Faits-divers

Trois mois de sursis pour le faux moniteur d'auto-école


Trois mois de sursis pour le faux moniteur d'auto-école
 
Son avocat a tenté de le faire passer pour un accompagnateur "bénévole", mais le gérante de l'enseigne "Permis moins cher" était soupçonné d'exercer illégalement la profession de moniteur d'école. Il a été condamné hier à trois mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel et son véhicule de travail non autorisé a été confisqué.

Moyennant 25 euros de l'heure, l'homme de 56 ans qui possédait une voiture à double-commande, jouait les moniteurs d'auto-école sans formation ni diplôme adéquat. Me Mihidoiri Ali a fait valoir le fait que cette somme perçue par son client correspondait à la location du véhicule, et non à l'apprentissage de la conduite. Selon l'avocat, il ne faisait pas payer sa prestation. Une version des faits qui n'a pas convaincu.

Le moniteur qui n'en n'était pas un a été condamné à trois mois de prison avec sursis et sa voiture de location à double-commande lui a été retirée. Plusieurs membres de Conseil national des professionnels de l'automobile étaient présents au tribunal pour prendre connaissance de la sanction prononcée à l'encontre du faux-professionnel.
Mercredi 14 Décembre 2011 - 09:15
.
Lu 1474 fois




1.Posté par Nono le 14/12/2011 10:46
Peut-être était-il meilleur que les autorisés professionnels... et si en plus c'était moins cher...! Au fait, pour comparaison, combien coûte une heure de conduite chez un exerçant légal de la profession ? Juste pour voir !

2.Posté par noe! le 14/12/2011 13:07
C'est pour cela que des gens ne savent pas conduire le matin ?
Au lieu de condamner les chauffards , il serait plus juste de punir les moniteurs d'auto-école qui ont mal enseigné ???

"Partout où ça sent la merde, ça sent l’être. " (Antonin Artaud)

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales