Faits-divers

Tribunal correctionnel: La honte du pédopornographe


Devant le tribunal correctionnel pour détention d’images à caractère pédopornographique, un père de quatre enfants dit avoir honte.
 
Selon la presse écrite locale, les 300 clichés que regardait l’homme auraient pu être ceux de sa plus jeune fille. " J’ai honte, je me dégoûte", déclare-t-il. Selon le Jir, il a l’impression d’avoir "trahi ses enfants": " Je suis incapable maintenant de les regarder dans les yeux".
 

Car les images sont dures et mettent en scène des enfants très jeunes.
 
Mais son avocat Me Sébastien Navarro rappelle qu’il reconnaît les faits et qu’il est en demande d’aveux.
 
Il est donc condamné à une obligation de soins pendant deux ans.
Samedi 14 Mai 2016 - 07:46
Lu 4181 fois




1.Posté par mat le 14/05/2016 10:28
il est en demande d’aveux? et il veut qu'on avoue quoi? vous vous rendez compte que ça n'a pas de sens?

2.Posté par contribuable et vache à lait. le 14/05/2016 11:48
qu'est ce qui pousse un homme à être comme ça ? n'aurait il pas été un enfant abusé lui même ? on condamne les adultes aujourd'hui, mais on ne suit pas les petites victimes qui ont été abusées... dans 20 ans voire moins s'ils reproduisent ce qu'ils ont vécu, ce sont elles que la société jugera, sans se souvenir de leur traumatisme d'enfant et de comment le cerveau il gère. Et ça, tout le monde s'en fout, on veut du sensationnel, sans se poser la question de l'état de notre sauvagerie humaine. Je ne cautionne biensur pas les actes de ce monsieur, mais je pense que les enfants victimes de ces actes doivent être plus sérieusement suivis, depuis petits et pour toujours parce que c'est un réel trauma,. quand on demande un suivi à un adulte, c'est déjà trop tard ! le mal est refait. c'est n'importe quoi comme d'hab.

3.Posté par Olivier Montfort le 14/05/2016 12:13
Obligation de soins !!! Il est notoire que cette perversion, en particulier ainsi que d'autres perversions sexuelles sont incurables. S'il se dégoute tant , qu'il demande à être euthanasié. Il a de la chance déjà que la presse dans sa grande mansuétude ne livre pas son nom...Comme lorsqu’il s'agit d'une pauvre femme accidentée de la vie...

4.Posté par Theliberator le 14/05/2016 15:51
Ok avec post3 si les faits sont avérés et je dis bien si ils le sont ( présomption d innocence oblige ) je ne comprends pourquoi on ne diffuse ni le nom ni la photo de la personne incriminée je suis persuadé que ca ferait réfléchir beaucoup avant de passer à cet acte abject..

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales