Politique

Synthèse semaine 2 : vos propositions pour les Etats généraux

Deuxième synthèse hebdomadaire des Etats généraux de Zinfos. Maintenant que l’on en sait plus sur le déroulement des Etats généraux, qu’ils ont démarré aux Antilles et en métropole, le sujet va progressivement devenir concret.
La semaine prochaine, mercredi précisément, le coup d’envoi sera donné à la Réunion. En attendant, voilà ce qui a été proposé par les Zinfonautes cette semaine.


Synthèse semaine 2 : vos propositions pour les Etats généraux
Fait intéressant, un post a été créé sur un thème que beaucoup considèrent comme prioritaire mais qui fait cruellement défaut dans les ateliers des Etats généraux : la continuité territoriale. Moins surprenant, c’est Franco qui est à l’initiative du débat : Une vraie continuité territoriale pour tous et dans les deux sens. Après un rapide constat, l’auteur propose des solutions tout en battant le record du monde de la phrase la plus longue : "Seul un dispositif de continuité territoriale qui, avec l'aide de l'Europe et de la solidarité nationale compense les coûts de l'éloignement sur les prix des produits et des services, dispositif financé progressivement par le transfert de la charge des sur rémunérations et de certains transferts sociaux ramenant à zéro le coût du fret et des distorsions de prix des services permettrait ainsi de ramener tous les prix à la Réunion à peu près égaux aux prix médians métropolitains, amenant progressivement en conséquence la disparition des sur rémunérations qui n'auraient plus de raison d'être. Les réunionnais bénéficieraient alors d'une égalité économique et donc d'une citoyenneté française et européenne pleine et entière".
Andremctp intervient ensuite en citant un article de Wikipedia comparant les systèmes de continuité territoriale français et portugais. On y apprend également que selon la Communauté Européenne, "un État membre peut, à la suite de consultations avec les autres États concernés et après en avoir informé la Commission et les transporteurs aériens qui exploitent la liaison, imposer des obligations de service public sur des services aériens réguliers vers un aéroport desservant une zone périphérique ou de développement située sur son territoire". Voilà qui pourrait apporter de l’eau au moulin des Etats généraux.    

Autre proposition particulièrement intéressante et presque révolutionnaire : Revoir la production agricole locale. Andremctp propose purement et simplement de "casser la monoculture de la canne à sucre, monoculture qui vit de subventions de l'Europe et que je dois dire pas trop difficile d'exploitation". Selon lui, "l'Est est la partie de l'île la plus arrosée, ne pourrait on pas y faire la culture du riz? Je pourrais continuer sur les fruits et légumes et prouver qu'en réduisant les terres de production de la canne et en les remplaçant par d'autres cultures, la Réunion pourrait se rapprocher de l'autosuffisance alimentaire". Pierre Dupuy Junior fait ensuite remarquer que "Maurice se lance actuellement dans la production de blé et de riz sur son territoire".

Trois autres propositions ont été faites cette semaine. Tout d’abord, pour Chabouc, le peuple doit garder en permanence le contrôle sur les élus. Il propose, en s’appuyant également sur Wikipedia, d’importer en France le système suisse. Seulement il a trouvé, avec Pierre Dupuy Junior, un opposant de poids sur ce sujet.
Faivre Daniel explique lui que : Pour l’environnement il y a beaucoup d’emplois à créer. Il aimerait que les 150 plus grosses fortunes de l’île financent le nettoyage des 200 ravines… Enfin, Nicolas de Launay de la Perriere milite lui pour une modification des règles comptables. Il souhaite que soit mis en place l'"identification du montant détaillé dans les comptes de résultat des entreprises, des aides annuelles acquises au titre des différentes mesures d'exonérations fiscales et sociales". Le montant de ces aides serait donc tracé et il y aurait "obligation de reconstitution dans les comptes de réserve, selon des critères à définir". Des propositions très techniques mais qui ont néanmoins fait réagir et ont lancé un débat avec Pierre Dupuy Junior, David et Boyer. 
Samedi 25 Avril 2009 - 10:03
Benjamin Postaire
Lu 1790 fois




1.Posté par boyer le 25/04/2009 12:55

C'est completement cretin de ressortir le PDA 1997 de verges: "transfert de la charge des sur rémunérations", la disparition des sur rémunérations qui n'auraient plus de raison d'être.

cette proposition bizounours part de l'hypothese que le surcout de la vie chère découle uniquement à la continuité territoriale. C'est d'autant hors sujet et "has been" que l'actualité de ces derniers mois (Cospar, rapport Bolliet) a montré que ca n'etait pas le cas.

Alors que precicement l'action du cospar, la venue de leclec, la charte de Jego ont montré leur limites pour reduire les inegalités dans la continuité du pouvoir d'achat metropolitain, la surremnueration est aujourd'hui admise.

- Les cadres du privé à la Réunion sont surremnunerés
- les patrons de station service sont surremunerés de 500% !!!!(rapport Bolliet)
- Le secteur bancaire privé à la Reunion est surremuneré
- Les salariés de droit privé de la CAF et CGSS aux Antilles viennent dobtenir l'alignement sur la fonction publique antillaise
- Les salariés de droit privé de la CAF et CGSS de la Reunion sont en lutte pour obtenir pareil
- les medecins du secteur privé sont surremuneré


.... seuls les smicards, bas salaires et minimum sociaux sont aujourd'hui laissé sur la touche. il leur reste a poursuivre l'egalité sociale. J'aime bien le commentaire: "la phrase la plus longue du monde". Cambronne est battu.

2.Posté par nicolas de launay de la perriere le 25/04/2009 18:05

non boyer, les cadres du privé ne sont pas sur rémunérés..
si tu te réfères au salaire moyen des cadres ramené en terme de parité de pouvoir d'achat (déduction faite donc de l'écart de niveau de vie Réunion / Métropole, basé sur le niveau de sur rémunération de la fonction publique d'Etat) par rapport à la Métropole, on ne peut que conclure qu'à la sous rémunération de toutes les catégories d'employés du privé à la Réunion..

3.Posté par thierry le 25/04/2009 19:27

Pierrot, tu peux changer la photo ? elle me fait peur..

4.Posté par Blanche colombe le 25/04/2009 22:31

oui faut-il faire une pétition pour que miss dracula vergés , disparaisse de la photo de la synthèse des étas généraux?, j'ai peur et je n'arrive plus à trouver le sommeil ! lol! Grand-mère Kal de retour .....................brrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr!

5.Posté par Fabrice PAYET le 26/04/2009 10:23

Les cadres du privés ne sont pas surrémunérés!! et dependent souvent d'une convention nationale donc la meme que ceux de l'hexagone....... revoit ta copie BOyer

6.Posté par GRENADE974 le 26/04/2009 11:26

Pourquoi a-t-on oublié l'important atelier "POLITIQUE DU LOGEMENT" dans ces états généraux ?

7.Posté par boyer le 26/04/2009 18:37

5. Posté par Fabrice PAYET
(...) d'une convention nationale donc la meme que ceux de l'hexagone (...)
revoit ta copie BOyer


c'est l'article 16 de la loi perben 94-638 qui empeche l'application automatique des conventions collectives à la réunion

maintenant c'est l'article 2221-1 du code du travail:
Les conventions et accords dont le champ d'application est national précisent si celui-ci comprend les départements d'outre-mer, Saint-Barthélemy, Saint-Martin ou Saint-Pierre-et-Miquelon.




8.Posté par piment vert le 26/04/2009 22:22

Pierrot, rassure nous, qui rédige cette synthèse ?

(Réponse de Pierrot Dupuy : un journaliste de Zinfos. Pourquoi?)

9.Posté par Trouillomètre au maximum le 26/04/2009 22:27

La culture du riz me semble être une utopie. C'est une culture a priori non mécanisable. Par conséquent sont coût serait trop important. A l'extrême limite, les mauriciens pourraient y arriver, et encore ...
De plus, les précipitations sont irrégulières. Parfois il tombe des trombes d'eau, parfois l'herbe est comme brûlée.

10.Posté par Azalée le 27/04/2009 00:41

Renoncer à la canne serait idiot après tout ce qu'on a déjà investi dedans et tout ce qui en découle, notamment au plan de la notoriété internationale : nos rhums locaux ont encore récemment obtenu plusieurs récompenses dans de grands concours. Je ne crois pas non plus à la faisabilité du riz, pour les raisons déjà exposées par Trouillomètre. En revanche, développer davantage les cultures maraîchères serait bienvenu. Mais cela supposerait que la population accepte de consommer local et de renoncer à trouver sur les étals des produits "parfaits" (vous connaissez l'histoire de la jolie carotte australienne tellement fade et de la moche carotte créole tellement goûteuse !). Cela supposerait aussi que les planteurs arrêtent de gémir et de réclamer des indemnisations à la moindre petite ondée. Quand on est agriculteur dans un pays tropical, on sait que les grosses pluies font partie des risques et on les prévoit dans sa gestion...

11.Posté par Mastercard le 27/04/2009 08:33

Quelques éléments d'information

1) Le système des OSP (obligations de service public) est appliquée dans l'aérien pour les DOM: le gouvernement a demandé et obtenu de Bruxelles, des modifications pour faire mettre en place des vols charters et des compagnies low coast

2) Pour 3 catégories de salariés (cadres, professions intermédiaires, employés) le revenu salarial annuel moyen à La Réunion est plus important que pour toute la France (TER 2008/2009 chiffres 2005)

Cadres: Réunion: 39.385; F: 37.524
Intermédiaires: R: 20.720; F :20. 199
Employés: 12.484; F: 12.319.
Ce n'est que dans deux catégories infériuers que La Réunion est en dessous.
La tendance ci-dessous démarre environ en 1999-2000 et se conforte au fil des années.



12.Posté par piment vert le 27/04/2009 08:34

Parce que la synthèse n'est pas signée, et la photo de Melle Verges peut induire en erreur.

(Réponse de Pierrot Dupuy : lol, je n'avais pas remarqué... Non, c'est Benjamin Postaire qui fait cet exercice pour nous).

13.Posté par Pierre Dupuy Junior le 27/04/2009 09:30

11. Il y a une petite erreur: si j'ai bonne mémoire, les employés ne sont pas une catégorie sociale supérieure aux ouvriers qualifiés. Ou du moins ils en sont très très proches.

9 et 10. Les Mauriciens cultivent une variété spéciale de riz, adaptée au climat (ou alors je confonds avec le blé? ) . Pour le non mécanisable, en revanche, je n'en sais rien.

14.Posté par nicolas de launay de la perriere le 27/04/2009 10:39

Mastercar, ces données exprimées en nominal, comme disent les économistes, ne tiennent pas compte de la disparité de pouvoir d'achat Réunion / France.

Si l'on part du principe que la rémunération moyenne France est le niveau de référence (sachat qu'il existe des disparités de niveau de vie , ainsi que l'a démontré le magazine LSA dans une étude l'an dernier), et que l'on retient un différentiel Réunion / Métropole entre 20% et 50%, les cadres toucheraient entre (arrondi) 20 Keuros et 31 Keuros contre 37keuros en métropole..
Appliques ces taux sur les intermédiaires et les employés, cela fait encore plus mal...

Je te laisse dès lors calculer le niveau moyen de rémunération par catégorie de salarié, qui devrait être celui qui permet d'avoir un niveau de pouvoir d'achat similaire à celui du continent, justifiant par la même une réévaluation des salaires dans le secteur privé...

Faut comparer ce qui est comparable, au risque d'avoir à présenter des données qui ne veulent rien dire...

15.Posté par Mastercard le 27/04/2009 13:51

a nicolas de launay de la perriere

Les données que je cite sont fournies par l'INSEE (Tableau économique de La Réunion édition 2008/2009 pages 92 et 93). Commentant ses chiffres, l'INSEE écrit, je cite, "A La Réunion, les cadres, les professions intermédiaires et les employés perçoivent des salaires plus élevés en moyenne que leurs homologues au niveau national."
Ici, il n'est question que de "revenus salariaux moyens nets de prélèvements". Il n'est pas question de comparaisons de pouvoir d'achat, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit.
Or, si on doit comparer les pouvoirs d'achat il faudrait intégrer d'autres éléments. Certes, le niveau du coût de la vie mais aussi la fiscalité. N'oubliez pas qu'à La Réunion il y a un abattement de 30% de l'impôt sur les revenus.

A Pierre Dupuy Junior
Les données fournies par l'INSEE indiquent effectivement que les ouvriers qualifiés touchent plus que les employés en France comme à La Réunion. Mais ils constituent, dans l'ordre, la quatrième catégorie de qualifications retenues par l'INSEE et les employés la troisième. Par ailleurs, ils se trouvent que les employés sont, selon les éléments de l'INSEE perçoivent à La Réunion, des revenus supérieurs à leurs homologues de France. Ce qui n'est pas le cas pour les ouvriers qualifiés.

J'écris tout cela pour, une fois encore, appeler à être rigoureux et à ne pas écrire une chose avant d ela vérifier.

16.Posté par Mastercard le 27/04/2009 14:09

Posté par Azalée le 27/04/2009 00:41
Renoncer à la canne serait idiot après tout ce qu'on a déjà investi dedans et tout ce qui en découle, notamment au plan de la notoriété internationale

OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

Le problème de la canne est d’abord le problème du prix du sucre.
Je simplifie
Le planteur est payé pour sa canne uniquement sur la base du sucre produit ;
Le prix du sucre est fixé par Bruxelles. Il a diminué de 30% en l’espace de 5 ans.
Bruxelles verse des aides complémentaires et autorise l’Etat français à faire de même.
Actuellement le planteur perçoit pour la canne un revenu où grosso modo, la moitié vient de ce qu’il touche pour le sucre et l’autre moitié des aides qu’il reçoit.
Ce régime est valable jusqu’en 2014.
Au-delà personne ne sait ce qui adviendra. Le prix du sucre proprement dit va-t-il baisser ? Bruxelles continuera-t-elle à aider les planteurs et autorisera-t-elle l’Etat à le faire ? Si oui est-ce que le niveau des aides sera suffisant pour permettre un prix rémunérateur ?
Les professionnels réunionnais pensent que le régime actuel va continuer. Mais chacun se bat pour soi : les planteurs viennent d’obtenir une meilleure rémunération pour la bagasse utilisée pour faire de l’électricité. Les usiniers diversifient soit en allant ailleurs (au Mozambique) soit en développant de nouvelles activités (la vente de vins et spiritueux…).
Disons, pour terminer, que les paris sont ouverts.




17.Posté par nicolas de launay de la perriere le 27/04/2009 15:28

mastercard, les données du revenu moyen net sont extraite de la DADS, hors csg et rds.
donc si l'on compare ces revenus en nominal, avec ces mêmes informations que celles de la métropole, cela a un peu plus de sens de tenir compte déjà du différentiel du niveau de vie.
concernant l'abattement forfaitaire spécial DOM, son impact est bien maigre sur le niveau de pouvoir d'achat. par ailleurs, on ne peut tenir compte de la fiscalité, car elle est bien différente ménage par ménage. il faudrait donc obtenir un taux moyen d'imposition par catégorie professionnelle pour que cela ait un sens, à inclure en plus du différentiel de niveau de vie.

Je maintiens donc que la comparaison des revenus moyens nets nominaux n'a AUCUN sens, et que les conclusions qui en découlent sont NULLES et NON AVENUES.

que l'insee revoit ses critères de comparaison. que ceux qui veulent faire dire aux chiffres tout et n'importe quoi, continuent à se foutre le doigt dans l'oeil, en ce qui concerne en tout cas ce point précis de la comparaison des salaires Réunion / Métropole.

Par ailleurs, si les salaires des fonctionnaires sont contenus dans cette analyse, je confirme que cela ne veut plus rien dire du tout, si ce n'est à tenter de faire croire que l'on gagne autant sous le soleil, que sous la grisaille..! c'est donc de l'information digne de la plus belle des propagandes..à chacun d'identifier à qui cela rend service !

18.Posté par Mastercard le 27/04/2009 16:15

Posté par nicolas de launay de la perriere
les données du revenu moyen net sont extraite de la DADS, hors csg et rds.
donc si l'on compare ces revenus en nominal, avec ces mêmes informations que celles de la métropole, cela a un peu plus de sens de tenir compte déjà du différentiel du niveau de vie.

QQQQQQQQQQQQQQQQQQQQQ

Pouvez-vous préciser et dire quelles incidences auront l'intégration de la csg et rds?
Merci

19.Posté par nicolas de launay de la perriere le 01/05/2009 22:02

mastercard, encore une fois, comparer des niveaux de rémunération nominale comme le fait l'iNSEE entre dom et la métropole, sans tenir compte du différentiel de niveau de vie existant, n'a aucun intérêt et n'apporte rien à personne.
l'insee ne fait que reproduire un système de comparaison qui existe entre toutes les régions par rapport à la moyenne nationale.

voilà encore un bel exemple d'une administration qui duplique une méthodologie pour fournir de l'information.

je le répète, pour que cette information prenne tout sons sens, il faut tenir compte du niveau de vie dans les régions, par rapport au niveau de vie moyen métropolitain.

pour les comparaisons inter région métropolitaine, se reporter au magasine LSA et à l'étude faite sur les écarts de niveau de vie par rapport à la ville de référence, paris, parue en 2008 !

Par ailleurs, il serait intéressant de distinguer rémunération moyenne dans le privé et le secteur public, afin d'ôter l'impact de la sur rémunération..


20.Posté par nicolas de launay de la perriere le 02/05/2009 02:11

précision : la relecture plus complète du commentaire de l'insee, montre que ces chiffres ne concernent que le secteur privé. il n' y a donc pas de "parasitage" de la sur rémunération dans les catégories professionnelles représentées.

cela n'empêche pas de valider tout de même l'absence de "sens profond" que revêt la comparaison DOM / Métropole sur les valeurs nominales de rémunérations moyennes..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter