Faits-divers

Tribunal : Vol et recel...il veut se réinsérer


J.M.G. n’a vraiment pas de chance. Des trois prévenus courtoisement invités par le procureur ce jeudi, il est le seul présent. Les trois victimes brillent aussi par leur absence. Qui plus est, JMG n’est pas accusé de vol mais seulement de recel. Avec un léger soupçon de consommation et de détention de zamal. Manque de bol, il est également le seul à avoir deux mentions à son CV judiciaire mais, en revanche, le seul à vouloir se réinsérer aussi.

Une affaire embrouillée comme seuls les apprentis délinquants savent les tisser.

Entre les 22 et 23 mai au Tampon, Mathias et Brandon, deux " bras-cassés ", commencent par se cuiter un peu. Puis, forts de cet EPO éthylique, décident d’aller se refaire quelque part. Où ? Ils n’en savent rien. On verra bien en route. Pompe Shadock !

Passant de nuit devant un garage béant, ils avisent ce qui leur semble être des bouteilles. C’en est bien, des litrons d’alcool, mais alcool périmé. Pas de quoi rebuter ces as de la cambriole-sans-risque. Ils s’en emparent et, plus loin, vident consciencieusement ces récipients tombés du ciel.

Ragaillardis, ils piquent 30 euros dans une voiture, quelques bricoles dans une station-service, et 2 VTT. Dont l’un, « bleu et blanc », est retrouvé chez JMG. Lequel VTT aurait été subtilisé par le fils de sa propre concubine, qui le lui aurait proposé en échange d’une petite ration de zamal. Tope là ! JMG a précisément envie d’offrir un VTT à sa fille. L’engin est en piteux état mais il se fait fort de lui redonner une seconde vie.

Mais JMG n’est pas d’accord avec la façon qu’a la présidente Flauss de relater les faits.

"Ce n’est pas mon beau-fils qui m’a proposé le 'bizness' mais un de ses copains. Je lui ai d’ailleurs demandé si c’était un engin volé et il m’a assuré que non. Parce que, comprenez-vous, madame la présidente, j’ai déjà des mentions à mon casier judiciaire. Je ne voulais pas replonger ".

Il a l’air sincère, le bougre. Et d’ajouter tristement, bras ballants : " Et me revoilà devant vous ! "

Lorsque les enquêteurs ont perquisé sa cambuse, ils ont retrouvé du zamal sur pied et 13 g de " salade ".

"A quoi était destiné ce zamal prêt à être consommé ? " s’enquiert le procureur Zuchowicz. Le reste du dialogue est fort réjouissant : "Parce que ça soulage mes douleurs au bas du dos, monsieur le procureur. Des douleurs très fortes. En attendant que les médecins me soignent.

-Et contre quoi avez-vous échangé le VTT ?

-Contre du zamal, monsieur le procureur.

-Le vendeur avait mal au dos ? s’enquiert un procureur mutin en diable.

-Non ! " admet son vis-à-vis penaud.

Le procureur reconnaît qu’il est difficile de savoir qui a fait quoi, qui a profité de quoi "dans cette bande à géométrie variable ce soir-là; un phénomène récurent en fin de semaine; des jeunes du Tampon décidant d’aller fouiner à La Ravine-des-Cabris; volant au hasard des opportunités…"

L’accusateur a néanmoins tenu compte du fait que le seul présent à la barre semblait sincère dans sa contrition et voulait vraiment se réinsérer. JMG a d’ailleurs fourni à la cour la preuve de son embauche, qui court à partir de lundi.

"Je devais commencer aujourd’hui mais il fallait que je vienne ici !" dit-il sans humour ostentatoire.

Le recel, même involontaire, est prohibé; de même que la cession de zamal, y compris pour offrir un VTT à sa fille. JMG s’en tire avec un timbre-amende de 100 jours à 5 euros pièce. Mathias prend 2 mois avec sursis et Brandon 150 euros d’amende.

Je dois dire qu’il nous a paru plutôt sympa de voir ce grand costaud s’expliquer avec autant de franchise. Nous parions volontiers sur le fait qu’on ne le reverra pas de sitôt devant la correctionnelle. Cette dernière n’est pas forcément l’antre du désespoir absolu ni la tanière du père Fouettard. On te tend une main… tu la saisis ou pas. JMG semble l’avoir saisie.

Jules Bénard
Jeudi 20 Novembre 2014 - 13:24
Jules Bénard
Lu 848 fois




1.Posté par noe le 20/11/2014 13:49
C'est du folklore péi ...
Il fait du troc ...

2.Posté par Porto le 20/11/2014 14:50
Il n'en perd pas une le folklorique noe, ce même s'il n'a rien de consistant à coucher ; mais bon, que ferions-nous sans lui et ses pitreries ?

3.Posté par David Asmodee le 20/11/2014 17:10
-Le vendeur avait mal au dos ? s’enquiert un procureur mutin en diable.


Quel dommage que les magistrats de la justice des voleurs de poules ne soient pas aussi "mutins en diable" quand il s'agit des Copé, Sarkozy, Cahuzac et compagnie....

4.Posté par KLD le 20/11/2014 21:24
ok avec le roi David et Noé , ah Noé ...........et toute sa petite famille et sa descendance biblique .....

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales