Politique

Transition énergétique: L'Etat fera confiance "aux acteurs locaux"


Transition énergétique: L'Etat fera confiance "aux acteurs locaux"
La visite de la nouvelle installation agri-solaire de Saint-Joseph aura produit son effet sur l'assistance. Tous les visiteurs, dont le président seychellois James Michel et la ministre française Marylise Lebranchu, repartent avec la conviction d'avoir assisté aux prémices d'une nouvelle forme d'approche environnementale. La ministre de la décentralisation prévoit d'ailleurs de confier pleinement la question de la transition énergétique aux acteurs locaux. La réforme de la décentralisation est en effet en cours de discussion.

L'inauguration des serres agri-solaires de Saint-Joseph aura été l'occasion pour la société Akuo Energy de semer l'idée de l'émergence de telles installations répliquées sur les îles Seychelles. "S'il y a des possibilités, il faudra les étudier, reconnaissait James Michel. Il faut voir si dans le contexte seychellois ça peut être créé. Ca m'intéresse beaucoup", a-t-il lancé.

Quelques minutes avant, le PDG d'Akuo, Eric Scotto, rassurait ce VRP de premier plan pour l'économie seychelloise. "Akuo est un groupe français d'une dizaine d'années spécialisé dans les énergies renouvelables. Nous sommes positionnés dans le mix énergétique, tant du côté de l'éolien, l'hydraulique, le solaire, la biomasse, le biogaz et les énergies marines", démarchait-il.

Ce dernier volet pourrait bien être expérimenté aux Seychelles car "c'est une chance pour vous les Seychelles qui bénéficiez d'une température de l'eau marine stable toute l'année", a fait savoir Eric Scotto, en s'adressant à James Michel.

Nul doute que le président seychellois ramènera dans ses valises les germes d'une "grande avancée technologique", terme employé par la ministre de la réforme de l'Etat, Marylise Lebranchu.

La proximité facilite de tels projets

"Je salue la performance parce que depuis longtemps, vu de la métropole sans doute, on a pu penser qu'il y avait beaucoup de problèmes dans nos îles, donc je constate ici qu'on est extrêmement en avance car c'est le berceau d'une évolution technologique fondamentale. Je crois que la métropole a une leçon à prendre car on conjugue ici à l'agriculture durable une énergie durable", a reconnu Marylise Lebranchu.

La ministre a levé le voile sur ce qui constituera les grandes lignes de sa réforme de la décentralisation. "Comme vous le savez, je suis en train de discuter d'un projet de loi au Parlement qui confie cette compétence de la transition énergétique à la fois aux régions, aux communes et aux intercommunalités. On voit que lorsque l'on confie de tels sujets à des acteurs locaux et bien ça va mieux parce que la continuité fait que l'on rencontre l'agriculteur qui est d'accord, on rencontre la société qui est d'accord, on avance car il y a localement une personne qui porte et soutient le projet. Ici, on voit qu'à partir d'un maire et d'élus locaux déterminés on fait, non pas des miracles mais une grande avancée technologique."

Mardi 9 Juillet 2013 - 18:05
LG
Lu 716 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales