Politique

Thierry Robert : "Entre un requin et un être humain, je choisis l'être humain"


Le député-maire de la Réunion Thierry Robert a fait le déplacement ce dimanche après-midi sur la plage des Brisants. D'une part pour appuyer l'action des associations et des surfeurs présents mais aussi pour réitérer le fait que pour lui "entre la vie d'un requin et celle d'un humain", son choix était vite plié.

"Il y a eu des choses de faites, il y a eu des réunions" a martelé l'élu de Saint-Leu "mais maintenant il faut passer à l'action".

Parmi ces actions, le député soutient l'idée de prélèvements raisonnés, "non pas pour éradiquer le risque mais au moins pour le diminuer".

De toutes ces propositions, il en sera encore question cette semaine. Ce mardi, Thierry Robert aura l'occasion de le dire en personne au ministre Victorin Lurel.
Dimanche 29 Juillet 2012 - 23:05
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2691 fois




1.Posté par Mwa la pa di le 30/07/2012 06:26
Raisonnement simpliste à la hauteur du bonhomme ! Choisir l'homme n'est pas forcemment tuer ou détruire le requin. Notre élu, plus freedomien que le Camille, fait du populisme de bas étage. L'homme vit dans un environnement et il y a un écosystème avec une bioversité. Si Thierry ROBERT prône la destruction systématique de ce qui peut ou pourrait gêner l'homme, alors la boite de pandore est ouverte. Non Monsieur le député, l'homme doit composer avec la nature et le raisonnement d'un élu doit aller au delà du raisonnement primaire. Posez vous la question : pourquoi voit on autant de requins agresssifs sur les cotes ? Vous qui financez et donnez les autorisations de pêche, ou qui y contribuez, savez vous que la sur pêche est aussi un des éléments qui oblige les requins a trouver de la nourriture pour survivre ? Eliminez les requins, demain vous éliminerai aussi facilement vos opposants...... Triste bonhomme !

2.Posté par Elodie le 30/07/2012 05:00
Il faut savoir qu'en général le requin tue les proies malades;si il venait à disparaître,les poissons porteurs de gènes malades se reproduiraient et ensuite c'est toute la chaîne alimentaire qui serait affectée y compris l'humain;plus de poissons à pêcher car porteurs de virus extrêmement dangereux pour la santé.Ce n'est pas moi qui le dis c'est un biologiste australien.

3.Posté par Noé BABET le 30/07/2012 07:10
noe974
"Entre un requin et un être humain, je choisis l'être humain" , d'accord avec son analyse ...entre "requins" on se connaît !
Mais il oublie vite qu'il y a aussi des "requins humains" qui sautent sur les occasions pour se montrer en défenseurs de la "veuve et l'orphelin" ....
C'est la raison pour laquelle , ces histoires de :
-requins
-vie chère
-éloignements
-emplois aidés
-aides diverses
.....doivent être réglées entre "requins" qui sont les "chefs d'entreprises" , les "commerçants" , les "banquiers" , les "ministres" ... bref ceux qui profitent du système pour abuser sur les crédules en se remplissant les comptes bancaires .
Ces requins-là continueront à "bouffer" les "petits" .... en les endormant avec leurs apparitions intempestives devant caméras , tel le "Robin des Mers du sud" ....

4.Posté par Mwa la pa di le 30/07/2012 07:19
Le mieux serait de proposer la mise en place de filets de protection avec un horaire et des jours bien définis et avec une surveillance sous marine pour préserver les autres animaux (tortues et autres). Mais les élus vont chercher le plus économique des solutions et celles qui rapportent le plus de voix, alors la chasse sera ouverte. Crier les élus savent le faire, mais mettre la main à la poche pas forcement. Or il faut savoir ce que l'on veut ! Faciliter le surf tout en préservant la nature ou aller vers l'absurdité de la tuerie ? Au lieu d'aller faire sa propagande de bas étage, Monsieur le Député devrait poser les bonnes questions ! et ensuite de proposer une solution en harmonie avec ceux qui partagent la planète.

5.Posté par tic tac tic tac le 30/07/2012 07:45
sa prouve ke thierry robert et les autre sont moin intelligent ke le requin, vu ke sa a ete prouver ke le requin et plus intelligent ke l'homme car il et capable de s'adapte,sa na pa l'ere d'etre le cas de certaine personne ki prefere éliminer o lieu de cohabiter.bref de tte facon la nature repren c droit au fur et a mesure ke lon detruit.

6.Posté par magnol le 30/07/2012 08:10
D'accord sur le fond avec post 1 mais faut il encore que le choix fait par l'homme soit en harmonie avec cet équilibre naturel homme-animal-végétal etc. Or nos propres maires (aux abonnés absents pendant l'instruction préalable du dossier réserve marine), nos écologistes prétentieux qui étalent leur suffisance dans la presse (touche pas à mon grain de sable...) ou encore notre administration nomade "palaeksa", bref tout cet empilement d'irresponsables (lapamoinloter) ont manifestement du mal à se déjuger ou à se faire humble face à tout cela qui les dépasse. On n'en voudra donc pas à ce nouveau député du "grand ouest" (ne l'oublions pas) de remuer un peu cette m..... en vue d'une redéfinition des limites de la réserve face notamment aux zones de baignade, surf etc. Quant à la pêche aux requins, il est vrai que cela fleure bon la démago clientéliste du personnage !

7.Posté par biloute le 30/07/2012 08:10
toujours là pour se faire montrer celui là, il surfe sur la vague du malheur des autres, si c'est pas du populisme ça...

8.Posté par Fantomette974 le 30/07/2012 08:15
Les discours simplistes émergent lorsque les autres ont échoué ... où est le préfet, où sont les représentants de l'Etat sur cette question ?

Cela fait des mois que le problème est posé et, hormis quelques mesurettes, peu de choses ont été réalisées.

La solution du prélèvement contrôlé proposée par le député Robert fait partie des questions à trancher, mais vite !

9.Posté par Mugiwara le 30/07/2012 08:35
moi je dis c pa une kestion de choisir la,chacun etre vivant a le droit de vivre!!!Le requin lé dans son milieux hein,es ce ke ou vois requin ni su la terre et attack l'homme hein??!!!!C l'homme ki va sur son terrain,il suffit simplement de ne pa rentré dans l'eau et le probleme est réglé!!

10.Posté par betises quand tu nous tiens le 30/07/2012 09:26
entre dieu et la betise humaine je choisis dieu..... l'homme sur terre et requin dans l'eau .c'est pas sorcier!!!!

11.Posté par françois Legrand le 30/07/2012 09:39
"Entre l'homme et le requin je chois le requin"
Je suis d'accord. Qui serait contre ?

Le problème evidemment est ailleurs:
Quel requin tuer? Comment reconnaitre un requin dangereux ayant procéder a une attaque ultérieur?
Comment tuer des requins alors que beaucoup sont marqués et que cela remettrait donc en cause les donnés du programmes Charc?

Plus globalement, ce qui m'interpelle moi avec la problématique actuelle ce serait plutôt: "entre le collectif et le particulier, je choisi moi le collectif"


Car au final quel est le fond de ce qui est demandé: l'arrêt ou le sacrifice totale ou partielle d'activités (la réserve marine, les dcp, l'élevage en baie de saint-paul, etc..) pour sauvegarder une autre activité.

C'est une question d'éthique et de choix de société. C'est une question qui soulève la question de l'intérêt commune ou de l'égoîsme d'un groupe.
Pas une question simple mais qui demande un peu d'humilité et de respect du reste de la réunion.

12.Posté par bébé requin le 30/07/2012 09:48
""Entre un requin et un être humain, je choisis l'être humain"
Alleluia , un grand philosophe est né!!!
Ouf , le monde est sauvé!!!

Belle illustration de la petite phrase de Michel audiard dans "les tontons flingueurs":
"les cons osent tout c'est même à ça qu'on les reconnait"

13.Posté par Tanguy le 30/07/2012 10:15
Mr DE LAPALISSE vient de parler, mais ne serait-il pas un requin qui bouffe les humains politiquement parlant ????

14.Posté par Démagogie ... le 30/07/2012 10:31
Le thème requin est racoleur. Tout le monde en frémit, on en parle beaucoup dans la presse, il y a donc des masses d'électeurs à racler ...
Pourtant, il n'y a que quelques morts, alors que les autres facteurs de mortalité sont bien plus ravageurs (accidents de la route liés à la vitesse et à l'alcool). Un seul radar de plus pour réduire la vitesse évitera 10 fois plus de morts qu'il n'y a de morts à cause des requins.
On notera également que la pratique du surf (c'est à dire le déguisement des hommes en tortues et en phoques) n'est qu'un loisir qui n'expose que ses adeptes, tandis que n'importe quel innocent qui ne prend pas le moindre risque, peut se faire tuer par un chauffard.

15.Posté par Choupette le 30/07/2012 10:53
Oui mais, il y a des humains-requins.

Ceux-là, il faut les éradiquer sans aucun état d'âme.

16.Posté par ailleurs la réserve marine le 30/07/2012 10:54
logique le marmaille Robert je conprend mieux pourquoi y moucate à li en métropole

17.Posté par Choupette le 30/07/2012 12:05
8.Posté par Fantomette974

" ... prélèvement contrôlé ..."

Faudrait savoir, le requin qui fait exactement la même chose, vous êtes contre !


11.Posté par françois Legrand

" ...ayant procéder a une attaque ultérieur?" ???
antérieure, plutôt, non ?

18.Posté par cassepapaye le 30/07/2012 12:14
@post1 ".... Triste bonhomme !" Je plussoie.

19.Posté par Requin toué meme le 30/07/2012 12:17 (depuis mobile)
Un requin qui préfère un humain à un autre reQuin de son espèce, quelle trahison. C\'est son élément en fait.

20.Posté par Caton2 le 30/07/2012 12:18
Je suis sidéré par les réactions de la majorité des posteurs. Un propos de bon sens reste un propos de bon sens même s’il est prononcé par un guignol opportuniste.
Regardons ailleurs, juste pour nous sortir du débat local, qui tourne à la mascarade..
Que font nos lointains voisins australien, confrontés au même problème? Ils chassent le requin tueur, s’il a été possible de l’identifier et/ou de connaître ses habitudes.
Ils ont plusieurs fois prélevé des bouledogues dans les zones à risque. Il prônent désormais des prélèvements chez les requins blancs, espèce protégée.
Pourquoi n’est-il pas possible, ici, de défendre ces méthodes?
Parce que le débat est pollué:
1/par le rejet à relent raciste du surf, sport non agréé par quelques natifs et surtout du surfeur, incarnation du zoreil blond zamalé de « zoreil land », alors que la majorité des surfeurs sont « péi »!
2/par les écolos imbibés de doctrines anti-humanité, à croire qu’ils voudraient se réincarner en super-prédateur issu du monde animal, pour incarner le justicier suprême anti-homme, un super shark de BD!
Même si les deux doctrines se mélangent dans un cocktail parfois plus désopilant qu’explosif, elles sont totalement antinomiques de par leurs origines.
Voyez-vous l’écologie à la mode réunionnaise est issue de zoreil land. Oui, des voisins des « surfeurs zamalés! » Ce sont des fonctionnaires sur rémunérés zoreil de l’EN qui en sont les grands maîtres.
Vous n’avez pas remarqué qu’Il y a même quelques surfeurs « écolos » qui sont soit-disant prêt à se faire bouffer au petit matin sur leur spot favori, pour s’auto-immoler sur l’autel de la bio-diversité! Des idées comme ça, ça m’étonneraient qu’elle soient défendues par des réunionnais « desouche »!
Alors revenons sur terre et adoptons des mesures de bon sens.
Comme l’a rappelé un pêcheur, si on ne met pas la pression sur le requin en le chassant, il finira par conquérir le lagon. N’oubliez pas qu’un bouledogue peut nager dans un mètre d’eau, et qu’il y a de nombreuses passes dans la barrière de corail.
En Afrique du sud, un nageur à récemment été tué par un requin bouledogue, alors qu’il nageait dans une zone où il avait pied.

21.Posté par Filou le 30/07/2012 12:21
Entre une connerie et une bêtise, je choisis une bière...

22.Posté par Schtroumpf Grincheux le 30/07/2012 12:42
Moi j'aime Pas les requins ...

23.Posté par JORI le 30/07/2012 12:57
Je vois que tout le monde à compris la personnalité de T.robert: un opportuniste. Ne serait ce que ça: combien de radars a t il installer sur sa commune, dans combien de restos a t il interdit la conso d'alcool pour éviter le décès des êtres humains ?. Sa commune n'est pas épargnée par les violences conjugales que je sache, quelles décisions a t il prises, à moins qu'il ne considère pas les femmes comme des êtres humains?. Etc.

24.Posté par La mer n'apartient pas plus aux surfeurs qu'aux autres ... le 30/07/2012 13:09
Et moi je choisis l'intérêt collectif des habitants de la planète (donc de dame nature).
Il faut laisser les spécialistes décider si la population des requins doit être régulée ou pas. Des études sont menées. Ce ne sont pas les surfeurs qui devront décider. La mer ne leur appartient pas. C'est encore moins aux politicards comme ce sardine Robert qui devra décider avant le résultat des études, sur la base de ses propres sentiments ou de sa démagogie.

25.Posté par Bertrand le 30/07/2012 15:05
et les autres zélus disent quoi c'est le seul à parler et prendre une position claire pour ou contre chacun dira ce qu'il pense mais c'est bien le seul !!!

une sirene pour prévenir baigneurs et surfeurs en cas de détection de requin serait à penser car on ne peut prévenir tout le monde en même temps

26.Posté par couzinet francois le 30/07/2012 15:11 (depuis mobile)
Archi daccord.100 pour cent daccord.pas une fraction de seconde dr rrflexion entre un requin et un gamin,moi je dis qu un ecolo est un inhumain et ke le populiste d cette histoire ,c est le ducon la joie ki dit ke la mer appartient o rekins.c est kom

27.Posté par Bernard Seret est-il un surfer hédoniste ? le 30/07/2012 16:11
LE spécialiste français rejoint l'analyse des hédonistes de surfers, c'est ballot hein les squalophiles ?

http://www.rue89.com/rue89-planete/2011/10/20/la-reunion-les-attaques-de-requins-font-plonger-le-tourisme-225726?fb_action_ids=4050881003388&fb_action_types=og.likes&fb_source=aggregation&fb_aggregation_id=246965925417366

Il va falloir preuve d'une grande imagination pour affirmer encore que nos gentils bouledogues sont des semi-pélagiques voire pélagiques non sédentarisés...

28.Posté par albert romualde le 31/07/2012 05:08
4 ou 5 personnes avec 7 a 10 pseudos différents chacun = tous les posts qui sont contre mr robert , il y a longtemps que l`on sait qui intervient dans les commentaires.
Je dis ca pour prevenir les gens , les journalistes et Mr robert que cela ne reflete en rien l`opinion générale de la population.Le surf est a 90% pratique par des réunionnais de souche dans toute l`ile .Ces quelques ecolos extremistes oublient simplement que ce probleme ne touche pas que les surfers mais l`ensemble des gens qui vivent de la mer ou autour .

29.Posté par Christine le 31/07/2012 11:11
La mer est si vaste... Vous allez en tuer 30... et autant reviendront dès que la place sera libre... Faites preuve d'un peu de reflexion ! Prenez le problème en amont : Arrêtons de jeter nos déchets dans la mer (poubelle, le littoral ressemble à une vaste décarge). Interdisez les sacrifices animaux (on retrouve des cadavres d'animaux mutileés dans tous les coins, même où nos enfants jouent, bonjour l'hygiène (après on se demande pourquoi certaines plages sont fermées pour cause d'insalubrité), on se croierait au moyen âge à la Réunion !. Faîtes de l'information auprès des usagers de la plage (on sait très bien qu'au delàs de la barrière de corail les danger sont multipliés par 100, les surfeurs ont l'air de l'ignorer). Faites baisser les cotas de pêche, plus nous pillons la mer moins les grands prédateurs peuvent se nourrir donc sont obligés de se rapprocher des cotes pour toruver à manger. . Ok nous sommes sur une île mais pas sur la Rivièra et la géographie de l'île le prouve, ce n'est pas un endroit pour les loisirs maritimes (désolée pour ceux qui un peu trop vite en ont fait leur busness sans se demander si ils étaitent au bon endroit.

30.Posté par Christine le 31/07/2012 11:34
Il y a quelques centaines d'années à Gévaudan, un terrible loup a dévoré des gosses et des femmes (aujourd'hui on se pose la question d'ailleur de savoir si c'étati réellement un loup ou un sérial killer, mais bref !). Les autorités de l'époque (qui était dépassés par les évenements, qui s'en fichaient un peu et qui voulaient surtout calmer les grondements du peuple afin que celui ci continue de payer plein d'impot sans remettre le système en question), ont pris une décision dont ils étatient très satisfait : Tuer tous les loups de France et de Navarre. Ca a été une infecte boucherie ou tous les chasseurs pouvaient aller allégrement s'exiter les testostérones en faisant couler le sang. C'étati de vrais héros, les femmes tombaient en pamoison devant tant de témérité : Il y avait de quoi un chien affamés contre une bande de gros chasseurs armés jusqu'aux dents ! Bref ! Petit à petti, la France s'est vidée de tous ses loups... Et petit à petit, les animaux malades qui n'vait plus de prédateurs ont eux de beaux jours devant eux. Durant cette période, il n'y a jamais eu autant de cas de rage, de mixomatos, de pestes (car les puces s'en donnaient à coeur joie de sauter de l'un à l'autre) etc... Et pour venger la mort (accidentelle) d'une poignée( bien malheureux je le conçois), la rage et autres miasmes ont décimé des centaines et des centaines d'humains qui avaient voulu jouer les aprentis sorcier en défiant la nature. On prétend que la mer est l'éco système le plus fragile. Mais comme on ne le voit pas puisque notre regard s'arrête là où on a pied, on s'octroie le droit d'en faire notre terrain de jeu, de le piller, de le mépriser, de le salir etc... Du moment qu'on continue à faire trempette le jour et a passer nos petites soirées pénardes devant une émission de réalité, pourquoi faire des efforts ?
Je n'ai qu'une question à poser ? Monsieur qui a pris une telle décision : Avez-vousz un copain ou de la famille qui fait partie des pêcheurs pour non seulement donner une consigne si in adéquat et en plus, vouloir payer les gens avec de l'argent qui ne vous appartient pas mais qui est à nous tous ? Ou avez-vous des amis restaurateurs ou autres qui sont prés à vous inviter gracieusement dans leur établissement si votre décision relance le tourisme (si le tourisme est mal, je pense que c'est plus du à la façon de recevoir et d'acceuillir les gens que de se réfugier dérrière l'excuse bidon des requins) car si ce n'est pas le cas, je ne comprends vraiment pas l'utilité d'une telle décision !
Encore un point : Les requins, plutôt que d'en faire nos ennemis, faites-en nos amis. C'est un magnifique attrait pour les touristes que de voir de grands prédateurs. Et beaucoup plus que les quelques personnes qui viennent ici pour surfer sur des spot moyen en faisant leurs sourire ultra brite.

31.Posté par Caton2 le 31/07/2012 12:13
29 Les requins bouledogues ne nagent habituellement pas à plus de 30 mètres de profondeur. Le bull shark est un requin côtier. On le trouve souvent nageant dans moins d’un mètre d’eau. Ce n’est donc pas un requin qui est affecté par (l'éventuelle) raréfaction de la ressource au large puisque le large n’est pas sa zone de chasse. En revanche, il est très certainement attiré par la ressource de la réserve marine, qui correspond très exactement au type de territoire de chasse qu’il affectionne.
D’autre part, il n’y a pas de cadavres d’animaux ou déchets dans les zones de baignade et de surf. Sinon elles seraient interdites à la baignade. Cet argument ne tient pas.
La pêche pélagique est moribonde à la Réunion. Les prélèvements au large ne sont pas si important que ça. Les zones de fort prélèvement sont très loin, dans la ZEE des Seychelles, et tout autour de cette zone dans les eaux internationales (pêche au thon); également dans la ZEE des TAAF, à plusieurs semaines de mer de la Réunion (pêche à la légine et à la langouste)...
Tous ces arguments rabâchés par les écolos, que vous reprenez sans doute en toute bonne foi, ne tiennent pas la route.
Comme l’être humain a renoncé à marquer son territoire, le bull shark se sent libre d’aller où il veut. Le lagon sera sa prochaine conquête. Les faibles profondeurs ne le gênent pas... Attention aux enfants!



32.Posté par Caton2 le 31/07/2012 13:01
30. Décidément, c'est du grand n'importe quoi sur ce fil!
La bête du Gévaudan c'est 1764.

Or à la fin du XVIIIème siècle , le loup est présent partout en France avec des abondances maximales dans le Centre-Ouest de la France (Poitou, Limousin...), en Bretagne et dans le Nord-Est de la France (Côte d'Or par exemple). Beaufort (1988) estime que la population française était de l'ordre de 14 000 individus (10 à 20 000 loups).

Au début du XIXème siècle, 5 à 7000 loups sont encore présents dans notre pays, dans près de 90% des départements français. En moyenne, 1400 loups sont encore éliminés chaque année, mais avec de fortes fluctuations annuelles. Ainsi, 2131 loups ont été tués en France en 1823 (Prêtre, 1999).
Jusqu'en 1860, la population bien qu'en régression était encore abondante.


Ce n'est qu'a la fin du XIXème siècle (date-clef : 1880 avec la forte hausse des primes à la destruction), que le déclin est inéluctable. En quelques dizaines d'années, le loup n'est plus signalé que dans la moitié des départements français.

33.Posté par le regard le 03/08/2012 09:01
Oté band surfeurs y fé pitié, y oblige a zot rentre dan lo la mer. oté lé obligatoire surfe su la mer sinonzot lé puni, oté chacun son choi. bocoup le zomme y léve gran matin pou travail, nana y batte ciment, nana y occupe la route, nana y balaye .... et pui nana zurfeur y sa va baigne la mer tout lé jours : cé un job, pluto un métier de surfer.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales