Municipales 2014

Trois candidats en un dimanche pour la mairie de Petite-Île


Photo de famille pour l'union de la droite
Photo de famille pour l'union de la droite
Les candidats aux municipales de Petite-Ile ont occupé le terrain ce week-end. Trois d'entre eux ont officialisé ce dimanche leur intention de briguer la succession de Guito Ramoune.

Au nom du PLR d'Huguette Bello, Geneviève Pothin allie la connaissance du terrain - "je suis née et j’ai grandi à Petite-île"- et l'expérience professionnelle dans les administrations. "Cela fait plus de 15 ans que j’exerce des postes à responsabilités au sein de collectivités territoriales", témoigne la candidate du "bon sens", titulaire d’un doctorat en sociologie.

"Territoire né de l’agriculture, Petite-île a un rôle primordial à jouer à l’échelle de l’île dans le nécessaire cheminement vers l’autosuffisance alimentaire. Nous avons des agriculteurs et des artisans au véritable savoir-faire, plus de 90 hectares de terre en friche, un patrimoine culturel et naturel exceptionnel", annonce la candidate de Pour La Réunion.

Geneviève Pothin, candidate du bon sens pour le PLR
Geneviève Pothin, candidate du bon sens pour le PLR
Une autre femme très diplômée brigue la mairie. C'est sur les hauteurs de Grand-Anse que l'avocate Brigitte Hoarau a déclaré officiellement sa candidature sous la bannière de l'union de la droite.  

Pas de difficulté pour l'union de la droite à Petite-Ile

Parmi les invités, Michel Lagourgue (UDI), Frédéric Cadet (élu Petit-Ilois), le sénateur-maire de Saint-Pierre et président de l'UMP Réunion, Michel Fontaine, et le président de Région et président d'Objectif Réunion, Didier Robert.

La candidate d'"Ensemble réveillons Petite-Île" a remercié ses amis de leur soutien, les Petit-Ilois de leur confiance et a dévoilé ses intentions pour "sortir Petite-Île de l'immobilisme et de l'oubli". Un discours qui a été acclamé et salué par les militants et les élus présents qui n'ont pas eu de mal à dégager un seul nom pour une droite unie dans cette commune.

A Grand Anse encore, c'est Jean-Hugues Suzanne pour le PCR qui a annoncé publiquement sa candidature pour les municipales de 2014.

En présence de figures du parti comme Yvan Dejean et Elie Hoarau, le retraité de la fonction publique a justement joué de sa pleine disponibilité pour les administrés. S'il venait à être élu, le candidat investi par le PCR annonce vouloir régler les problèmes de distribution d'eau sur le territoire communal. Favoriser l'implantation de structures créatrices d'emplois, la sécurité des habitants, la mise en place de la réforme des rythmes scolaires sont également au centre d'un programme qu'il compte dévoiler plus précisément début 2014.

Le PCR autour de la candidature de Jean-Hugues Suzanne
Le PCR autour de la candidature de Jean-Hugues Suzanne
Lundi 9 Décembre 2013 - 11:38
LG
Lu 1068 fois




1.Posté par Emmatom le 09/12/2013 12:16
Quel beau chapiteau pour brigitte, mi espère que elle va bien mettre la facture dans son compte de campagne.

2.Posté par ? le 09/12/2013 15:45
Enfin une Avocate, pour défendre certains élus de droite de rentrer au trou bientôt
Et puis Mr FONTAINE n'a pas encore compris que Mr ROBERT est entrain de lui piquer dans le dos, de même que Mme SIGISMAU, y marche contre lui dans la politique qu'il mène
Mme SIGISMAU, y fait campagne dans son dos

3.Posté par laurent le 19/03/2014 00:39
Ha oui petit joueur c vrai zote gratin de gauche les plus jolie un chaque semaine nous na le droit regarde un ministre passer avec not l argent tout ca parce que zot president y boire la tasse arrete un peu dont la gauche mortel la gauche caviar ben oui y fait mal ca inquiéte pas zot pour le compte campagne zot parce que zot dalon su st joseph y louer un chapiteau 2000 personnes plus bancs et en plus employers communaux travail tout la nuit pour 1000 euros de location ca la gauche ca un ! arrete endort le monde avec zote gratin et zot band candidat rose amer

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales