Economie

Syndicat mixte des transports: Une nouvelle présidente et des défis à relever


Syndicat mixte des transports: Une nouvelle présidente et des défis à relever
Première assemblée générale du syndicat mixte des transports de La Réunion (SMTR) cet après-midi à la Villa du Département à Saint-Denis. Sans surprise, Nassimah Dindar, présidente du Conseil général, a été élue au poste de présidente. Elle était la seule candidate en lice. Le SMTR regroupe l'ensemble des AOT (Autorités organisatrices de transports) ainsi que les deux collectivités: Département et Région.

"Malgré nos différences politiques, nous montrons ainsi notre détermination à avancer ensemble dans l'intérêt des Réunionnais", lance la présidente du Département, Nassimah Dindar, fraichement élue présidente du SMTR. Ce dernier a été autorisé par arrêté préfectoral le 19 juin dernier et a pour but d'élaborer une politique cohérente de déplacement à l'échelle de l'île. En outre, le SMTR a pour vocation de favoriser l'usage du transport collectif en coordonnant les offres de transport des AOT, en développant une politique de tarification harmonisée associée à un large accès à l'information.

Par exemple, les élus du SMTR auront pour tâche de plancher sur la tarification unique des transports sur l'ensemble des réseaux de l'île, le tout avec un seul titre de transport pour l'usager.

"Un signal fort aux usagers du transport en commun"

Les représentants de chaque AOT ont salué "unanimement" la mise en place de ce SMTR. "C'est un grand pas historique. On ne peut que se réjouir de travailler main dans la main", explique Jean-Marc Gamarus, pour le TCO. De son côté, Maurice Gironcel, président de la Cinor, rappelle la nécessité de l'utilisation du SMTR pour régler les problèmes de transport à La Réunion. "Si rien ne change, on se dirige vers un coma circulatoire d'autant que les prévisions de véhicules pour 2030 se chiffrent à 500.000 voitures sur notre territoire".

"Cette première présidence du SMTR donne un signal fort aux usagers du transport en commun qui subissent tous les jours des contraintes, et leur offre une une opportunité de répondre à leurs besoins", précise de son côté Nassimah Dindar. La présidente sera à la tête du SMTR pendant un an, assistée par 5 vice-présidents représentant chaque AOT. La gouvernance étant renouvelable tous les ans.

La nouvelle présidente du SMTR aura pour tâche pendant un an de trouver les leviers de l'interopérabilité avec les AOT pour que le réseau de transport en commun soit pleinement interconnecté sur le territoire. D'autant que la nouvelle DSP (Délégation de service publique) des Cars Jaunes, gérée par le Conseil général; doit être attribuée dans les mois à venir. Une DSP qui entrainera la disparition de 300 arrêts de bus (400 actuellement contre 100) d'où la pleine nécessité de trouver rapidement des accords avec l'ensemble des AOT pour que l'usager ne se retrouve pas dans la panade…
Lundi 30 Septembre 2013 - 18:20
Lu 1442 fois




1.Posté par DANORD le 30/09/2013 22:08
Nassimah ,
Pdte du conseil général
Pdte des udifiés
Pdte de la DS
Pdte du syndicat mixte des transports de La Réunion (SMTR)
Bientôt Présidente de la commune Sin Dni

2.Posté par JORI le 30/09/2013 22:30
Et hop!!, encore quelques indemnités de plus dans la poche. Comme il est lucratif ce don d'ubiquité!!!!.

3.Posté par REMUNERATION ? le 01/10/2013 07:32
Cher Pierrot,
Vos journalistes ont ils eu la présence d'esprit de demander à la Présidente si ce nouveau mandant, s'ajoutant à de nombreux autres, était rémunéré et selon quelles conditions ?

4.Posté par Môvélang le 01/10/2013 10:20
oui au cumul des mandats, déjà avec ce qu'elle avait elle n'y arrivait pas, cela ne changera rien.
quant à la rémunération ou non, si pas rémunéré par une feuille de paye, un paiement en nature est toujours possible. Ex; les adhérents des membres aux prochaines élections ou la fourniture de......................etc

5.Posté par LAMBDA le 01/10/2013 10:28
Il faut que nos élus prennent le bus, alors nous verrons une évolution positive, parce qu'ils vont vivre ce que vivent tous les jours les usagers, sinon cette institution servira à s'approprier les indemnités et à placer les amis.

6.Posté par Gromale le 01/10/2013 11:18
@1 : Nassimah présidente du SDIS

7.Posté par tamarinade le 01/10/2013 11:33
encore une usine à gaz et à voyages pour des élus super cumulards, élus à des années lumières de notre quotidien.

8.Posté par ZembroKaf le 01/10/2013 13:52
en 2008 DR et ses disciples faisaient pleurer Nassimah
en 2013 ....quelle photo de famille !!!

9.Posté par pseudo jetable le 01/10/2013 13:59
La reine n’a pas de salaire, que ce soit à air austral, SDIS, au cg et maintenant au syndi, elle fait du bénévolat pour le bien être des réunionnais, elle travail pour les plus pauvres, pour la réunion. On devrait en rire si la situation n’était pas aussi catastrophique. Selon l’Insee, 155 660 allocataires ont bénéficié́ d’une prestation considérée comme minimum social en 2012. Le nombre d’allocataires a progressé́ de 3,5 % en un an, plus rapidement que la population réunionnaise sur la même période (+ 1,4 % en moyenne entre 1999 et 2012).
Depuis hier le chiffre à légèrement changé, il faut rajouter la reine de la source.

10.Posté par Bouftang le 01/10/2013 14:47
@4 comme dirait ma concierge, votre langue n'est pas si mauvaise.....

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales