Social

Tristes, les salariés de la SIB quittent définitivement le site


Tristes, les salariés de la SIB quittent définitivement le site
Ca y est, c'est fini pour 32 employés (29 ouvriers et 3 cadres) de la SIB. Pas de colère, ni de rébellion, après une matinée remplie de nostalgie et de tristesse, les salariés se sont rassemblés symboliquement dans les locaux.

Puis, Jocelyn Rivière, représentant syndical et salarié avec 22 ans d'ancienneté, a exprimé devant la presse, le coeur gros, leur détermination, lui et ses camarades, de ne pas abandonner leur combat de sitôt : "On ne manquera pas d'aller frapper à la porte de la direction de la SIB, à St-Paul, pour connaître l'avancement des reclassements", a-t-il assuré dans une atmosphère pesante.

Les ouvriers ont quitté le site, certains en larmes, à 14 heures. Ils sont rentrés chez eux sous forme de cortège et, sous les retentissements de klaxons.


Vendredi 4 Avril 2014 - 14:34
Luovic Grondin sur place
Lu 1400 fois




1.Posté par Jean Marc ABROUSSE le 04/04/2014 19:31
j’espère que les syndicats et les ouvriers verrons leurs patron pointer à l'ANPE comme eux !!

2.Posté par noe le 04/04/2014 19:59
Comment en est-on arrivé à ça ?
La faute à qui ?
- aux dirigeants qui n'ont pas su trouver les débouchés ?
- aux employés qui ont fait trop de grève (façon CGTR) ?

Je veux savoir ....

3.Posté par le réunionnais le 04/04/2014 20:37
mwin n'a point de famille direct dedans , mais i fé mal à mwin.
c'est mon sang, c'est la Réunion
les gars tiens bo, de voir, d'entendre lé dur, parlons plus....

4.Posté par David Asmodee le 05/04/2014 11:34
Je ne veux pas forcément pourrir l'ambiance encore plus. Mais actuellement, toute perte d'emploi est quasiment définitive.
Nous sommes dans un pays où on estime que les entreprises ne servent à rien. Rien n'est fait pour les inciter à investir ni même, et ce serait le minimum, à les convaincre de rester. Ce pays et ce gouvernement n'ont pas besoin des entreprises et ils le font savoir.

"Qu'ils s'en aillent tous" disait Mélenchon. Nous y sommes. Seules restent les yeux pour pleurer.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales