Santé

Trois cliniques réunionnaises sur la liste noire du Ministère de la Santé

Le classement des hôpitaux les plus sûrs a été publiée par le Ministère de la Santé. Pour Roselyne Bachelot, l'amélioration de la continuité des soins et de la qualité de la prise en charge des patients doit passer par une prise de conscience.


La clinique de Sainte-Clotilde fait partie des 162 établissements exclus du classement national
La clinique de Sainte-Clotilde fait partie des 162 établissements exclus du classement national

Les résultats du classement 2009 des hôpitaux nationaux sont tombés et pour le département, ils sont loin d'être brillants. Ce ne sont pas moins de trois cliniques locales qui ont été épinglées à cause du non-respect des exigences légales mises en place en 2005.

Les hôpitaux et cliniques de la Réunion font partie de quatre classements sur sept. Afin de les comprendre, le Ministère de la Santé a établi un panel d'indicateurs permettant de mieux saisir ses résultats.

Chaque établissement a fait l'objet de trois indicateurs que sont le classement général de l'établissement dans son groupe, le score calculé selon 4 critères: A - Les efforts consentis en vue de l'éradication des infections nosocomiales via l'indice Icalin (40% du score total). B - La consommation de solutés hydro-alcooliques : mesure de l'hygiène (30%). C - La consommation d'antibiotiques : plus elle est élevée et plus les germes sont résistants (20%). D - La surveillance des infections opératoires : indicateur Surviso sur le suivi des patients (10%). Le troisième critère est une note comprise entre A et E. Les lettres B (bon) et C (moyen) sont les plus récurrentes localement.

Ce palmarès 2009 résulte des données de l'année 2007 qui ont été collectées et épluchées en 2008. Pour Roselyne Bachelot, les établissements exclus avaient été prévenus depuis 2005 et ils l'ont été parce qu'ils n'étaient pas organisés afin de surveiller la présence d'éventuelles infections sur les sites opératoires. Voici ces classements...

La Liste noire du Ministère de la Santé pour les cliniques supérieures à 100 lits :

Le Port - Clinique Jeanne d'Arc
Le Tampon - Clinique Durieux
Sainte-Clotilde - Clinique de Sainte-Clotilde

Le classement local des 269 cliniques inférieures à 100 lits :

Saint-Denis - Clinique Saint-Vincent - 102ème/269 - Score = 75,24/100 - Note B
Saint-Benoît - Clinique de la Paix - 184ème/269 - Score = 56,08/100 - Note C

Le classement local sur les 325 centres hospitaliers inférieurs à 300 lits :

Saint-Benoît - Centre hospitalier intercommunal - 208ème/325 - Score = 67,78/100 - Note C
Saint-Paul - Centre hospitalier Gabriel Martin - 214ème/325 - Score = 66,85/100 - Note C
Saint-Benoît - Clinique - 270ème/325 - Score = 56,57/100 - Note C

Le classement local sur les 223 centres hospitaliers supérieurs à 300 lits :

Saint-Denis - Centre hospitalier de Bellepierre Félix Guyon : 141ème/223 - Score = 74,33/100 - Note C
Saint-Pierre - Groupe hospitalier Sud Réunion : 190ème/223 - Score = 65,89/100 - Note C
Mardi 27 Janvier 2009 - 10:30
Ludovic Robert
Lu 4760 fois




1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 27/01/2009 12:18
au vu du nombre d'établissements par catégorie, c'est st pierre qui est le plus à la ramasse..

2.Posté par Alexis Newtown le 27/01/2009 12:18
Et après la même Bachelot nous dira qu'on n'a pas besoin de moyens humains supplémentaires?

Et si une société moderne et civilisée était une société ou l'on ne faisait pas d'économie sur la santé de son peuple?

3.Posté par papapio le 27/01/2009 12:48
Quand on évoque les enjeux financiers qui se cachent derrière cette "industrie", les subtilités des subventions distribuées et ses répercutions politiques, on a raison de craindre pour l'avenir...

4.Posté par OLIVIER le 27/01/2009 15:17
Non on n' a pas besoin de moyens supplémentaires mais bien d'une réforme du système de santé. Il est scandaleux que les médecins refusent de faire des gardes dans des maisons de santé juste pour une question de fric...Les urgences sont submergées de petits bobos physiques ou mentaux qui pourraient être traités dans des maisons de santé où seraient aussi présents des travailleurs soçiaux. Les médecins seraient ils devenus des fonctionnaires ne soignant que des petites grippes ç'est à dire prescrivant des remèdes pépères ?
Seuls les Etats Unis dépensent plus que la France pour leur système de santé et des inégalités y subsistent aussi au détriment des classes moyennes.
Que dire par exemple des ophtalmos qui ne font que de la prescription de verres et négligent faute de temps les pathologies graves? Il est anormal de voir leurs cabinets encombrés par des mesures de vue alors que les prescriptions sont désormais valables plusieurs années...

5.Posté par DJANGO le 28/01/2009 19:42
il faudrait que les medecins des urgences travaillent 60 heures par semaine , comme les autres, au lieu de faire 35 heures...

6.Posté par bonvoisin l le 19/03/2015 14:23 (depuis mobile)
Pour la maternité c est comment?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales