Faits-divers

Trois ans de prison ferme pour avoir tenté de voler un scooter

Deux jeunes de 19 et 20 ans ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Saint-Denis à 3 ans de prison ferme pour avoir tenté de voler le scooter d'un jeune collégien de 14 ans.


Trois ans de prison ferme pour avoir tenté de voler un scooter
Deux jeunes de 19 et 20 ans, Allan Babef et Samuel Rosine, sont déjà connus pas les services de police. Le premier a huit condamnations à son actif et le second onze condamnations. Récemment, Allan Babef avait été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire pour violences volontaires aggravées ayant entrainé plus de huit jours d'incapacité totale de travail, dans l'affaire du passage à tabac d'un automobiliste, en décembre dernier, dans le quartier du Chaudron. (Voir l'article).

Les deux jeunes comparaissaient, hier, devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis pour une autre affaire : une tentative de vol de scooter appartenant à un jeune collégien de 14 ans.

Ils vident une bombe de gaz lacrymogène

Les faits remontent au 15 février dernier aux alentours de 16h30 à la sortie des cours du Collège Saint-Michel à Saint-Denis. Les deux dalons voient un collégien sortir en scooter et tentent de lui voler. Le collégien aperçoit les deux jeunes et décident de partir mais il est rattrapé par Samuel et Allan. Ces derniers vident une bombe de gaz lacrymogène sur la victime, mais le collégien parvient à s'enfuir pour se réfugier un peu plus loin dans une station service.

Sous le choc, la jeune victime parvient à prévenir la police. Samuel et Allan seront interpellés quelques minutes après les faits.

Sous contrôle judiciaire

Lors de l'audience au tribunal, le président Niel rappelle que les deux jeunes sont sous contrôle judiciaire et que l'un d'eux, Samuel Rosine, sortait d'un rendez-vous dans la matinée avec son éducateur au SPIP (Service de probation et d'insertion). De plus, le jeune homme était sorti de prison en novembre dernier.

Devant les faits de récidives et l'échec des tentatives de réinsertion, les réquisitions du procureur ont été suivies, les deux jeunes ont été condamnés à trois de prison ferme avec mandat de dépôt et 2.000 euros de dommages et intérêts pour la victime.
Samedi 19 Février 2011 - 09:50
Julien Delarue
Lu 2245 fois




1.Posté par noe974 le 19/02/2011 10:24
Une raclée aurait eu plus d'impact que la geôle ...
La justice est ainsi faite .... Ces jeunes sortiront aigris par la société et deviendront de futurs gangsters ...
Le manque d'amour des parents , l'abandon des valeurs , l'abandon des aides ...un coctail explosif ...

2.Posté par cassepapaye le 19/02/2011 10:34
qui dit que les juges sont laxistes et trop cléments ?

3.Posté par Cambronne le 19/02/2011 11:04
2.Posté par cassepapaye le 19/02/2011 10:34
qui dit que les juges sont laxistes et trop cléments ?

Vous oubliez mon cher les prédispositions pour nos valeureux z'élus , je n'évoquerais que les mis en examens , et ceux qui gaspillent l'argent public , suffit de voir comment les protagonistes de la Sémita une affaire ou il y a eu enrichissement personnel pour certains car les millions d'euros détournés ne seront jamais remboursés , ensuite l'on s'étonne de l'augmentation des impôts sur Saint Pierre, suffirait de rentrer dans la gestion du bazar de la Civis pour mieux comprendre les dérives, cette argent aurait pu partir vers d'autres investissements plus utile

4.Posté par Coco le 19/02/2011 11:45 (depuis mobile)
Mete la peine de mort direk c zordur dla société lé irékupérabl sa!

5.Posté par le congo chez tintin le 19/02/2011 12:42
Enfin, vu leur palmarès il était plus qu'urgent de les ré éduquer !

Post 2, 3 ans c'est pas si long que ça au vu de leur casier...aux states c'était prison à vie !

6.Posté par Cambronne le 19/02/2011 14:28
5.Posté par le congo chez tintin le 19/02/2011 12:42

Génial alors pour quoi nos politiques corrompus sont toujours dehors , lorsque l'on pense que l'escroc bernard MadoFF doit purger une peine de 150 ANS?
je suis curieux d'avance de voir les tronches de cakes dans l'affaire de la Sémita pour passer le Cap de Bonne Espérance

7.Posté par potrick le 19/02/2011 14:57
est-ce qui va valoir à chaque fois attendre que se soit un gosse de riche qui soit agressé pour qu'il y ait une peine significative?

8.Posté par maya la grâce le 19/02/2011 15:42
On doit supprimer ces vermines par l'éducation forcée et obligatoire ...
On ne s'attaque pas aux petits riches qui ont travaillé dur pour avoir ces quelques millions d'€ ...
Mes enfants sortent bien accompagnés de 3 gros bras quand ils vont dans l'école privée bien côtée... pour les protéger et ils sont aussi armés d'un bidon de gaz ...au cas où !!! pour se défendre contre certains mauvais garnements .

Les puces de la République ne sont pas méchantes mais mal aimées ...les enfermer c'est en faire des grands méchants plus tard !

9.Posté par citoyen le 19/02/2011 18:48
7.Posté par potrick le 19/02/2011 14:57

Je passe sur la syntaxe (Est-ce qu'il va falloir au lieu de "est-ce qui va valoir") et m'arrête au raisonnement : ils auraient été arrêtés parce que c'est un "gosse de riche"?

Ah bon, donc à Saint-Michel, y'a que des "gosses de riches"?

Et dans le genre, le Babel et le Rosine, gosse de pauvres?

Un peu réducteur le raisonnement, non?

N'est-ce pas plutôt par que la victime a eu le réflexe de téléphoner et que les 2 lascars sont de jeunes récivistes, que la réaction de la police a été rapide?

Les vraies et bonnes questions sont plutôt à mon avis : faut-il que des agresseurs soient récidivistes pour qu'il y ait intervention de la police? Le fait-elle systématiquement dans les autres cas?

10.Posté par polo974 le 20/02/2011 10:53
Comme souvent, le titre est mal choisi:
"pour avoir tenté de voler un scooter" devrait être:
"pour avoir agressé la victime de leur tentative de vol"

Bon ok, ça pourrait être plus court, mais l'important est tout de même l'agression, pas le scooter...

11.Posté par Andre Leporc le 20/02/2011 15:00
Si on avait une autre attitude vis-à-vis de ces jeunes comme ceux mis en cause dans ce faits divers , les choses seraient sûrement différentes. Si on les respectait plus, si on les considérait plus au lieu de, sans cesse, les fustiger et des les montrer du doigt systématiquement , leur comportement serait bien différent... Nous sommes tous responsable de cette situation.Vous n’avez pas idée de la douleur, suscité par le rejet que doivent ressentir ces jeunes, presque des enfants, pour en arriver à des gestes aussi désespérés. Ces enfants n’ont t-ils pas le droit eux aussi de vouloir goûter au moins une fois dans leur vie a une vie de luxe que le reste de la population gras-nantie leur expose sans vergogne alors qu’eux ne se contentent que des miettes ? Et si cet excès de vitalité de jeunes n’était que leur manière a eux de gérer un mépris réciproque avec avec une société ouvertement discriminante ? Voire une façon de gérer une frustration matérielle , eux qui sont si souvent prives de tout ? Les violences collectives sont bien souvent chez ces jeunes un moyen de « régler ses comptes avec la société » et d’inverser la violence sociale. On a construit des cités comme le Chaudron, on y a progressivement confiné les pauvres gens, ou l’on pratique à tout va les discriminations à l’embauche, au logement, aux loisirs. Leurs parents ne disaient rien... aujourd’hui la 3ème génération de leur enfants est né dans les mêmes cités, on y a donc concentré la misère, comme aux Etats Unis avec les noirs ou les hispaniques. Aujourd’hui, la criminalité y est omniprésente. Et on s’étonne aujourd’hui de cette violence. Pffff, on crée des problèmes, et ensuite on s’étonne que ça explose...

12.Posté par Jolm76 le 27/02/2011 21:21
Vous n’avez pas idée de la douleur, suscité par le rejet que doivent ressentir ces jeunes, presque des enfants, pour en arriver à des gestes aussi désespérés.


Toi quand tu es désespéré ton premier réflexe est d'aller voler un scooter, en n'oubliant pas bien sur de passer à tabac le conducteur?
Moi quand je désespère je prend du chocolat, un thé bien chaud et je réfléchis à ma situation et comment je peux m'en sortir.

Ces enfants n’ont t-ils pas le droit eux aussi de vouloir goûter au moins une fois dans leur vie a une vie de luxe que le reste de la population gras-nantie leur expose sans vergogne alors qu’eux ne se contentent que des miettes ?


Est-ce en allant voler et nuire à la société que pour autant tu va t'élever dans celle-ci? Il me semble que non. En effet ces jeunes habitent dans des quartiers ou l'élévation sociale est certainement plus difficile qu'ailleurs. Mais ce n'est pas comme ça qu'il réussiront à prendre monter d'un étage dans l’ascenseur social.

Ces deux jeunes cumulent à eux-deux 19 condamnations. Il me semble qu'ils ont été assez avertis et il faut bien que la sanction tombe un jour.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales