Faits-divers

Trois ans de prison pour un Mauricien en fuite


Iqbal Salamuth a été condamné ce jeudi a trois ans de prison ferme pour vol avec violence sur personne vulnérable. Une peine prononcée en son absence, l'homme ayant pris la fuite, relate ce matin la presse quotidienne régionale. 

En octobre dernier, accompagné par deux complices, il entre par effraction chez une femme âgée de 91 ans à Petite-Ile, la ligote et lui dérobe des bijoux pour un butin d'une valeur de 300 euros. 

Ces deux acolytes seront rapidement interpellés, lui a pris la poudre d'escampette vers l'Ile soeur. Depuis le mois de mai 2015, un mandat d'arrêt international a été lancé pour le retrouver mais pour le moment sans succès. 
Vendredi 29 Janvier 2016 - 07:50
Lu 890 fois




1.Posté par môvélang le 29/01/2016 13:44
on est prêt à vous l'extrader à la condition que vous nous renvoyé vos criminels qui ont sévit chez nous !
Môricien!!!!!!!!

2.Posté par Caffreman le 29/01/2016 15:03
J`avais lu que la police mauricienne l`as déjà coffrer depuis la semaine dernière je crois.
On vous l`offres cousin Réunionnais!

3.Posté par Une p'ite frappe. le 29/01/2016 17:42
Commettre un délit (vol avec violence) sur une personne très âgée pour 300 euros, faut vraiment pas en avoir dans la tronche, ou être aux abois ...

4.Posté par EKOLO le 30/01/2016 20:57
Je me souviens de cette scandaleuse histoire, on en avait parlé dans un article de Zinfos.
J'avais rappelé que dans ces cas-là, une mesure d'expulsion (assortie d'ITF) était possible.

La dame avait été rouée de coups, et malgré ses 91 ans, elle avait miraculeusement survécu.

Le coupable n'avait pas de grandes attaches à la France ; il n'était pas né chez nous, n'avait pas grandi chez nous, en fait il était venu en France en tant que commerçant ambulant.
C'est pour ces cas-là que l'expulsion existe.

J'avais invité la famille de la victime à se rapprocher des services préfectoraux, pour vérifier que cette affaire avait été repérée.
Maintenant que le jugement est tombé, ils devraient téléphoner à la Préfecture pour voir si une mesure d'expulsion sera proposée.

Il n'y a rien de "brun" à vouloir cela : c'est pour ces cas bien précis que l'expulsion existe.
La dame aurait largement pu succomber à ses blessures, si ce n'est y laisser la vie sur le champ.
En plus le principal coupable a pris la fuite, ce qui le rend encore plus abject à mes yeux.
Pas besoin de beaucoup d'imagination pour évaluer ce qu'on ressentirait, s'il s'était agi de notre propre grand-mère.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales