Social

Tereos maintient qu'il ne paiera pas les jours de grève

Le groupe Tereos qui possède l'usine sucrière du Gol adresse ce mercredi soir un communiqué dans lequel il maintient son intransigeance sur les heures non travaillées :


"Depuis  lundi  28  septembre,  une  grève  d’une  partie  du  personnel  paralyse  la  sucrerie  du  Gol  et certains centres de réception de cannes.

Deux réunions de négociation ont été tenues lundi et mardi. Au cours de la deuxième réunion, un accord a été trouvé entre les parties sur les sujets en discussion, à l’exception de l’exigence, par les représentants du personnel, du  paiement des jours de grève.  

Si l’entreprise est profondément  attachée au dialogue social, elle ne saurait  accepter le paiement de jours  de  grève.  Elle  a  cependant  proposé  des  mesures  d’aménagement  des  retenues  de  salaire
correspondantes.    

A  l’issue  de  ces  propositions,  les  organisations  syndicales  ont  quitté  la  réunion  et  ont  décidé  de
poursuivre la grève.  

L’entreprise rappelle qu’à l’heure où l’Etat se mobilise aux côtés des acteurs de la filière pour réduire le  handicap structurel de compétitivité de notre industrie sucrière, il est fondamental de maîtriser l’ensemble des dépenses.  

Elle ne peut donc pas se permettre de payer des journées de travail non effectuées.  

Elle compte sur l’engagement de tous les salariés pour une reprise rapide de l’activité."
 
Mercredi 30 Septembre 2015 - 21:32
Lu 2057 fois




1.Posté par 2017 le 01/10/2015 06:28
Vivement 2017 et la fin de la canne à sucre !

2.Posté par tereos exploiteur le 01/10/2015 07:50 (depuis mobile)
Honte à tereos.. Qu ils se barrent de la Reunion..y a pas besoin de suceur de subvention dans notre ile !

3.Posté par lolo le 01/10/2015 08:12 (depuis mobile)
Les normal si il paye pas

4.Posté par Bravo le 01/10/2015 08:29
Pourquoi payer des mecs qui ne travaillent pas ?
Ce qui me fait rigoler c'est le minatchy qui gueule au scandale "nous sommes pris en otage" venant de sa part c'est du grand comique

5.Posté par maçonnerie le 01/10/2015 08:34
sans subvention, Tereos serait partie depuis bien longtemps de la Réunion..

une "SCOOP" détenue par les agriculteurs, est elle la solution à envisager pour la Réunion ?

que les betteraviers se barrent...on a pas besoin d'exploiteurs de la misère sociale .. on pourrait même en exporter !

6.Posté par Le Taliban. le 01/10/2015 13:26
Désolé.Mais les planteurs sont super subventionnés.
Téréos est subventionné pour ses usines.
Et nous, qui font les commentaires nous le sommes aussi.
Mais où est le problème.

7.Posté par Fidol Castré le 01/10/2015 21:48
Logique.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales