Culture

The Last Survivors, une série littéraire "à dévorer"

Demain, les mordus de zombies découvriront la suite des aventures de Sarah et Henry, les protagonistes de "The Last Survivors". La série littéraire, publiée chaque vendredi sur le site My Zombie Culture, est l’œuvre du Réunionnais Sébastien Técher.


Le jour, ce sont les chiffres qui rythment le quotidien de Sébastien Técher. La nuit, ce Dionysien de 33 ans s’adonne à une activité à mille lieues de son métier de comptable : Il rédige les prochains épisodes de "The Last Survivors", une série littéraire sur les morts-vivants qui paraît sur le site My Zombie Culture depuis le 19 septembre 2014.

L’aventure démarre il y a sept mois, lorsqu’il contacte la rédaction du site, "la référence en culture zombie", pour soumettre son projet. "J’avais pensé à publier mes écrits sur un blog, mais j’ai d'abord voulu avoir l'avis d'experts du genre", se souvient-il. Le rédacteur en chef, Squeletor, et son équipe sont conquis par la démarche et "signent" avec Sébastien la publication de la série. "Leur opinion m’importait beaucoup, je leur suis vraiment reconnaissant de m’avoir laissé ma chance". 

Chaque vendredi, un nouveau chapitre des cinq épisodes de la saison 1 dévoile un peu plus l’intrigue de "The Last Survivors". Il y raconte la vie, ou plutôt la survie, de Sarah et Henry qui ont échappé à un virus foudroyant apparu deux ans plus tôt, transformant les individus infestés en zombies enragés. Pour cet autodidacte qui n’a jamais pris de cours, "l’écriture de la série représente beaucoup de travail, environ 3 heures chaque soir".

"Bercé par les films d'horreur américains des années 80"

Car son oeuvre est avant tout le fruit de deux passions dévorantes : "J’ai commencé à écrire vers l’âge de 7 ou 8 ans, confie-t-il. A la même époque, j’ai été bercé par les films d’horreur américains des années 70 et 80". Ce disciple des grands maîtres de l’horreur, comme George Romero, explique que les zombies ont beaucoup évolué au fil des ans : "Dans 'L’armée des morts', ils se sont mis à courir. Puis, dans '28 jours plus tard', leur transformation n’était due qu’à une simple contamination". Le Dionysien espère lui aussi casser les codes et surprendre ses lecteurs en leur réservant quelques surprises.

Pour nourrir son imagination fertile, les influences ne manquent pas : La BD "The Walking Dead", le remake de "La nuit des morts-vivants" par Tom Savini, qui l’a "particulièrement marqué", ou encore le roman "World War Z" sont autant de sources d’inspiration. Et de l’inspiration, il lui en faudra encore puisque My Zombie Culture a déjà commandé une deuxième saison.

La série littéraire est à découvrir ici et pour la page Facebook, c’est par .

The Last Survivors, une série littéraire "à dévorer"
Jeudi 11 Décembre 2014 - 14:06
Lu 1416 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales