui adhèrent, c'est leur droit, mais comme je l'ai entendu ce matin, elle n'aurait que 350 signatures, alors où est le problème? elle ne sera pas en lice...

Et si c'est une vrai blonde, elle ne réussira pas en deux jours à devenir couleur cacao, juste peut-être tomate bien mûre...

24.Posté par E Delest le 05/02/2012 18:22
Traduire constamment le N (national) par "Haine" est-il le signe pour ceux qui font cet amalgame choquant qu'ils ont de la haine pour les nations ? Peut-être bien.
Pour ma part je suis attachée aux nations, comme l'ont été De GAULLE et François MITTERRAND, les 2 seuls grands présidents que nous ayons eu.
Quand je lis que ces idées sont celles "d'un autre temps, d'une autre époque" eh bien la destruction des nations est bien réellement "d'un autre temps, d'une autre époque".
François ASSELINEAU, membre de l'UMP jusqu'en 2007 nous rappelle sur la video qu'en 1941 déjà un homme voulait les détruire ...
La similitude entre les slogans de l'époque et la propagande actuelle me parait flagrante.
S'il était encore là De GAULLE résisterait contre ça aujourd'hui ... comme il l'a toujours fait.

25.Posté par domtom le 06/02/2012 04:59
http://www.mediapart.fr/journal/france/181111/les-chers-parrains-du-fn?page_article=2

26.Posté par METISSAGE le 06/02/2012 09:09
Et en plus, il nous ressortent le "METISSAGE" ! Franchement, on aura tout vu. Le métissage, un concept de pacotille pour touristes déglingués !

27.Posté par FRANCIS le 06/02/2012 09:23
Marine le pen et les autres candidats ontle droit et le mérite de dénoncer les dérives et manquements des dirigeants droite et gauche qui sont responsables volontairement ou pas, de la situation grave de la France, et de la Réunion, les étudiants se font des illusions s'ils pensent que leur sort est meilleur,
Écouter les explicationS des candidats au lieu de ressortir les clichés obsolètes, échanges ok, vivre ensemble ok, respecter chacun ok donc respectons marine qui n'est pas son pére, de même que chaque candidat, pas de racisme, ok, et pas de pass- droit non plus,
Tous les hommes sont égaux en droit: laissons venir et parler le FN ; pas de préjuges mais du consensus... et le protectionnisme est vitale pour l'économie Française, sinon le déficit commercial s'aggravera, son programme comme celui des autres n'est pas parfait, mais elle a dénoncé les abus des forces financières et les pressions sur les maires( parrainage) et
Tous les hommes sont égaux en droit: laissons venir et parler le FN ; pas de préjuges mais du consensus..aprés on verra, ne pas se laisser manipuler ...

28.Posté par FRANCIS le 06/02/2012 09:35
lES POLITICIENS ELUS A LA REUNIOIN NE s'inqiétent peu du cout des marchandises importés :

1) les taxes financent régions communes et département donc leurs mandats ausi

2 ils ont les moyens de vivre et acheter

3) l'essence, le tabac l'alcool rapportent aux collectivité

à chaque fois ils demande un observatoire des prix ( oh l'efficacité, observer) alors

Réunionnais débrouillons nous , et revoter plus pour les mêmes qui chaque fois font des alliances, et on développe dans le même sens....route, grande surface,...fête, foire, gaspillages, feux d'artifice,
achetez, voiture gsm,ipod ipad, et ne croyez pas trop aux aides des banques ni des collectivités pour entreprendre Nous sommes des cons sommateurs ......

29.Posté par FRANCIS le 06/02/2012 09:49
unef porte quel germes ? rayonner dans l'océan indien ? faut pas Rever, BAC +5 ET CHERCHER DU TRAVAIL OU ,,,,? canada australie plutot t en France , donc la France c'est aussi la ou des électeurs veulent voter pour Marine ou pour Mélanchon, ou pour les petits candidats qui disent autant de vérité que les grands candidats (droite gauche) , La France ce n'est pas Paris seulement

donc le FNa a autant le droit de s'exprimer que lUNEF; enseigner donc la démocratie et l'économie et vous verrez tous les déréglementation et abus qui enrichissent 1% des nantis au détriment de tous les autres....
Corinne Lepage aussi a compris bien des choses sur la soit-disante crise
Les élus de gauche ne vont _ils pas continuer ce système si hollande est président ?
si , députés , sénateurs, maire conseillers...la vie sera aussi fausse et fragile...
et on continuera d'importer de chine des produits chers et fragiles, voila l'économie de la Réunion

30.Posté par FRANCIS le 06/02/2012 09:52
Contrôler l’immigration, ce n'est pas être raciste, c'est favoriser d'abord les Français, apres on peut être généreux et humaniste.

Qui ne s'occupe pas d'abord de ses enfants, puis invitent les autres ?

31.Posté par FRANCIS le 06/02/2012 09:58
Dans la distribution de poste d'enseignant (voir l'unef), n'est_il pas logique de satisfaire d'abord les demande rgionales(Reunion) aprés on fait venir d'autres qui le souhaitent ?
Pourtant on a fait longtemps l'inverse,
donc les préférences régionales sont légitimes...n'en déplaise

et koz kreol aussi , alors arrete taz à nous et fais croire à nous que la réinion , lé vraiment mélanzé

lé com partout; et kreol le trop zentil, et l'inzitice le partout y compris dan tribinal

aussi dans l'écol, et dans les universités, surtout depuis 5 ans.....

avis à l'UNEF...

32.Posté par payet pays le 06/02/2012 10:06
avis à l'UNEF : n'oubliez pas de corriger mes fautes d’orthographes, car cela compte plus pour renforcer

le parler Français; pendant ce temps, le Réinionais po souffert et marmaille maternelles aussi

alors zot université lé in pé fo 'faux, laisse marine le pen kozé

c'est peut e^tre zot que la met sarkozy en place sinon exkise mon l'erer

33.Posté par payet pays le 06/02/2012 10:23
sortir de l'Euro, est discutable, mais chercher seulement combien coutera un programme n'est pas le seul argument opposable à un candidat

combien coutent les délocalisations ?
les explulsions? les reconduites

les aides sociales ?

les bénéfices et les salaires et rémunarations cachées des investissseurs en bourse ?

la fraude fiscale, en France ?

comment chiffrer les valeurs humaines : dépression, morosité, précarité des emplois, absence des banques chez les petits salaires,( sauf pour achat de voiture), saisi chez les TPME, concurrence déloyale, le combat pour trouver un emploi, le gaspillage dans les activités culturelle, le manque de d'information, l'argent qui met des barrières à la santé, à la connaissance, à la mobilité (Réunion)
entente des opérateurs ou alignement coincidence
et les manipulations électorale corporatisme des administrations , la lenteur, les assurances et banques qui jouent à la bourse au lieu d'aider la population ( emprunts inaccessible)
dépôt de bilan
alors les abus existent, et quel candidat va vraiment faire évoluer la qualité de vie des Français et des réunionnais

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales