Politique

"Transition énergétique, une Réunion dé-carbonée… un objectif tout aussi compatible !"

Tribune libre d'Eric Fruteau sur la transition énergétique:


"Transition énergétique, une Réunion dé-carbonée… un objectif tout aussi compatible !"
Le plan Royal pour la transition énergétique : les décideurs locaux vont-ils aller à contre-sens d’une volonté ministérielle pour une "France dé-carbonée" ?
 
La loi est louable et les objectifs tout aussi intéressants. Mais la question qu’on se pose : une "France dé-carbonée" est elle synonyme d’une "Réunion (patrimoine mondial de l’UNESCO) carbonée" par des projets opposés à la croissance verte  et la notion même de développement durable ? Les décisions relatives aux projets pour demain nécessiteront de la part des exécutifs locaux un gros effort d’adaptation et de cohérence ! A moins qu’ils choisissent d’être  en contradiction ?
 
Ce que prévoit le projet de Royal… les interrogations pour La Réunion.
 
Réduire les émissions de Gaz à Effets de Serre de 40% à l’horizon 2030 et les diviser par 4 d’ici 2050... ces objectifs trouveront-ils une déclinaison cohérente au sein des municipalités, intercommunalités, de la Région et du Conseil Général  après les changements qui ont eu lieu dernièrement ? N’y aura-t-il pas remise en cause de choix initiés (PCET, PADD,…) allant dans le sens du projet de loi initié par la Ministre de l’environnement ?

Abaisser la consommation d’énergie fossile de 30% pour 2030… Les décideurs locaux vont-ils par exemple,  concrétiser le projet  dépôt de charbon et stockage de carburant à Bois Rouge ?

Porter la part des énergies renouvelables à 23% pour 2020, puis 32% pour 2030… Quels projets structurants les collectivités locales vont-elles promouvoir ? Les projets hydrauliques liés à l’énergie trouveront-ils l’oreille des exécutifs locaux ?

Créer 100 000 emplois durables en 3 ans : La Réunion sera-t-elle concernée ?

Rénovation thermique de 500 000 logements par an, avec 75 000 emplois créés : cette mesure fera-t-elle l’objet d’une adaptation localement ?

Des transports propres : 1er secteur émetteur de GES (27% du total) - promouvoir les véhicules électriques et hybrides, installations de bornes de recharge : le TCSP et la voie ferrée guidée, transports collectifs propres, ne sont-ils pas des projets allant dans ce sens ?

Doubler la part des énergies renouvelables d’ici 2030 : promotion de l’éolien, du photovoltaïque, des énergies marines…  la production annuelle d’énergie avec utilisation du charbon à La réunion représente 45%. Ce taux sera-t-il à la baisse dans futur mixe énergétique ?

Lancement de 1 500 projets de méthaniseurs : le projet d’incinérateur envisagé par certains n’est-il pas en contradiction avec cette orientation ?

Des déchets mieux recyclés ! Réduction de moitié des déchets mis en décharge d’ici 2025 avec un objectif de recyclage de 70% des résidus du BTP et de 55% des déchets non dangereux. Les orientations de services de l’état, de la région et du Conseil Général seront-elles compatibles ?

Réduire la facture énergétique des français : cette question sera-t-elle posée pour les réunionnais  dont le pouvoir d’achat est déjà largement réduit par un coût de la vie élevé ? L’autoconsommation pour les foyers réunionnais sera-t-elle accompagnée ?

Ces quelques éléments de réflexion appellent la vigilance quant à l’orientation donnée par les élus réunionnais sur ce dossier important de la transition écologique et énergétique ! Sans nul doute que ceux qui sont à la tête des collectivités devront faire un examen de conscience afin de rester cohérents avec des orientations ministérielles.

Pour finir je dirai tout simplement qu’une Réunion dé-carbonée est un objectif tout aussi compatible avec une volonté ministérielle affichée d’une France "dé-carbonée".  Qu’en pensez-vous ?

Eric FRUTEAU – Conseiller Général
Jeudi 14 Août 2014 - 10:53
Lu 689 fois




1.Posté par Dede le 14/08/2014 15:09
Éric il aura fallu être très mauvais pour perdre devant Virapoule. Regarde la vérité en face et essai de comprendre pourquoi les St. Andréens n'ont plus voulu de toi.

2.Posté par polo974 le 15/08/2014 12:53
ouaiiiis des véhicules électriques alimentés à 45% au charbon... hip hip hip houra...

l'énergie thermique des mer est une mauvaise idée, car c'est une énergie fossile et déstabiliser les courants sous-marins peut avoir des conséquences trèèèès fâcheuses sur le climat...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales