Politique

TCO et CINOR mutualisent leurs déchets en promettant une baisse de la taxe


De g. à dr. : Olivier Hoarau, Marc-André Hoarau, Vanessa Miranville, Gérald Maillot, Joseph Sinimalé et Henri Hyppolite
De g. à dr. : Olivier Hoarau, Marc-André Hoarau, Vanessa Miranville, Gérald Maillot, Joseph Sinimalé et Henri Hyppolite
De "l'intelligence politique". C'est en ces termes que le président du TCO et son homologue de la CINOR accueillent le projet de mutualisation du traitement des déchets entre leurs communes membres.

Cette mutualisation intéresse uniquement les déchets dits recyclables, autrement dit, ceux que vous devez normalement déposer dans votre poubelle jaune.

A ce jour, la CINOR gère ses déchets dans son coin et le TCO en fait de même sur son site du Port, via sa société d'économie mixte Cyclea.

En 2009, un incendie ravage la structure portoise. En 2012, elle rouvre, "surdimensionnée", en présageant de l'inflation démographique de la côte Ouest.

Alors qu'elle est calibrée pour accueillir jusqu'à 20.000 tonnes de déchets valorisables, Cyclea n'en accueille aujourd'hui que 8.000 en provenance des villes du Port, Saint-Paul, La Possession, Trois Bassins et Saint-Leu. De son côté, les habitants de la CINOR (Saint-Denis, Sainte-Marie et Sainte-Suzanne) produisent 7.000 tonnes par an. Même additionnés, les tonnages des deux territoires disposent encore d'une belle marge.

C'est donc vers une mutualisation des moyens que se dirigent les deux intercommunalités et dont l'annonce a été faite ce matin, au Port. Une mutualisation qui ne prendra forme qu'après la fin 2016, date d'échéance du marché public de collecte des déchets par le prestataire de la CINOR.

La forme juridique que prendra cette coopération n'est pas encore arrêtée. Alors que Gérald Maillot, président de la CINOR, a fait part de sa préférence pour une entrée au capital de Cyclea, Marc-André Hoarau, président de la SEM, vice-président du TCO et adjoint à Saint-Paul, n'a pas abandonné l'idée d'une gouvernance partagée de type société publique locale.

La promesse de ce rapprochement devrait réjouir les ménages des deux interco'. En montant en régime côté Cyclea, et en transférant ses agents du centre de tri du nord vers l'Ouest, les deux EPCI prennent l'engagement que le contribuable en sortira gagnant. Le coût du traitement des déchets devrait en effet diminuer de 30 à 40% selon les projections des élus qui parlent sous la surveillance des administratifs. Par an, la CINOR et le TCO devraient ainsi économiser au moins 1 million d'euros chacun. Assez pour faire répercuter cette baisse sur la taxe d'enlèvement des ordures ménagères, la TEOM.  

7.000 tonnes transférées, c'est 3 camions par jour

"J'aurais très bien pu décider d'ouvrir un nouveau centre à Sainte-Marie pour 5 à 6 millions d'euros et m'en féliciter en coupant un ruban", en rigole Gérald Maillot qui préfère se placer sur l'axe de la gestion à moindre coût.

Sur le plan opérationnel, la quarantaine d'agents du centre de tri de la CINOR seront intégrés dans Cyclea. Côté déchets, le bilan carbone ne devrait pas exploser outre mesure. Cela représenterait seulement trois camions poubelles du Nord vers l'Ouest chaque nuit.  

Si ce pacte vient conforter l'idée qu'il faille toujours plus nourrir l'ogre que constitue le centre de tri Cyclea, des nuances apparaissent autour de la table lorsque se profile l'épouvantail que représente la création d'incinérateur(s). Vanessa Miranville formule un "non à l'incinérateur fourre-tout. Ce n'est pas parce qu'on se débarrasse des déchets dans un grand feu qu'on résout le problème. On ne fait que le déplacer". Et la vice-présidente du TCO d'appeler ses collègues à mettre en lumière le rôle déterminant, à la source, des industriels et leur packaging. Une autre manière de voir la chaîne des responsabilités.
Mardi 17 Mars 2015 - 14:06
LG
Lu 2236 fois




1.Posté par Marx le 17/03/2015 14:22
Comme si c'était possible pour des Socialistes de reduire une taxe! ^^

Voyons bande de guignols on vous connait! Vous aller utiliser ce que appelez bientôt votre "cagnotte" pour realiser des mesures electoralistes etnvous acheter des electeurs!

Rendez-vouss l'année prochaine quand chacun d'entre-eux jura n'avoir personnellement jamais dit cela!

2.Posté par Dimitri ALAIN le 17/03/2015 14:45
ou comment plumé le plumé( on va encore se faire mal (ne dirais pas ou )

3.Posté par belle photo le 17/03/2015 15:27
Déja qu'ils (les élus) ne pas en odeur de sainteté auprès de la population, ils osent prendre la pose devant un tas d'ordure. .....halala!

4.Posté par ouais!! mais le 17/03/2015 16:16 (depuis mobile)
Tout sa pourquoi? Économiser ou placé ses amis et militants politiques, en tout cas on dirait petit chaperon rouge et les 5 nains

5.Posté par Mojito le 17/03/2015 17:48
@4: j'ai trouvé grincheux et simplet!

6.Posté par NEMO le 17/03/2015 17:53
BRAVO aux dirigeants de ces 2 inter-communautés du TCO et de la CINOR qui ont su se mettre d'accord sur ce sujet épineux du traitement des déchets de leurs communes, démontrant que les équipes actuellement en place travaillent à mettre en exergue l'intérêt général de la population avant les querelles de clochers de leurs paroisses !!!

Pour la construction des 2 incinérateurs producteurs d'énergie indispensable pour notre île, prévus à Sainte-Suzanne et à Pierrefond, madame Miranville ne doit pas se laisser manipuler par certains de ses ami-e-s de Gôche dont certains braillards prétendant avoir le monopole de la protection de l'environnement qui disent lui vouloir du bien, surtout lui pourir la vie et lui piquer sa place (!!!),.... mais doit faire preuve de pragmatisme et de réalisme notamment comme madame Duchman élue verte de Saint-Denis adjointe de monsieur Maillot actuel président de la CINOR....

L'écologie c'est l'affaire de TOUS les citoyens et non d'une poignée d'intégristes !!!!

7.Posté par Marx le 17/03/2015 18:47
A post 3:
Exacte! Il y a aussi un tas d'ordures derriere la premiere ligne de dechets!, esperons qu'ils les evacuront tous!

8.Posté par mojito le 17/03/2015 18:56
T'as raison Némo!
J’espère que l’incinérateur sera construit devant ta case, au risque de devenir "intégriste"...

9.Posté par Toc le 17/03/2015 19:12
Et la cirest y fé koi?
Vivement 2020 car Président la y gagne pas gére l'interco la surtout kan mi la était recu et la di a moin l'armée recrute .
En clair , va voir ailleurs si j'y suis...pas grave....m'aller voir ailleurs.
Que dieu vous bénisse !!

10.Posté par Didier Tintin na courage le 17/03/2015 20:58
Té captain Haddock...le photo ek le sourire carnassier devant un tas zordures...y roprésente zot mentalité.

11.Posté par enfin le 18/03/2015 07:16
Bravo bravo et bravo.

Enfin de "l'intelligence politique".

Tout est dit dans cette phrase.

12.Posté par polo974 le 18/03/2015 07:31
et bien voilà, au lieu de faire la nrl en mer, il suffisait de faire des digues en déchets et de poser la route dessus.

et bientôt on aura gagné 1km sur la mer tout autour de l'île avec nos cochonneries...

13.Posté par chantoaye le 18/03/2015 10:25
Belle intiative.
Mutualiser les moyens pour que les familles n'aient pas des frais en plus.
Voila un bonne idée !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales