Politique

Tampon : Enfin un consensus ce soir au Conseil municipal ?


Tampon : Enfin un consensus ce soir au Conseil municipal ?
Dix-neuf affaires, et pas des moindres, sont inscrites à l'ordre du jour du Conseil Municipal, ce soir, au Tampon. Les élus devront notamment s'entendre pour fixer le taux des trois taxes pour 2012 et surtout déterminer un budget qui n'a, fin juin, plus rien de primitif. On s'en souvient, la majorité avait explosé au mois de mars lorsqu'il avait fallu s'accorder sur ces dossiers (Lire ici). Entre-temps, la Préfecture avait saisi la Chambre régionale des compte qui a, depuis, émis des préconisations.

La CRC suggère une baisse des indemnités des élus

Parmi les mesures préconisées par la CRC, il est suggéré aux élus de réduire leurs indemnités. Elle propose de supprimer la majoration de 15% que le maire, ses adjoints et les élus détenteurs de délégations perçoivent au titre du statut de "chef-lieu de canton" de la commune qu'ils administrent. Ces majorations sont facultatives. Jusqu'à présent, les élus du Tampon les percevaient, ce sera terminé à compter du 1er juillet 2012 si l'affaire est votée ce soir.

6% d'augmentation d'impôts

Concernant le taux des impôts locaux, il semblerait que Paulet Payet, le maire longtemps décrié par sa propre majorité, soit parvenu à imposer ses vues. Même si la CRC dans ses recommandations du 22 mai 2012, base le retour à l'équilibre essentiellement sur une réduction plus forte des dépenses et le réajustement de certaines recettes sans lever davantage d'impôts, le maire souhaite une augmentation des taxes locales de 6% pour permettre de dégager un produit supplémentaire de 1.237.861 €. Cela permettrait, selon lui, de subventionner les associations sur une base similaire à 2011.

Trois mois après avoir refusé cette augmentation d'impôts, les élus du groupe des 28 pourraient donc finalement changer leur fusil d'épaule. A moins d'un nouveau rebondissement, réponse ce soir. Nul doute que le milieu associatif se mobilisera à nouveau pour mettre la pression sur des élus qui peinent, depuis trop longtemps, à trouver un terrain d'entente.
Lundi 25 Juin 2012 - 11:19
Lilian Cornu
Lu 1900 fois




1.Posté par Mwa la pa di le 25/06/2012 12:34
Les élus de droites, ceux des 28 rentrent au bercail la queue entre les jambes. merci Robert de les avoir foutu dans la honte et la merde ! Avant d'aller au C Municipal : regardez vous dans un miroir : vous verrez votre pire ennemi

2.Posté par L'intérêt général avant tout le 25/06/2012 16:18
Paulet ne voulant pas reconnaitre qu'il n'est pas l'homme de la situation, et comme les clés de la mairie étant dans ses mains, les élus responsables doivent faire en sorte que la population et les associations ne soient l'otage de cette situation.

Je pense que c'est sage!

3.Posté par MDR!!!! le 25/06/2012 19:57
@post 2 : je pense plutôt que DD a enfin compris que sa chutte est proche et il utilise une fois de plus les 28 toutous, pour se faire une nouvelle image il se dit travailler pour la population alors qu'il boss que pour lui......contrairement au maire!

4.Posté par alain Térieur le 25/06/2012 21:43
Ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent qui change...

quelle différence entre le budget voté hier soir par la majorité du conseil municipal du Tampon ce soir et le budget refusé par une partie (les fameux "28") de la majorité municipale le 28 mars dernier? A peu de choses près, c'est la même chose, avec il est vrai un peu plus d'économies et cette diminution de 15% des indemnités des élus. Mais les 6% d'augmentation des taxes locales ont cette fois été votées et la commune a enfin un budget...

Pourquoi ce qui n'était pas possible le 28 mars dernier est subitement devenu possible le 25 juin? Par opération du Saint-esprit? Les 28 ont-ils été touchés par la grâce? Toujours est-il qu'on en a vus qui étaient absents: Jacqueline Farreyrol (cela fait vilaine lurette qu'on ne l'a plus vue au Tampon), mais surtout, parmi les plus virulents, Nazir Patel et José Minet. Au total, près d'une dizaine d'absents parmi les "28" , même si dans les faits, ils sont désormais moins nombreux.
Pas un mot plus haut que l'autre (en fait, pas un seul mot...) et un vote unanime dans la majorité municipale...
Ah oui j'allais oublier le fait marquant de ce conseil: devinez à qui Didier Robert a donné procuration?Si vous pensez à un membre des "28", vous avez perdu! Allez, un petit indice: celui a qui Didier Robert a donné procuration n'est ni incapable de gérer la commune, ni un incompétent...

Comme le disait Edgard Faure qui n'était pas avare de bons mots: " ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent qui change"

5.Posté par arthur le 25/06/2012 22:26
Ce qu'il faut retenir et j'en suis heureux c'est que voilà une équipe qui place l'intérêt des tamponnais. Les Tamponnais ne veulent pas de querrelle à droite - ils ont redis non a TAK et dieu merci ça c'est une page sui se tourne - ils ont peut être donner une chance à Hollande et ont du passer par la case Vlody pour éliminer le machiavélique et dangereux TAK mais demain ils ne veulent PAS de socialiste au Tampon c'est une certitude ... Alors vlody prend un ti palto et reste à Paris profite bien de l'or de la république grâce à nous
didier Robert Merci de rendre le calme et merci de continuer à faire depuis la région un travail aussi pour le tampon ; les chantiers, les routes, les projets ....

6.Posté par un tamponnais déçu! le 26/06/2012 06:52
Tout à votre honneur messieurs,parce que je souffre de cette situation (attente 10 ans pour dénouement de ma situation que je ne suis pas à l'origine).

7.Posté par Mwa la pa di le 26/06/2012 07:41
arthur, vous êtes un vrai "nervi" administratif...ou politique. pas beaucoup de marge de réflexion !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales