Social

Travailleurs étrangers : Syndicats et direction d'EDF se contentent du minimum

Appréciations contrastées au sortir de la réunion entre les syndicats du BTP et la direction d'EDF Réunion. La CGTR évoque une avancée notable même si l'essentiel se jouera sans doute le 18 août.


 
La pluie aura eu raison de la table ronde qui s'éternisait sur le site du chantier de la future centrale EDF du Port. Vers 16h55, direction et syndicalistes sont sortis avec le sentiment du devoir accompli mais sans plus.

Patrick Bressot, directeur régional d’EDF, est le premier à quitter le site sécurisé du chantier. Il est bientôt 17h et la pluie vient pacifier les prises de positions sévères adoptées dans la matinée par les syndicats du BTP.

"La réunion s'est passée dans une ambiance cordiale", annoncera avec décontraction le directeur d'EDF. Il n'a pas tardé à en venir aux faits: "A chaque fois que cela était possible, EDF a privilégié l'embauche locale". Pire, alors que des ouvertures de postes locales auraient été clairement affichées, elles n'ont pas forcément été sollicitées par les Réunionnais, se dédouane le directeur régional qui ne manquera pas de préciser qu'EDF "a toujours respecté le droit du travail". Une réponse aux critiques sur les conditions horaires dantesques de ces 200 ouvriers et techniciens espagnols ou bulgares.

Sur la globalité du chantier, découpé en plusieurs tranches, la présence "locale" varie entre 60 à 70%, sauf en ce qui concerne la partie très spécifique "moteur" de la centrale. "Des compétences spéciales ne se trouvent pas ici car c'est un chantier qui s'ouvre une fois tous les 50 ans", finit-il par concéder.

"Des milliers de Réunionnais vont postuler"

A quelques pas de là, toujours massés devant la grille du portail du chantier, les syndicalistes CGTR et CFDT essayent de savoir ce que le directeur a bien pu dire aux journalistes. Ils livrent à leur tour leur sentiment sur ces quatres heures de discussion.

"Il y a eu une réelle avancée sur un point : celui de l'implication désormais actée de Pole Emploi dans certains postes", avance Jacky Balmine, secrétaire départemental de la CGTR-Bâtiment Travaux Publics. Plus ironique, il y voit déjà des milliers de Réunionnais qui pourront postuler facilement à des postes en tant que "peintre". A charge pour Pole Emploi de ne pas se laisser saturer par les demandes, et c'est une autre paire de manche.

Un autre point devra être abordé dans une semaine : celui de la transformation des heures supplémentaires des travailleurs étrangers (50 à 55 heures par semaine sont évoqués ci et là) en emplois.

Les syndicalistes sont en tout cas, à partir d'aujourd'hui, sollicités par la direction à laquelle ils pourront remettre leurs doléances. S'en suivra une prochaine réunion d'étape (la dernière ?) le 18 août prochain.
Mardi 9 Août 2011 - 17:31
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1947 fois




1.Posté par jean Louis le 09/08/2011 18:32
Et dire qu''un de ces responsables syndicalistes se ventait il y a pas trop si longtemps que son enfant travail dans une entreprise en Europe que jamais personne ne viendra l''embêter là-bas et l''Europe c''est une bonne chose.

2.Posté par Lété temps le 09/08/2011 19:38
Lété temps que les reunionais y réagis.
je dis bien réunionnais, car un réunionnais est quelqu'un qui est né ici, ok. Alors pas de polémique.
Il fo savoir que tout l'argent que EDF recolte à la reunion repart en métropole.
les marchés sont décidés en métropole.

Que font nos élus, ils s'engraisent ou pensent aux elections.

que fait la ville de La Possession.
On ne peut dire quoi que ce soit contre le Port car au Port le premier magistrat a défendu les emplois concernant EDENA. ET POURTANT une grande partie des emplois de edena est sur la possession.

En plus cette centrale va tuer beacoup de Possessionnais dans quelques années.


3.Posté par JORI le 09/08/2011 20:24
En résumé, une manifestation pour apprendre que la majorité des emplois sont couverts par des réunionnais et qu'uniquement ceux demandant des compétences très particulières étaient occupés par des étrangers. CQFD, On peut donc dire qu'il s'agissait bien d'une manifestation à caractère politique plutôt qu'autre chose. Les COCOS veulent occuper le terrain et c'est tout.

4.Posté par taxi-974 le 09/08/2011 21:33
Quand on veut on peux!!
cette centrale était prévue depuis longtemps, alors ne dites pas qu'il n'y avait pas de main d'oeuvre qualifiée, on prévoit, on forme des jeunes locaux et on les embauche
et py cé tout ! :-)

5.Posté par coco Rico le 10/08/2011 07:08
Rico un espagnol travaillant sur le site du port a dit :
"cette réunion, c'est une fiesta au yaourt bulgare..."
Cocorico... non non non il n'est pas coco... Rico !

6.Posté par blacko le 10/08/2011 07:13
Pas un politicien sur l'affaire.
Doit on faire comme à Manchester pour que ces gens bougent ?

7.Posté par Zean Bérick le 10/08/2011 08:55
Tiens, tiens tiens ! C'est pas la gauche qui lutte contre l'extrême droite ? Quand j'entends parler de préférence régionale (écho réunionnais à la préférence nationale d'un le pen ou de son fameux la France aux Français) ou ici de travail pour les Réunionnais, mettre dehors les étrangers, etc., tout cela me fait moyennement rigoler car c'est bien la gôche bobo locale qui est entrain de reprendre les discours nauséabonds. A quand des syndicalistes qui s'en prennent aux politiciens qui recrutent leurs femmes, maîtresses, garçons, filles, cousins, cousines, oncles, tantes, etc. LA IL N'Y EN A AUCUN, ben oui on achète leur silence !
La logique voudrait ici, et en contre-partie, que l'on réexpédie immédiatement à la Réunion tous les Réunionnais en poste en métropole, là c'est sûr ça va être l'usine à gaz par excellence.
A bon entendeur...

8.Posté par datinic le 10/08/2011 13:21
Cet débat est totalement scandaleux..
1. les sociétés ont le droit de recruter ou elles veulent et qui elles veulent.
2. Faut peut-être réfléchir sur des raisons de recrutement d'ailleurs : en fin soit ils ne trouvent pas la compétence à la réunion, qui me n'étonne pas ou ils ont marre de recruter ici pour des raisons des arrêtes maladies, et sur tout des greves et le manque de discipline au niveau du travail.
3. Je rappel nous sommes en europe, et sans des subventions de l'europe la réunion sera encore au moyen age au niveau du développement.
4. les grands gueulles syndicalistes : j'espère que vous vivez un jour la même chose (ou vos enfants) quand vous travaillez à létranger en europe !!


Ce qui est marrante est justement que les syndicaux ne comprennent pas que c'est finalement LEUR FAUTE que les sociétés ne veulent plus récruter les fracaises et spécialement les réunnais ... Toujours tous les moyens sont bons pour faire la grève pour protester, pour faire tout sauf travailler .. !!! Le moment quand les francais et sur tout les syndicaux ont compris que l'argent ne tombe plus du ciel et qu'il faut peut-être travailler un peu plus pour gagner sa crute, à ce moment on peut re-réfléchir à lembauche local ... Voyez la différence des horairs ?? 50 contre 35 .. !!! Si je suis patron et je dois assurer une livraison du chantier dans les délais je préfère le guy qui n'est pas géné de travailler un peu plus !!! 35 heures c'est rien !!! Et encore si ça travaillait vraiment 35 heures .. mais non .. entre les pauses café, pauses cigarette, pause pipi, des retards, et du temps de rangement avant la fin du service ces 35 heures se reduissent souvent à 25 !!!



9.Posté par datinic le 10/08/2011 13:27
et quand je lis des commentaires comme poste 6 j''''ai vraiment l''''impression que nous sommes entourrés ici des débiles mentales ... Depuis quand la violence est une réponse ???

les politcien dans l''''affaire ??? à quoi faire ??? imposer des lois de recrutement local ??? ça voudrait bien dire couper la liberté économique et ensuite qu''''on déclare la terre francaises comme terre rassist .. n''''importe quoi ça ... !!

10.Posté par SA MI NIE le 11/08/2011 10:58
Dans les combats syndicaux beaucoup sont louables mais celui là un d'une hyprocisie sans mesure et je m'en explique.

Demandez voir exiger l'emabuche locale relève d'une discrimination sans pareil, combien d'enfants, de parents, de famille, d'amis avons nous qui travaillent à l'étranger (Belgique, Cananda, Angleterre, Chine....) ? Si de leur côté les citoyens demandaient l'exclusion des Réunionais dans le cadre de leur emploi local, comment réagiriez vous ?

Combien de Réunionnais vont tenter de faire fortune à Madagascar par exploitation des richesses et de la pauvreté de cette grande ile ?

Si on parle d'emploi, pourquoi dans ce cas Monsieur SAVIGNY de la CFDT ne laisse-t-il pas sa place aux autres ? à une rélève ??? Cela voudrait il dire qu'il est favorable à une retraite à 75 ans ???

Vous parlez de préférence régionale, que faut-il dire des emplois réunionnais sur la métropole ???

Bien sûr qu'il y a des gens qui abusent et profitent d'un système mais pouvez vous en être exempt ?

Continuer donc à brasser de l'aire par cette manifestation qui ne tourne qu'autour d'EDF pendant que le patronat casse les avantages acquis et les droits sociaux de beaucoup de salariés dans le secteur du bâtiment.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales