Société

"Tir Sa !": Les artistes locaux contre la salle "Maloya" du Pôle de santé mentale de Saint-Pierre


Le choix du Pôle de santé mentale de Saint-Pierre d’appeler son unité d’hospitalisation n°5 "Maloya", ne passe décidément pas auprès des artistes locaux.

Ces derniers se sont rangés derrière le slogan "Tir Sa !" pour dénoncer le choix fait par l’établissement hospitalier d’associer folie et un symbole de l’identité réunionnaise.

De nombreux artistes n’ont pas hésité à poster sur les réseaux sociaux des photos demandant au Pôle de santé mentale de trouver un autre nom pour sa salle d’hospitalisation.

 




Jeudi 7 Janvier 2016 - 17:52
Lu 5862 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

70.Posté par Djo974 le 05/02/2016 14:21 (depuis mobile)
Y fé 20 ans mi vive en metropole et mi lire souvent article et commentaire ke zot y fé . Vs avez aucune solidarité entre vs , 2,3 chien bataille pou in os ! Aucune remise en question , ici la reunion nena belle image , nout cultir lè pa fou

69.Posté par Thierry le 28/01/2016 21:14
@ Sébastien, je ne peux répondre que simplement à une réflexion simpliste.

Le maloya, c'est de la musique, c'est universel ... donc pas de critères de d’ethnie.

Les maladies psychiatriques ou psycho ...machin choses ... comme toute maladie, c'est universel ... pas de critères d'ethnie pas plus que d'âge, etc...

Restons humbles devant la maladie et devant ceux qui accompagnent nos malades ou nos gramounes ... juste pour le bien-être qu'il est tenté de leur apporter dans leurs souffrances.

68.Posté par sebastien gonthier le 28/01/2016 09:37
@mecene discret, vous voyez vous n'êtes pas à l'aise il est peut être temps de prendre votre billet retour non?
@Maloy AHO si votre source est Wikipédia il va falloir vous désabrutir de cela! peut être plus du coté de vos racines cela serait un peu plus parlant pour vous! A moins que......!
@KLD je te propose de descendre du cocotier si tu te trouves en haut , il va falloir oser réfléchir si tu peux. Fais comme ses artistes ils ont osé et ils se positionnent pour leur identité pour leur pays. Et toi ? que fais tu au lieu de les dénigrer? A moins que........! la liberté je te promets à bon goût.
@Dave ce n'est la fin du monde? as tu une histoire une vraie qui remonte a plus que la date de ta naissance? si ou donc fais le parallèle sa te rendra bien service . Abats les schèmes qui te hantent.
Si tu savais la marque déposée. je te renvois donc a l'histoire de ses Hommes et Femmes à qui ont sans marque déposer les grands seigneurs ont donnés un nom souvent de chose, d'animaux et qui aujourd'hui constituent leur histoire..

67.Posté par sebastien gonthier le 28/01/2016 09:25
@thierry si on considère tes propos Maloya comme remède, cela signifierait que dans cette unité il n y aurait de créoles majoritairement! C'est fou de croire sa non?

66.Posté par sebastien gonthier le 28/01/2016 09:23
@requindrole. On pourrait appeler le nom de votre mère ou celui de votre père peut être? qu'en pensez vous?

65.Posté par sebastien gonthier le 28/01/2016 09:22
Vous me faites honte les molières! Vous qui usez de votre langue si bien si propre de sangs impures. Pour beaucoup vous ou un des votres ont peut être été guéris d'une maladie rare ou pas, par ce qu'un moment les artistes se sont mobilisés pour vous pour un appel au don. Vous devriez avoir honte de les avoir pour beaucoup insultés. Demain ils seront là encore et encore par ce que comparez à vous eux ils donnent du temps et de leur temps au lieu de souvent être en famille ils sont là plus pour vos familles, pour vous apporter tantôt du rire tantôt des larmes.
Après une dure journée qu'est ce que vous faites pour la majorité d'entre vous? Oui radio musique et vous chantez les airs des artistes alors mesdames messieurs les hypocrites c'est bon quoi! Allez vomir ailleurs. Le Réunionnais conscientise sa risque de vous choquer votre réveil est dur mais il va falloir vous y habituer. Faites preuve de courage, sortez de vos pseudo minable venez sur le ring en vrai. Avez vous peur du K. O?

64.Posté par li le 10/01/2016 16:36
"Des faiseurs de bruit que certains appellent musique . ..des apprentis. ..des essayeurs. .."
"L artiste est quelqu un d inspiré par l amour...humanité..."

Heiinnn!!
Et pas celui du maloya ? ??

Cancrelat !

63.Posté par EN VERITÉ le 10/01/2016 11:28
En vérité ces quelques personnes vivant des subventions et du travail des contribuables ne sont pas des artistes. L artiste n'est pas une fonction alimentaire. On devrait d'abord ne pas reconnaitre le titre d'artistes à ces personnes. On peut les appeler peut être des faiseurs de bruits que certains appellent musique, des apprentis musiciens, des essayeurs d'amuser le grand public, mais cela ne fait pas l'artiste. L'artiste est quelqu'un d'inspiré par l'amour, de la nature de l'humanité et de cet amour il écrit des chansons des poemes des melodies ou autres. TIR SA LE NON ARTISTES SU BAND BOUG LÀ ZOT LES PAS PLUS ARTISTES QUE D AUTRES

62.Posté par kld le 09/01/2016 09:28
donc , si on suit post 59, si on est pas choqué par cette appellation , on fait partie des néocolonialistes ( et je sais effectivement qu'il y en a , la lecture de certains posts sur ce site en ait la preuve ts les jours ) ou des bougs qui comprend pas rien , que na pwin "la sensibilité de l'artiste" ..........mwin la lu à ou , mi comprend sak ou veut dire , mais le zafair y fé pas sot à mwin toujours !!!!!!! na dé choses qui laissent passer ici, et là , pour le coup qui passerait dans d'autres "exDOM" ou en Kanaky , et qui sont plus importantes !!! et sur lesquels on a jamais entendu nout band zartiste " d'avant garde" (sic) de la reconnaissance de la culture créole , que je suis le 1er à défendre !*
UN exemple :
le moucatage institutionnalisé du créole en K ....par les propres créoles eux memes , alors que la langue y gaigne écrire comme domoun y veut exprime à lu , mais là il est vrai que certaines gens de la droite ( hélas tout est politisé , à mon grand regret!!!!) y aiderait pu ce band grand zartiste , grand défenseur de nout créolité ( sic de sic .............)

excuse à mwin , mais pou mwin , le band zarboutan comme Danyel , Ziskakan de l"époque " d"avant' et plein d'autres té y défend nout culture , mais là ............. mais bon envoyé , envoyé !!!!!!!!!!!!!

61.Posté par Citoyen le 09/01/2016 07:52
Le concept de maloya est rassurant pour les malades. Ça évoque l'espoir, la convivialité, la chaleur humaine. Ça ne peut que les mettre dans un environnement familier, propice à une future guérison dans le cadre de la maladie mentale.
Un peu de hauteur de vue ne ferait que grandir ces professionnels de l'art, si tant est qu'ils le soient.

60.Posté par Rito le 09/01/2016 07:40
Zot na tout faux ces pseudo-artistes subventionnés qui croient que le label maloya leur appartient. Comme si les malades qui fréquentent cette unité de soins étaient des parias de la société, capables de souiller le saint nom de maloya, le nouveau "Dieu"nout tit pays.
Ils crient au sacrilège, pensant détenir la pensée unique et veulent nous l'enfoncer dans le crâne. J'ai mes valeurs de Réunionnais et je ne me reconnais pas là - dedans.
Tout ça n'est que manipulation, manipulation, manipulation..

59.Posté par Patrick le 09/01/2016 06:30
Le plus misérable dans cette histoire, ce ne sont pas les PH-HP à bac + 15, qui se sont bien amusés en baptisant ainsi cette unité de soin psychiatrique, avec la main sur le coeur et la bouche en cul-de-poule : "nous grand bwana tré tré zintelizent avoir eu intention nauséeuse, JAMAIS, Honni soit qui mal y pense".
Non, eux ils sont en cohérence avec leur système de valeurs maurassien et ma foi ils en ont tout à fait le droit.
Maintenant il s'agit non pas d'un espace privé mais bien public, d' où une certaine tempérance à avoir au regard non pas de la morale mais de la Loi. Et de plus dans un service public, où les règles sont censées être "durcies".
Mais à lire et écouter les réactions des autochtones, un long chemin nous attend, nous réunionnais, avant de partager des valeurs communes.
Une partie des réunionnais (pas bien difficile de trouver laquelle), n'a toujours pas "digéré" la libération des esclaves et encore moins qu'ils aient des droits identiques comme citoyen français. La pilule ne passe toujours pas.
Si cette situation se passait en Corse,...Non impossible, le préfet de région aurait dégommé ces crétins de médecins avant que l'hosto et tout le pâté de maison ne saute avec qq kg d'explosifs, plus des manifs poulaires relayées au niveau national en ouverture du 20h et cerise sur ke gâteau, le pouvoir politique local unanimement, aurait été vent debout contre une telle ignominie envers l'âme corse.
Si on était au pays Basque, en Bretagne, ou aux Antiles, même carri excepté les bombes.
Si on était en Nouvelle-Calédonie, on aurait droit à une guerre civile.
Mais on est à La Réunion, entre une autorité de l'Etat prisonnière d'un schéma de pensée colonialiste (c'est ainsi qu'on les forme), une partie réunionnaise raciste et xénophobe (bourgeoisie et petite-bourgeoisie post-esclavagiste, des réunionnais qui clament haut et fort leur sensibilité et une autre partie des basanés qui sont déboussolés : ils ne savent pas trop... le coeur dit une chose, cela me heurte mais je n'arrive pas à savoir pourquoi ; mais la raison en dit une autre, ce n'est pas si grave, il ne faut pas se formaliser pour si peu, voire c'es un signe de respect et de reconnaissance.
Que les artistes soient en première ligne, c'est logique, leur sensibilité est exacerbée et à juste titre ils nous alertent, plongés que nous sommes dans notre quotidien (travail, vie de famille,...).
Il est plus que temps de se réveiller, de se sentir pleinement citoyen et de prendre la parole sans risquer de se faire taxer de "mauvais français".
"creole sort dan fenoir", "pa besoin toué la peur", chabouk i pouak é alor !!
TIR SA

58.Posté par Kriss le 09/01/2016 00:27
Les grandes préoccupations de certains... le nom d'une salle. On aurait aussi pu l'appeler marguerite ou boule et bill, et aussi canne à sucre...Ah non mince on aurait eu les agriculteurs sur le dos. J'espère au moins que ces grands artistes internationaux ne sont pas subventionnés....

57.Posté par mirigole le 08/01/2016 22:12
zot n'a zot cul pou gratter! Fait tout un z'histoire pou ça? té maloya la pa zot l'a fait !

56.Posté par li le 08/01/2016 21:01
L assassin, l assassin, l assassin lu la écrit france en minuskil!

J écris aussi souvent réunion avec un petit r ,
france corrrectement avec la majuscule.
De meme pour les autres pays...

Avec ou sans la majuscule
Tout simplement ou tout ennobli
Parce-que j fais pas un test de ...que j regarde pas les fautes ou ce qui pourrait être qualifié de "crime"

Mais dans le post ci present, j ai fait exprès d'écrire réunion avec un petit r, histoire d équilibrer avec le précédent france et souhaitant ne point vous offusquer davantage
Non, il n'y avait là aucune intention cachée ou ressentiment exacerbé.

La france profonde elle est présente partout....en France.
Hein ?

55.Posté par Bruuuh! le 08/01/2016 20:52
À mon avis c'est surtout une maladresse de la part d'un brave boug' qui a voulu donné un côté moins austère à la chose, moins anxiogène pour les patients avec un petit folklore locale vu qu'on aime se regarder le nombrile...
Maintenant je sais pas ce que ces artistes y ont vu comme signification : Une insulte envers les Réunionnais ? Une malheureuse association d'idées definissant le Réunionnais comme bon pour mettre à l'asile ? Tout est possible. Mais je les trouve incroyablement ridicules de vouloir faire monter la sauce en lançant ce genre d'alertes comme si toute la Kiltir locale était en périle et prête à s'écrouler du jour au lendemain sous nos yeux.
Vous auriez été beaucoup plus crédibles en vous insurgeant que l'on ait donné le nom de Maloya à du Rhum bon marché, un alcool accessible aux plus modestes donc, qui détruit lui, jours à jours un peu plus des familles Réunionnaise et est une source de drames sans fins.

Qu'est-ce qui est pire ? : Baptiser ainsi une unité de soins qui sauve des vies ou associer Maloya à une arme de destruction massive qui tue à petit feu votre peuple ?

Vous êtes des rebelles en carton.

54.Posté par LE ROQUET DU QUARTIER le 08/01/2016 19:32
Dans mon quartier il y a même un vieux roquet qui s'appelle Maloya.
Voulez vous aussi le débaptiser ?
Arrêtez de déconner les gars, faites de ma musique, soyez des artistes, vous serez respecter sans recourir
à ce genre de gesticulations stériles .
Surtout faut pas appeler Flamboyant c 'est le symbole du PCR qui ne mérite pas cela
Faut pas l'appeler Tektek non plus, ce sont mes oiseaux préféres
Surtout pas Orchidées cela va ternir le travail des fleuristes
Surtout pas cocotier car les cocos se font dévorer par les rats , ce qui seraient mauvais signe pour les patients hospitalisés dans cette unité.
Pourquoi pas unité Tete Vide ? mais ce serait insulté les artistes qui ne vivent que de subventions, sans jamais rien produire de vendable pour le grand public.....

53.Posté par Louis Pariot le 08/01/2016 19:25
Zancêtres jouaient Maloya c'était une façon d'exorciser les difficultés, les épreuves c'était synonyme d'espoir.
Maintenant dès qu'on touche à quoique ce soit ça donne des zistoirs incroyables avec des revendications et blablas. Va falloir faire des référendums pour tout dorénavant... faut dire qu'on a que ça à faire ?
Le post 47 résume tout en parlant des trous "d'oc" de la france profonde avec un petit f à France.... pour bien marquer le coup. Pauvres de nous. On se replie de + en + sur nous-mêmes... la Rényon a le nombril qui se dilate - vous n'êtes qu'une minorité à cracher ainsi sur la République. Mais zot coco il a tellement enflé ....

52.Posté par li le 08/01/2016 19:03
Allez, ce qui divise doit etre revu.

Certains ont deja proposé un nom
Ma proposition : Unité des pas perdus
Des patients qui disparaissent sans que cela trouble la direction sud, cela arrive un peu trop souvent. .. et ce n est pas tolérable .
Vous me direz , ils ne sont pas enchaînés. sauf qu'ils sont censés être suivis accompagnés soutenus... "alors où qu ils sont passés,hein ? "

51.Posté par Nono le 08/01/2016 18:59
C'est vrai qu'appeler 'Maloya' une unité psy, quel est le rapport, c'est complètement débile, encore l’œuvre d'un communiquant à la con qui s'est cru spirituel.

C'est plus logique d'appeler Un rhum ou une boisson gazeuse 'Maloya', ça fait couleur peï, mais c'est tout aussi peu flatteur. Et la, personne n'avait protesté.

Ils ont la protestation sélective, ces artistes....

50.Posté par li le 08/01/2016 18:16
Triste sire celui qui les considère "inconnus" .

Kom' i di, " musik gra'moun i respek".
Zot i kroi pou d'vrè que dé trous d'oc de la france profonde la voulu fèr honneur à l'île, aux esclaves et engagés en nommant ainsi cette unité ?
Komen y'ainm ramasse mentèr don!

Oté , rouv' lo kanèt !
Maloya patrimoine pas serpillère

49.Posté par Tikoz le 08/01/2016 15:11 (depuis mobile)
Il faut dire que beaucoup d''enseigne à la réunion a une connotation créole pour mieux intégrer le marché... Toute la créolité devient du bisness c''est cela qui gène les militants culturel et on les comprends.

48.Posté par specialized le 08/01/2016 14:36 (depuis mobile)
Le Rhum MALOYA ne dérange personne depuis son existance pas un artiste c est plaind certain en boivent même sans s en rendre compte. Un moment soit on millite pour une chose mais on le fait tous les jours soit on sort des albums et on les vend.

47.Posté par Vincent Caramante le 08/01/2016 14:35
Ou na rézon Pael.Kan ni woua lo pé d'réaksyon des Zozos anonymes, courageux par l'insulte sans signature, courageux par la haine et le mépris sans signature.
Nou ré^ét tir sa. Nanan assé de noms de prestigieux psychiatres, ou des noms d'oiseaux d'animaux.
Sak lé touzour a lafut pou dénigre La Réunion, pour rabaisser..li na pa po kozé a lo plass lo Kreole.
La pa person pou désyd zot plass Pael? Sé zot méme.
Kom Gandhi la di la pas les Britanniques pour zéré nout zaffér, ni lo band valets, pou di sak lé bon pou nou, sak lé pa bon.

46.Posté par au secours ! le 08/01/2016 13:37
On aurait pu aussi choisir, paille-en-queue, ou tek-tek avec des ornithologues … pas content … pas content. Flamboyant, Cocotier avec des amoureux de la nature … pas content … pas content. Azalées, Orchidées et là les fleuristes … pas d’accord … pas d’accord. Donc je vous propose pestiférés, moins-que-rien, fous, ceux-qui-ne-meritent-pas-que-leur-unité-de-soins-s’appelle-maloya-parce-que-ça-insulte-not-kiltir (j’aime bien celui-là). Pour mémoire, ceux sont des personnes qui sont traités là-bas et du coup en matière de santé mentale on se demande si …. enfin vous m’avez compris

45.Posté par Armand GUNET le 08/01/2016 13:34
J'aurais bien aimé savoir si cette salle avait été appelée "Séga", la réaction de ces musiciens aurait été la même.

44.Posté par Ventriloque le 08/01/2016 12:38
Pour moi la Maloya est un chant d'espoir. Je n'irai plus jamais à un concert de Maloya auquel participeraient ces quatre lobotomisés qui prétendent être des artistes.

43.Posté par Gonthier le 08/01/2016 12:32 (depuis mobile)
Et ben c'est à se demander qui sont les malades!!

42.Posté par Roger le 08/01/2016 12:22
Bravo post 28 @Pierrot le fou, très bien dit !

41.Posté par Bertrand le 08/01/2016 11:09
Ils ont besoin de faire parler d'eux !!! ..et m'étonnerait que derrière on trouve des politicards lqui es poussent contre des promesses de subventions de tournées ...

40.Posté par Bertrand le 08/01/2016 11:06
Ils se prennent pour qui !!!


39.Posté par William le 08/01/2016 11:01
Juste par curiosité, est-ce que quelqu'un sait comment s'appellent les autres unités du pôle de santé mentale ?

Personnellement, je pense qu'il serait judicieux de changer le nom de cette unité car, si certains se sentent blessés, c'est que ce nom n'est pas bon.

D'un autre coté, c'est aussi à cause des artistes qu'on sait désormais que cette unité porte ce nom... Sans eux, personne ne l'aurait su... Beau paradoxe.

38.Posté par PAEL le 08/01/2016 10:05
Aout 2015 La dénomination du Pole Santé Mentale Unité d’Hospitalisation apparait et donc interpelle des personnes. Septembre une délégation d’une trentaine de personnes qui soit artiste, militant culturel et tout simplement celui dont le nom imposé sur la plaque choque, demande audience à au CHU. Au bout de 2 heures de discussion il en ressort qu’effectivement aucune concertation n’ait été faite auprès du monde culturel pour cette dénomination de du bâtiment PUBLIC du nom « Maloya »
23 décembre nouvelle rencontre avec le Directeur de l’ensemble des CHU de la Réunion et du responsable de service Santé mentale du sud. Il en ressort que ce choix est l’œuvre d’un vote réunissant 4 personnes du service.
L’unité actuelle n’a pas encore été baptisée car elle doit avoir la validation du Conseil de Surveillance qui se réunira courant janvier février 2016. Simplement voila, le service a déjà mis la charrue avant le reste, standard téléphonique « unité maloya bonjour », papier à entête,… bref … comprenez ce qu’il faut comprendre
J’aimerais vous dire quelques mots. Je ne suis pas derriere un speudo quelconque puisqu’à vous me voyez à visage découvert sur les réseaux et aux infos, je fais savoir mon point de vue. Nous sommes artistes ou pas, militants culturels ou pas, réunioné ou pas d’ailleurs, sur cette action nous sommes concernés par le fait de l’usage du NOM Maloya sur une unité mentale PUBLIQUE.
Je ne mets pas en doute et je pense qu’il en est tout autant pour l’ensemble des participants à cette action, ni la pratique ni la compétence des médecins sur leur fonction, nous ne méprisons pas les difficultés pathologiques que rencontrent les patients et bien entendu nous leur souhaitons guérison
Nous disons « Tir sa » ce nom Maloya sur la dénomination du Pole santé mentale. La dénomination Pole Santé Mentale se suffit à elle-même. Avez-vous honte de votre unité à ce point ? Le nom Pôle santé mentale représente à elle seule la force pour l’ensemble des personnes s’y afférente.
Bon astèr ou la fin lire et rézone en tout. Mi dmand a ou si ou pé rézonne en rénioné ! Ou la koni kan y di : a ou : « out bord sé sin Pol ! » ou koné lo référans’ sé té kwé ? sirman pa vizit la vil sin pol, mé plitot lazil sin pol. Kombyn sinpoloi té katalogué ek sa ? kel sinpoloi kan li té dan in lékol et otre place ke sin pol kan té dis « oussa ou sort ? », dèk li di sin pol, li té gynye in moukataz, swa in rire. Domoun té identifi sin pol rien par lazil.
Si lo mon Maloya y ress dsi lokal la, nou va enten nout moun’ di souvan par dépitasyon, « mi sort maloya » ! « bana la enferm a moin dann maloya ». Kan ou pense ke na poin véritableman in lékol pou aprann maloya séga, pou lékritir parle pa et encore moin pou ban tradisyon. OU sré fièr d’avoir in linté psikatrik y appel maloya ?
Mazin’ domin ou lé pri dan in toilèt pou fé sak na pou fé, ou ral roulo papiè é dessi sra ékri Maloya. Ou sra fièr ?
Marmaye i lèv la, koman ou sa explik dan tou sa la sé kwé maloya y vé dir ? ou va nia bou ? kossa ou sa dia li dessi listwar son péi son mizik son racin, puiske tousa la sora kangrèné ? Ou wa mi vé épargn a ou sa ! parské li va répon a ou « momon papa, ben mi essuy a moin ek papiè maloya. Et kwé nora dessi ? A la lo trace ke nou va léssé si nou dit pa a in moman stop.
Ou ke la décid a appel ou chien Maloya ,sa sé ou ek out prop’ konsyens out prop’ listwar, sak la y agar dpa moin ! Par kont mi voudré pa in zour ou la pou promèn out chien é à koté de ou na in marmay y appel Maloya et toudinkou ou appel out chien et lo marmay y agard a ou et y vien ver ou konm out chien va nir vèr ou. OU va esplik a li ou mèm
Ou ki di lo Mot lé joli , Bien sure lé joli ? sé in rézon valad pou apoz a li si in linité mentale ? Fodré nou kontante a nou de sa ? parské la ékri dsi in batiment lo mot, lé gayar nou la vi la vièrz. Non nou vo miék sa, sa pa zis in mo , in folklore, in mizik, sa sé listwar nout péi, sa pa ziswtar in psykiatr la ékri si in létid !
Sak y maltrèt les artist ! mi dia zot eskiz lo ban artist y réfléchi !!!!!
Sak y di na dot komba ! mi di trap ou plak et dessan fé out komba !
Kan ou nora nout vibrasyon ou va nir kozé !
ZIska la « TIR SA »

37.Posté par polo974 le 08/01/2016 09:51
Il y en a qui abusent de zamaloya...

36.Posté par au fou !!! le 08/01/2016 09:03
9.Posté par Maloy Aho le 07/01/2016 19:30 |

Si on écoute ces "artistes" surtout avides de subventions qui travaillent un peu trop du chapeau, dont le coefficient intellectuel est au ras de la moquette, qui de plus s'imaginent être propriétaires de la marque non déposée maloya,...

la nouvelle appellation de la salle n° 5 devrait plutôt être: Dodo ou Zamal !!!

35.Posté par Bien triste le 08/01/2016 08:48
Je suis triste, de voir des personnes avoir honte de leurs frères malades, car c'est bien là le problème. Le Maloya aidait nos ancêtres à supporter la folie du monde cruel dans lequel ils vivaient...

34.Posté par laisse sa le 08/01/2016 07:49
maloya mercantile pour ses bouteilles de rhum, sa OUI ! sa "l'identité culturelle" ? alé zoué don!

maloya pour un centre de soins des malades, sa NON ?



ces "artistes" sont donc d'accord avec l'association du mot maloya avec la vente de rhum le fléau de la Réunion, et sont contre l'association du mot maloya avec un centre pour soigner les humains malades.

ces "artistes" sans âme ni humanité, sont indignes de représenter nout maloya !

33.Posté par visiteur le 08/01/2016 06:25
Maloya na son zistoir un identité culturel y sort loin le son rouler.Zot y wa pa le bon sens.Associ le nom maloya au pole santé mental c remet en kestion le Maloya dans son zistouar .Nou vision et zot traduction pa pareille.

32.Posté par la crise le 08/01/2016 06:15
Totoche, talère la guerre !

31.Posté par Pierrot le fou le 08/01/2016 06:01
On peut donc être un artiste de talent et un sombre abruti. La démarche de ces "artistes" est simplement stupéfiante et relève de relents de facisme nauséabond. Ainsi donc ceux que l'on n'appelle plus des "fous" depuis bien longtemps mais des malades mentaux, seraient des sous-hommes ?
Si le pavillon concerné avait été celui des enfants cancéreux, ces "artistes" auraient non seulement approuvé le choix de ce nom, mais se seraient fait photographier en compagnie des enfants afin de saluer comme il se doit leur générosité et leur égo. Mais il y a donc des sous -hommes relégués dans des lieux que l'on ne peut nommer, sans craindre la censure de facistes de la culture. C'est à vomir et ne mérite qu'un mépris dégoûté.
Par pitié, par égard pour votre talent, pour votre art et pour le maloya, présentez vos excuses et renoncez à cette "lutte" qui vous déshonore.

30.Posté par titi974 le 08/01/2016 06:01
Une polémique ridicule le nom maloya a t il été déposé quelques part est il la propriété de quelqun non et vu la tête de ces illustres inconnus que l'on qualifie facilement d artiste on passe encore pour des couillons.....

29.Posté par Pigeon vole ! le 08/01/2016 03:29
Et associé le Maloya à l'alcool....c'est acceptable.......la marque de la bouteille de rhum appelée MALOYA....on en fait quoi ? c'est associé le maloya à l'une des nombreuses et grandes causes meurtrière dans notre société...C'est encore plus grave d'accepter cette association d'image...mais faut croire que la folie n'est pas que dans un CHU....

28.Posté par reaction sans réflexion le 07/01/2016 23:58
même chez des "artistes" il n'y a pas d'humanité pour comprendre le travail hospitalier en faveur des malades qu'ils peuvent devenir eux-mêmes un jour prochain.

pourquoi cette réaction épidermique sans même réfléchir ?
en quoi ce serait un déshonneur ou une insulte de nommer "maloya" un centre qui oeuvre pour le bien d'autrui ?

réaction immature.
par contre lorsque l'esclavage par les politiques exploitant le chômage se poursuit, là y a plus personne. peur de perdre les avantages, voyages, salles, subventions etc?

27.Posté par Oscar DUDULE le 07/01/2016 23:42
Ils sont ridicule. d'abord les maladies mentales sont des maladies comme les autres.
Le maloya est une danse culturelle qui a longtemps représenté l'espoir pour plusieurs personnes dont les esclaves.. Dans un hôpital les malades ont aussi l'espoir de guerrir. Donc je ne vois pas où est le problème.

26.Posté par Zozossi le 07/01/2016 23:11
Mais qui sont donc ces quatre inconnus?

Et pourquoi donc écrivent-ils en charabia?...

Est-ce une campagne promotionnelle pour les sortir de l'anonymat?...

25.Posté par Sale ame. le 07/01/2016 22:49 (depuis mobile)
Perso si quelqu'un me signifie un souci avec un nom prononce, je l'enlève même sans comprendre des noms ca manque pas. A - que g pas compris le blême. La guerre la pas fini renaitre ek nous. :-\

24.Posté par kld le 07/01/2016 21:29
oui , Thierry , "je sème à tout vent" ....... belle image , non ?

23.Posté par babar run le 07/01/2016 21:28
té mon chien i appel maloya.....zot i croi mi peu demande un subvention comme les 4 gratelles la .....

22.Posté par Hubert le 07/01/2016 21:11
Ils considèrent que santé mentale = fou, la tête lé pa bon... on a donné le nom de maloya à une unité de soins, je trouve cela plutôt sympa. En espérant qu'ils n'auront jamais l'occasion de fréquenter ces lieux de soins un jour.

21.Posté par Moi le 07/01/2016 21:07
Post 9 et KLD, vous ne pouvez pas comprendre,c'est pas grave...

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 09:09 Crise requin: Un rassemblement à l'Ermitage

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales