Faits-divers

Tensions entre police municipale et commerçants à St-André

La tension monte à Saint-André entre la police municipale et certains commerçants. En cause, l'interpellation d'un commerçant saint-andréen le 12 octobre dernier. Une interpellation qui va dégénérer, l'homme, qui s'est défendu avec un sabre, va être placé en garde à vue. Depuis, une véritable guerre des nerfs s'est engagée. L'opposition s'en est mêlée lors du dernier conseil municipal et une pétition a été lancée à l'initiative du commerçant. Dans un communiqué, l'Union syndicale professionnelle des Policiers Municipaux (USPPM) réagit à ces évènements :


Tensions entre police municipale et commerçants à St-André

"L'USPPM tient à réagir à la suite d'articles parus dans la presse :

Il est question d'une affaire en cours d'instruction dont les victimes sont les policiers municipaux de Saint-André, aux prises avec un commerçant, qui n'a aucun droit pas plus qu'un autre citoyen d'agresser et de
menacer avec une arme des agents de la force publique, ceux-ci ont constaté une infraction au code de la route et ont prévenu le contrevenant qu'il risquait de faire l'objet d'une amende.

Ils n'ont en aucun cas des agissements de voyous comme voudrait le faire croire ce commerçant car il sont soumis à un code de déontologie qu'ils respectent scrupuleusement. Quant à cette pétition lorsque le
syndicat en aura copie, il n'hésitera pas à saisir les autorités compétentes pour diffamation et propos
calomnieux.

En ce qui concerne cet élu de l'opposition qui ose comparer la police municipale de Saint-André à une
milice, cette déclaration lors d'un conseil municipal est honteuse, rappelant de sombres années de l'histoire de France.

Un homme politique a été du reste été condamné pour avoir parlé de "détails"...

A l'époque de l'ancienne municipalité, la plupart de ces agents exerçaient déjà sur la commune de Saint-André sans que cela pose problème, de plus, ils sont des fonctionnaires territoriaux assermentés, leur fonction est codifiée, les comparer à des miliciens relève d'un manque de respect envers la République, ses lois et décrets qu'ils sont chargés de faire appliquer et relève également de la diffamation publique.

En aucun cas, des raisons politiques ne permettent à cet élu ce genre de propos car ceux-ci discréditent
l'ensemble d'une profession.

En tout état de cause l'USPPM défendra les policiers municipaux victimes d'agressions, de violences, de
menaces, de diffamation et de propos calomnieux, peu importe leurs auteurs, sans l'ombre d'une
hésitation !"
Vendredi 17 Décembre 2010 - 11:45
Lu 2217 fois




1.Posté par noe974 le 17/12/2010 12:17
Force est à la Loi

Les gens quelqu'ils soient doivent respecter les Forces de l'Ordre
Les contrevenants doivent être sévèrement sanctionnés
Pas de pitié pour les voyous (commerçants ; enseignants ... tous les voyous doivent payés !!!)

Si non ouverture aux excès !

2.Posté par non le 17/12/2010 14:49
la police a saint andré i fé un pé trop,zot i croit que zot le odesu de la loi.
comment zot i vois zot depuis 2008 c'est ban l'interessant allez manze ma payer

3.Posté par anon le 17/12/2010 15:03
commercant la y calcul li pe tout faire gare a li su trottoir dan sens interdit, tappe la police et tire un sabre pou faire courre la police : quand zaffaire la va passe tribunal, nous va voir qui va être condamné, pour l'instant fait désordre, raconte n importe quoi mais oublie pas à force crache en l'air, y retombe su ou.

A post 2, mette t pa out cuillere dan manze la pa cuit pou ou

4.Posté par Ti Pierre le 17/12/2010 18:10
Ne tirez pas sur l'ambulance, les policiers municipaux font ce qu'ils peuvent,c'est la politique de la municipalité qui est mauvaise il n'y a aucune volonté du maire de vouloir changer les choses et de protéger la population.Exemple: Absence d'éclairage public dans les quatre coins de la ville, plan de circulation inexistant, alors que Fruteau avait promis de supprimer la traversée du lotissement les CAZALES,Marché couvert dégelasse, des dizaines et des dizaines de jeunes livres à eux m^me notamment près de la gare routière et devant les lycées et collèges alors qu'auparavant la politique de la ville était présente et faisait un travail remarquable dans le domaine de la prévention. L'autre exemple que les St-Andréens ne sont pas prés d' oublier c'est 60% d'augmentation des indemnités des élus dés l'arrivée de FRUTEAU alors que le peuple sont dehors dans la détresse et dans la douleur.Merci FRUTEAU, bon 20 Décembre et dépense bien l'argent du peuple c'est pas comme ça que ou va gaigne élections, aujourd'hui créoles lé adultes et vaccinés.

5.Posté par erick du sud le 17/12/2010 21:14
J apporte mon total soutien aux policiers municipaux de St André. Où sont les autres syndicats de police ?
La force doit rester à la Loi. On oublie un peu vite que les policiers sont des professionnels et qu'à ce titre, ils ont des droits et obligations. la municipalité à l'obligation de payer des avocats pour les défendre.

6.Posté par sudiste le 17/12/2010 23:51
total soutien aux policiers municipaux, qui doivent faire face à certains qui se croient au-dessus de tout

7.Posté par 97440 le 18/12/2010 10:53
Les nouveaux policiers municipaux recrutés par Mr FRUTEAU qui ne connaissent même pas la population st andréenne se prennent pour des guerriers.
Mette a zot bien dan zot tête que zot lé a st andré.
Voir 4 policiers dan un ti clio mi la honte de voir ca en tant que contribuable
mi croyais en ou, aujourd'hui mi lé le 1er a dire qu'il faut vire a ou de st andré.
Ou lé jeune mi té pense qu'ou n'ourais pu change un peu les choses mais 0.
quand mi vi voit a ou a la télé avec le BOYER et surtout avec out BOF ou lé pareil lé autre

8.Posté par municipal le 18/12/2010 13:47
Pour toutes les communes.
Je souhaite que le mot "policier" soit supprimé devant "municipal". Il existe une police nationale faite de
personnes formées et compétentes. L'élargissement progressif des compétences aux personnels
municipaux n'est pas de bonne augure. Chacun son métier. Nous ne voulons pas d'une "police
locale" aux ordres de maires ou conseillers pas toujours très clairs vis à vis de la justice.
Les exemples ne manquent pas sur l'île.
Saint André est une bonne ville qui se redresse petit à petit, le chemin sera long au vu
des désastres laissés par les anciens "tenanciers".

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales