Société

Tous mobilisés les 24 et 25 novembre contre les violences intrafamiliales...


De gauche à droite: Jacqueline Silotia , Vice-Présidente du Conseil Général  et Conseillère générale,Thérèse Baillif, la Présidente du C.E.V.I.F. et Nassimah Dindar, Présidente du Conseil Général.
De gauche à droite: Jacqueline Silotia , Vice-Présidente du Conseil Général et Conseillère générale,Thérèse Baillif, la Présidente du C.E.V.I.F. et Nassimah Dindar, Présidente du Conseil Général.
Dans le cadre de la journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes (instituée le 19 octobre 1999 par l'Assemblée générale des Nations Unies) le 25 novembre, deux manifestations sont organisées par le Conseil général en partenarait avec l'association "Collectif pour l'Elimination des Violences Intrafamiliales" (CEVIF) et 39 autres associations.

Pour annoncer l'évènement, une conférence de presse au eu lieu ce jour au Département. Etaient présentes, Nassimah Dindar, présidente du Conseil général, Jacqueline Silotia, Vice-Présidente du Conseil général, ainsi que Thérèse Baillif, présidente du CEVIF.

Ces deux journées dédiées à toutes les victimes de violences physique, verbale, sexuelle, psychologique ou économique sont "une façon de regarder plein d'espoir l'avenir en ne focalisant pas sur les faits-divers. Elles s'inscrivent dans une démarche positive de mettre en lumière le travail accompli sur le terrain par les associations et les bénévoles engagés dans cette cause douloureuse", explique Thèrèse Baillif, qui fait de la prévention, de l'accompagnement et du travail en réseau son cheval de bataille.

Le samedi 24 novembre, une marche blanche au flambeau est donc prévue. Au départ de la Médiathèque de la Trinité vers 18h30, cette marche en hommage aux victimes de violence (huit décès connus entre 2011 et 2012) se dirigera  vers la colline de la Providence. Une lecture de poèmes est également prévue.
Puis pour marquer l'espoir, plus de deux heures de spectacle (concert-blagues) seront donnés par des artistes qui ont accepté de se produire gratuitement: Maroni, Emmanuel Peters, RAS, Bad Sam et Ty Pay, Les Jumeaux, Françoise Gimbert, Patricia Philippe, Natacha Tortillard, Daphnée Velia...

Suivra, dimanche 25 novembre, une "journée pique-nique" d'informations et de débats sur le thème "Education, arme pacifique contre la violence", mais également sur la problèmatique du viol. 
Au programme, dès 9h30 au jardin de l'Etat, des expositions, sept ateliers sur différents thèmes liés à la violence, avec la présence de Carmen Allié et de professionnels (psychologues, médecins, travailleurs sociaux, formateurs...)  et de victimes qui viendront témoigner. Une journée pour échanger, découvrir les associations, les dispostifs mis en place pour les victimes. Mais aussi du théâtre, du chant et même un lancé de ballons.

Par ailleurs, dans son action de prévention auprès des jeunes contre la violence interfamiliale, le CEVIF a mis en place un projet novateur: des Agents de Cohésion Familiale (ACOF) dans 14 différents collèges de l'île.
Jeudi 15 Novembre 2012 - 17:32
Lu 1146 fois




1.Posté par noe le 15/11/2012 17:22
Certains "hommes" ont besoin d'une bonne râclée pour les mettre sur la voie de la gentillesse ...

2.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 15/11/2012 18:15

LES VOILÀ QUI REMETTENT ÇA !
Avec leurs tristes et stériles singeries, en cataplasme sur la violence-peï…
Et cette fois avec Nassimah en appui, probablement en insuffisance de présence médiatique…

Au fil de vos ridicules « manifestations », Thérèse BAILLIF, votre « cheval de bataille » est devenu un vieux canasson sur le retour, tout juste bon à « fé pitié »…
Donc, les indispensables flambeaux, les poèmes (…), les blagues (!!), le pique-nique et…Carmen ! Que voilà de bons remèdes à la « violence faite aux femmes » ; mais où est passée Huguette ???

3.Posté par FOXTROT le 15/11/2012 19:13
A quand une journée contre les violences et les mensonges politiques faites au peuple....?

4.Posté par JORI le 15/11/2012 19:35
Mais non, il n'y a pas de violence intrafamiliales ou du moins pas encore puisque mme Baillif dans un article dans le JIR du 06/11 : Je ne suis pas pour le mariage entre des personnes du même sexe, prétendait qu'avec le mariage pour tous, les enfants de couples homos, donc les futurs adultes ne seraient pas « aimés, ni préparés à leur vie d'adulte en leur donnant une éducation, en les socialisant, en les inscrivant dans une lignée, en leur transmettant les valeurs reçues de leurs parents ». Sous entendant donc, que sans valeur, ces futurs adultes pourraient devenir violents mais pour l’instant cette loi n’existe pas, donc il ne peut pas y avoir de violence vu que nos enfants, adultes d’aujourd’hui sont tous issus de couples hétéros et à qui on a donné de l’éducation, des valeurs, que l’on a socialisé en les inscrivant dans une lignée. Donc cette dame se permet de dire un jour une chose et le lendemain le contraire sans que cela ne choque personne ?.

5.Posté par Catherine le 15/11/2012 20:36
Personnellement, je préfére me mobiliser contre la violence faite aux enfants ou alors les personnes âgées. On en parle que très rarement. Ce n'est pas une aide éducative qui les sauvera nos enfants. Surtout quand cette aide éducative est faite pas des traines savattes venues de l'autre côté de la mer pour goûter la vie au soleil avec 35% de vie chère. Il suffit de voir le personnel de l'ASSPIF et surtout de l'ARPEJE, disons zoreiland rienque copinage, kosa zot y connait de notre culture, déjà zot y comprend pas créole une merde, noutes bandes zenfants lé battus avec ce bandes zozos. Et puis, y'en a marre des femmes battues, hébergées en urgence par le Conseil Général grâce à nos impots et après il faut absolument leur trouver un logement. Conclusion, le violent a un logement, sa femme battue un autre logement. Je suis pour le social bien évidemment et bien sur pour ceux qui sont vraiment dans le besoin mais pas pour ceux qui rodent bobos pour zot corps. Que nos politiques arrêtent de s'occuper de cas inespérés. Qu'ils s'occupent un peu plus de nos gramoune et de nos enfants. La mémoire et l'avenir de notre île. Entre les deux, cela ne vaut pas le coup.

6.Posté par Papapio, ni macro nigéniteur payeur le 16/11/2012 08:56
contre les violences intrafamiliales.... Ok !...
Dans le cadre de la journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes...
Et allez, rebelote...
y'a du fric a faire et des perspectives de carrière personnelles sur ce fond de commerce la

une marche blanche au flambeau est donc prévue.... et allez, Re...re...re...
(huit décès connus entre 2011 et 2012)... NON COMPRIS LES SUICIDES DE PÈRES, bien sure...
Vous savez Thérèse, ceux a qui on enlève leurs enfants ?!... Bien sure que oui vous savez...
- Chaque augmentation de 1 % du taux de divorce est reliée à une augmentation de 0,3 % du suicide des hommes (le droit à se séparer n'est pas contestable, le devoir de tout perdre en tant qu'homme

"Education, arme pacifique contre la violence"... Vous savez, celle qu'on refuse aux Hommes pour leur culpabilité de genre, ce qu'on cultive de frustrations ignobles pour être certains qu'en suite un minimum d'entre eux DEVIENDRONT VIOLENTS... Hein Thérèse ?

http://www.zinfos974.com/Les-chiffres-des-violences-subies-par-les hommes_a22800.html://

ET OUI, DISCUTONS EN SEULEMENT ENTRE FEMMES...
CA NE REGARDE PAS NON PLUS LES HOMMES ET PERES
... Comme d'hab... Minable...

7.Posté par l'hallu le 16/11/2012 14:22
Je crois qu'une journée internationale sur l'hystérie et la bêtise de certains lecteurs serait utile aussi...

8.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 17/11/2012 09:00

À Post.5 – « Catherine »

Merci, Catherine de vous soucier des enfants et…des vieux ! Ce n’est pas leur problème à ces « Foies Jaunes », gluants de bons sentiments, avides de paraître et – c’est clair ! – nuls en résultats.
Leur « Cheval de bataille » c’est « la violence faite aux femmes » ; compris ??

Nous allons attendre la suite, c'est-à-dire, la relation par les Médias-peï de ce nouveau cirque. J’aviserai ensuite…

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 09:09 Crise requin: Un rassemblement à l'Ermitage

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales