Faits-divers

TAAF: Un navire pris en flagrant délit de pêche illicite

Le navire Alchemia, avec 13 ressortissants malgaches à bord, a été contrôlé par les Forces armées dans la zone Sud océan Indien (FAZSOI) ce mardi et pris en flagrant délit de pêche illégale. Voici le communiqué de la préfecture:


TAAF: Un navire pris en flagrant délit de pêche illicite
"Le navire Alchemia, voilier de type catamaran de 13 mètres, a été pris en flagrant délit de pêche illicite le 19 novembre 2013 au sein de la zone économique exclusive des Glorieuses (Terres australes et antarctiques françaises, TAAF). L'équipage du voilier est composé de 13 ressortissants malgaches.

Le voilier Alchemia a été contrôlé par le patrouilleur des Forces armées dans la zone Sud océan Indien (FAZSOI) Le Malin alors qu'il se situait à environ 3 milles marins du banc du Geyser. L'équipe de visite a découvert à son bord environ 1 m3 d'holothuries (concombres de mer), 6 kg de poissons fléchés, du matériels de pêche sous-marine et 26 blocs de plongée autonome ainsi qu'un compresseur d'air, faits sévèrement réprimés par la réglementation applicable dans les eaux des TAAF. Le capitaine du voilier encourt, pour l'ensemble des infractions relevées à son encontre, des peines allant jusqu'à un an de prison et 675 000 € d'amende.

Au vu de l'ensemble des éléments collectés, comprenant les localisations successives du Alchemia dans les eaux sous juridiction française et la visite réalisée du Malin, le directeur de la mer Sud océan Indien a ordonné, en lien avec les parquets de Saint-Denis et de Mayotte, le déroutement du contrevenant vers l'île de Mayotte. Sous l’autorité du préfet de La Réunion, délégué du gouvernement pour l'action de l'Etat en mer, en coordination avec le préfet de Mayotte, Le Malin procède actuellement à son escorte, vers le port de Dzaoudzi, où il devrait arriver en fin de journée. Le voilier, le matériel ainsi que le produit de la pêche feront immédiatement l'objet d'une saisie assortie du dépôt d'une caution. La procédure sera présentée à la justice appelée à statuer dans un premier temps sur ces mesures conservatoires puis dans un second temps sur son dossier dans son ensemble.

Cette opération constitue un signal fort à l'encontre des flottes de pêche en action illicite dans les zones économiques exclusives des îles Eparses. Elle témoigne de l'investissement permanent de l'ensemble des services de l'État (Direction de la mer Sud océan Indien, Forces armées et administration des Terres australes et antarctiques françaises) dans la protection des ressources sensibles dans les eaux des TAAF.

Ces derniers mois, les îles Éparses ont fait l'objet de nombreux signalements d'incursions et d'activités de pêches illicites suivis par le service de surveillance des pêches du Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Réunion. En mai dernier, le bâtiment des FAZSOI le La Grandiere avait contrôlé le Flamboyant, barque de 13 mètres battant pavillon malgache, au niveau des îles Glorieuses. A son bord, l'équipe de visite avait découvert 1 000 kg d'holothuries. La cargaison avait été saisie et rejetée à la mer. Ces captures illicites alimentent un marché de concombres de mer à destination principalement de l'Asie. Cet animal marin, un des rares à assurer l’oxygénation des océans, a une forte valeur commerciale une fois séché et se négocie à un tarif très élevé."
Jeudi 21 Novembre 2013 - 10:10
.
Lu 850 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:53 Le CROSS évacue un marin philippin par hélicoptère

Vendredi 2 Décembre 2016 - 10:51 St-Louis: Collision entre un bus et une voiture

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales