Politique

T.Robert veut que la Réserve marine intègre la notion de sécurisation

Le député-maire de Saint-Leu réagit au communiqué du préfet de La Réunion paru ce 19 février. Dans celui-ci, Jean-Luc Marx interpellait le ministère de l'Ecologie pour que l'erreur de balisage de la réserve marine au large de Saint-Leu soit corrigée.

S'il prend acte de cette demande, Thierry Robert en remet une couche et demande cette fois-ci au représentant de l'Etat d'appuyer sa demande de redéfinition de la Réserve prenant en compte la sécurité des personnes dans le décret validant son existence.

Son communiqué :


T.Robert veut que la Réserve marine intègre la notion de sécurisation
"A la suite du communiqué que Monsieur le Préfet a jugé utile de faire publier sur la réserve marine et ses erreurs, je note avec regret que la demande du Préfet adressée au ministre de l’Ecologie ne porte que sur la modification d’une prétendue erreur matérielle sur l’emplacement d’une bouée et non sur la problématique de la sécurité des usagers de la mer dans le périmètre de la réserve.

Je lui avais pourtant rappelé ses obligations en la matière en même temps que je lui signalais une anomalie grave dans le positionnement d’une balise caractérisant une zone sanctuaire. Je rappelais également à Monsieur le Préfet que des décisions de justice ont été rendues ces derniers mois, qu’elles portent sur la sécurité de la population et que l’on ne peut plus attendre encore des années pour régler ces difficultés; sauf à vouloir gérer cette crise requin avec le même niveau de compétence que celui de la Région Réunion pour le développement économique et touristique de l’ile (L’IRD = L’IRT = 0% de croissance pour la Réunion).
 
C’est la raison pour laquelle je viens d'adresser à Monsieur Le Premier ministre une demande contentieuse d’abrogation du décret portant sur la réserve marine, en ce qu’il n’a pas prévu les mesures de sécurité qu’impliquait l’implantation d’une réserve marine dans les zones balnéaires de l’Ouest.

Cette demande n’a pas pour objet d’obtenir une suppression définitive de la Réserve, mais son adaptation aux nécessités de notre pratique de la mer et de notre développement touristique. En d‘autres termes, la demande d’abrogation du décret tend à obtenir la définition précise des mesures de sécurité qui devront être prises pour protéger la population des risques auxquels elle est exposée par la présence en surnombre de certains requins.  
 
Ces précisions devront également porter sur les responsabilités des pouvoirs publics, s’ils persistent comme aujourd’hui à ne rien faire."

Thierry Robert
Député-maire de Saint-Leu
Jeudi 20 Février 2014 - 07:21
Lu 1000 fois




1.Posté par le B à Ba de la securisation le 20/02/2014 07:33
ca commence par les stations d'epuration qui ne rejettent pas en mer. En particulier celle du souffleur qui n'est toujours pas service avec son émissaire cassé.

ca continue par une urbanisation raisonnée pour eviter les coulées de boue dans le lagon;

ca passe inévitablement par l’arrêt des fuites du réseau des eaux usées

2.Posté par frederic le 20/02/2014 04:37
bravo...continuez ainsi a defendre les interets notre ile...en secouant tous ces administratifs et elus qui ont pour seule devise l immobilisme !

3.Posté par romain le 20/02/2014 10:29
B à Ba : 100 % d accord avec vous sur le LONG terme.
Mais il ne faut pas non plus oublier le court et moyen terme qui est une sécurisation des zones balnéaires. Et là ça commence plus par des filets et une pression sur les requins côtiers.

4.Posté par Bon sens le 20/02/2014 11:13
Je suis tout à fait d'accord avec cette nouvelle démarche de Thierry Robert sur la réserve marine consistant à faire prendre en charge par les services de l'Etat, la sécurisation intégrale des lieux par l'adaptation aux nécessités de notre pratique de la mer et de notre développement touristique.

Sinon, faire la réserve marine là où il n'y a pas d'usagers comme dans les stations balnéaires !!

5.Posté par le B à Ba de la securisation le 20/02/2014 11:20
3.Posté par romain


quels requins cotiers? puisque il est averé que "Leur présence près des côtes est le plus souvent ponctuelle et occasionnelle."

6.Posté par papa debré le 20/02/2014 11:40
on va remettre le boulot des MNS aux CRS?

ca serait super car boucan est devenu infréquentable depuis que les employés communaux de pesnel ont pris la releve.

7.Posté par polo974 le 20/02/2014 12:02
la réserve marine n'est pas là pour protéger les baigneurs dégoulinant d'huile solaire, mais pour protéger le milieu marin des méfaits des humains.

mais ça ne rapporte rien immédiatement...

8.Posté par romain le 20/02/2014 12:14
B à Ba, relisez les dernieres observations : si "ponctuelle et occasionnelle" pour vous est synonyme de "quotidiennement"
Car il y QUOTIDIENNEMENT les relevés de balise qui révèle des requins marqués proche de la côte.

Après si vous préférez que je nomme ces requins autrement que par "côtier" je peux le faire : "requins responsables d attaques sur l homme" ou "requins prédateurs de plus de 3 mètres"....

Vous me faites une critique sur la forme soit.

De plus "il est avéré" ??? Par qui ?

9.Posté par maman , j''''ai peur! le 20/02/2014 12:18
Je lui avais pourtant rappelé ses obligations en la matière

Et il n'a pas eu peur de son supérieur hiérarchique le préfet? Courageux le mec!

La sécurité en mer ça n'existe pas , il ne faut pas rêver , ou alors pourquoi ne pas construire une cage géante qu'on plongerait dans la mer et dans laquelle les gens pourraient nager , plonger...sans oublier, dans cette cage , un système pour créer des vagues pour les surfeurs...et pour faire plus vrai, pourquoi ne pas verser de temps en temps un seau de merde pour rappeler la station d'épuration dont le guignol oublie souvent de parler!

Quand un skieur fait du hors piste et se viande , c'st de sa faute , ce n'est pas la faute des stations, quand un motard ( comme tous les matins vers 5h 5 h 30 au niveau d'Etang Salé ) se tire la bourre à plus de 200 km/h s'il se ramasse, bien fait pour sa pomme et ce n'est ni la commune ni la Drir qui sont responsables!

10.Posté par romain le 20/02/2014 12:25
maman j ai peur.
D accord sur certains passages de ton post.

En revanche faut arrêter cette comparaison particulièrement débile avec le ski hors piste, à ce que je sache dans les alpes on se fait attaqué ni par des ours ni par des loups.


11.Posté par Lolilol le 20/02/2014 12:35
8. C'est dit dans le dernier rapport d'observation de CHARC que les requins ne font que passer dans la zone et y reste globalement peu de temps. Donc techniquement, ils ne sont pas côtiers. C'est un simple problème de logique. Par exemple, je vais tous les jours chez le marchand de journaux m'acheter mon quotidien, comme beaucoup de gens, pourtant je ne suis pas buraliste.

12.Posté par romain le 20/02/2014 12:42
maman j ai peur.
D accord sur certains passages de ton post.

En revanche faut arrêter cette comparaison particulièrement débile avec le ski hors piste, à ce que je sache dans les alpes on se fait attaqué ni par des ours ni par des loups.

13.Posté par romain le 20/02/2014 12:46
Post 11

Ok, soit.

Et le fait qu "il ne fasse que passer" dans une zone balnéaire (avant d être réserve marine) ne vous dérange pas.
Ils y restent "globalement" peu de temps : nos morts et mutilés sont la preuve que cela suffit amplement.
Franchement je vois pas trop l intérêt de passer du temps sur la sémantique.
Le fait est qu on a des bulldogs de + de 3 mètres dans des zones où l on se baignait quasi quotidiennement il y a 3 ans.

14.Posté par le B à Ba de la securisation le 20/02/2014 13:04
13.Posté par romain

Et le fait qu "il ne fasse que passer" dans une zone balnéaire (avant d être réserve marine) ne vous dérange pas.

lol, encore un bureaucrate qui veut mettre des sens interdit et des sens unique dans la mer.

Non seulement ca me derange que les requins passent dans la mer, mais comme ils le font depuis toujours j'ai integré que la rencontre homme/requin ne débouche pas systématiquement sur une attaque. Du coup je m'abstient de faire dans mon froc quand je vais à l'eau

15.Posté par kersauson de (P.) le 20/02/2014 13:57
MDR
il etait BOURRé encore qd il a ecrit ca !

ceci dit post 9
le prefet n est en RIEN le sup de TR
l un est elu l autre un simple fonctionnaire désigné

16.Posté par zeanloui le 21/02/2014 01:17
fé pétééééééééééé la réserve !!!! allez TR !

17.Posté par S le 21/02/2014 07:35
Romain va falloir revenir à la raison garçon, tu penses que le surfeur St Leusien vaut plus que le motard, le skieur, le conducteur qui croise un chauffard ? Les milieux naturels doivent le rester, il a fallu des années de travail pour avoir un tout petit bout de réserve naturelle et elle n'est en rien responsable des attaques, en revanche la pollution de l'homme, le marque de civisme, les rejets d'une pollution grandissante y sont pour quelque chose… Alors si les surfeurs ont envie de se baigner qu'ils y aillent … à leurs risques et périls !

18.Posté par Dimitri ALAIN le 24/02/2014 07:41
et mr robert pensez vous que le requin face la différence entre la réserve marine et la pleine mer je doute !!!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales