Société

Tourisme: La Réunion et Maurice communiquent main dans la main


Sonnée par la dernière attaque mortelle de requin, l'Ile de La Réunion Tourisme défendra encore un peu plus sa destination dans les prochaines semaines. Un plan d'action commun avec Maurice a été annoncé ce matin dans un grand hôtel de la côte Ouest. "Ce n'est pas le moment de ne pas être dynamique", lance Pascal Viroleau, directeur de l'IRT.

Une vague de communication dès la fin du mois sera lancée auprès du coeur de cible touristique, à savoir la métropole. Cette nouvelle campagne viendra en appui des packages Réunion-Maurice proposés par les agences de voyages. "C'est la première fois qu'une communication commune sera mise en place", explique-t-il. A charge pour l'IRT et son équivalent mauricien de financer à part égale cette campagne.

L'organisme régional se voit doté, et c'est une annonce également faite ce matin par le président de Région, Didier Robert, d'une enveloppe supplémentaire de 5 millions d'euros. Pascal Viroleau planifie de consacrer l'essentiel de cette rallonge vers la cible métropolitaine, suisse, belge et sud-africaine, et de façon plus lissée, tout au long de l'année. Ce que les professionnels du tourisme appellent la désaisonnalisation des campagnes de pub.

En ce qui concerne ce dernier pays, les chiffres sont implacables. Là où Maurice attire 90.000 sud-africains par an, la Réunion n'en voit débarquer que 2.100. "Travailler avec les Mauriciens me paraît la méthode la plus intelligente, plutôt que de se dire que l'on peut y arriver seul", fait remarquer Didier Robert.

La Réunion, c'est aussi "une dizaine de kilomètres de plages sécurisées"

Pour répondre à l'actualité de la dernière attaque de requin, l'IRT s'éloignera légèrement du bleu océan dans ses campagnes pour mettre l'accent sur "la population ou la gastronomie" réunionnaise. Tout en ne perdant pas de vue que le département offre aux touristes "une dizaine de kilomètres de plages sécurisées", rappelle Pascal Viroleau.

D'autres axes de travail seront développés dans les prochains mois comme la présence beaucoup plus accrue sur les réseaux sociaux ou encore une approche "désaisonnalisée" des campagnes de pub.

Enfin, malgré le mauvais démarrage du dispositif gouvernemental, la Région fait l'effort de pourvoir 1.000 contrats d'avenir dans les filières prioritaires que sont le tourisme, l'animation ou le numérique. La collectivité répond ainsi à ses engagements de mandature. 750 contrats seront fléchés dans le secteur marchand, 250 le seront dans le secteur non-marchand. Ne manque plus qu'aux TPE-PME, organismes publics ou associations de solliciter cette enveloppe avec un reste à charge de 430 euros par emploi dans le marchand et zéro euro dans le non-marchand.
Jeudi 16 Mai 2013 - 15:14
LG
Lu 1265 fois




1.Posté par BANDES ORGANISEES!!! le 16/05/2013 15:37
didier robert toujours dans la com... toujours rien de concret.???

2.Posté par pere plexe le 16/05/2013 16:03
bah
maurice vient de creer une ferme sous marine pres mahebourg
comme ca les rekins vt se repartir entre les 2 zil

pas cons les rekins

bien moins que les pro des fermes sous marines

3.Posté par Zbob le 16/05/2013 16:17
"Tourisme: La Réunion et Maurice communiquent main dans la main "
J'adore ce titre!
On va peut-être apprendre enfin à communiquer , mais en attendant qu'on y arrive , c'est Maurice qui va nous ...niquer , car au niveau de la communication, nous avons TOUT à apprendre d'eux.
Un exemple?
Lors de l'épidémie de Chickungunia , rappelez vous.
Tandis que nous passions notre temps à pleurnicher dans les médias en additionnant tous les cas ( ce qui fait que les journalistes nous balançaient quasiment tous les soirs aux infos des chiffres du style " nous en sommes à 200 000 personnes atteintes " en oubliant de préciser "en additionnant les cas depuis le début de l'épidémie" , ce qui fait que partout on pensait qu'il y avait 200 000 personnes atteintes en même temps alors qu'on a dû être à 40 000 cas au maximum , nos voisins eux , traitaient l'île depuis le mois d'octobre - j'y étais-( soit 5 mois au moins avant nous) et niaient la réalité de l'épidémie chez eux. Bilan, les touristes ( en plus , acceptés avec la carte d'identité pendant cette période) se sont barrés chez eux tandis qu'ils annulaient tous les séjours chez nous...
On continue?

4.Posté par Julie974 le 16/05/2013 16:56
La crise touristique est une crise mondiale, il est trop facile de tirer sur didier robert ou l'irt. La meilleurs solution pour panser la crise ? De la communication et un boost du tourisme affinitaire.

5.Posté par les mauriciens le 16/05/2013 16:57
les iles vanilles et les accord avec Maurice sont plus que bidons
nous n'avons pas besoin d'eux, ce sont de vrai requis les mauriciens


6.Posté par nos politiques le 16/05/2013 16:59
franchement nos politiques sont vraiment décevant. Laissez les Mauriciens , c'est comme faire rentrer le loup dans la bergerie

7.Posté par Karou le 16/05/2013 17:01
Réponse au commentaire 3

nos voisins eux , traitaient l'île depuis le mois d'octobre - j'y étais-( soit 5 mois au moins avant nous) et niaient la réalité de l'épidémie chez eux.

Il est peut être la le problème de nos "amis" mauriciens non ? nier, nier, toujours nier, nier la mort d'un détenu en prison, nier la pauvreté, nier le chômage, nier une partie de sa propre population. La France est parfois faible, mais elle à une force : La transparence Monsieur !

8.Posté par Bravo ! le 16/05/2013 17:12
Je viens d'écouter attentivement les 1:24 de votre itv de Pascal Viroleau.
Au final, c'est une reflexion interessante non ? Communication mutualisation des offres aux travers des combinés ou comment faire barrage aux destinations déjà reines dans la promotion touristique. C'est une analyse pleine de sens que certains devraient écouter avant de bêtement commenter.

9.Posté par zenfants le 16/05/2013 17:47
quand il y'a pas assez d'argent pour faire de la com on geôle, et quand il y en enfin on guele. En fait vous faites que gueuler. Arrêtes un coup là de râler. Le tourisme c'est notre avenir donc aidons les

10.Posté par Charles le 16/05/2013 18:18 (depuis mobile)
Post4. Si le tourisme a baissé de cinq points à la Réunion, l augmentation moyenne, au niveau mondial est de quatre points. La crise n explique pas tout... Un partenariat avec Maurice! Maurice gagnant, Réunion perdante comme toujours...

11.Posté par Zbob le 16/05/2013 18:28
à 7 : évidemment que je parlais de Maurice , c'était évident , pas de Mada..;
Quant aux prisons mauriciennes , ce n'était pas le sujet ici...
et nous n'avons pas forcément à faire les malins dans ce domaine : les pires prisons d'Europe sont françaises , un nombre de suicides de détenus qui explose, et je ne parle pas des agressions , des viols en prison , ( dus entre autres à la surpopulation dans les cellules) et des trafics en tous genres.
L'état le sait , l'état fait comme si...nous aussi nous sommes parfois champions de la négation...
Et à Maurice , des associations essaient aussi d'améliorer les choses...en vain d'ailleurs
Nous aussi sur ce sujet nous avons le cul sale...

12.Posté par Moniteur le 16/05/2013 22:08 (depuis mobile)
Post 10, penchez vous sur les chiffres du tourisme en France svp ! Paris, Mont Saint-Michel, côte d'azure. Les analyses montrent une baisse record de fréquentation !

13.Posté par Charles le 16/05/2013 23:32 (depuis mobile)
Post13. Paris a battu son record de fréquentation en 2012. Lisez les études officielles parues.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 16:50 Les écoles de Saint-Louis au bord de l'explosion

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales