Politique

Tribune de Monique Orphé: "Une normalisation du racisme?"

Tribune libre de la député Monique Orphé:


Tribune de Monique Orphé: "Une normalisation du racisme?"
"Le journal d’extrême-droite Minute, par un jeu de mots de très mauvais goût, a franchi une nouvelle étape dans l’expression du racisme. Des propos assumés et qui ont continué à créer des émules. Il y a eu, c’est vrai, quelques laissez-passer dans certains journaux satiriques (Charlie Hebdo notamment) mais comme dirait un certain Desproges "peut-on rire (ou se moquer) de tout avec tout le monde". Nous voyons ici poindre les limites de la liberté d’expression, de la liberté de communication. La parole s’est certes libérée aujourd’hui mais elle n’est plus maîtrisée.

Les nombreux dérapages auxquels nous assistons depuis trop longtemps et en particulier ces derniers mois envers la Garde des Sceaux, Christiane Taubira sont graves et condamnables. Des faits qui ne sont pas nouveaux. L’ex- ministre Rama Yade en avait été victime. De même, dans le sport, des voix s’étaient déjà élevées pour dénoncer ce climat délétère envers les joueurs noirs (je pense notamment à celle de Thierry Henry, de l’équipe de France de Football). Des idées, des comportements qui s’expriment aujourd’hui ouvertement et librement et qui tendent à se banaliser. Ne s’oriente-t-on pas vers la normalisation du racisme ? C’est un risque qui ne doit pas être écarté si nous ne prenons pas garde. La politique du bouc-émissaire n’a jamais fait grandir une démocratie. Ces attaques remettent en cause les fondements de cette démocratie française. Les soubassements de la Nation semblent se fissurer. Les valeurs portées par Notre République sont en passe de s’abîmer. A qui la faute ?

Zola disait que "l’antisémitisme dans les pays où il a une réelle importance n’est jamais que l’arme d’un parti politique ou le résultat d’une situation économique grave". Peut-on dire la même chose du racisme qui se cache sous des expressions diverses. Notamment lorsque celui-ci est relayé par des enfants avec la caution de leurs parents. Les propos tenus sont blessants et heurtent profondément. Notamment toutes ces justifications qui tendraient à légitimer les faits, à les réduire à une évolution normale de notre société. Tous les prétextes sont bons pour masquer le mal-être d’une partie de la population française en manque de repère et qui se replie sur elle-même. Tous ces hommes et toutes ces femmes, qui ont fait de la France d’hier ce qu’elle est aujourd’hui, à savoir une grande puissance, en font à présent les frais.
 
Le visage de la France d’aujourd’hui est à l’image de son Histoire. Celle modelée entre autres par ses conquêtes coloniales mais aussi par ses vagues d’immigration. Il y a pourtant cette volonté affichée de prendre en compte, dans toutes les sphères de la société, cette part métissée de la France. Une volonté en contradiction avec le climat ambiant.

A La Réunion, nous ne sommes pas épargnés par ces mêmes faits ou ces propos similaires même si souvent nous l’excusons en mettant en avant notre métissage et notre vivre-ensemble. Combien de fois ai-je lu ou entendu (sur des réseaux sociaux, des blogs, des radios) des remarques ou commentaires racistes sur des hommes ou femmes de couleur ou sur certaines communautés sans que cela ne choque ou n’interpelle. Cela se passe dans l’indifférence ou on l’interprète comme des faits isolés. Comme d’ailleurs certaines réactions observées après les soutiens à Madame Taubira. Pour certains, il faut revenir à l’essentiel. Combattre et prévenir le racisme, n’est-ce pas aussi un défi à relever ?

C’est parce que nous sommes à La Réunion, parce que nous sommes de cette France métissée, qu’il faut porter le combat. Pour nous et nos enfants qui iront demain affronter le monde. Bien sûr que la parole politique doit s’élever en premier pour dénoncer les comportements xénophobes et racistes, mais il est du devoir de tout un chacun de se sentir concerné. Pour éviter que cette société libre, fraternelle, égalitaire ne soit demain qu’un leurre.

Monique ORPHE"
Mercredi 20 Novembre 2013 - 17:22
Lu 1023 fois




1.Posté par L''''INSOUMIS le 20/11/2013 19:02
"KOMOR DEOR..!"

C'est bien à la Réunion que l'on entend ca...????


Tes théses sont éculées Monique et tes propos sans convictions.

Quant tu veux je te remplace !
Mais avec toutes tes indemnités...

2.Posté par fiertéréunionnaise le 20/11/2013 19:14
la normalisation de l'écran de fumée pour éviter de parler de l'inaction de nos parlementaires en tout cas se répand comme une trainée de poudre. Ah ça pour faire de grande déclaration il y a du monde mais pour régler les problèmes comme aller chercher une enveloppe exceptionnelle auprès du gouvernement pour se sortir de la crise requin ou pour aider à la mise en place de système d'aide efficace il y a plus personne madame la député. Arrêtez de nous bassiner avec vos discours lénifiants, allez bosser !

3.Posté par Laurent le 20/11/2013 19:22
Bingo !... Après Bareight, c'est Orphé qui surf sur le racisme.. Rien d'autre à faire c'est vvai.. tellement ces députés socialistes restent muets sur la politique de leur "Ayrault"... On attend la tribune de Vlody, de Fruteau, et des autres ... A vous dégoûter de la politique ces gens là..

4.Posté par Ernest le 20/11/2013 20:12
Ôté Monique. C'est du réchauffé ta tribune. Tu as mis tout ce temps pour pondre quelques lignes piquées dans tous les communiqués de presse d'il y a quinze jours ? Tout ça pour tenter d'exister politiquement ? Tu fais vraiment pitié comme députée. Profite bien des dernières semaines de ton mandat car tu seras bientôt dépitée lorsque Hollande fera la dissolution de l'assemblée nationale.

5.Posté par Saint Denis D''''Abord ! le 20/11/2013 20:45
Une revenante sur le site numérique !

6.Posté par Zozossi le 20/11/2013 22:56
Au lieu de recopier ce pauvre prêchi-prêcha que se refilent tous les membres interchangeables de la caste politico-médiatique que plus personne ne lit, l'auteur de ce texticule pourrait peut-être se renseigner sur les écrits racistes du poète favori de Taubira, Léon-Gontran Damas, tels que celui-ci:

"Jamais le Blanc ne sera nègre
Car la beauté est nègre
Et nègre la sagesse
Car l’endurance est nègre
Et nègre le courage"...

Stop ou encore?

Alors les leçons de morale, que les prêcheurs (prêcheuses) se les gardent pour eux (elles)!

7.Posté par Dimitri ALAIN le 21/11/2013 06:49
a tous ces postes vous avez sorties la vérité que font réellement nos élus a part faire du réchauffé rien de neuf ou de positif a la réunion il y a une couleur le réunionnais c'est tout nous le somme tous quelque soit notre race couleur religion .

8.Posté par marie le 21/11/2013 07:45
A quand moins de député à la Réunion?

9.Posté par onze le 21/11/2013 07:54
ce texte m'endort. c'est quoi son nom déjà? M.Orphée? ah d'accord...

10.Posté par BOBOK le 21/11/2013 10:15
au post 1 va demander aussi l'avis des Mahorais au sujet des comoriens chez eux oui les clandestins doivent etre explusés car la caf et la secu n'en peut plus

11.Posté par citoyen le 21/11/2013 10:46
"cette société libre, fraternelle, égalitaire", elle parle de quoi là ???? on ne doit pas vivre dans la même société, société qui se dégrade de jour en jour depuis l'arrivée de la gauche.....

12.Posté par Dimitri ALAIN le 23/11/2013 09:34
et oui bobok une vérité de plus que faire maintenant

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales