Sport

Transat Jacques Vabre: Le réunionnais Morgan Lagravière contraint d'abandonner

Nous vous parlions lundi de la présence d’un Réunionnais engagé dans la Transat Jacques Vabre. Il a été contraint d’abandonner.


Morgan Lagravière (en photo) et son équipier Nicolas Lunven ont connu une avarie. Ils ont décidé de revenir vers un port français, ce sera Brest
Morgan Lagravière (en photo) et son équipier Nicolas Lunven ont connu une avarie. Ils ont décidé de revenir vers un port français, ce sera Brest
Né à La Réunion en 1987, le skipper Morgan Lagravière a dû se contraindre à stopper sa participation à la Transat Jacques Vabre. La faute à une avarie subie après de mauvaises conditions de mer pas si exceptionnelles que ça à entendre son témoignage.

"La zone de foils (sorte d'ail portante qui réduit le contact de la coque avec l'eau, ndlr) est sérieusement abimée. Il y a une voie d’eau à ce niveau-là, sur le côté tribord du bateau. Les cloisons sont touchées en avant et arrière de cette zone-là. Donc, depuis l’incident, on a viré de bord, nous sommes sur le bord pour rentrer en France", avisait-il ce mardi vers midi (heure métropole) au PC course alors qu'il était à 150 milles de Brest.

"Nous n’avions pas tant de mer que ça, 3-4 m de houle, 25 nœuds de vent, des conditions qu’on avait déjà rencontrées dans le passé. Nous avons tenu un niveau de performance du bateau proche du maximum. Ce n’était pas un contexte particulièrement accidenté. Ça allait vite, oui le bateau faisait du saute-mouton, mais rien d’extraordinaire", relate-t-il, déçu.

Le skipper de Safran prévoyait arriver au milieu de la nuit (de mardi à mercredi) au port de Brest à la vitesse de 13-15 nœuds.

Un dernier représentant des départements d’Outre-mer continue la traversée, il s’agit du Guadeloupéen Thibaut Vauchel-Camus.

La Transat Jacques Vabre qui relie le Havre à Itajai au Brésil a vu d’illustres navigateurs s’imposer comme Yves Parlier, Loïck Peyron ou encore Franck Cammas.

Le départ a été donné du Havre ce 25 octobre direction Itajai au Brésil :
 

Transat Jacques Vabre: Le réunionnais Morgan Lagravière contraint d'abandonner
Mardi 27 Octobre 2015 - 22:01
Lu 1180 fois




1.Posté par Ah bon! le 27/10/2015 21:53 (depuis mobile)
Il est réunionnais lui? Je ne savais pas lorsqu'on est né à la réunion on est forcément Reunionnais. Mon fils est né au pays basque il a jamais été considéré pour un basque. Oups !! Il est bronzé c'est pour ça !!!!!

2.Posté par Delphine le 28/10/2015 03:46 (depuis mobile)
Ah oui avec un nom pareil c est Réunionnai. Ah oui !!! Laissez moi rire.
Bientôt même le band t'as zoreils lé venu pour la NRL sera Réunionnais. N est ce pas Didier Robert?
Moin lé Réunionnais car mon ancêtre lé Réunionnais.

3.Posté par Étonnant non? le 28/10/2015 05:07
Post1 :
En effet , c'est étonnant , d'habitude les journalistes ne les reconnaissent ( les sportifs en particulier ) comme réunionnais que s'ils gagnent . Je me souviens de Sourya Bonali la patineuse que les journalistes locaux présentaient comme réunionnaise tout le temps , alors qu'elle était d'origine comorienne ou mahoraise ( ce qui n'est pas un crime , je le précise) et adoptée par un couple métropolitain - cherchez l'erreur- et qui après une défaite aux JO. Je crois est redevenue en quelques minutes une française alors que juste avant sa prestation elle était le flambeau de la Réunion ...
Et puis franchement si tout cela n'était qu'une connerie de plus à mettre au compte des gens qui ne savent pas quoi raconte...
Soyons citoyens du monde et ça suffira !

4.Posté par sus aux cons le 28/10/2015 07:21
Et un commentaire d'abruti pour commencer!

5.Posté par zorro le 28/10/2015 09:00
Il est à mon avis grand temps de mettre en place un test fiable d'évaluation de la Réunionité.
Je propose de noter les critères suivants et d'en faire le total. Ceux qui auront les meilleurs scores seront considérés comme plus Réunionnais que les autres, donc tolérés à rester dans notre beau pays (que le Monde entier nous envie) en se réclamant du diplôme récompensant son statut..
1) Né à la Réunion. Non: 0 point , Oui: 10 points
2) Est célèbre, même s'il n'a que très peu vécu à la Réunion: Oui 100 points, non: 0 point
3) Né ailleurs mais à longtemps vécu ici: Non: 0 point, Oui, 5 points
4) N'a rien à voir avec la Réunion, mais a la peau mate. Oui: 50 points Non: 0 point
5) Parle le créole (sans accent) aime le riz, les tangs, les bichiques et le Cari. Oui: 10 points Non: 0 point.
6) Ne jure que par le séga et le Maloya. Oui: 20 points, Non: 0 point
J'ai fait le test, je n'obtiens que 5 points.
Soit je prépare tout de suite mes valises, soit je me lance dans une épreuve de voile...

6.Posté par Nono le 28/10/2015 09:29
En même temps, Safran II, son monocoque, est le premier à disposer de foils, et c'est la qu'il y'a eu de la casse. Un pari technologique risqué....

@1 @2 Tiens, des partisans de la pureté de la race Réunionnaise! Toujours aussi comiques ceux la :)

7.Posté par Keyser Söze le 28/10/2015 10:44
post@1 ...soyons moins cons que ces gens ou votre fils est né..........
C'EST LA, LA GRANDE DIFFICULTÉ.....!!!!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 15:42 La gymnaste Marine Boyer de retour à la Réunion

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales