Politique

Thien Ah Koon : Les dépenses pour les contrats aidés feront "augmenter les impôts"

Mardi 5 Septembre 2017 - 17:46

Rentrée décalée, manque d'effectifs dans certaines écoles... la problématique des contrats aidés est toujours au cœur des préoccupation. Dans un communiqué, le maire du Tampon André Thien Ah Koon, revient sur les efforts que sa commune a dû consentir pour "débloquer d’urgence un million d’euros supplémentaire pour renforcer les effectifs des ATSEM et assurer un service d’éducation indispensable". Pour André Thien Ah Koon, "il faut dire la vérité aux Tamponnais et à tous les Réunionnais : toutes les dépenses que les collectivités doivent consentir dans l’urgence se font à leur détriment. Elles auront pour conséquence l’augmentation des impôts." Voici le communiqué complet :


Thien Ah Koon : Les dépenses pour les contrats aidés feront "augmenter les impôts"
Dimanche, sur le plateau de l’émission " questions politiques ", M. le Premier ministre a confirmé, dans le contexte de la baisse des contrats aidés pour l'année à venir, que les Outremer seront toutefois considérés comme des secteurs prioritaires. 

Cette affirmation de vouloir tenir compte de la situation spécifique des Outremer n'est pas tombée du ciel. 

Il a fallu un mouvement  des maires et une manifestation devant la préfecture pour rappeler au Gouvernement nos spécificités.
J’ai initié cette mobilisation, pour répondre à la réduction drastique et inattendue des contrats aidés à la rentrée 2017.

Cette mesure est intenable dans le contexte réunionnais. Dans notre île, tous les indicateurs sociaux sont au rouge : 42 % des Réunionnais vivent au-dessous du seuil de pauvreté, 35 % des Réunionnais sont au chômage. La moitié des jeunes est sans emploi et près de 100.000 Réunionnais vivent du RSA.

De plus, la réduction sans anticipation ni contrepartie des contrats aidés atteint l’économie de l’île : près de 250 millions d’euros échappent au pouvoir d’achat des Réunionnais.

L’accompagnement social de l’emploi n’est pas de l’assistanat. C’est une expression de la solidarité nationale : l’affaiblir, c’est envoyer un signal d’abandon à la population réunionnaise.

Aujourd’hui, on demande plus que jamais aux maires de jouer le rôle d’ " amortisseur social ". Mais nous ne pouvons plus absorber le choc. Prendre encore à ceux qui n’ont déjà presque rien serait une catastrophe pour La Réunion. 

La mobilisation des maires commence à porter ses fruits : pour la seconde fois, le Premier ministre annonce que l’Outremer est une des priorités. Ces propos doivent être salués mais ils doivent aussi être confrontés à la réalité.

Avec 10.000 contrats aidés de moins qu’en 2016,  la rentrée a dû être décalée dans 18 communes sur 24. La commune du Tampon a dû débloquer d’urgence un million d’euros supplémentaire pour renforcer les effectifs des ATSEM et assurer un service d’éducation indispensable. 

Il faut dire la vérité aux Tamponnais et à tous les Réunionnais : toutes les dépenses que les collectivités doivent consentir dans l’urgence se font à leur détriment. Elles auront pour conséquence l’augmentation des impôts.

On espérait que l’annonce du Premier ministre se traduise dans les faits par le rétablissement du nombre de contrats aidés alloué ces dernières années à La Réunion. Pour l’heure, le quota de contrats aidés accordés aux Outremer n’est pas connu. Il faut, pour La Réunion, une enveloppe comparable à celle de l’année dernière ! Les contrats aidés sont de la compétence de l’Etat : c’est donc à l’Etat de faire un effort et de prendre en compte nos spécificités. En attendant, le combat des Réunionnais pour les contrats aidés continue
Zinfos974
Lu 5397 fois



1.Posté par JORI le 05/09/2017 18:20

Cette augmentation des impôts n'est pas grave puisqu'il y a un service au bout que les parents attendaient!!.

2.Posté par citoyen le 05/09/2017 18:25

ABOMINABLE!!!!
Et dire que j'ai connu ce monsieur quand j'étais enfant!!!!
A vomir!!!

3.Posté par Vache à Lait le 05/09/2017 18:32

Avec 21% de foyers imposables ce sont toujours les mêmes qui se font faire les poches.
pourquoi ne pas faire un taxe par Mioche conçu ? tu fais des mioches super mais tu assumes. J'ai deux enfants je les assumes financierement mais je vois pas pourquoi je me secherai pour certaines pondeuses au nom de la sacro sainte " Solidarité Nationale"

4.Posté par Jacob le 05/09/2017 18:34 (depuis mobile)

Et la titurilisation du personnel communal à quand l égalité réelle avec la France ?Pourquoi titurialisais les personnes moin un an alors que d''autres attendent depuis 15 À 20 ans

5.Posté par mort de rire le 05/09/2017 18:52

et ils faisaient comment avant les contrats aidés ?

6.Posté par Lexical man le 05/09/2017 19:07 (depuis mobile)

Analyse de premier ordre. Si vous supprimez 10000 emplois aidés vous supprimez 120 millions de pouvoir d'achat . Résultat moins de recettes pour les commerces, plus de faillites de précarité de chômage. TAK A - comme toujours - raison !

7.Posté par larry le 05/09/2017 19:07

Il ne dit pas que les impôts vont augmenter maintenant au Tampon.
Il est déjà acteur qu'ils n'augmenteront pas.
Il dit que si le Gouvernement continue à sabre dans le social, les maires seront obligés d'augmenter les impôts.

8.Posté par lollll le 05/09/2017 19:14

Bizarre, pour l'embauche d'une armée de nervis, il a trouvé l'argent sans augmenter les impôts. C'est beau les priorités.

9.Posté par Joko le 05/09/2017 19:35 (depuis mobile)

Goût sa maintenant bravo Mr le maire tout à fait raison et arrete plaindre à zot maintenant sa qui plaint à zot c est sa l été en train manifester

10.Posté par Lydie le 05/09/2017 19:56

Lisez au lieu de commenter sur la base du titre
Il n'est pas écrit que les impôts augmenteront.
Il est écrit que le gouvernement met les maires en difficultés et qu'à terme ils seront tous obligés d'augmenter les impôts...

11.Posté par Samwinsa le 05/09/2017 20:12 (depuis mobile)

Reli les chiffres RSA, pauvreté, et jeunes chômeurs. Et poz à zot la kestion:"kel partie dle peup i souff plus?". Zot va vite compren ke kan va péter fodra vite un bon pe lavions. Simple constat.

12.Posté par Samwinsa le 05/09/2017 20:14 (depuis mobile)

En France sé Congolais na travay avant zorey? Au Brésil sé Japoné i passe avant? Travay po kreol en premié. Sé pa racisme. Sé bon sens.

13.Posté par Samwinsa le 05/09/2017 20:17 (depuis mobile)

I di à ou na poin travay po ou terlà. Bouge en métropole. Dans les 20 dernières années, combien la nu installe à zot et la gagne travay? Poz à zot la kestion. En paix... Mi embrasse tout de suite tout sak i sa emballé. Piouk.

14.Posté par Délégué le 05/09/2017 20:18 (depuis mobile)

Tak c''''est fini la vache grasse. Le ventre... Tenir les gens par la faim et la soif. Arrête ton cinéma tu n''''as jamais voulu que les tamponnais soient autonome. Tu t''''es enrichi et le peuple se meurt

15.Posté par margouillat974 le 05/09/2017 20:57

Mais quand allez-vous comprendre que le cas des A.T.S.E..M. est national? Que pour toutes associations, entreprises qui salarient un employé c'est pareil? Que c'est autant de salaires en moins qui feront péricliter la fragile économie de l'île. Devons-nous comprendre que l'état préfère payer des R.S.A., plutôt que des cotisations sociales? J'ai du mal à comprendre ce système!

16.Posté par Ma sonnerie le 05/09/2017 21:08

André, tu déconnes à plein tubes !!! une commune c'est pas une boutik chinois !!

mauvais gestionnaire va !

17.Posté par TICOQ le 05/09/2017 21:41

Vous êtes contents les parents ? Vous qui avez manifesté pour les emplois aidés d'ATSEM (pour lesquels un concours est obligatoire), vous n'êtes sans doute pas imposables, moi si !

18.Posté par li le 05/09/2017 22:04

La métropole en souffre aussi.
Du Contrat aidé dans l éducation nationale ce n est pas une bonne idée. Si cela est si nécessaire à la sécurité des enfants et au bon déroulé des cours, pourquoi ne repensent ils pas ces postes en cdi ? Tant de personnes qui ne demandent qu à y travailler!

19.Posté par margouillat974 le 05/09/2017 22:49

@ 18: parce qu'il faut un budget et que la loi de décentralisation à laissé cette ligne au magistrat de la ville.
Ce n'est pas l'état qui est en charge du fonctionnement des écoles maternelles et primaires: c'est le maire.
Tant que le maire peut compter sur les "contrats aidés" d'une durée maximum de 2 ans, non renouvelables, pourquoi embaucher des C.D.I.? A quel titre? selon les statuts, il sera aussi obliger d'augmenter leurs salaires tout les ans et et ce budget pèsera lourd sur les finances de la ville. Voilà pourquoi il ne peut embaucher des C.D.I., comme les associations, les T.P.E. qui sont sensés mettre "le pied à l'étrier" pour des personnes qui ont quitter le monde du travail depuis plus de 2 ans. Un contrat aidé ne s'adresse pas forcément à des personnes qui ont des compétences particulières, mais à des personnes volontaires pour retrouver "le marché de l'emploi". Le contrat aidé n'est qu'une ligne de plus sur un C.V.

20.Posté par Ronan le 05/09/2017 22:55 (depuis mobile)

Ici, en métropole, on n en n a rien à glander. Arrêtez de croire que le gouvernement et les français ont les yeux rivés sur votre île. C est tout juste si un Français sur deux saurait vous situer sur une carte. Sinon, bonne rentrée ici...

21.Posté par Ma sonnerie le 05/09/2017 22:57

il n'a qu'à demander à son fils spirituel à la Région, d'arrêter la gabegie de la continuité territoriale..

22.Posté par Tikookoon le 06/09/2017 00:32

L'urgence n'est pas la négligence et l'imprévoyance M. TAK ! Bassire Maire 2020 !!!!!

23.Posté par Henri le 06/09/2017 05:36

Lexical man ====> Toi tu vis pas au Tampon.
Il serait plus intelligent de mieux repartir le personnelle communal,Quand tu vois le nombre de personne qui passe le tondeuse.

24.Posté par que dire le 06/09/2017 06:02

et faire venir Frederic Francois ça coute combien d'atsem ??

25.Posté par TAGOUN le 06/09/2017 06:55

Hé Post 1 tu paieras mon augmentation puisque "c'est pas grave" donne ton adresse à ZINFOS ils me l'a communiqueront et merci d'avance !

26.Posté par ah ah ah! le 06/09/2017 08:11

et voilà, vous l'aurez voulu....! on peut pas continuer à faire des "caprices" et que cela soient gratuits.....! c'est aux communes de financer oui mais.....avec nos impôts.....!

27.Posté par almuba le 06/09/2017 09:08

Raleurs, payeurs .
Normal !

28.Posté par Olive le 06/09/2017 10:50

Combien y a t-il d'agent communaux aux Tampon , entre 3000 et 4000 si ce n'est plus. Et que font ils?
Mettez les au boulot , et tout iras mieux....

29.Posté par @ Olive post 28 le 06/09/2017 11:37

Il y a 2.000 agents (total titulaires + non-titulaires) au Tampon pour 80.000 habitants, soit un ratio agents / habitants inférieur à la plupart des communes de l'île.
La commune est propre, bien gérée, fleurie. Il y a moins d'insécurité qu'ailleurs.
Se renseigner avant de parler...

30.Posté par ALEXANDRA le 06/09/2017 13:32

MAIS EN 1954 lorsque j'étais en classe, il n'y avait pas de contras aidés,les instits nous surveillaient aussi à la récré, on obéissait...la morale dès les premières minutes de classe...et j'ai fait des études supérieures...stop aux contrats précaires et de clientélisme qui n'apportent rien aux marmailles

31.Posté par Paul HOARAU le 06/09/2017 13:45

Je confirme ce que dit Henri, J'ai compté sur un rond-point, 11,(je dis bien onze) bonshommes. Autre Gâchis
le nombre incroyable de murs en pierres taillées construit çà et là ,c'est très long à construire , mais ça a l'avantage d'occuper le temps de ces centaines de personne embauchés ,dont l'on ne sait pas trop pour quoi !

32.Posté par lollll le 06/09/2017 13:54

@28: Oui il y a à peu près le nombre d'employé communaux que vous dites, le problème pour ce "maire" c'est qu'il recrute en priorité des emplois verts pour faire des jolis rond points. C'est normal on ne va quand même pas investir dans l'éducation sinon comment il ferait pour être élu ensuite si tous les gens réussissaient à avoir un emploi sans passer par le grand maître.

33.Posté par Olive le 06/09/2017 15:55

A 29
Effectivement un ratio inférieur, 5000 à st Pierre.
Propre , ça dépend ou.
Bien géré ...Mdr.
Il y a de l'insécurité, perso je me suis fait volé chez mes parents...et c'est une ville morte....

Les emplois aidés servent aux Maires pour avoir de l’électorat.

30 Alexandra a bien raison.....

34.Posté par GRATEL le 06/09/2017 17:18

Américanisation de la société : tu veux un service, tu le payes. Contrepartie : explosion de la précarité, de la fracture sociale et de la violence.

Pourquoi mettre 4 000 euros dans les impôts ? Vaut mieux mettre 6 000 dans la sécurité !

Donald TRUMP est la parfait symbole de cette société gangrénée par le fric.

35.Posté par Samwinsa le 06/09/2017 17:34 (depuis mobile)

A Olive. Le Tampon sé un des villes les plus calmes et des plus propres ici (mi pense ou doi pa bien connaître l''île). Plus de 2/3 des villes ici lé moins bien géré. Commenté sak ou coné...ou dira moins d bétiz.

36.Posté par @ 30 le 12/09/2017 11:22

A l'époque les parents savaient éduquer leurs enfants, ils étaient sévères et les enfants obéissaient ... mais aujourd'hui ceux sont les parents qui ont besoin d'être éduqués ! Les enfants ne reconnaissent plus les autorités !!!

Votre discourt n'est plus d'actualité ... envisagez de vous remettre à la page !

37.Posté par @ 29 le 12/09/2017 11:24

Esprit de Fred Lauret sort de ce corps !!!

38.Posté par MICHOU le 14/09/2017 14:09

Si les maires et autres élus attendaient ce genre de pb pour augmenter leurs impôts ça se saurait.La tendance a toujours été à la hausse là il a une excuse toute trouvée et un bouc émissaire à désigner.
A quoi servent ces impôts à part ces fêtes interminables auxquelles personne n'a accès car malgré le fait qu'il habite paraît il aux 3 mares, IL laisse les résidents isolés, sans transports, sans abris dans des conditions de vie inacceptables pour une ville qui se vante à longueur d'affiches et pubs.
Beaucoup de parades, de selfies, de déjeuners, de serrements de mains mais rien au concret.

39.Posté par contribuable le 15/09/2017 17:46

Combien la mairie du Tampon y gagne avec l'OCTROI DE MER et surtout où va cette argent????
pas de cachotterie, une vraie réponse s'il vous plait c'est notre argent à tous.
En métropole les maires sont moins assistés car ils n'ont pas ce privilège.

C'est blizzard, je n'ai jamais eu de réponse à cette question pourtant posée au moins une bonne centaine de fois.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Octobre 2017 - 11:13 Nassimah Dindar évoque une "théorie du complot"