Politique

Trois tracés pour l'entrée de St-Denis, plus qu'un fin octobre


"Nous regrettons que l'entrée Ouest de Saint-Denis n'ait pas été intégrée au projet de nouvelle route du Littoral". Gilbert Annette, maire de Saint-Denis, y est allé de sa petite remarque à l'adresse de la Région.

Une faute visiblement pardonnée si l'on en croit les sourires amicaux échangés en fin de discours. Au-delà des querelles entre collectivités, il n'en reste pas moins que le projet d'entrée de ville côté Ouest à Saint-Denis a du retard à rattraper.

Si l'on en croit les dernières évaluations rendues publiques ce matin en préfecture, la NEO (pour "nouvelle entrée ouest") sera au moins fixée sur sa variante défintive dans quelques jours. "Le comité de pilotage doit se réunir à la fin du mois pour arrêter son choix", signale Christine Annette - Paramé, directrice générale adjointe chargée du développement urbain à la Mairie de Saint-Denis.

Accorder la NRL et la NEO

Trois variantes d'un tracé quasi similaire sont sur le grill. Le premier tracé est appelé le "scénario terrestre" (parce qu'il suit la route actuel en étant proche des bâtiments du Barachois). Le "scénario long", sur le littoral, va quant à lui longer le trait de côte. Enfin, le "scénario intermédiaire" qui longe le trait de côte doit s'infléchir en rentrant plus au Nord pour se rapprocher des bâtiments.

Le 25 février 2011, le président de Région et le maire de St-Denis signaient une convention de partenariat pour la NEO
Le 25 février 2011, le président de Région et le maire de St-Denis signaient une convention de partenariat pour la NEO
En tout état de cause, toutes ces variantes expédient les véhicules en passage sous-terrain. D'une pierre deux coups, et à la manière de la ville de La Possession, le chef-lieu compte bien reconquérir son bord de mer. "C'est la possibilité de réaliser un espace public majeur sur le Barachois sans les véhicules. C'est un Barachois apaisé avec des équipements publics et un cadre agréable tourné vers la mer" que les Dionysiens vont prochainement découvrir, en image de synthèse pour l'instant. Au niveau du Barachois actuel, les seuls véhicules encore autorisés seront ceux du TCSP et les véhicules de livraison.

Reste à faire concorder l'avancée du chantier de la NRL avec celui de l'entrée. Selon les prévisions actuelles, la route du Littoral est programmée pour être livrée en 2019, quand l'entrée Ouest de Saint-Denis devrait l'être en 2020. "Nous ferons en sorte qu'il y ait le moins de décalage possible", assure la DGA, qui agite la menace d'énormes bouchons sur le futur viaduc sans cette continuité.

60.000 véhicules doivent passer chaque jour par Saint-Denis dont 30.000 s'accumulent effectivement dans le centre-ville dionysien.
Jeudi 17 Octobre 2013 - 17:32
LG
Lu 1721 fois




1.Posté par Fab le 17/10/2013 18:41
J'ai bien peur qu'ils nous fassent simplement un genre de boulevard Nord, avec des feux et des giratoires. Pas une véritable déviation type voie rapide avec échangeurs. Donc pour tous ceux qui ne travaillent pas à Saint-Denis mais qui doivent y passer les matins et soirs, il faudra toujours se coltiner cette ambiance boulevard de grande ville avec les feux, la pollution, les klaxons, et le stress qui va avec. Ça ne
pourra pas être pire que maintenant, mais perso j'aurai carrément raccordé la 4 voies de Gilot avec la future NRL..

2.Posté par mékisonkons! le 17/10/2013 19:03
Et oui , juste quelques menus détails à régler genre COMBIEN ça va coûter et QUI va payer , quoique....
ALLEZ LULU RENDS TOI UTILE POUR UNE FOIS ENVOIES LA TUNE ! ha ha ha ha ha !

3.Posté par le bon dieu est arrivé !! le 17/10/2013 20:52 (depuis mobile)
la une du JIR demandait à LuLu de l'aide pour la sécheresse ! la pluie est arrivée !!!!
zilbert est partie avec son petit sac réclamer des sous pour son entrée ouest , la tune est arrivée !!
Saint Lulu... j'étais athée ! je vais devenir croyante !

4.Posté par lebonsens le 17/10/2013 21:21
Ils sont devenus fous, ou va t on sortir des fonds pour une telle réalisation ?

L Etat qui n a plus les moyens va encore faire du déficit donc des emprunts pour réaliser ces ouvrages pour certains insensés et la Mairie de Saint Denis va sortir de l eau d une pierre pour financer ces projets.
Pourquoi a t'on des élus qui n ont aucun bon sens avec le ministre LUREL en tête des nos locaux Zilbert, Didier et tous les autres.
Finalement tout le monde se plaint de la route en "couniche" de l 'UMP Didier Robert qui passerait dans la mer sur un pont mais tout le monde y trouve son compte Roro le dino rouge de la Possession qui saute sur ce projet pour désenclaver sa commune et le Zilbert "du P.S" qui profite aussi pour désenclaver sa ville : forts, forts, ils sont forts.....................

5.Posté par lexus le 17/10/2013 21:25
Cette DGA est un membre de la famille à Anette, que fait elle là Pierrot?


6.Posté par a post 5 le 17/10/2013 22:38 (depuis mobile)
embauchée par l'ananas !!!!

7.Posté par un piéton le 18/10/2013 06:36
4.Posté par lebonsens

Qui va payer ?

L'usager,... grâce au péage comme cela se fait dans tous les pays civilisés où les contribuables ne roulent pas en voiture !!!

8.Posté par Nono le 18/10/2013 08:23
@1 "j'aurai carrément raccordé la 4 voies de Gilot avec la future NRL.. " Tout à fait !!! Le problème, c'est bien la traversée de Saint Denis, pas la route de la corniche. Quel gâchis d'argent public, c'est indécent.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales