Economie

T. Robert veut faire payer les sociétés pétrolières pour "pratique tarifaire discriminatoire"

La Ville de Saint-Leu vient de saisir l’Autorité de la concurrence de faits supposés de pratiques anticoncurrentielles entre les différentes sociétés pétrolières de la place. La collectivité de l'Ouest évoque pour son intérêt à agir les milliers d'euros engloutis chaque année dans le cadre de marchés publics pour faire rouler son parc automobile.


Le 21 février dernier, Thierry Robert intervenait, remonté, devant le site de la SRPP
Le 21 février dernier, Thierry Robert intervenait, remonté, devant le site de la SRPP
Saint-Leu et Thierry Robert s'attaquent à de gros poissons. Dans le collimateur du maire de Saint-Leu se trouvent les sociétés Total, Shell, Chevron (depuis peu Engen), la SRPP et la société ELLER.

L'attaque de la mairie et de son conseil Me Philippe Creissen est focalisée sur deux axes : le premier considère que "les offres proposées par les candidats (des marchés publics de carburant, ndlr) laissent apparaitre qu’un prix minimum est imposé à la collectivité". Le second que "le libre jeu de la concurrence ne s’exerce pas entre les fournisseurs qui semblent s’être entendus pour, d’une part, fixer un prix minimum de vente et d’autre part, se partager sous forme d'alternance et par avance le marché de la revente de carburant à la collectivité saisissante".

Thierry Robert et l'avocat de la ville soumettent à l'Autorité de la concurrence le cas fortement soupçonneux "des commandes publiques passées en 2010 et 2011".

Alors que la saisine de cette Autorité est plus souvent l'oeuvre de particuliers ou de groupes de consommateurs, le fait qu'elle provienne d'une collectivité publique amène Thierry Robert à justifier de l'impact de ces supposées pratiques pour "les deniers publics" de sa commune. Son intérêt à agir réside selon lui dans la mise en œuvre de ses missions de service public, ce qui l'amène à procéder "chaque année" à l’achat de carburant que la commune utilise pour ses "véhicules à moteurs et ses groupe-générateurs d’électricités".

Un précédent retentissant en 2008 avait concerné Air France

Malgré le respect de la procédure de mise en concurrence de ce marché, la collectivité soupçonne tous ces acteurs pétroliers de délibérément favoriser leurs détaillants en réseau au détriment des collectivités. Un "écart de prix au litre entre le tarif pratiqué pour les détaillants en réseau et celui pratiqué pour la collectivité est la base du préjudice subi" par les collectivités publiques, souligne le document que nous avons pu nous procurer. La saisine demande à ce "qu’il soit mis un terme à la pratique tarifaire discriminatoire mise en œuvre à son encontre par les distributeurs locaux de produits pétroliers".

Dans cette démarche osée qui sera peut-être payante pour la mairie de Saint-Leu et de son bouillonnant maire, Me Creissen s'appuie sur un précédent retentissant, c'était en 2008. Il concernait les mêmes acteurs, à peu de choses près.

Dans sa décision du 4 décembre 2008, l'Autorité de la concurrence avait fait plier les sociétés Shell, Esso SAF, Chevron Global Aviation, Total Outre Mer et Total Réunion limited. Ces quatre sociétés avaient été mises à l'amende pour "concurrence faussée" suite à la saisine de la compagnie Air France dans le cadre du ravitaillement de sa flotte à Gillot. Les quatre sociétés pétrolières avaient dû s'acquitter de 41 millions d'euros.
Mercredi 6 Juin 2012 - 16:36
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1292 fois




1.Posté par CURIEUX!!l!!!.. le 06/06/2012 17:06
ou est roul pas nou alors???.

2.Posté par mwa la pa di le 06/06/2012 18:02
Thierry Robert est un condé, il joue seul et sa stratégie n'est pas celle d'un homme solidaire. Il avance seul, comme si les autres acteurs et partenaire n'existaient pas ! Pas cohérent pour un homme qui veut être député. Il va défendre qui et quoi étant un solitaire ? Thierry montre ainsi le futur homme politique qu'il est : un gouverneur qui règne seul. nous sa dir a lu "commandeur"

3.Posté par Zbob le 06/06/2012 18:08
Du moment qu'il fait parler de lui dans les médias , tout lui est bon...il sait très bien que son recours est bidon.

4.Posté par Zbob le 06/06/2012 18:08
Du moment qu'il fait parler de lui dans les médias , tout lui est bon...il sait très bien que son recours est bidon.

5.Posté par Chamarel le 06/06/2012 18:54
le pot de terre contre le pot de fer, encore une bataille perdue d'avance, mais ce n'est qu'un coup de pub pré-électoral.....,

6.Posté par noe le 06/06/2012 19:01
Finalement notre Don Quichotte a raison !
Il faut de la concurrence partout !

7.Posté par KABALER! le 06/06/2012 20:22
Nou vwar ké lo tiéri robert i vé fé pèt bann pétrolié profitèr avek larzen la popilation sinlé.

Homme de conviction qu'il se dit, créole comme il clame depuis, pourquoi un avoir pris avocat qui à tirer sur les créoles pour une servitude du côté de saint andré en 2009!
Combien s'élève les honoraires de cet avocat?
Y a t'il de la transparence dans les consultations auprès des conseils?

Gageons que cet énième procès entamés par la majorité saint leusienne fera jurisprudence pour les autres collectivités locale.

KABALER!

8.Posté par Professeur Maboule le 06/06/2012 20:25
A post 6 : c'est une insulte à la mémoire de Cervantes que de comparer ce brasseur d'air à Don Quichotte. Sa colistière c'est une dulcinée?

9.Posté par blabla le 07/06/2012 07:23 (depuis mobile)
arrete i p critikè zote lé zalou kwé fai pareil si zote i gail o moin li dit haut sek zote toute i pence tou ba n'a un p n'a MM. Poin li cran rouve zote bouche!!

10.Posté par S''attelle le 07/06/2012 07:28 (depuis mobile)
Le dernier commentaire i resemb ban parol jean Luc poudroux mi lé sûr c li même mdr

11.Posté par noe le 07/06/2012 07:29
P8 : suis désolé !
C'est vrai que je préfère un brasseur de bière !

Ceci dit , pourquoi les stations ne font pas de concurrence en vendant moins cher les carburants ?
Il faut de la concurrence entre elles ...
C'est pas possible , toutes vendent au même prix !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales