Société

Trois policiers blessés récompensés par le directeur général de la police nationale


Trois policiers blessés récompensés par le directeur général de la police nationale
En visite à la Réunion, le directeur général de la police nationale, Frédéric Péchenard, a été reçu solennellement dans les locaux de l'hôtel de police de la rue Malartic à Saint-Denis. Dans la cour, chefs de service, membres du GIPN, du CDI, du commissariat du Chaudron et de la BAC sont regroupés.

Après les avoir salués, Frédéric Péchenard, accompagné du Préfet, Michel Lalande, a déposé une gerbe de fleurs en mémoire des policiers morts pour la France.

L'occasion également de distinguer trois policiers blessés récemment dans l'exercice de leur fonction. "Je suis venu féliciter et encourager les policiers. Les derniers résultats concernant la lutte contre la délinquance sont bons", observe le directeur général.

Le brigadier, Philippe Bigot était en patrouille anti-criminalité dans le quartier du Chaudron lorsqu'un individu lui assène un violent coup à l'aide d'une bouteille en verre sur le côté droit du visage. A ses côtés, le brigadier chef et policier motocycliste, Florent Morel, a été violemment percuté par un véhicule au mois de février dernier alors qu'il intervient dans le cadre d'un contrôle anti-pousse.

Enfin, le gardien de la paix, Frédéric Fontaine, est blessé lors d'une interpellation dans le cadre des dernières violences urbaines, une grenade lui occasionnant de graves brûlures au torse, au bras et à la main gauche.

Si "nous comptons dans nos rangs 37 blessés lors des émeutes, les événements ont été bien maîtrisés", réagit face à la presse le directeur général de la police nationale au regard des dégâts moindres causés du côté des émeutiers.

Frédéric Péchenard a plus globalement annoncé l'arrivée courant de cette année de 12 voitures et 13 deux-roues pour notre département. Il a également confirmé que des travaux importants ont été entérinés pour le commissariat du Port dont la vétusté a été constatée.

Crédit photo : M.Masseaux/Préfecture
Crédit photo : M.Masseaux/Préfecture

Vendredi 16 Mars 2012 - 18:53
Lu 1573 fois




1.Posté par noe2012 le 16/03/2012 20:13
Nos Forces de l'Ordre sont braves ...Ils savent affronter les dangers pour nous donner une vie meilleure ...

Félicitation pour leur bravoure et pour leur professionnalisme !

« Il n'est jamais trop tard pour devenir ce que l’on aurait pu être. » [George Eliot]

2.Posté par Répoublique le 16/03/2012 22:28
Ce triste sire est seulement venu pour préparer la visite de son maître le mois prochain. Attacher les breloques, c'est pour occuper les journaleux et nous les peigne-culs qui votent. Ce personnage est la honte de l'institution,il incarne la sarkozie dans toute sa splendeur, je sais c'était pareil sous les précédents pourceaux élus, c'est pas une raison pour continuer (errare humanum est sed ...)

3.Posté par Méritants le 16/03/2012 22:48
Ils méritent notre reconnaissance ces flics qui bossent dur pour nous permettre de dormir sur nos 2 oreilles.
On les critiquent toujours quand ils nous collent une prune pour le gsm au volant, ou quand ils mettent un gifle à un "jeune" violent, mais n'oublions pas qu'ils sont toujours là pour aider une femme battue, retrouver un marmaille perdu, mettre les violeurs en prison ou sauver un Score au Chaudron ...(ça c'est la blague !).
Merci aux policiers pour leur action quotidienne au service d'une population peu reconnaissante.

Message valable pour les gendarmes et les pompiers...

4.Posté par L'INSOUMIS le 17/03/2012 08:42
i[Enfin, le gardien de la paix, Frédéric Fontaine, est blessé lors d'une interpellation dans le cadre des dernières violences urbaines, u[une grenade ]ului occasionnant de graves brûlures au torse, au bras et à la main gauche.]i

Avec une grenade.....????
Il s'est donc blessé avec son propre matériel...?!

Faut etre doué..!!!
Noé a raison, ils sont vraiment "Braves" et "Professionnels" les commis du Prefet !

5.Posté par yves le 17/03/2012 09:14
moi aussi j'ai été blesse dans mon travail (accident du travail) maintenant travailleur handicaper accident du travail depuis 4 ans après 11 ans de bon et loyaux service et comme décoration j'ai été licencier pour faute grave pendant mon AT. VOILA LE PRIVEE je dois attendre qui pour avoir une medail ou un autre travail France= liberté /égalité/fraternité mon c....!!!!!

6.Posté par Olivier le 17/03/2012 15:30
Le directeur général de la police nationale est ici chez lui n en déplaise à certains obsédés par le président de la république

7.Posté par Arrêtez de faire les kons le 17/03/2012 18:52
Au lieu de pouvoir compter les éclopés chez les flics, il aurait été plus sain dans une société normale de pouvoir compter les éclopés chez les manifestants casseurs-pilleurs.
Ne vous en faites pas, chez les manifestants, c'est zéro dégât, zéro éclopé ... C'est bon, ça va bien pour eux ...
Explications :
Un petit coup de matraque sur le naseau d'un manifestant c'est 20 ans de prison pour le flic, alors que l'inverse, c'est 20 heures de garde à vue, et un rappel à l'ordre (si on a réussi à choper le petit chenapan).
Lorsque la société protège la chie-en-lit, c'est le signe de la décadence. Cette décadence des mœurs va de pair avec la décadence de l'économie. Nous commençons à en sentir les premiers effet : ce que vous appelez la crise n'est qu'une situation normale et irréversible, ce n'est que le début de la glissade sur la planche savonnée (savonnée par qui ? lisez les réactions de lecteurs de ce blog, vous aurez une idée de ce qui représente bien la mentalité de la population actuelle).
En même temps, des pays aux systèmes et aux mentalités plus efficaces montent. Après avoir été nos esclaves, nous serons les leurs car ils ont de la mémoire. La Chine s'est réveillée, elle est la 2e pour le PIB. Vous pouvez commencer à trembler dans vos slips (il faudra que les pays endettés lui payent leurs dettes). Après, il y aura le Brésil (la France est juste devant pour très peu de temps). Il arrivera un jour où nous passerons derrière la Turquie et le Sénégal ...
Pourquoi recule t-on ? Parce que c'est le résultat d'un état d'esprit. Avant on parlait du coq gaulois, maintenant on peut déjà parler du chapon gaulois.

8.Posté par patrick le 17/03/2012 19:51
nimport koi ban emerdeur et magouilleur et grateur de fesse oui c a ceu ki travail ke fo doné tou le merite alé fé met a zot police et prefet avek

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales