Faits-divers

Tous les ans, près de 250 Réunionnais vont aux urgences après avoir chuté d'un toit ou d'un arbre

La surveillance des accidents de la vie courante (AcVC) est assurée par l’enquête permanente sur les accidents de la vie courante (EPAC), à laquelle participe le Centre Hospitalier Gabriel Martin (CHGM). La Cellule de l’Institut de veille sanitaire en région (Cire OI) a réalisé une analyse des données recueillies au CHGM entre 2005 et 2011, pour identifier les spécificités réunionnaises sur ce type d’accidents. Cette analyse révèle que chaque année, environ 250 personnes sont reçues aux urgences suite à une chute du haut d’un toit ou d’un arbre. Afin de prévenir ces risques, l’ARS OI appelle au respect des consignes de sécurité.


Chutes du haut d’un arbre

• Environ 170 personnes passent chaque année aux urgences suite à une chute du haut d’un arbre.

• 79% d’entre eux sont des hommes et la moitié des patients ont moins de 15 ans.

• Les accidents d’adultes surviennent surtout pendant la période de récolte des fruits, de novembre à février.

• Chez les enfants, il n’a pas été relevé de saisonnalité particulière et la chute a résulté le plus souvent d’une activité ludique.

• Un patient sur 3 a été hospitalisé.

Chutes du haut d’un toit

• Environ 80 personnes par an sont reçues aux urgences suite à une chute du haut d’un toit.

• Il s’agit essentiellement d’hommes à 90% et de plus de 15 ans (80 %).

• Ces chutes sont souvent liées à une activité de bricolage ou de loisirs.

• 32 % des cas ont été hospitalisés

Sensibiliser la population

Face à ces résultats, l’ARS Océan Indien a décidé de mettre en place une action de communication spécifique sur ce thème afin de compléter les campagnes nationales visant la prévention des accidents de la vie courante.
Une affiche a ainsi été créée, pour rappeler les consignes de sécurité, conjointement avec la Cire Océan Indien et l’Instance Régionale d’Education et de Promotion de la Santé (IREPS) Réunion, qui en assurera la diffusion au sein de son réseau de proximité.


Les consignes de sécurité à respecter

Afin de prévenir ces chutes qui peuvent avoir de graves conséquences, l’ARS OI rappelle les consignes de sécurité :

Mardi 6 Janvier 2015 - 13:11
Lu 1057 fois




1.Posté par noe le 06/01/2015 14:43
N'est pas singe qui veut ! dit-on ...

On sait que l'homme descend du singe et que le singe descend de l'arbre !
L'homme essaie d'imiter le singe , même au lit , il grimpe !

2.Posté par grand matin le 06/01/2015 15:53
grand matin , le soir c'est moins bien la mule est fatiguée

3.Posté par KLD le 06/01/2015 16:18
ouf , merci mon dieu , j'ai commencé à élagué , et fait appel à un spécialiste en m'apercevant que je n'étais pas si simiesque que sa !

4.Posté par EKOLO le 06/01/2015 16:52
Kim Jung Zafér a dit : "In sinz, sa in moun lé pa pridan kan li koz, kan li fé inn afér" (dans son langage à lui, en réalité).
Donc il suffit pas de se fendre le coco en chutant d'un toit ou d'un pied, il faut en plus ravager les secouristes ou les gendarmes qui viennent faire les constatations (surtout s'ils sont taillés comme des gorilles).
C'est pas donné au premier cascadeur venu ...

5.Posté par davidnterdit@yahoo.fr le 06/01/2015 23:58
Il suffirait que les socialistes votent deux taxes supplémentaires :
- une sur les toits
- l'autre sur les arbres

6.Posté par vanille le 07/01/2015 06:48
ACVC, EPAC, CHGM, Cire OI, ARS OI, IREPS ...
Tout ça pour ça. Combien sont payés à tuer le temps sur le dos des contribuables.
j'aime bien la 1ere consigne de sécurité : éviter de monter aux arbres !
Lapalisse doit être mdr.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:53 Le CROSS évacue un marin philippin par hélicoptère

Vendredi 2 Décembre 2016 - 10:51 St-Louis: Collision entre un bus et une voiture

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales