Social

Transporteurs/Joël Mongin : "La guerre des chefs, c'est fini!"

L'intersyndicale des transporteurs s'agite en coulisses pour relancer un mouvement. Vendredi prochain, le bureau sera réélu et une feuille de route s'apprête à être élaborée. Les syndicats réclament le gel des dettes sociales et fiscales des entreprises en difficultés. Pour Joël Mongin (Lo Fer), "les syndicats doivent être solidaires" pour réussir. Sans union, "on va se faire bouffer", estime-t-il.


Joël Mongin (Photo d'archives)
Joël Mongin (Photo d'archives)
Zinfos974 : Pourquoi reformer l'intersyndicale ?

Joël Mongin : Il faut que l'on sauve des entreprises. Les transporteurs sont la valeur ajoutée de la Réunion. Il faut que l'Etat le comprenne. Sur le carburant, les dettes sociales, nos problèmes sont récurrents. Les syndicats doivent être solidaires entre-eux pour être plus forts. Nous devons fixer ensemble une feuille de route. Nous avons plus d'expérience qu'auparavant.

Quel constat faites-vous de la situation des transporteurs ?

La Réunion est dans un état critique, que ce soit pour les jeunes, les transporteurs ou dans le secteur du BTP. Quand vous voyez que Johnny Grindu (société TGF) met la clé sous la porte, alors qu'il a plus de 20 ans d'ancienneté et 23 salariés, c'est qu'il y a un problème ! Il faut arrêter !

Le souci, c'est qu'il n'y a pas de reprise de l'activité à la Réunion. Depuis fin 2008, quels grands travaux il y a eu ? Rien du tout ! On commence à en faire avec l'aéroport. Ce n'est pas le moment pour que les entreprises meurent. Elles veulent payer leurs dettes, mais quand les activités recommenceront.

Jean-Bernard Caroupaye (FNTR) a déclaré qu'il était prêt à durcir le mouvement seul si les négociations ne lui donnaient pas satisfaction. Vous comprenez ?

Jean-Bernard Caroupaye a fait son travail. Quand il fallait monter au créneau il l'a fait. Si l'intersyndicale ne lui correspond pas, libre à lui ! Je ne le critiquerai pas. La guerre des chefs c'est fini. Sinon, on va se faire bouffer. Mais je remarque que quand la FNTR y est allée toute seule, il a toujours manqué quelque chose. On ne doit pas repartir comme les autres années, il faut que nous soyons sur la même longueur d'ondes.

Êtes-vous candidat pour prendre la tête de l'intersyndicale ?

Je ne veux pas la tête de quoi que ce soit. Hugues Atchy est le président actuel, peut-être sera-t-il réélu. Peut-être que ce sera quelqu'un d'autre. Il y a longtemps qu'on me réclame mais je ne suis jamais parti...
Jeudi 7 Février 2013 - 17:32
Lu 2781 fois




1.Posté par Voyou le 07/02/2013 17:11
Il est maintenant normal de ne pas payer ses dettes .............
et si on veut les obliger à payer leur dû, ils barrent les routes
Ce sont des voyous et des voleurs

2.Posté par noe le 07/02/2013 18:24
L'union fait la force !
Les jeunes l'ont compris !

3.Posté par TEGO le 07/02/2013 18:50
Joël Mongin , adore parler de Joël Mongin à la 4ème personne , l'unité lé mort né !

4.Posté par Fab le 07/02/2013 19:41
[i] "Les transporteurs sont la valeur ajoutée de la Réunion". [/i]
Je dirais plutôt que ce sont avant tout les grands projets qui sont un vecteur économique à la Réunion. Les transporteurs ne sont qu'un maillon de cette grande chaine. Ils ne sont pas les seuls à souffrir des choix politiques stupides de ceux qu'on a élu... Vive Tibus Robert lol !! La responsabilité elle est politique avant tout.

5.Posté par darky le 07/02/2013 21:28
autrement dit, les entreprises ont fait de la cavalerie..certaines d'une activité garantie par le "rattrapage structurel" que l'on bassine..

pendant ce temps, 500 millions de fonds européen reparte, faute de quoi... de capacité d'investissement des collectivités locales? d'absence de projets ?...ou leur remise en cause..leur report ..leur réorientation ?

qui des millions de la MCUR devant être réaffectés sur les communes afin de valoriser les lieux de mémoire ici ou là ? d'un grand travaux l'on fait plein de rénovation (sauf pour stella..pompe à fric pour certains ?)

bref.. comme dit Fab au post 4, la responsabilité est POLITIQUE.
que l'économique soit mal géré, on l'a toujours su.

l'utilité de la sous traitance par des entreprises privées, c'est que lorsqu'il n'y a plus d'argent (le département aura t il assez pour payer les salaires de ses fonctionnaires..crise.Chômage..puis RSA..non compensé par l'Etat..elle est pas belle la vie ??), en quoi réside t il ?

la réponse avec ce que Mongin souhaite ne pas voir se produire.

6.Posté par Dignité le 08/02/2013 07:56
C'est trop facile pour ces entreprises. Elles dépensent sans compter: voyages d'agrément, grosses cylindrées, villas confortables etc... et quand vient le moment de payer les dettes il n'y a plus d'argent.
Que faire dans ces cas là? Et bien c'est simple : on barre la route pour foutre la pagaille sur le réseau.
Quel bel exemple! quel civisme!
Quant à ce Mongin , il me "fout" les boules. Il a galvanisé une foule d'excités pour faire avancer ses intérêts personnels. Son rôle de meneur lui a permis d'accéder à des fonctions électives. Depuis il s'est notabilisé. Il porte beau. Il est devenu "respectable".
Combien d'individus agissent comme lui? Ils instrumentalisent la détresse des gens avec des arrières pensées d'un égoïsme sans nom.

7.Posté par Le Taliban. le 08/02/2013 12:02
Ce sont de très mauvais Gestionnaires.
Déjà ils ne respectent pas leur convention collective pour leur salariés.
Comment voulez-vous qu'ils payent leur cotisations!!!!

8.Posté par bilbon974 le 17/07/2013 23:18
Monsieur Mongin Vous n’êtes rien pour La Réunion, vous êtes irrespectueux et bruyant !
Vos méthodes de mauvais chef d'entreprise ne sont un exemple pour personne.
Nous n'avons pas besoin de vous chez nous, la solution à votre problème : R. Garros = 4 vols retour Métropole par jour, à vous de choisir.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales