Santé

Tabagisme : Première cause de mortalité par cancer à la Réunion

Alors que la consommation de tabac en 2010 est repartie à la hausse depuis l'instauration de la loi Evin, l'ORS (Observatoire régional de la santé de la Réunion) a publié les chiffres liés au tabac à la Réunion. 560 décès en moyenne sont liés au tabagisme chaque année. Un chiffre supérieur à la métropole.


Tabagisme : Première cause de mortalité par cancer à la Réunion
L'observatoire régional de la santé a publié les résultats d'une enquête menée sur la consommation de tabac à la Réunion. Alors que le nombre de fumeurs est reparti à la hausse, l'année dernière, et ce depuis l'instauration de la loi Evin en 1991, dans notre île la consommation de tabac fait chaque année plus de 500 morts, soit la première cause de mortalité par cancer à la Réunion.

Trois causes sont identifiées par l'ORS : les décès par cardiopathies ischémiques sont les plus fréquents et représentent 58% des décès liés au tabagisme, vient ensuite les décès par cancer du larynx, de la trachée, des bronches et des poumons (28%) puis par des maladies de types bronchites chroniques et maladies pulmonaires obstructives (14%). Des chiffres en progression alors que la baisse du tabagisme était observé depuis 1970.

L'ORS explique également que le taux de mortalité lié au tabac est supérieur à la métropole de 17%, un chiffre plus important pour les femmes +29%. L'observatoire souligne que la mortalité générale est en baisse à la Réunion, passant de 213 décès associés au tabagisme entre 1986 et 1988 à 141 décès entre 2006 et 2008. Mais les décès liés au cancer sont en hausse chez les hommes, mais plus particulièrement chez les femmes, une nouvelle fois, par rapport à la métropole où ce taux poursuit sa baisse depuis la fin des années 80.

Des chiffres qui s'associent à la légère hausse de l'offre globale de tabac sur l'île, entre 2009 et 2010. La vente de tabac augmente et les ventes de traitement pour l'arrêt du tabac sont en diminution (-8% entre 2009 et 2010) contrairement à la métropole. Pourtant, le Conseil général de la Réunion a poursuivi sur l'année 2010 sa campagne départementale d'aide au sevrage tabagique en délivrant plus de 2.600 boites de patchs à la demande des structures hospitalières.

Les dernière mesures gouvernementales, notamment avec la mise en place des avertissements sanitaires et photos chocs sur les paquets de cigarettes, pourront peut-être contribuer à enrayer cette hausse du nombre de fumeurs en France. Une efficacité qui a été démontrée Outre-Atlantique.
Dimanche 29 Mai 2011 - 18:28
Julien Delarue
Lu 2385 fois




1.Posté par noe974 le 29/05/2011 18:47
"Fumer ou vivre" , il faut choisir ...

On fume pour lutter contre la déprime , la solitude ...rarement pour le plaisir connaissant que c'est hyper dangereux pour soi et pour son entourage ....

2.Posté par Bip bip le 29/05/2011 20:45
Et qui paye la note des prises en charges ? Le contribuable (même celui qui ne fume pas).
Le fumeur a souvent cette réponse très pertinente : "Si je suis malade, c'est mon problème." Dans ce cas pourquoi serais-je obligé de cotiser pour soigner cette personne (ou retarder sa mort) ? Si le fumeur est déprimé ou seul, qu'il aille voir un psy ou un centre de désintoxication, il fera des économies et la société aussi !

3.Posté par citoyen le 29/05/2011 21:10
on ne met pas des radars pour sauver des vies; où est le comité des violences routières? il n'aurait pas envie de créer celui des violences tabac? de même pour les violences accidents domestiques? Il y aurait un nombre impressionant de morts là aussi. Faut vraiment prendre les gens pour des demeurés pour séduire la population sur ces genres de comités de protection contre la mort! comme si la mort des gens dépendrait du bon vouloir de petits comités composés d'illuminés. C'est comme croire aux pouvoirs des gourous .

4.Posté par Anti cons et connes le 29/05/2011 21:45
La solution est pourtant d'une simplicité enfantine :

Sur le plan national, il faut que les soins médicaux ne soient plus remboursés pour les maladies dont le tabac est la cause. Que la société se rembourse en saisissant leurs salaires et leur patrimoine.

A la Réunion, il faut augmenter les taxes sur le tabac jusqu'au moment où la consommation baissera de façon significative.
Contrairement à l'Europe, où l'augmentation du prix du tabac entraine un trafic de tabac détaxé ou de tabac frelaté, le trafic de tabac est beaucoup plus difficile à la Réunion du fait de son insularité et du "tout le monde sait tout sur tout le monde".

Le problème de la démocratie c'est qu'elle rime trop avec démagogie. Comme on est dirigé par des gens pour qui la politique est avant tout un métier lucratif, leur préoccupation majeure est la prochaine élection. Les fumeurs sont aussi des électeurs.

5.Posté par NL-974 le 30/05/2011 09:48
Arrêtez votre hypocrisie et vos jérémiades sur les consommateurs si l'alcool et la cigarette était aussi dangereux, on n'en vendrait plus. Mais non bien sûr trop lucratif pour l'état.

6.Posté par Ded le 30/05/2011 13:40
Les gens fument, nous enfument, tombent malades ,gravement et ils coûtent cher à la Sécu et ils meurent parfois bien jeunes d'un "bon" cancer des poumons ...mais on ne fait rien pour arrêterle massacre car la production et la vente du tabac ça rapporte encore plus que les vies humaines, que le trou de la sécu....Les compagnies US , premières productrices dominent le marché , l'état prélève ses taxes...et tout ce beau monde est content...

7.Posté par xenox51 le 30/05/2011 14:17
Toutes ces mesures sont certes intéressantes mais il est dommage que des initiatives aussi nouvelles et originales telles que le jeu video Smoky Rabbit ne soit pas plus encouragées.
Human Games propose, avec le concours de l'OFT, une nouvelle manière de faire de la prévention interactive et qui ne stigmatise pas les fumeurs.
Les premières réactions concernant ce jeu sont par ailleurs très positives.

http://www.humangames.tv/game_smoky_rabbit.html

8.Posté par Yves Sarce (cousin de Henri Cantonnais) le 30/05/2011 14:43
Si certains de ces abrutis de fumeurs irrespectueux pouvaient crever sur place au moment où ils enfoncent nonchalamment leur merde de mégots dans nos plages qui ressemblent à de véritables cendriers, on serait rapidement débarrasser d'une bande de sale pollueur...ça ferait de la place....
Allez crever à petit feu ailleurs que sur nos plages...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales