Social

Transporteurs : Les négociations continuent malgré une avancée

La réunion des transporteurs à la préfecture avec Jean Ballandras, secrétaire général pour les Affaires régionales, s'est terminée en de bons termes après 7h de négociation (la réunion avait débutée à 9h). "Le représentant de l'Etat était finalement gêné de ne pouvoir avancer plus en l'absence des autres collectivités" précisaient les transporteurs à leur sortie. Il y a eu une avancée certaine sur les propositions faites par la Région mais tous les interlocuteurs n'étaient pas présents. Une nouvelle chance sera donnée dans 15 jours pour trouver une issue à ce conflit. Jean-Bernard Caroupaye, président de la FNTR, croit encore à cette ultime chance avant, dit-il, de "passer à l'action".


La réunion entre les transporteurs et le représentant de l'Etat, Jean Ballandras, s'est terminée vers 15h20. A l'issue de cette table ronde, les syndicats se disent "satisfaits des propositions du Conseil régional".

Des propositions dont certaines avaient déjà été émises il y a deux semaines comme la création d’un fonds de compensation de 2 millions d’euros. Sans surprise, la Région a confirmé cet après-midi sa position à ce sujet. Un "acquis intéressant", a jugé Jean-Bernard Caroupaye, président de la FNTR. Autre avancée à mettre au crédit de la Région qui "a fait l'effort" rappelle Jean-Bernard Caroupaye : "la prise en compte de la surcharge carburant sur la facture du transporteur.

Une opération très attendue par les professionnels qui doivent désormais réviser (comme tout le monde d'ailleurs) leur budget carburant tous les mois en fonction de la réévaluation mensuelle des prix. Cette opération aura pour effet de donner plus de visibilité aux transporteurs. Le poste "carburant" constitue en effet, après les charges salariales, le deuxième poste de dépenses d'un professionnel de la route voire même le premier si, à plus ou moins brève échéance, la flambée du prix du pétrole se vérifie.

"Privilégier la négociation avant de passer à l'action"

Autre avancée notable : le remboursement partiel de la TSCC d’un montant forfaitaire de 3,60 cts par litre de carburant. Cependant, la validation de ce volet ne peut se faire qu'en présence des collectivités territoriales manquantes. Les regards se tournent donc désormais vers le Département et l'Association des maires de la Réunion.

En revanche, Jean Ballandras a confirmé que pour l'heure le fuel domestique (FOD), un carburant utilisé qu'à des fins agricoles, n'était pas à l'ordre du jour, ce qui ne constitue pas une surprise pour les transporteurs qui émettent d'ailleurs de plus en plus l'idée d'importer eux-mêmes du carburant.

Le rendez-vous est d'ores et déjà pris dans quinze jours pour un nouveau point. Lors de cette future réunion, les transporteurs espèrent trouver l'Association des maires de La Réunion. Jean-Bernard Caroupaye a voulu rassurer mais est resté ferme : "D'ici là, nous privilégieront les négociations. Par contre, sans décisions claires des autorités dans quinze jours, nous passerons à l'action".

A noter enfin que la Préfecture a préféré dissocier le problème du carburant entre professionnels et particuliers, mais jusqu'à quand ? Malgré les sollicitations de Jean-Hugues Ratenon et son mouvement de l'Alliance des Réunionnais contre la pauvreté d'intégrer ces discussions avec les transporteurs, celui-ci a obtenu audience auprès de la Préfecture mais plus tard dans l'après-midi.
Mercredi 13 Avril 2011 - 16:02
Ludovic Grondin (avec Jérôme Robert)
Lu 1598 fois




1.Posté par anol le 13/04/2011 16:29
Et voila ce qui avait parié ont gagné... il négocie mais pour eux uniquement mais si il boque ils font bien chi... tout le monde et dise mais c'est pour tout le monde donc soutenez notre mouvement mon oeil ouai.
Moi aussi je vais m'acheter plein de gros camion et après aller crié

2.Posté par JORI le 13/04/2011 16:41
Non seulement les transporteurs veulent être subventionnés mais en plus ils souhaitent racketter les communes!!. Toutes les parties ont l'air d'avoir pris des engagements sauf bien sur nos transporteurs qui eux ne s'engagent à rien et surtout pas à ne pas répercuter les hausses de charges. Des négociations qui ne marchent que dans un seul sens et surtout au détriment des contribuables qui eux verront leurs factures fiscales augmenter. Dans un tel contexte, je demande à toutes les corporations de se comporter de la même façon que nos transporteurs car il n'y a aucune raison qu'ils soient les seuls à profiter des contribuables.

3.Posté par CANDIDE le 13/04/2011 17:14
MANQUAIT PAS QUELQU'UN A CETTE RÉUNION?

LES PETROLIERS, PAR EXEMPLE....

BALLANDRAS NE LES AURAIT-IL PAS INVITÉS?

4.Posté par noe974 le 13/04/2011 17:26
Quand on a du fric , on en veut encore ...
Le litre des carburants va coûter 2 € sans tarder ...
Ils vont racketter la population laborieuse ....en bouchant les chemins !!!

5.Posté par Tanbi le 13/04/2011 18:31
Ah l'arnaque! Faire croire qu'ils se démenaient pour soulager le portefeuille de tout le monde. Mais au final tout le monde paiera pour leur gueule ! Avec menace de blocage à la clé en plus !

6.Posté par Anti cons et connes le 13/04/2011 20:50
Le pétrole augmente, tout le monde trinque sauf les transporteurs !
Ce sont les con tribuables qui vont payer pour eux ! Ils ne peuvent pas augmenter leurs tarifs ?
Si le bois augmente, que devront faire les menuisiers ? Ils devront menacer de tout casser et bloquer les routes pour que le con tribuable subventionne le bois ?
Observez bien qui va céder : il faut repérer les cons ...

7.Posté par ndldlp le 13/04/2011 20:51
le consommateur a déjà l'habitude de payer plusieurs fois.
il paie la taxe sur la valeur ajoutée quand il consomme (que les entreprises déduisent de leurs achats)
il paie l'impôt sur le revenu, quand bien même ce revenu serait intégralement dédié à de la consommation de biens primaires.

autrement dit, un euro de salaire pour faire simple, consacré à la consommation, paie la TVA, et sur ce même euro dépensé, vous payez de l'IR..

ainsi donc, les agents économiques ne sont pas égaux devant la loi fiscale.

cette évidence simple méritait d'être rappelée afin de justifier la nécessaire évolution de la fiscalité du particulier sur ces revenus salariés. à quand la mise en place d'une comptabilité pour le particulier autrement dit ?

8.Posté par Anti cons et connes le 13/04/2011 20:51
Pour aller travailler j'utilise de l'essence auto. J'aurai droit à du super 95 professionnel détaxé ?

9.Posté par Anti cons et connes le 13/04/2011 21:01
à Ludovic Grondin (avec Jérôme Robert) :
Que veut dire : "les transporteurs ont obtenu un carburant à 3,60 centimes à l'hectolitre" ?

10.Posté par Anti cons et connes le 13/04/2011 21:08
Jean-Bernard Caroupaye : "... sans décisions claires des autorités dans quinze jours, nous passerons à l'acte"
Il arrivera un jour où la population passera à l'acte quand les transporteurs passeront à l'acte.

11.Posté par Anti cons et connes le 13/04/2011 21:16
Quand le premier ministre mauricien parlais d'assistés, voilà ce qu'il voulait dire ...
Aujourd'hui ce sont les transporteurs assistés, demain ce sera une autre catégorie candidate à l'assistanat. Les assistés seront toujours ceux qui ont le plus grand pouvoir de nuisance. Quant à ceux qui auraient réellement besoin d'être assistés, ils n'ont aucun pouvoir de nuisance.
Les autorités ne savent pas que les gendarmes mobiles ont été prévus pour écraser les nuisibles ?
Il se pourrait bien que les autorités soient eux-mêmes des nuisibles car complices des nuisibles ...

12.Posté par st pierrois le 13/04/2011 21:33
Je propose qu'on leur accorde de nouveau des facilités sur les taxes pour qu'ils achètent des camions et engins à la pelle .
Ensuite nous aurons une table ronde car ils n'arrivent plus à payer les échéances par manque de TP.
LOL

Stop au corporatisme, Plaie nationale de notre chère FRANCE

13.Posté par Bloquons les bloqeurs ! le 14/04/2011 05:25
Juste par quelques coups de klaxon, ou une circulation respectuant strcitement les vitesses .... ah ah néna i fera pu la course sur la route tamarin, et surtout vers calbaie ... Ah Ah

14.Posté par Dphil le 14/04/2011 05:20
Et ils vont l'importer et le stocker où le carburant qu'ils veulent importer? Allez acheter un cerveau les gars

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales