Social

Troisième jour de grève au Carrefour de Ste-Suzanne: "Le directeur reste sourd et muet"


Troisième jour de grève au Carrefour de Ste-Suzanne: "Le directeur reste sourd et muet"
Le mouvement ne faiblit pas au Carrefour de Sainte-Suzanne, pour le troisième jour de grève (hors 1er mai). Les salariés bloquent une nouvelle fois depuis ce matin les accès au parking du centre commercial.

Ils réclament une revalorisation salariale de 5% alors que la direction ne leur a proposé, dans le cadre des NAO (négociations annuelles obligatoires), qu'une augmentation de 20 euros bruts par mois jugée très insuffisante par les grévistes. "Le directeur reste sourd et muet, regrette Florence Sanassy, déléguée syndicale CFDT. On a durci le mouvement ce matin. On a complètement fermé l'accès au parking. Il n'y a pratiquement personne dans le magasin", ajoute-t-elle.

En effet, la grande surface, bien qu'ouverte, sonne creux, les clients qui souhaitent faire leur course devant se garer en dehors du parking qui leur est habituellement dédié. Autre problème de taille pour la direction, de nombreuses denrées périssables devront être jetées si la grève devait perdurer.

"Salaire brut moyen de 1810 euros par mois", selon la direction

Ce durcissement intervient après l'envoi d'un communiqué de presse de la direction de Carrefour Sainte-Suzanne aux différentes rédactions, dans lequel "elle tient à rappeler son engagement en faveur des conditions de travail de ses collaborateurs : Les collaborateurs bénéficient d’un 13ème mois de salaire.

Les collaborateurs bénéficient de la participation légale aux bénéfices de l’entreprise, ce qui leur permet de percevoir l’équivalent d’environ 1,3 mois de salaire supplémentaire. Les collaborateurs bénéficient d’un plan d’intéressement trimestriel, de tickets restaurant pris en charge par l’employeur à hauteur de 55%, de bons d’achats et de réductions sur les achats réalisés dans le magasin. Cela permet aux collaborateurs de percevoir l’équivalent d’un salaire brut moyen de 1810€ par mois, soit 26,55% supérieur au SMIC.
"

"Il est en train de rombre le dialogue social"

Un chiffre que contestent fermement les grévistes, dont certains n'hésitent pas à brandir leur fiche de paie pour prouver leur bonne foi : "Je suis payé 1182 euros net par mois, comme la plupart de mes collègues. On touche le SMIC, pas plus", explique l'un d'eux.

Ce chiffre de 1810 euros interpelle la déléguée syndicale, qui ne décolère pas : "Il est en train de parler d'avantages qu'on a acquis dans des négociations antérieures. Il faut qu'il soit franc, il est en train de rompre le dialogue social, souligne Florence Sanassy. Il a pris la participation sur l'année 2012, qui est bloquée pendant cinq ans. Il a ajouté les bons de réduction de 5% pour tout achat dans le magasin et la prime d'intéressement pour aboutir à la somme de 1810 euros. Mais c'est pas ça le vrai calcul. Le vrai calcul, c'est ce qu'on a en fin de mois".  

Après trois jours de grève, le dialogue semble totalement bloqué entre salariés et direction. A ce jour, aucune négociation n'est prévue entre les deux parties.
Vendredi 3 Mai 2013 - 15:00
Lu 1690 fois




1.Posté par David ASMODEE le 03/05/2013 15:38
Se rendent-ils compte qu'ils mettent en danger les emplois des boutiques de la galerie commerciale ?
Pourquoi faut-il à chaque grève adopter un comportement de kaniar ?

2.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 03/05/2013 21:36
méthode antilaise

3.Posté par PokPok le 03/05/2013 20:58
Courage et solidarité face à ces profiteurs

4.Posté par PokPok le 03/05/2013 21:02
Après NOÉ voici venir ASMODJEE le vendeur de tapis

5.Posté par Titi le 04/05/2013 11:02
Méthode de l ogre Martiniquais!!! Vous avez chassés les patrons Réunionnais qui préservaient les emplois à la place du bénéfice !!! Bravo!!

6.Posté par dionysien le 04/05/2013 13:12
Pourquoi à chaque fois il faut en arriver là ( gréve avec blocage du parking ) pour entamer les discutions?
Si j’étais commerçant dans la galerie , je demanderai à être indemnisé .
Pourquoi mettre en avant le fait qu'il soit martiniquais et favoriser ainsi le racisme .
Les profiteurs et autres crapules ( je ne dit pas que ce monsieur en est un ) n'ont pas de nationalité .

7.Posté par David ASMODEE le 04/05/2013 13:35
Pok Pok aurait-il trouvé son pseudo dans le Tango d'enflammation de Madoré ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales