Société

Top Résa ouvre ses portes: Objectif pour la Réunion, faire oublier la crise requin

Aujourd'hui, s'ouvre le salon Top Résa, salon du tourisme destiné aux professionnels du secteur. L'IRT (Ile de la Réunion Tourisme) profite de cette occasion pour mettre en avant les meilleurs atouts de la Réunion. Cette année 2013 s'annonce plus difficile que les précédentes, en raison notamment de l'impact médiatique de la crise requin. De l'aveu même du directeur de l'IRT, Pascal Viroleau, les chiffres de la fréquentation touristique seront en baisse de 5% par rapport à 2012. Pour autant, l'IRT n'entend pas baisser les bras. Plusieurs chantiers sont lancés pour atteindre l'objectif de 600.000 visiteurs.


Top Résa ouvre ses portes: Objectif pour la Réunion, faire oublier la crise requin
Le Salon Top Résa ouvre ses portes ce matin à Paris. Véritable temple dédié à l'industrie touristique et destiné aux professionnels du secteur, le salon fête cette année ses 35 ans d'existence. Pus de 160 pays et 60 tours opérateurs seront représentés. L'Ile de la Réunion Tourisme (IRT) est une nouvelle fois de la partie et entend défendre la destination Réunion. D'autant que l'année 2013 s'inscrit dans un contexte difficile, avec une prévision de baisse de 5% de la fréquentation à la Réunion par rapport à 2012 (environ 440.000 visiteurs ndr), en raison de l'impact "fort" de la crise requin. "Nos commerciaux sont témoins de cette problématique récurrente sur le terrain", souligne le directeur général de l'IRT, Pascal Viroleau, qui attend désormais des "signes forts et des actions concrètes" pour la sécurité des usagers, a-t-il tenu à préciser en marge du début du salon. 
 
L'IRT se donne pour objectif d'appuyer les décisions prises par les collectivités en matière de sécurisation des sites de baignades. "La Région a confirmé la réalisation de bassins de baignade, plusieurs bassins dans l'Ouest et le Sud de l'île. Avec ce dispositif, on enlèvera la pression sur le lagon qui devient intenable, mais cela nous permettra aussi de communiquer de manière plus sécurisée", précise-t-il. 
 
"Il ne faut pas oublier les richesses de la Réunion et reprendre le rythme de la croissance comme les dernières années. L'objectif de 600.000 visiteurs reste toujours d'actualité", poursuit Pascal Viroleau. L'IRT entend notamment continuer son travail sur la desserte aérienne et les visas. Les relations nouées avec plusieurs tours opérateurs et compagnies européennes, officiant sur Maurice notamment, continuent et devraient aboutir prochainement sur des "résultats". "Nous devons continuer à travailler sur nos marchés émetteurs (Europe ndlr), tout en n'oubliant pas les compagnies du Golfe (…). la stratégie reste l'ouverture du marché", souligne Pascal Viroleau. Reste la problématique des visas. Si l'Afrique du Sud et la France se sont mises d'accord pour assouplir l'entrée sur le territoire réunionnais, entraînant une hausse de la fréquentation touristique de 50%, le travail se poursuit avec les principaux pays émetteurs comme la Chine, l'Inde ou encore la Russie. "Pour ça nous avons reçu le soutien de l'OMT (Organisation mondiale du tourisme) qui va nous appuyer", précise-t-il. 
 
Cette année, sur le salon Top Resa, l'IRT vendra la Réunion sous la marque "émotion". "On ne peut pas dire que la Réunion est bleue ou verte. La Réunion est une île de diversité où au-delà du paysage, c'est sa population, sa cuisine, sa nature qui permet de la distinguer par rapport aux autres îles. La Réunion c'est l'émotion", lâche Pascal Viroleau. 
 
Pascal Viroleau qui fera ses adieux très prochainement à l'IRT puisqu'il intégrera la présidence des Iles Vanilles dès le 1er janvier 2014. Le salon Top Resa refermera ses portes vendredi prochain. 
Mardi 24 Septembre 2013 - 09:22
Lu 3569 fois




1.Posté par noe le 24/09/2013 10:26
S'il faut venir visiter la Réunion seulement pour ses montagnes sales , cela n'en vaut pas la peine ... Sauf si on peut faire trempette dans l'océan ...
Mais des bruits ont couru qu'il y a des requins dans la mer !!!! c'est foutu !

2.Posté par POLLUX TUCRU le 24/09/2013 10:45
(...) Avec ce dispositif, on enlèvera la pression sur le lagon qui devient intenable, mais cela nous permettra aussi de communiquer de manière plus sécurisée"


oui ben va déjà apprendre à "communiquer" corerectement LOL !

3.Posté par sympa le 24/09/2013 11:28
bravo à cette équipe qui avec la crise requin soit faire face à des problématique nouvelle , tout en faisant les meilleurs scores en terme de tourisme.

4.Posté par Reunionnais le 24/09/2013 11:39
Arrêtez de nous faire croire que les touristes viennent sur notre île uniquement pour ses plages. La crise requin, c'est vous qui l'entretenez avec cette psychose à deux balles.

5.Posté par GASPILLAGE ARGENT FRAIS!!! le 24/09/2013 12:15
vira l'eau se rebiffe!!!.

6.Posté par Zeus69 ZEUS69 le 24/09/2013 12:32
Eh oui "La crise requin " prend des dimenssions énormes , savamment entre tenue par les surfeurs , posons nous la quetion : dans quel intérêt ? D'autre part le seurf rend t'il raciste ,on peut se poser la question lorsque l'on conseille d'aller surfer en métropole !!! Tout sport a ses risques , que ceux qui ne veulent pas assumer pour ne recolter que du plaisir aient au moins la décence de se taire et de ne pas exploiter dans leurs intérêts la mort de malheureuses personnes . On ne voit pas cela chez les alpinistes , les parachutistes et autres pratquants de sports a risque .Alors stop et un peu de dignité ,ça nous changeras

7.Posté par olive le 24/09/2013 13:18
Noe a bien raison, joile montagnes mais sale, rivieres sans eau, plages de mégots, gites trés moyens avec mauvais carris, population complexé, fonctionnaires hors service, services publiques innexistant, beaucoup reste a faire...

8.Posté par Plan de communication le 24/09/2013 13:21
Un paravent pour cacher la misère, détourner le regard des plages et du danger de mort sur la baignade WHAOOOOOOO c'est tout un programme :)

9.Posté par Poucette le 24/09/2013 14:39
Les hurluberlus de la Région, où la faculté de te faire passer des vessies pour des lanternes…
Ils prenaient les créoles pour des idiots, maintenant, ils s’attaquent au reste de la planète. Trop fort !

10.Posté par Hilias le 24/09/2013 15:12
Commentaire 1, comment pouvez vous parler de Montagne sale ? argumentez svp

Concernant le Tourisme à l'Ile de la Réunion, l'IRT fait du bon boulot, il faut continuer a avancer dans ce sens.

11.Posté par olive le 24/09/2013 15:21
A zeus69, ce ne sont pas les surfeurs qui entretiennent la crise requins mais les politiques. Ils ne veulent pas vraiment de touristes , car le tourisme est porteur d'emplois et un reunionnais qui travail est un reunionnais qui paye des impots et quand on paye des impots on regarde ce que les politiques en font.Autrement dit , une population d'assisté est plus facile a manipuler qu'une population de travailleur.

12.Posté par fatalité ? le 24/09/2013 16:13
Ok, su la terre lé sal et dan la mer na requin... et après ? on laisse béton ? tant pis pour nous ? on continue à quémander l'aide sociale ?
ou bien, on remonte les manches et on trouve des solutions pour ramener de la demande touristique, augmenter nos offres et créer de l'emploi ?
à nous de chosir...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales