Politique

Transfert des routes nationales : la Région veut une juste réévaluation du coût

Le transfert des compétences des routes nationales de l’Etat à la Région Réunion, ne se fait pas dans “les conditions acceptées par les deux parties”. Lors de la dernière Commission permanente, le Conseil régional a décidé une action contentieuse “pour obtenir de l’Etat, une réévaluation des moyens transférés”.


Transfert des routes nationales : la Région veut une juste réévaluation du coût
Combien l’Etat doit-il aujourd’hui à la Région Réunion, depuis le transfert des compétences des routes nationales à la collectivité locale ? Selon les chiffres avancé par le Conseil régional, l’Etat verse 10,47 millions d’€ alors qu’il y aurait déjà "un manque à gagner".

En fait, le dossier est plus complexe. Il faut savoir que c’est un décret n° 2008-1379 du 19 décembre 2008 signé par le Premier ministre François Fillon, et Jean-Louis Borloo, ministre de l’Ecologie, et publié au Journal officiel du 24 décembre 2008 qui a instauré cette nouvelle disposition de la décentralisation. Le décret a aussi transféré le personnel de la DDE.

Il y a également le coût de la sécurisation de la route du Littoral qui "n’était pas terminée au 1er janvier 2009", il est estimée à 50 millions d'euros et l’Etat a refusé d’en assumer la moitié. "C’est désormais de la responsabilité de la Région Réunion", a-t-il répondu.

Conflit sur le pont de la rivière Saint-Etienne

Le Conseil régional a également l’impression de se faire avoir sur le projet de la reconstruction du pont de la rivière Saint-Etienne, à Saint-Louis. Les études montreraient la nécessité d’enterrer plus profondément les piliers du futur ouvrage, alors que l’Etat veut financer la nouvelle construction à l’identique.

Il faut ajouter à cette liste les dégradations du réseau routier chaque année, liées aux aléas climatiques. "Ces charges sont croissantes alors que les compensations financières sont dégressives", avait dit son président Paul Vergès, lors d’une conférence de presse.

Il y a deux mois la Région Réunion a tenté un "recours gracieux pour une réévaluation des moyens transférés", qui s’est révélé infructueux. Ce délai légal passé, la Commission permanente a voté ce mardi "une action contentieuse pour ne pas compromettre à terme l’autonomie de gestion de la Région", comme l'écrit la collectivité locale sur son site internet.
Jeudi 14 Mai 2009 - 12:02
Jismy Ramoudou
Lu 1235 fois




1.Posté par vihache le 14/05/2009 12:22
Il y a également le coût de la sécurisation de la route du Littoral qui “n’était pas terminé au 1er janvier 2009”


MDR !
Si La Région aurait commencé les travaux comme promis par M. Verges lors de sa campagne pour les elections regionales, La Region n aurait pas besoin d une ligne budgetaire pour entretenir (je dis bien entretenir et pas securiser... parce que qui peut securiser avec des filets une falaise qui tombe en entier comme la derniere fois ?) la securite des automobilistes de la route du littoral.

2.Posté par thierry le 14/05/2009 13:16
hé oui, c'est comme ça...quand l'état se retire, il faut mettre la main au portefeuille...vivement l'autonomie !

3.Posté par chabouc le 14/05/2009 13:22
Les promesses électorales n’engagent que ceux qui y croient...
J'espère que les Réunionnais ne vont pas oublier ce dicton aux prochaines élections régionales.

4.Posté par MoA le 14/05/2009 13:31
En voilas une occasion rêvée de démontrer comment la région peut se passée de sa mère patrie colonialiste.
Dans le même ordre d'idée, j'attend toujours les expérimentations ou les propositions des mairies pour survivre à l'arrêt de l'octroi de mer.

5.Posté par pimanzoizo le 14/05/2009 14:09
reevaluer les couts?comme pour la MCUR? le prefet a contaminé la région!!!!

6.Posté par jules singleton le 14/05/2009 14:16
Posté par MoA le 14/05/2009 13:31
En voilas une occasion rêvée de démontrer comment la région peut se passée de sa mère patrie colonialiste.
---------------------
Et si c'était l'inverse: que la mère-patrie veut nous larguer?

7.Posté par vihache le 14/05/2009 14:49
@jules singleton :
Avec toute la region des TAAF ? ... Non je ne crois pas que la France nous lachera ! Les TAAF c est trop important pour des raisons eco-strategiques.

De plus, si c etait vraiment la volonte de l etat de vouloir larguer les DOM, pourquoi se faire chier a mettre la departementalisation a Mayotte, il suffirait de rendre cette ile a l union des Comores. Cette union des Comores n attend que ca ...

8.Posté par thierry le 14/05/2009 16:15
moa a dit
Dans le même ordre d'idée, j'attend toujours les expérimentations ou les propositions des mairies pour survivre à l'arrêt de l'octroi de mer.
€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€

c'est pourtant clair:

MCUR donc prise de conscience (?) donc projection dans le futur donc création de développement durable (la prise de conscience agissant comme un électrochoc, tu suis ?) donc plein emploi (filière canne est très prometteuse) donc autonomie à tendance discrimination positive !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales