Société

Touristes: Le plein d'essence pour ne pas revivre le cauchemar de la Guadeloupe


Touristes: Le plein d'essence pour ne pas revivre le cauchemar de la Guadeloupe
La pénurie d'essence, ils connaissent. Jean-Claude et sa femme étaient en vacances il y a quatre ans aux Antilles. Pas de chance, c'était lors des fameux événements sociaux de 2009.

"La grève avait duré 15 jours", en rigole aujourd'hui le retraité. Sur le coup, il a du mal à retrouver le nom de "ce leader du mouvement... comment s'appelait-il ? Domota, voilà !". Un sacré souvenir à en croire Jean-Claude. "Nous étions en vacances là-bas".

"Nous étions restés scotchés de 7h du matin jusqu'à midi pour avoir 10 litres d'essence !", se souvient-il. "Nous étions dans une location et nous étions restés prisonniers. Non, c'était un très mauvais souvenir".

Aujourd'hui, "c'est notre propriétaire qui vient de nous conseiller d'aller faire le plein", explique Jean-Claude, en vacances avec sa femme "pour une année" à La Réunion.

Comme un réflexe adopté dans les stations du continent, Jean-Claude s'est servi lui-même, sans attendre les pompistes qui ne savent plus où donner de la tête. "On n'était pas à sec mais on l'a fait par précaution".

Comparé à ce qui a pu se produire aux Antilles en 2009, cette première grève de l'année qui se profile semble faire moins peur. Il suffit de voir le respect des files d'attente qui prévaut dans les stations. Chacun attend son tour. "Nous avons dû mettre 45 minutes, ça va, c'est supportable".

Le couple de touristes peut voir arriver la fermeture des stations demain l'esprit tranquille.

Mercredi 29 Janvier 2014 - 11:38
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1237 fois




1.Posté par Franoi le 29/01/2014 18:58
C'était très intéressant.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales