Faits-divers

Tout pour l'auto : le patron condamné pour avoir continué son activité illégalement

Hier, le tribunal correctionnel a condamné le patron du magasin "Tout pour l'auto", détruit en 2007 par un incendie", à 20.000 euros d'amende et six mois de prison avec sursis pour avoir continué son activité illégalement.


Tout pour l'auto : le patron condamné pour avoir continué son activité illégalement
Le tribunal correctionnel de Saint-Denis a condamné Philippe Wu Tiu Yen, 61 ans, patron du magasin "Tout pour l'auto" à une amende de 20.000 euros et six mois de prison avec sursis pour avoir continué son activité illégalement, alors que son magasin a été détruit par un incendie en 2007.

Le magasin de pièces détachées "Tout pour l'auto" a été détruit par un incendie en février 2007 et les 37 salariés ont été licenciés. Le patron touche 1,7 millions d'euros de l'assurance, pour couvrir le sinistre, mais ce dernier ne procède pas à la rénovation du garage. La justice s'intéresse au patron et la gendarmerie procède à une perquisition et découvre 2.995 euros en liquide et entre 30 et 50.000 euros en chèques.

Pour les enquêteurs, le patron Philippe Wu Tiu Yen continue son activité illégalement. Plus de 4,8 millions d'euros auraient transité sur le compte en banque de la société. Le patron répare des voitures pour les revendre, à l'aide d'employés qui travaillent au noir. Pour réparer les voitures, le patron aurait commandé des pièces au Japon et en Corée, pour un montant de 70.000 euros, sous le nom de son cousin, lui même étant interdit bancaire.

Devant le tribunal, Philippe Wu Tiu Yen, a réponse à tout, il travaille dans son magasin en vu de la réouverture de celui-ci et les anciens salariés qui passent, sont là juste pour prendre un café et un repas. Son avocat, Me Michel Ah-Tune demande la relaxe de son client.

Une demande qui ne sera pas suivie par le tribunal qui va suivre les réquisitions du procureur et condamner Philippe Wu Tiu Yen a six mois de prison avec sursis et une amende de 20.000 euros. Un de ses proches a écopé de 3.000 euros d'amende avec sursis pour complicité.
Samedi 27 Novembre 2010 - 08:31
Julien Delarue
Lu 2208 fois




1.Posté par justedubonsens le 27/11/2010 11:10
Ces compte-rendus sont toujours très mal renseignés ! M. Delarue ou vous avez assisté à l'audience et vous nous précisez quels sont les motifs retenus à l'encontre de M. Wu Tiu Yen, ou vous n'y avez pas assisté et vous évitez les précisions du genre "a réponse à tout" qui implique votre suivi de l'affaire. Car on est en droit de s'interroger ici sur la légalité de la poursuite de son activité commerçante. Le fait d'avoir vu brûler son magasin n'implique pas qu'il a cessé son activité commerciale. Par ailleurs le fait d'encaisser des chèques démontre que son activité "voit le jour". Parce que si quelques 2 milliers d'euros en liquide devaient révéler une activité occulte, il ne faut pas aller voir les caisses du Trésor Public au moment des grandes échéances d'impôts où par tradition Réunionnais fait la queue pour s'acquitter de son dû en espèces !
Enfin (pour faire court) le dédommagement des assurances est intervenu il y a peu je crois, en tous les cas, plusieurs années après le sinistre sans se soucier si Philippe WTY pouvait finir ses fins de mois.

2.Posté par Yves le 27/11/2010 18:53
Ceux et celles qui connaissent Philippe WTY savent très bien que c'est un homme au grand coeur et bosseur. Comment doit réagir quelqu'un qui du jour au lendemain se retrouve sans la possibilité de continuer à travailler ? Vous pensez que sans les moyens on a une chance de recommencer une pareille activité ?
La rancune de certains ne les portera pas chance !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:53 Le CROSS évacue un marin philippin par hélicoptère

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales