Politique

Terrorisme, sauvetages, épidémies : Un comité Maurice/Réunion pour la sécurité des deux îles

Mardi 25 Janvier 2011 - 10:42

Terrorisme, sauvetages, épidémies : Un comité Maurice/Réunion pour la sécurité des deux îles
A l'occasion de la visite du Premier Ministre de la République de Maurice à l'Ile de la Réunion, les représentants de la République de Maurice et ceux de la République française ont eu des entretiens portant sur les voies et les moyens d’améliorer les échanges d’informations et d’expertises dans le domaine de la sécurité des deux îles, ainsi que la mise à disposition réciproque de moyens humains et matériels dans les cas d’urgence.

Il a été convenu qu’un groupe de contact sur les questions de sécurité serait créé, co-dirigé pour la partie française par le Préfet de la Réunion et l’Ambassadeur de France à l’Ile Maurice, et pour la partie mauricienne par le Secrétaire des Affaires Intérieures.

Le groupe de contact désignera les responsables et experts qui se réuniront régulièrement, et en tant que de besoin, en comités ad hoc, sur les thèmes suivants :

– Sécurité intérieure: lutte contre le terrorisme, la criminalité organisée, l’immigration clandestine;

– Sécurité civile : prévention des risques de catastrophe naturelle ou industrielle et gestion des situations d’urgence consécutives à une catastrophe naturelle ou industrielle, secours aux populations affectées, rétablissement du fonctionnement d’un service public minimum;

– Sécurité sanitaire : prévention et lutte contre les grandes endémies, épidémies et épizooties;

– Sécurité maritime : secours et sauvetage en mer, actions d’urgence en cas de pollution marine et côtière, lutte contre la piraterie.

– Circulation entre les deux îles : coordination de la circulation entre les deux îles.

Le groupe de contact fixera le programme des travaux des comités ad hoc et en dressera annuellement le bilan. Il se réunira en principe une fois par an.
Lu 959 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Octobre 2017 - 11:13 Nassimah Dindar évoque une "théorie du complot"