Economie

Taxation des allocations familiales: Une mesure "qui s'en prend aux classes moyennes"


Taxation des allocations familiales: Une mesure "qui s'en prend aux classes moyennes"
L'annonce d'une possible taxation des allocations familiales, par le président de la Cour des comptes Didier Migaud, a fait bondir les associations familiales. Il en est de même pour les syndicats qui voient dans cette mesure une nouvelle taxation des classes moyennes.

"Cette annonce découle d'une mauvaise évaluation des chiffres de la croissance française par le gouvernement. Résultat, il doit trouver 10 milliards d'euros et on ratiboise de partout", explique Jocelyn Cavillot, délégué régional de Solidaires. "Avec une taxation des allocations familiales, l'Etat pourrait récupérer près de 1 milliard d'euros", ajoute-t-il. Mais cette décision irait à l'encontre de la politique familiale française selon lui. "Si on fiscalise les allocations, les allocations familiales deviendront des prestations sociales. On se retrouverait en rupture totale avec la politique familiale", précise-t-il.

Pour Paul Junot, secrétaire départemental de la CFTC, cette annonce soulève une autre interrogation. "Après les allocations familiales, vont-ils finir par taxer le soleil et l'air ?", s'interroge-t-il. "Si cette idée de la Cour des comptes était mise en application, par la taxation des allocations familiales, le gouvernement poursuivrait sa politique d’appauvrissement de la population et serait contre productif pour la relance de la croissance", précise-t-il.

"Face à un Etat en quasi faillite, et dans une période de crise qui s’éternise, prendre sur les classes moyennes pour faire des économies, c’est encore plus défaire l’économie. Quand la comptabilité remplace la politique, c’est l’échec du politique", ajoute Paul Junot. Ce dernier se rappelle aux bons souvenirs de Didier Migaud quand il présidait la commission des finances de l'assemblée nationale pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy.

"Pourtant M. Didier Migaud, ancien président de la commission des finances de l’assemblée nationale, est bien placé pour savoir où est le nœud du problème. Son rapport 1902 de l’assemblée nationale (ndlr: en septembre 2009) sur le paradis fiscaux écrit en page 27 : "En France on avance la fourchette de 15 à 20 milliards € chaque année les pertes de recettes fiscales" qui s’évaporent dans les paradis fiscaux, donc en moins dans l’économie réelle ou dans les budgets de l’Etat", explique-t-il. Une vision que partage Jocelyn Cavillot. "Si on prend la réforme sur les niches fiscales, ce sont 60 milliards d'euros de récupérés", ajoute le délégué régional de Solidaires.

"Face à l’impuissance du gouvernement à s’attaquer aux vraies causes du problème, il lui est plus facile de s’en prendre aux classes moyennes", conclut Paul Junot.
Lundi 18 Février 2013 - 18:35
Lu 2560 fois




1.Posté par TAGOUN le 18/02/2013 17:49
Taxer le soleil et l'air ! çà c'est une idée ? faut pas rire on y viendra peut être............

2.Posté par Scrupulus le 18/02/2013 17:56
Comme d'habitude on va encore taper sur les classes moyennes qui travaillent et paient des impôts. Le dogme PS empêche ses élus de penser. Ne pourrait-on pas plafonner les A.F. à partir de trois enfants afin d'éviter de faire de ces aides un système de vie qui ne contribue qu'à aggraver la pauvreté de ces familles ? Et réguler ainsi les dépenses qui devront un jour de toute façon s'arrêter !

3.Posté par noe le 18/02/2013 18:00
L'argent gagné doit être taxé !
Merci M; le Président !

4.Posté par Petit electeur le 18/02/2013 18:04
Mais que restera t-il de grand dans mon pays ?
"La France est le seul pays européen à proposer une telle politique familiale". Voilà le prétexte tout trouvé pour détruire le modèle Français, qui a tant et tant fait rêver et qui a placé la famille au coeur de la Nation !

La question n'est pas de savoir si on fiscalise ou pas les allocations familiales, la question est de savoir ce que nous voulons comme politique familiale en France.
Le courage politique ne réside pas dans le détournement des solutions, cela relèverait de la malhonnêteté intellectuelle... Nos politiques doivent répondre à une question: Une politique familiale oui ou non ?
"Les prestations familiales, les allocations familiales, le fait qu'elles soient fiscalisées ou pas, c'est un sujet qui peut être mis sur la table" nous dit-on au sommet de l'Etat... Bin voyons !!
Requalifier les allocations familiales en revenus imposables est tout simplement malhonnête pour plusieurs raisons !
La première raison réside dans le principe d'égalité au sein même de la Nation: La Nation et ses enfants, tous ses enfants...
Une allocation c'est une décision d'attribution sous une seule condition : La famille et ses enfants ! La Nation donne ce qu’elle peut, mais la Nation n’entourloupe pas !!
Le fait de fiscaliser les allocations familiales , c'est 800 millions d'euros supplémentaires pour l’Etat en mal de financement.
Une question: Et les supprimer totalement rapporterait combien ?
Ayez le courage de vos ambitions ! Dites le aux Français sans détours et sans supercherie...
Pourquoi payer des fonctionnaires pour mettre en paiement ces “revenus” puis ensuite payer d’autres fonctionnaires pour prélever cette fois la part fiscale ? Retenez donc à la source... Ayez le courage de vos ambitions...
Qu’allez-vous dire à tous ces petits foyers fiscaux qui vont découvrir les joies de la fiscalité pour quelques euros supplémentaires issus de ces revenus imposés à la famille ? Peuvent-ils y renoncer ? Ayez le courage de vos ambitions, dites clairement aux Français quelle est votre politique familiale...

5.Posté par mary le 18/02/2013 18:53
ENCORE les mêmes qui vont se faire plumer par ce gouvernement ! et ces gros eux qui nous plument ne paient même pas d'impôts (voire très très peu) ! voilà le changement bravo aux réunihollandais ! ça m'énerve !! par révolte, ce serait formidable si nous la classe moyenne pouvions geler nos impôts ! mais comment ??? ça m'énerve

6.Posté par la crise le 18/02/2013 18:58
Bien vu petit électeur.

7.Posté par Scrupulus le 18/02/2013 19:05
A NOE post 3, toujours une vue assez courte décidément irrécupérable NOE : les familles les plus concernées ne paient pas d'impôts, faut réfléchir un peu ! Donc opération gratuite pour le gouvernement qui protège ces chers électeurs et tape sur les autres !!! Enfoncez vous bien çà dans le crâne.

8.Posté par Collectif Gardien Nout Pei le 18/02/2013 19:52
"Face à l’impuissance du gouvernement à s’attaquer aux vraies causes du problème, il lui est plus facile de s’en prendre aux classes moyennes", conclut Paul Junot.

UNE DES CAUSES DES PROBLEMES LA CORRUPTION LES BLANCHISSEMENTS D'ARGENT, DES MILLIARES IL FAUT RECUPERE CETTE ARGENT QUI APPARTIENT AU PEUPLE ET L ETAT EN URGENCE UNE BONNE SOLUTION DE DROIT




9.Posté par dadou le 18/02/2013 19:53
et concernant tous ces élus,trop nombreux et inutiles ,la cour des comptes propose quoi??car y aurait beaucoup d'économies à réaliser!!

10.Posté par Reunionnais le 18/02/2013 20:23
OOO ,Qu'il est bo ce parti de la ^pacotille, après s'être augmenté de plus de 100% la salaire que gagnait le Président De Gaulle, voilà le nabot qu'on découvre à visage découvert; mais que font les 6 crétins surpayés de la Reunion qui avaient propagé les louanges du socialisme avant les élections ?? ils radotent dans les couloirs de l'assemblée faisant écrire leurs pseudos projets d'avenir par des zélites métropolitains parceque simplement: ils sont nuls et archinuls et ne font que tâter l'épaisseur de leur poche à ki chaque fin de mois

11.Posté par PAT974 le 18/02/2013 20:36
pat974
Vos aides sociales sont mes revenus" IR ". Dans la situation difficile que passe notre pays. Il est d'autant plus normal aujourd'hui que la contribution soit revue et que les bonne solution soit trouver et devra inéluctablement passer par un agrandissement de notre principe collectivisme. Chacun se doit de payer une cote part "dette publique par habitant: 27980.67 €/hab".

Les intérêts de la dette est le premier budget de l'état (environ 40 milliards/an). Les fraudes (TVA, aux organismes sociaux, travail au noir, ...), estimées à 60 milliards d'€/an est un manque à gagner très important pour la collectivité !

http://www.oxoty.com/

12.Posté par WQS le 18/02/2013 20:44
Si il est vrai que ce gouvernement charge les classes moyennes en général , cet argument n'a aucun
sens dans le contexte réunionnais , pourquoi ?
A la Réunion l'essentiel de la classe moyenne est constituée de fonctionnaires sur-rémunérés à +53%.
Et une fois de plus ,cette caste de privilégiés pingres à mourrir va venir pleurer sur son sort. Mais c'est totalement dans leur logique en fait , habitués qu'ils sont à profiter sans se soucier des autres.
Car ce sont toujours les mêmes qui se plaignent de la vie chère , des billets d'avion trop chers , des autos hors de prix , en oubliant que l'argent qui sert à les payer eux et leur sur-rèm provient du travail de tous les salariés du privé qui EUX doivent se serrer la ceinture vu tout ce qu'on leur prélève !

13.Posté par zou le 18/02/2013 21:45
Mais c'est pas grave tout ça, rôôôô, pensez au "mariage pour tous", la grande évolution sociale du 21 ème siècle !! ça efface tout le reste, car avec le "mariage pour tous", se faire entuber( pardonnez cette expression poétique....) est un acte citoyen !! Le changement, c'est maintenant....Dommage que notre cher président n'ai parlé que des 75% de ses potes dans son beau programme, ça leur a donné le temps de préparer leur fuite....

14.Posté par PAT974 le 18/02/2013 22:50
pat974
Pour infos,
Un sur-rem local ou métro paiera 100% IR de plus qu'en métropole que je sache. Paiera toujours plein pot :la cantine scolaire, les gardes périscolaire "vous savez ces contrats aidés dans les cours d’écoles" Les centres de loisir pardon, "de jeunesse".......etc.
Effectivement, quand il loue il sont choyés par les agences immo ou les vendeurs de vehicules et de piéce détachés
Effectivement le filon de la sur-rem est exploité par des profiteurs de tout bord et de tous niveaux.
Regardez nos politiques a aller faire la lèche à l'Europe pour maintenir l'octroi de mer. Parce que si un s'en va, l'autre le suivra.
Négocier l'Octroi de mer contre le budget de la sur-rem. Y a-t-il une équivalence? Possible.....
On nous pose des leurre. Enfin nous faire prendre les vessies pour des lanternes.
Maintenant crier HAHU HADIA et tirer sur le lampiste métropolitain. Le raccourci et bien trop simpliste Quand je pense que bien de nombreux agents créole de la foncs publique sont partis et ont bénéficié de la prime d’éloignement et mis quelques années a revenir et de bénéficier aujourd'hui de cette sur-rem et bénéficieront encore des 35% et jusqu'a extinction 2024 de l'ITR" Indemnité temporaire de retraite "et que certain Z'oreil comme vous dites n'y auront plus droit. Tant mieux certes mais cela reste une grave discrimination de traitement entre agents d'état....
Et que penser de ceux qui partent ou partiront demain dans la foncs en métropole et ne plus pouvoir revenir parce la corbeille de l'opulence aura été vidée et se sera familialement créopolisé.
Et que dire aussi de certain déçus de par leurs retour parce que sur-remu et jalousé par leurs familles.
Supprimons tout mais tout et demain se sera la chronique d'une mort annoncé de l'ile de la réunion

15.Posté par le changement c'est maintenant? le 19/02/2013 04:43
zot la voulu aller gout a nous:)

16.Posté par alexandra le 19/02/2013 04:49
En supprimant l'A M E, la retraite de 790 E par mois à ceux qui n'ont jamais cotisé et sont super centenaire, la prime de chauffage du Sénat, les primes de fin d'année des cabinets ministériels, le cumul des mandats, les déplacements et frais de nos élus qui ne défendent pas leurs électeurs, toutes les dépenses qui ne servent à rien...., instaurer une assemblée unique dans chaque département, les allocations des polygames, ...la surrémunération des fonctionnaires, les primes pour les ouvrages d'art (même quand on est retraité).....etc....
car si une entreprise gérait sa société comme le font nos mairies, départements, ,régions, et Etat, cette entreprise serait liquidée en deux temps et trois mouvements

17.Posté par Logique le 19/02/2013 07:19
A force de séparer ceux qui payent (et sont donc censés ne pas avoir besoin de recevoir) et ceux qui reçoivent (et sont donc censés ne pas avoir les moyens de payer), on va finir par avoir deux clans qui se regardent en chien de faïence: les 100% "payeurs" et les 100% "receveurs".

Une société, ce n'est pas la superposition de groupes humains aux intérêts divergents, détestant ou méprisant ceux qui ne sont pas des leurs, c'est un ensemble ou chacun a quelque chose à apporter et quelque chose à gagner.

Si on n'apporte rien, on perd l'estime de soi; si on ne gagne rien, on perd l'estime qu'on a des autres.

Avant de prendre des mesures allant dans le sens d'une répartition stricte des rôles, il faudrait y réfléchir à deux fois; mais réfléchir, ce n'est pas ce que le décideur politique fait de mieux...

18.Posté par zorro974 le 19/02/2013 11:59
mesures socialiste ou nazionalsocializm?????

attention au modele d' outre rhin des années 1930 !!!!!!!!!!!!!!!!!!

19.Posté par Zyva lolo ! le 19/02/2013 13:39
17

Entièrement d'accord , le monde est mal fait , il n'y a pas de justice et tout le monde s'en fout !
Dans un récent sondage , 90% des personnes interrogées ont ainsi déclaré préférer être jeunes ,
riches et en bonne santé que vieux , pauvres et malades. Quel égoïsme scandaleux !

20.Posté par Logique le 19/02/2013 15:07
19.Posté par Zyva lolo !

Quel rapport?
Je ne dis pas que le monde est mal fait mais qu'il faut veiller à ne pas mettre en place un système où, de manière très officielle, une partie de la société seulement paye pour l'autre partie.

La question n'est pas tant les montants redistribués que la façon de le faire.
Ce n'est pas une question de justice mais bien de perception de la société pour les deux parties en question.

Je sais, tu es tellement intelligent que ça te paraît trivial, mais tout le monde n'a pas la chance d'avoir un neurone aussi performant que le tien.

21.Posté par Logique le 19/02/2013 15:11
18.Posté par zorro974

Contresens historique à 100% mon cher Zorro:
Les nazis avaient une politique nataliste très poussée.

Si la démographie allemande est si mauvaise aujourd'hui, c'est en grande partie dû au fait que toute mesure de près ou de loin nataliste reste associée dans les esprits au nazisme.

En France, toute dénonciation d'un crime ou d'un délit a tendance à être assimilée aux pratiques des collabos et autres lâcheté de l'époque: à chacun son héritage de cette sombre période.

22.Posté par ALEXANDRA le 20/02/2013 08:08
Qui profite le plus de toutes les alloc ???

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales