Sport

Tour de France à la voile : L'équipage réunionnais passe près de l'exploit


Tour de France à la voile : L'équipage réunionnais passe près de l'exploit
 
C’est finalement à 7h mardi matin, aux premiers rayons du soleil, que les coureurs ont enfin posé le pied à terre : 33 heures de navigation éprouvantes ralliant Dieppe à Saint-Quay-Portrieux pendant lesquelles pétole et courants ont joué avec les nerfs des équipiers.
 
Le bateau "Île de la Réunion – Ville du Port" menait brillamment la flotte aux côtés de "Nantes Saint-Nazaire" jusqu’au passage du Raz Blanchard où les attendait une zone sans vent. "Nantes Saint-Nazaire" a dans un premier temps tiré son épingle du jeu en prenant le risque de partir à la côte pour bénéficier d’un vent de terre. L’équipage réunionnais, partisan d’une trajectoire au large, avait laissé les autres concurrents à un mille dans son sillage. Mais la pétole a eu l’effet d’un passage à niveau. Littéralement scotché sur le plan d’eau, il n’a eu d’autre choix que de les voir se rapprocher vers cette pétole généralisée. Les compteurs étaient alors remis à zéro, telle une deuxième régate dans la régate.
 
A seulement 15 milles de l’arrivée, la majorité de la flotte s’est vue obligée de mouiller en pleine mer pendant plus d’une heure, au risque de faire marche arrière sous la menace de forts courants contraires et d’un vent quasi inexistant. Et comme si les aléas des conditions météo ne suffisaient pas, les algues étaient aussi de la partie dans la remontée vers Saint-Quay-Portrieux pour freiner la progression des bateaux. "On s’est retrouvé à plusieurs reprises avec beaucoup d’algues sur la quille et le safran. De vrais champs à traverser. Il fallait parfois les retirer tous les quarts d’heure et les différentes manœuvres pour s’en débarrasser nous ont beaucoup ralenti", explique Gilles Vimard, au piano, qui a même été amené à plonger pour en extirper le bateau.
 
Fred Dalle, manager du projet, nous confie avec son indéfectible bonne humeur que "l’équipage a navigué avec fougue et énergie et s’est maintenu 2e à la régulière. On a bien pris la mesure du bateau et on a su mieux gérer nos phases actives et de repos sur ces deux nuits. On reste positif". Avec une arrivée à la dixième place sur cette étape, "Île de la Réunion – Ville du Port" monte sur la troisième marche du podium au classement amateur.
 
Demain le programme prévoit un parcours tactique au large des côtes costarmoricaines. Une dépression attendue dans la nuit de mercredi à jeudi reporte le départ de la 5e course-étape vers Vannes à jeudi matin, au lieu de demain soir.
 
L’équipage
Gabriel Jean-albert (skipper, tacticien), Morgan Lagravière (barreur), Fred Dalle (régleur GV), Charles Berro (régleur foc), Thomas Pasquier (régleur spi), Gilles Vimard (piano), Laurent Carlini (n°2), Laurent Berjon (n°1)

Classement général provisoire après 14 courses
1    Courrier Dunkerque / Daniel Souben  : 55 pts
2    Sud de France / Languedoc Roussillon / Bertrand Pacé : 57 pts
3    Bretagne-Crédit Mutuel Elite / Nicolas Troussel  : 61 pts
4    Toulon Provence Méditerranée / Fabien Henry : 86 pts
5    BAE Systems / Cédric Pouligny : 87 pts
6    Nantes Saint Nazaire E. Leclerc / Corentin Douguet : 108 pts
7    BRED - La Normandie / Benoît Charon : 110 pts
8    Ile de France / Jimmy Pahun : 116 pts
9    Safran - Multiplast /  Julien Villion : 127 pts
10  Côtes d'Armor Bretagne / Stéphane Letertre : 127 pts
11  Ile de La Réunion - Ville du Port / Gabriel Jean-Albert :  151 pts   
12  Batistyl Ville de Pornic / Cyrille Le Gloahec : 152 pts
13  Iskareen / Soenke Bruhns : 164 pts
14  Région de Bruxelles / Courbière / Casaux / Ammeux / Michel : 189 pts
15   Martinique-Centrale Paris-HEC / Mathieu Mourès : 214 pts
Mercredi 6 Juillet 2011 - 08:42
Lu 1160 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 15:32 Surf: Johanne Defay est 5e mondiale

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales