Politique

"TAK refuse 1 million d'euros pour la réussite de nos enfants", selon J-J Vlody

"Au Tampon, l'éducation n'est pas une priorité. TAK refuse un million d'euros pour la réussite de nos enfants", commente Jean-Jacques Vlody. Voici ses propos dans leur intégralité:


Lors du conseil municipal du Tampon du mercredi 19 août, au lendemain de la rentrée scolaire 2015, les élus socialistes ont présenté une motion pour défendre, encore une fois, l'élaboration d'un Projet Educatif Territorial (PEDT) pour nos enfants. L’objectif du Projet
éducatif est la réussite de nos enfants. Il permet une égalité des chances par l’accès aux activités de découvertes sportives, artistiques et culturelles.

Le Tampon fait partie des 4 communes n’ayant pas transmis de projet éducatif alors même que cela est de la compétence de la mairie! Pourtant 11 communes réunionnaises ont déjà fait valider leur Projet éducatif par le Rectorat 9 sont en cours de signature.

Les conséquences sont très graves pour nos enfants et en plus le Tampon refuse 1 million d’euros de subventions de l’Etat destinés à l’organisation des activités périscolaires (après l’école).

Nous avons donc proposé au maire de voter pour la mise en place d’un Projet éducatif et ainsi éviter de perdre ces subventions mais les élus de sa majorité ont voté contre. Aucune action en direction du périscolaire ne sera donc mise en place encore cette année.

Depuis l’année dernière, il y a une véritable inégalité selon les écoles. Certaines, par le biais de l’USEP (Union sportive de l’enseignement du premier degré), proposent aux enfants de l’escalade, de l’escrime, de la danse de 15h15 à 16h, quand d’autres proposent une simple garderie durant laquelle l’enfant sera assis devant une feuille à attendre. Je dis non à ces inégalités! Tous les enfants ont le droit aux mêmes activités!

Nous ne pouvons plus accepter le refus obstiné de la municipalité de s’emparer de mesures bénéfiques pour l'égalité des chances,
l'éducation, l'épanouissement de nos enfants. Et pourtant, nous savons que très peu d'enfants bénéficient aujourd'hui d'activités
péri-éducatives telles que chant, danse, théâtre, tennis… dans des associations ou des clubs. Ces activités ont un certain coût et les
familles les plus modestes n'y ont pas forcément accès. L’éloignement des lieux de pratique et la rareté des transports sont
un obstacle supplémentaire.

Durant le conseil municipal, on a entendu le premier adjoint dire que « c'est pour courir derrière ballon, faire du macramé, ou jouer aux cerceaux »: ces propos dénigrent le sérieux des animateurs en leur enlevant toute la réflexion sur leur pratique et dénotent une
conception archaïque de l’animation et de l'éducation.

Il est donc fondamental que la commune mette en place ce projet le plus tôt possible pour qu’il bénéficie ainsi à tous les enfants du
Tampon et dans toutes les écoles, dès cette année 2015.

Ce refus politicien de la municipalité me paraît inacceptable d'autant plus qu’en travaillant avec le riche tissu associatif tamponnais et
les associations d'éducation populaire, un grand nombre d'activités périscolaires, de qualité, pourraient être facilement organisées:
langues, lecture, échecs, informatique, arts plastiques, musique, natation, équitation…

De plus la création d'un Projet éducatif serait une solution d'emplois pour les jeunes, dans l'animation, les activités artistiques et le
sport. Rappelons que là aussi le gouvernement prend en charge les emplois d'avenir à hauteur de 90%. Il est vrai que le maire du Tampon méprise les jeunes en emplois d’avenir, rappelons qu’il les a licenciés en 2014 et que la mairie a été condamnée à leurs verser près de 38 000 euros.

Il est vrai que la mission de la Collectivité est d’assurer le bon fonctionnement des établissements scolaires: chauffage, réhabilitation
et équipement des écoles... mais un Projet éducatif est une volonté politique ambitieuse pour réduire les inégalités et permettre
l’épanouissement de notre jeunesse, la réussite de nos enfants pour les aider à préparer leur avenir.

 Jean Jacques Vlody
Député de la Réunion
 
Lundi 24 Août 2015 - 14:02
Lu 2019 fois




1.Posté par loulou le 24/08/2015 17:13
c' est la devise de TAK, il est égal à lui même. il a peut-être besoin de cette somme pour se rallier à TR.

2.Posté par laina le 24/08/2015 17:14
Vous n' êtes pas meilleure que lui......

3.Posté par Regarde ki y cause le 24/08/2015 17:41
Vlody le perdant ! Quand on voit dans quel trou nous entraîne le gouvernement Hollande/Vlody la seule action positive du gouvernement pour cette année aurait été de stopper cette gabegie relative à la réforme scolaire. Incroyable.

2017 y arrive po ou Jacky..... kiak kiak kiakkkk

4.Posté par Také le 24/08/2015 17:55
C'est l 'hôpital qui se fout de la charité !!! Alé kassiet Vlody ma rod' a ou ! Ou ferm' out také.

5.Posté par GIRONDIN le 24/08/2015 19:18 (depuis mobile)
La prochaine fois quand vous voterez une loi faites en sorte qu''elle ne mettent pas le souk dans la vie des écoliers et qu''il y ait bien les moyens financiers pour assumer les contreparties
Vous êtes un député par accident,vous êtes un comic!

6.Posté par kachane le 24/08/2015 19:23
Et la politique des socialiste nous prive de tout aussi.... A commencer à balayer devant sa porte.

7.Posté par tiorpia le 24/08/2015 19:49
oui comme si le 1 million d euros pour l education va servir a quelque chose pour nos enfants la premiere chose a faire c est eduquer les parents et les politiques d arreter les mensonges de prendrent exemple sur les enfants le reste c est futile.
J.Vlody arrete de critiquer tu vois bien que l education a la reunion n a rien a envier et ce n est pas le million d euros qui change les choses au contraire si on depense c est a fonds perdu.... a bon entendeur salut.

8.Posté par JORI le 24/08/2015 20:03
Si les TAP sont obligatoires, il n'en est pas de même pour le PEDT. Même si à partir de cette rentrée scolaire le fond d'amorçage octroyé par l’Etat est subordonné à un PEDT, de même qu’une aide de la CAF peut être octroyée si le PEDT lui est déclaré et est conforme à la réglementation en vigueur, il est quand même bon de voir si le ratio coût PEDT / subventionnement est rentable pour la commune ou pas. Mais peut être que Vlody a fait le calcul et qu'il a la réponse quitte à abonder le différentiel par son enveloppe parlementaire!!.

9.Posté par INCONNU le 10/09/2015 22:47
Bonjour à toutes et tous
Si on écoute Mr Vlody on a l'impression que c'est une fortune.Le gouvernement donne 90 euros par enfant et par an et oui ,si vous divisez cette somme par 200 jours ouvrables nous avons 045 centimes par enfant et par jour//Largement insuffisant pour préparer une prestation de valeur pour éduquer nos enfants.Avec cette somme vous n'avez pas assez pour tirer une chasse d'eau ,entretenir la plomberie et payer l'assainissement .En plus si on doit faire de l'extra scolaire !!!!!!!TAC ne refuse pas les 90 euros par enfant, il attire juste l'attention qu'on ne peut pas faire grand chose avec 045 centimes par jour..

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales