Economie

Tourisme : La destination Réunion une nouvelle fois primée en Inde


La Réunion confirme son statut de destination incontournable en Inde. Le 24 septembre dernier, à l'occasion de la 11ème édition de l'Hospitality India and Explore the World annual international travel awards, notre petit caillou a remporté son second trophée de l'année de la meilleure destination touristique au départ de l'Inde.

Cette cérémonie s'est déroulée au centre de conférence de l'hôtel Ashok, à Delhi (nord de l'Inde). L'île de La Réunion tourisme (IRT) se félicite bien évidemment de ce trophée, qui vient "récompenser la stratégie marketing entreprise par l'IRT sur le marché indien depuis deux ans maintenant".

C'est le représentant de la structure touristique réunionnaise en Inde, Vineet Gopal, qui a reçu le trophée des mains du ministre indien du Tourisme, de la culture et de l'aviation civile, le Dr. Mahesh Sharma.

"Cette nouvelle consécration vient accroître la visibilité de La Réunion sur le marché indien et la notoriété de l'île auprès du grand public indien", termine l'IRT dans son communiqué.

 
Samedi 3 Octobre 2015 - 15:33
SI
Lu 3265 fois




1.Posté par GIRONDIN le 03/10/2015 17:17 (depuis mobile)
.".Le 24 septembre dernier.."

9 jours!


.."Cette nouvelle consécration vient accroître la visibilité de La Réunion sur le marché indien et la notoriété de l''île auprès du grand public indien"..

Cool un trophée de + à défaut des touristes!

2.Posté par Cool le 03/10/2015 18:15 (depuis mobile)
Notre destination de plus en plus visible , nous sommes sur la bonne voie !

3.Posté par Gerome le 03/10/2015 18:16 (depuis mobile)
Bonne Nouvelle, les efforts payent !

4.Posté par obervateur le 03/10/2015 18:30
les touriste indien! lol

5.Posté par Richard le 03/10/2015 20:09
Propagande électorale 1-resultats concrets 0.
600 000 touristes promis/400 000 réalisés . Ça c'est la réalité

6.Posté par fé rire le 03/10/2015 20:13
des touristes a la reun...a part pour voire l'ampleur des degats je ne vois pas trop le tourisme.....

7.Posté par L'Ardéchoise le 03/10/2015 20:48
Bonne Nouvelle , station de métro parisienne où passeront sans doute plus d'Indiens qu'à La Réunion...

En fait , ce n'est pas une nouvelle , car , comme à Maurice , il y a pléthore d'habitants issus de l'Inde et donc de plus en plus de visites de la famille et des amis .
!!!

8.Posté par tite commerçante le 03/10/2015 21:34
Voua avez vu les touristes indiens débarqués à Gillot ???

9.Posté par Ravi le 03/10/2015 21:54 (depuis mobile)
Doucement doucement noir île va être connue

Super. Elle est belle notre île en effet

10.Posté par kld le 03/10/2015 21:54
on est content . le département français avec le taux de chomage le plus important , mais sinon ça , on est content . c'est bien , je ne suis pas inquiet .

11.Posté par Jean97413 le 04/10/2015 09:55
@6
Propagande électorale 1-resultats concrets 0.
600 000 touristes promis/400 000 réalisés . Ça c'est la réalité


Les 200.000 qui manquent était visiblement la clientèle associée aux parc nationaux du monde, comptant sur ces titres pour garantie de qualité.

Ils aiment aller dans des lieux "retirés, loin du bruit et de la fureur du monde moderne"

Ils aiment "la quiétude de Cirques, Pitons, et Remparts préservés" , préservés des effets négatifs d'une économie industrielle.

Ils aiment randonner en écoutant les oiseaux chanter le matin, le murmure des cascades.

Ils aiment la musique locale, traditionnelle, pourvue que ce soit le véritable son des instruments.

Ils aiment découvrir des traditions, des paysages agricoles et humains authentiques..

Ils aiment apprendre sur les modes de vie, les partager, échanger avec la population

Ils rêvent de découvrir des lieux comme Mafate, Cilaos, Salazie, La plaine des palmistes... le volcan..


Ils n'aiment pas
- les grandes structures "usines à touristes" où les rapports humains ne sont pas représentatifs d'un acceuil familial.

- l'ambiance "tourisme de bringue" qui fait résonner le son de puissantes sono de la chambre de l'hôtel au sommet des remparts.

- la pauvreté sociale (plus criante encore dans la richesse ambiante), l'exclusion sociale, la violence qui transparait dans la violence de la musique dispensée dans les lieux publics: en bref l'ambiance de banlieue-mal famée.

- le bruit industriel, le béton, le commerce de l'apparence, la falsification des traditions en folklore attrape-nigaud.

- ils n'aiment pas les pays où seuls règne la voiture, où on ne peux plus se déplacer librement

- ils n'aiment pas la surpopulation touristique dans des sites exigus, surfréquentés, et sâles.

- ils fuient aussi tout ce qui rappelle "les parcs de loisir", les "disneyland", les destinations où on approche la nature avec des "manèges à sensation", en raison de l'agressivité de ces "attractions" par lesquelles les gens vont dans la nature en piétinant, en criant à des kilomètres, ou accompagnés des bruits de moteurs les plus puissant qui soient....

Ils fuient donc la Réunion...

Ils ne sont pas venu avec "le revirement" qui s'est produit en 2010 du, paradoxalement au classement à l'UNESCO, peut être aussi un changement d'orientation politique qui a retourné toutes les tentatives d'amélioration écologique un peu novatrice qui COMMENÇAIENT À REDORER L'IMAGE DE LA RÉUNION..,
D'un seul coup ce fut ce qui est détestable et trop subi en métropole: le TOUT-VOITURE et une façon de présenter le tourisme qui a fait glisser la Réunion dans une inauthenticité et un commerce touristique dissuasif, cela en plus du MAINTIENT des nuisances sonores du tourisme aérien qui retirent depuis 20 ans déjà la plus grande partie du charme des hauts, et qui n'a pas été résolu par le Parc National...

À cela s'ajoute un "épouvantail": le "tourisme chinois": il s'agit de touristes infantilisés qui dépensent à tort et à travers (ce qui encourage toutes les dérives possibles), car ils sont tout juste sortis de la survie puis "parachutés" dans la société de consommation brutalement et totalement inconscient de l'authentique. On les exploite comme du bétail lâcheur d'une devise qu'ils viennent tout juste de gagner sans savoir gérer leur richesse et on obtient du faux-touristique allant jusqu'à des faux temples avec des figurants simulant la prière, et des forêts avec des hauts parleurs simulant les oiseaux....

Là où le tourisme-chinois s'est produit, ça a des effets si négatifs, que d'enviseager reproduire cela ici inquiète beaucoup tout autres touristes à l'avance, et dissuade: on n'a pas envie d'aimer un endroit promis à une dégradation et falsification...

C'est pour cela que ces 200.000 touristes se sont senti trahis des promesses et ont désinvesti leur amour pour l'île, ils ont hésité à venir suite "au classement patrimoine mondial et Parc National": comme ce sont des touristes passionnés, qui se renseignent par tous les moyens avant de dépenser pour leur "voyage initiatique" dans lequel ils mettent beaucoup d'enjeu affectif, ils ne sont pas venu se risquer ici: ces labels ne correspondent pas dans les faits à la préservation attendus mais à une image négative de labels d'apparence commerciale à l'inverse de la préservation promise "RÉUNION, AUTHENTIQUE ET PRÉSERVÉE,

12.Posté par GIRONDIN le 04/10/2015 12:20 (depuis mobile)
11. Jean97413
Très belle analyse, merci.
Je le partage à 100%, l''hélico ici, le sac Gucccci à 500€ à Paris en sont les symboles les plus visibles.

Je pourrais réutiliser ce:
"RÉUNION, AUTHENTIQUE ET PRÉSERVÉE"

13.Posté par Que faire? le 04/10/2015 16:10
à force de foutre des millions d'euros pour faire croire aux Indiens que la Réunion est une destination privilégiée, en invitant tous les acteurs touristes de ce pays , une médaille en toc était le minimum !!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales