Social

Suspicion de maltraitance par un appel anonyme, une assistante familiale crie au désespoir

Une délégation d’assistants familiaux soutenus par l’UDSPAFAM 974 s’est rendue aujourd’hui au Conseil général pour espérer obtenir un rendez-vous avec la présidente, Nassimah Dindar. Au cœur de leur mobilisation, la détresse d’une de leur collègue qui souhaite voir ses compétences réattribuées et continuer à s’occuper d’une enfant qu’elle suit depuis toujours.


Pour Michèle, ce n’est plus qu’une question d’heures. Marie va bientôt subir sa 15ème opération chirurgicale en métropole. Cette enfant souffre d’une malformation au visage, appelée fente palatine. Alors que Michèle, assistante familiale, s’occupe d’elle depuis ses deux mois, sa "maman de cœur" ne pourra pas, pour la première fois, l’accompagner dans cette nouvelle épreuve.

Tout commence le 29 janvier, jour de manifestation sociale. Michèle va déposer, comme à son habitude, les enfants dont elle a la charge : Marie, 8 ans, et Lucie, 6 ans. Les écoles tournent au service minimum mais restent ouvertes.

Un appel anonyme à 15h10

A 15h30,  les services du Conseil général appellent Michèle pour lui annoncer qu’il n’est pas nécessaire de venir chercher l’enfant à l’école. Une suspicion de maltraitance a été signalée par un appel anonyme sur le 115, à 15h10, sur la personne de Lucie. Lèvre enflée et plaie à la tête ont été constatées sur la petite fille dans le courant de la journée. Michèle est suspectée. Finalement, "à 17h30, on m’appelle pour me dire que Lucie ne reviendra plus".
Encore aujourd’hui, cette dernière ne comprend pas et demande une explication sur l’heure tardive du signalement alors que l’enfant était à l’école depuis le matin.

Le lendemain, c’est Marie, 8 ans qui est retirée de la garde de Michèle. "Aucune explication, pas de préparation psychologique auprès de Marie alors que je m’occupe d’elle depuis qu’elle a deux mois", souligne Michèle qui se sent injustement attaquée après des années de bons et loyaux services. Samedi dernier, Marie a pris l'avion pour être opérée mais Michèle n'a pas pu l'accompagner du fait de la suspicion de maltraitance.

Jamais entendue au cours de l'enquête

"Le dossier a été bouclé et est déjà arrivé sur le bureau du procureur. Comment est-ce possible alors que Michèle n’a jamais été entendue dans cette enquête, d'autant qu'elle a, à maintes reprises et dès le mois de février, sollicité le Procureur sans obtenir de réponse", dénonce Marie Lebon, la présidente de l’UDSPAFAM 974, rappelant que le métier d’assistante familiale est très méconnu.

Le Conseil général, que nous avons contacté cet après-midi, nous explique que la procédure étant en cours auprès du Procureur de la République, il n’est pas possible d’agir pour le moment. La loi leur demande d’assurer la protection de l’enfant en attendant que la suspicion soit levée.
Les services attendent désormais que le Procureur se positionne dans cette affaire, soulignant toutefois que la délégation a été reçue par la présidente la semaine dernière. L'UDSPAFAM rappelle que la réunion avait pour objet la situation difficile des assistants familiaux et non d'un cas isolé.

Durant les 8 ans pendant lesquels Marie était à sa charge, Michèle a accueilli, en plus, 13 enfants au cours de placements d’urgence: "On ne nous demande pas votre avis. Peu importe l’heure, le lieu ou le moment, on nous appelle et, quelques heures après, on nous confie un enfant en grandes difficultés".

Peur pour Marie

Aujourd’hui, Michèle a peur. Dans quelques jours, ou peut-être même dans quelques heures, Marie va subir sa 15ème opération chirurgicale : greffe osseuse et rectification narinière. Pour les 14 précédentes, quand Marie ouvrait les yeux c’est Michèle qu’elle voyait en premier. "Je la connais, elle est capable d’arracher son conformateur et de mettre en danger sa santé. Elle est perturbée depuis le mois de janvier".

Deux rapports sont ressortis des commissions consultatives paritaires départementales, les 20 avril et 8 juin derniers. Les termes "irréprochable", "remarquable" sont évoqués pour parler du travail de Michèle. De nombreux documents de professionnels de santé, référents de la petite fille, attestent qu’il serait prudent de laisser Michèle rejoindre Marie, le temps de l'opération et des soins.

Aujourd’hui, une délégation est restée au Conseil général en soutien à sa collègue. Michèle s’est vue retirer son agrément, puis on le lui a redonné lors de la seconde commission...Pourtant, elle ne travaille plus depuis le mois de janvier.
Pour le moment, une seule chose l’attriste, son éloignement de Marie. "Je vais rester ici en attendant que le Conseil général entende ma demande, je rêve sûrement mais je veux y croire encore" conclut Michèle, les larmes aux yeux.
Lundi 15 Juin 2009 - 18:28
Melanie Roddier
Lu 4279 fois




1.Posté par etjosedire le 15/06/2009 21:24
La dénonciation ANONYME, le ladi lafé local, suffit elle pour mettre quelqu'un à l'index ?

Il n'y a que sous la présidence d'une Nassimah Dinde qu'on peut voir des choses pareilles. Qu'on vienne pas me parler de principe de précaution car vu le nombre de posts dénonçant l'incompétence de la Nassimah, il y a longtemps que, principe de précaution oblige, elle aurait dû être convoquée chez un spécialiste pour vérification de son intégrité...

Je suis désolé pour vous Madame, mais il y a des êtres malfaisants un peu partout et il a fallu que vous soyez victime d'un.

Imaginez le dossier de cette dame tombant entre les mains d'un procureur créole, puisque la mode est plus que jamais au "Zoreils dehors!", si c'est un amateur de ladi lafé, elle n'a pas fini de prendre pour son grade. Il faudra revoir les codes de procédures, la rumeur devenant une preuve irréfutable.

2.Posté par maronaz le 16/06/2009 08:56
pou etjosedire
Mi panse ke la ou dévré pi osé ( etjosedire), mi vwa pa kosé déba kréol , zorey i vyin fé la dann...
sé ou ki akuse, Imaginez le dossier de cette dame tombant entre les mains d'un procureur créole, "puisque la mode est plus que jamais au "Zoreils dehors!" . donc enkor in fwa kréol seré pa kapab trét in dosier sans fioné? manke compétanse? Na bonpé domounn i di é mi panse osi , si zot i vwa nou lé zamé bon é lo peyi lé malizé, na in takon lavyon i dékol gilo, alor arét dann ninporte kel sijé laktialité diaboliz kréol.

3.Posté par maronaz le 16/06/2009 08:58
mi la oubliyé , bon couraz madam michéle pou son komba, (nwar, blan, rouz , jaune ali...)

4.Posté par etjosedire le 16/06/2009 12:05
N'ayant pas l'habitude d'échanger avec des primaires, suivant le principe qu'on ne discute pas avec des imbéciles; ça les rend intelligents, je ne peux que suggérer au sieur maronaz d'apprendre à lire, à comprendre le français et le sens des mots comme "si" (si c'est un amateur de ladi lafé), et de se faire enlever les oeillères de sorte qu'il puisse s'informer pleinement de l'actualité en matière de "zoreil dehors".

C'est le seul souhait que je puisse former à l'enseigne de cet indigent.

5.Posté par mjh le 16/06/2009 14:43
POST 4 " N'ayant pas l'habitude d'échanger avec des primaires"
Parfois on se demande si on est bien à la Réunion.On se fait traiter de tout,et toujours
par les mêmes,qui se sentent encore au-dessus du peuple qui les accueille, un peu trop
bien, à mon avis.
C'est vous qui devez apprendre le créole avant tout!!
Vous n'êtes pas chez vous,comme vous semblez le croire!!!
En France,vous nous considerez comme des étrangers,alors arrêtez de vous conduire
en victime ici. C'est vous les racistes , jusqu'à preuve du contraire!!!
D'ailleurs, il n'y a qu'à voir vos posts,qui puent l'intolérence!!!

6.Posté par etjosedire le 16/06/2009 16:52
mjh, vous êtes puantophile et vous semblez vous le reprocher.

Faites vous soigner ! il y a de bons psy à la Réunion.

Pour votre gouverne "intolérance" s'écrit avec un "a" pas avec un "e". Voilà ce qui arrive quand on s'évertue à parler et à lire en créole !

7.Posté par mjh le 17/06/2009 08:12
etjose;;;;être c;;;
Je vois que la vérité n'est pas toujours bonne à lire !!!
Merci pour la faute d'inattention, mais c'est vrai, que vous,vous n'en faites jamais.
Pour votre gouverne,monsieur, j'ai fait toute ma scolarité dans votre pays,
et je peux vous dire que les 3/4 des élèves, étaient archi-nuls en orthograhe et
en conjugaison.Et pourtant ils ne parlaient pas mot de créole!!!!!!
Ca fout en l'air votre théorie de bistrot, n'est-ce pas???
Pour l'anecdote,j'étais le meilleur de la classe en français,et pourtant mes parents
sont créolophones.
Bon je n'ai plus envie de lire vos âneries, alors ,de grâce, allez vous coucher!!

8.Posté par etjosedire le 17/06/2009 11:56
mjh :"Et pourtant ils ne parlaient pas mot de créole!!!!!! ";

Alors Monsieur le "meilleur de la classe" (ou le moins mauvais ?), après la faute d'inattention, c'est la faute par omission ?

Je vous confirme que je fais des fautes comme vous, sauf que je ne m'inscris pas comme vous dans une rivalité stérile: zoreils / créoles. Mon pays c'est la France et jusqu'à preuve du contraire La Réunion en fait partie, donc je suis chez moi ne vous en déplaise.

Le sujet étant une dame victime du ladi lafé typiquement local, je ne peux me coucher comme vous m'y invitez, car les ragots ne sauraient s'exonérer des preuves. La présomption d'innocence est encore de droit dans La France, peut être que pas pour longtemps encore.

J'en reviens donc à mon post 1 et vous laisse vous enfoncer dans votre vision revancharde des relations entre français. Somme toute, vous avez tellement profité et vous profitez tellement encore de la mère patrie que, en bon complexé, vous optez pour la haine plutôt que pour un simple Merci qui vous grandirait, contrairement à ce que vous pouvez croire.

MJH peut signifier: Méchant - Jaloux -Haineux. Tâchez de lui donner une autre signification ! C'est comme cela que vous grandirez et mûrirez.

Je ne peux écrire plus pour vous. Ce n'est pas la première fois que vous vous en prenez à moi. Comme votre attitude est toujours la même, sachez que je ne vais plus tenter de vous pousser à la réflexion, car cette voie semble vous être irrémédiablement barrée.

Adieu Monsieur le Meilleur !



9.Posté par mjh le 17/06/2009 14:25
Monsieur etj'osedire....des conneries....
Bravo pour la correction!!!!
Au moins, cela vous permet de ne pas argumenter mes propos.
Vous êtes ici chez vous, peut-être, mais vous ne devez pas oublier que c'est
d'abord, chez nous....avec notre histoire,nos traditions, notre langage,comme dans vos patelins
de métropole, quoi!!!!
Je dois remercier la mère patrie? Mais de quoi? Est-ce que vous l'avez remerciée, vous?
Ah, non, c'est seulement les domiens qui doivent le faire!!! C'est pas valable pour les départements de métropole."Un simple merci qui vous grandirait.."
Je me demande si vous vous rendez vraiment compte, de vos propos.Si c'est le cas,alors
c'est vous qui souffrez d'un complexe....de supériorité.
Bon,je crois que je perds mon temps avec vous,alors, à jamais....

10.Posté par etjosedire le 17/06/2009 16:18
Oulala ! Encore un qui se prend pour un descendant des gaulois et qui s'exonère de dire Merci !

Comme dirait Gorgio: "La ou l'a fait un l'erreur là !"

11.Posté par thierry le 17/06/2009 19:52
Vous êtes ici chez vous, peut-être, mais vous ne devez pas oublier que c'est
d'abord, chez nous....avec notre histoire,nos traditions, notre langage,comme dans vos patelins
de métropole, quoi!!!!

€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€

pourquoi ne pas partir du fait que tout français (domien ou métro...) est simplement chez lui partout sur le territoire, territoire hexagonal, dom ou tom ???

Pour moi un antillais est chez lui dans le Gers, ainsi qu'un marseillais est chez lui à Tahiti....

12.Posté par Marie le 18/06/2009 06:57
je voudrais simplement vous rappeler que ce corps de metier n'est pas protégé , nous accueillons des enfants des autres , nous élévons des enfants des autres , un vrai métier , méconnu . nous sommes des partenaires sociaux , le dernier maillon d'une chaine sociale ou c'est trés facile a nous faire" sauter". Nous sommes d'utilité publique quand cela "arrange " la société ? nous sommes les "meilleurs " quand aussi on n'a plus d'argument , on n'entend souvent vous faites le meilleurs métier du monde , mais aussi on n'entend ,oui mais moi je ne pourrai jamais le faire ......

Nous travaillons avec notre coeur . souvent nous subissons des violences institutionnelles ,
les assistants familliaux servent de cibles aux gros calibres de 'linstitution , a certains petits seigneurs féodaux qui régnent en maîtres sur leurs térritoires, et s'offrent de plus en plus souvent des séances gratuites de "safari nounou".

13.Posté par mjh le 18/06/2009 08:04
Bien-sûr, qu'un antillais se sent chez lui, dans le gers......
Jusqu'à ce qu'on lui rappelle gentiment , qu'il n'est pas le bienvenu,
et qu'il a plutôt interêt, à se faire tout petit....Tandis qu'un marseillais à Tahiti, lui
va se sentir en terrain conquis, et sera accueilli normalement.
Quant à vous, etjosedire, je crois vous êtes arrivé au bout de vos idées.Quand on ne
sait plus quoi avancer, on essaye l'humour. Mais même ça, vous en êtes dépourvu !!!

14.Posté par etjosedire le 18/06/2009 17:20
Marie, post 12, vous résumez de manière saisissante une réalité que, à l'évidence, vous vivez de près. Les féodaux sont plus des "saigneurs" que des "seigneurs". C'est l'éternel problème des parvenus. Votre collègue Michèle doit sûrement être victime d'un de ces mesquins.

Votre travail sera toujours incompris car les saigneurs auxquels vous faites allusion, sont des robots égoïstes et mégalomanes. Ils ne comprendront jamais que vous soyez contraints de travailler en vous investissant sur le plan affectif. Allez faire comprendre à des sans coeurs ce que peut être une mère par procuration, surtout que dans le même temps ces petits marquis prétendent lier l'activité de ces personnes aux faveurs octroyées ou pas à leur lubricité ?

ÒÒÒÒÒÒÒÒÒÒÒÒÒÒÒÒ

Il y a un royal bourbon hargneux, dressé pour aboyer contre les zoreils, qui risque de se retrouver en fourrière et même être euthanasié.

En plus d'étaler son complexe d'infériorité qu'il prête de surcroît généreusement à l'antillais du Gers, imaginez vous qu'il se met à aboyer contre les bons réunionnais comme lui ? Jardinot ne le fait pas rire ?

Il a tout du mongolien. Comme il ne faut pas tirer sur une ambulance, je vais le laisser aboyer en lui suggérant juste de bien distinguer entre zoreil et créole réunionnais, car s'il arrivait à perdre cette discrimination, je crains le pire pour lui, car toute sa personnalité est bâtie sur ce monolithe.

15.Posté par Marie le 18/06/2009 19:05
pour répondre au poste 14 je ne comprends pas la mention zoreil créole vous savez il y a des incompétents partout que vous soyez zoreil créole je pense que c'est un faux débat ..... je suis une créole ou une zoreilo comment le savoir ? tel est la question, mais le débat n'est absolument pas là, devinons si je suis créole ou zoreil ca change quoi ? nous défendons nos collègues car vous imaginez même pas notre travail avez vous connaissance du travail que l'on fait , je ne pense pas qui peut imaginez que nous travaillons 24h sur 24h sans jamais prendre des vacances dans l'intérêt des enfants........ que nous ne sommes pas rénumérés ni des dimanches travaillés ni jours fériès .......... nOus sommes des salariés pauvres , la précarité de l'emploi? les pauvres du conseil général ......... Nous soignons les "maux" des enfants . nous sommes des soigneurs d'enfants ou il faut que nous effaçons les souffrances pour avancer leur donner confiance en eux pour rétablir ........... le systéme qui va mal ........ nous sommes victimes des dysfonctionnement de services .... le mal être .......... Mais nous travaillons en équipe pluridiciplinaire si nous ne réussissons pas c'est de notre faute , l'équipe ne suit plus.......... Il faut le savoir que le conseil général fait beaucoup d'économie sur notre corps de métier car les famille d'accueil ne revienne pas cher à la collectivité

16.Posté par etjosedire le 18/06/2009 21:57
Marie post 15 avez vous remarqué que la partie de mon post vous concernant s'arrête au mot lubricité ? La rangée de "ÒÒÒÒÒÒ" est là pour signaler cette fin.

Veuillez lire les posts précédents où j'interviens et vous verrez que la fin de mon post ne vous concerne aucunement. Car sur le blog de Pïerrot, dés que vous exprimez une idée, vous avez trop souvent droit aux réactions d'écorchés vifs qui malheureusement ne comprennent pas le français et vous font des procès en règle. Je suis d'accord avec vous que la distinction zoreil créole est un faux débat, mais tout le monde ne voit pas les choses de la même façon.

Désolé de me citer; j'ai écrit au post 8:
" je ne m'inscris pas comme vous dans une rivalité stérile: zoreils / créoles. Mon pays c'est la France et jusqu'à preuve du contraire La Réunion en fait partie, donc je suis chez moi ne vous en déplaise. "

Je comprends que vous puissiez rester sur le sujet de cet article, mais les spécialistes du hors sujet sont toujours de sortie. J'ai donc fait quelques mises au point, sans rapport avec le sujet, mais en rapport avec les jappements anti-zoreils dont on me gratifie.

Donc Marie ne vous méprenez pas sur la fin de mon post elle ne vous est aucunement adressée. Une lecture suivie des posts dans l'ordre de publication vous éclairera pleinement à ce sujet.

Pour ce qui est du problème de votre profession, sachez que la reconnaissance du travail accompli, comme sa juste rétribution ne sont plus d'actualité.

A l'ère de la mondialisation le système s'arrange toujours pour opposer les peuples entre eux, délocalisations, suppressions de postes..., car les illuminatis, qui tirent les ficelles, ne savent faire qu'une chose: "diviser pour régner".

La France est entrain de rejoindre le standard des pays sous développés...

Je vais m'arrêter car il y aurait trop de choses à dire.

17.Posté par Petit Pierre le 19/06/2009 06:34
Mon Dieu que tout cela est bas, votre puéril débat fait oublier l'essentiel du thème abordé. Faites attentions de vous croire au-dessus des autres et que seul votre façon de voir est la bonne. Un peu de tolérance que diable....

18.Posté par mjh le 19/06/2009 08:11
etjoseêtrecon,
Au lieu de passer ton temps à insulter les gens,
argumente, trouve des idées, ça te donnera un peu de légitimité.
autre chose,ou tu ne comprends pas le français, ou t'es vraiment bête,mon pauvre!!!
C'est pas n'importe quel zouave importé,qui va me faire rire en reprenant Jardinot.
T'essaies de construire des phrases intelligentes, mais au bout du compte, elles n'ont
plus aucun sens. Alors, un conseil, mieux vaut rester simple, à ton niveau quoi!!!
t'as remarqué le tutoiement, tu ne mérites pas plus mon gars. Adieu,je ne te répondrais
plus,car, comme l'a fait remarqué Petit Pierre, ça devient puéril.

19.Posté par etjosedire le 19/06/2009 09:39
Pauvre mjh. Petit Pierre a écrit pour vous. Avez vous peur d'assumer ? Votre immaturité est elle à ce stade ?

Je persiste et signe: vous ne comprenez, ni ne lisez le français. Marie méritait bien des explications. Du reste il semble que c'est à partir de ces dernières que vous avez réagi, ce qui prouve que le "con", comme vous dites, c'est bien vous.

Quant à vos tutoiements c'est bien normal car vous êtes incapable du contraire. En ceci je vous pardonne volontiers; faut bien être indulgent face à l'indigence.

Je crois avoir fait le tour de vos insuffisances et je laisserai Pierrot travailler dans du constructif, car à vouloir raisonner le tout venant qui s'invite sur son blog, non seulement c'est contre-productif, mais en plus l'essentiel est occulté.

Vous voilà évacué.


20.Posté par sabine le 20/06/2009 00:10
Bonsoir,

Moi j'hallucine là....on parlait de famille d'accueil qui accompagnent des enfants en souffrance, peu importe créole ou zoreilles.la souffrance est partout la même pour ces enfants là..et de vous lire me fait dresser les cheveux sur la tête..je ne fais que passer..mais très instructif votre conversation au dépend des autres....

21.Posté par etjosedire le 20/06/2009 15:47
Sabine bien que ne faisant que passer, vous avez émis une idée très juste, à savoir que la souffrance est apatride. Elle concerne le monde entier, riche comme pauvre, noir ou blanc, zoreil comme créole.

Le seul problème, comme je l'ai écrit précédemment, c'est que un certain réunionnais qui, à l'évidence, a mal vécu son séjour en métropole, une fois rentré au pays, tente de s'attaquer aux zoreils, histoire de leur faire expier le mal vivre qu'il a plus ressenti que vécu lorsqu'il était en métropole. Il voudrait que les zoreils ressentent la même chose à la Réunion. Comme le zoreil s'adapte à la Réunion mieux que lui en métropole, il en prend ombrage pour la ramener, et insulter dans la foulée.

Comment réagir face à un tel inadapté, revanchard, aigri, spécialiste du hors sujet, tellement obnubilé par sa petite personne, qu'il détourne les propos et les sujets, histoire de pouvoir asséner ses lubies ?

J'ai eu beau tenter de ramener le thème sur le sujet traité, rien à faire. Relisez les pots et vous verrez qu'à aucun moment il ne cherche à émettre une opinion, hormis que celle du zoreil qui n'est pas chez lui et qui doit accepter de se faire insulter par lui, sans réagir.

Ce n'est pas dans mon tempérament de laisser de tristes personnages pareils gâcher l'opinion qu'on puisse se faire du réunionnais. C'est parce que je ne vois ni ne perçois les réunionnais de cette façon que j'ai essayé de stopper son délire. En vain. Comme c'est un récidiviste, soyez assurée de son "come back" pour très bientôt. C'est névrotique chez lui.



22.Posté par sabine le 20/06/2009 18:13
tssssss..........je crois que justement il n'y a plus rien à ramener..;chacun vit ce qu'il a vivre avec ses douleurs et ses révoltes...cela appartient à chacun et malgré tout cela se respecte aussi....et les jugements n'apporteront jamais la douceur et la sérénité nécessaire pour débattre sur le fond.....
et si vous passiez à autre chose ???si névrose il y a , il ne reste que le silence car alimenter la discussion me semble alors presque vouée à l'échec et on ne construit jamais rien de bon sur l'échec.....Mais bon cela ne reste qu'un avis au milieu de pleins d'autres possible...
vous souhaiter une bonne soirée, .....

23.Posté par etjosedire le 21/06/2009 23:11
Sabine j'ose espérer que le fait de stigmatiser une communauté au sein de la population réunionnaise ne soit pas si anodin que cela sous prétexte que ceci relève d'une souffrance mal contrôlée ?

ll s'agit d'éviter toute banalisation à ce niveau.

Je vous souhaite une excellente fin de soirée également.

24.Posté par sabine le 22/06/2009 08:38
Bonjour,

Non bien sûr, mais tant d'énergie vaine....a lutter contre une toute une histoire......ne changera rien au point de vue de chacun.......Et lorsque les positions restent immuables que reste t il à faire?
la guerre?.......alors que parfois de la différence peut naître une certaine complémentarité et surtout un enrichissement personnel, parfois juste celui de devenir meilleur.......La souffrance mal contrôlée est un début d'explication mais cela n'enlève en rien à chacun son libre arbitre et surtout la possibilité de se dépasser ....Il me reste peu de temps sur votre île mais vos échanges m'ont réellement interpellés...
bonne journée

25.Posté par mjh le 22/06/2009 10:29
Chère Sabine
Après l'agression de monsieur " etjosedire ", à mon égard, je vous dois une petite
explication.
Comme vous pouvez le constater, il y a une assez forte population de métropolitains ici.
Je me permet de critiquer ceux qui ont un comportement de dominant arrogant.
Il semble que monsieur " etjosedire " se sente visé, et pour cause!!
J'ai effectivement grandi en France, mais contrairement à ce qu'il pense, je me suis
parfaitement intégré.Comment ? Tout simplement en me mélangeant à la population,
sans à-priori. Et c'est loin d'être le cas de la plupart des métros.
C'est un malheureux constat, chère madame, rien de plus.
Je n'ai aucune haine, aucun sentiment de vengeance, seulement un certain ras le bol
devant certaines attitudes.Est-ce un mal ?
Qui se permet d'insulter un local parce qu'il écrit dans sa langue régionale ?

Posté par etjosedire le 16/06/2009 12:05

N'ayant pas l'habitude d'échanger avec des primaires, suivant le principe qu'on ne discute pas avec des imbéciles; ça les rend intelligents, je ne peux que suggérer au sieur maronaz d'apprendre à lire, à comprendre le français et le sens des mots comme "si" (si c'est un amateur de ladi lafé), et de se faire enlever les oeillères de sorte qu'il puisse s'informer pleinement de l'actualité en matière de "zoreil dehors".

C'est le seul souhait que je puisse former à l'enseigne de cet indigent.

_____________________________________________________________________________Voilà un bel exemple de tolérance de ce cher monsieur si bien intégré chez nous.
Je ne vous ennuie pas plus longtemps ,
Je vous souhaite une bonne fin de séjour, en espérant que vous garderez malgré tout,
une bonne image de notre île.




26.Posté par Zenbrovat le 22/06/2009 11:56
Chère mjh, je suis tout à fait d'accord avec vous.
Il y a effectivement certaines personnes avec des idées préconçues qui arrivent dans un endroit, casque colonial sur la tête et qui se permettent d'insulter (par des sous entendus) les locaux (voir post 1) et après qui se défendent bec et ongles rejetant la faute sur l'autre.
Je suis Créole et fier de l'être, de là à se laisser traiter de "primaire" parce qu'on utilise la langue Créole n'est pas dans nos habitudes de peuple multiple et respectueux de l'autre.

mjh, ces gens débarqués pour venir nous donner des leçons chez nous, ne valent pas la peine que vous vous attardiez sur leur cas, car il est désespéré. Ils sont la plupart du temps des anonymes dans leurs régions d'origines et viennent se faire mousser sous les tropiques.
zisteman na in zafer boug la la pa kompri, na in lavyon rétour tou lé zour. Traduction : Pour ceux qui n'ont pas compris, il y a un vol départ chaque jour...

D'autre part, les ladilafé ne sont pas spécifiques à La Réunion, sauf par le nom, les commérages font également des ravages dans les campagnes hexagonales.

27.Posté par etjosedire le 22/06/2009 13:02
Sabine, il semble que les échanges cordiaux entre vous et moi aient suscité l'envie chez l'agresseur de zoreils mjh. C'est dommage qu'il ait omis de vous traduire en français le post 2 rédigé en parler régional. Vous y aurez découvert la tolérance qui s'y exprime.

Après une invitation à accepter sans protester les travers dénoncés, il m'est conseillé de prendre l'avion pour m'en aller d'ici. Voilà donc la susceptibilité et la tolérance légendaires qui s'expriment.

Comme vous avez écrit que vous êtes sur le départ, vous avez les meilleures qualités qui soient. Sinon vous auriez été une envahisseuse, "il y a une assez forte population de métropolitains" dit mjh.

Quand on apprécie la population d'une île par le critère d'origine ethnique, il est difficile de se poser en donneur de leçon de tolérance.

Si vous suivez à distance les échanges, vous ne tarderez pas à lire bientôt le mot "mahorais" encore désigné ici par "comores ou comoriens" en lieu et place de "métropolitains", dans la belle expression de mjh citée plus haut.

Mis à part cela, mjh vous aura donné la définition du bon zoreil: Le bon zoreil c'est celui qui fait comme lui quand il était en métropole, à savoir il doit se mélanger à la masse et devenir comme l'environnement: médiocre, étroit d'esprit, intolérant, susceptible. Bref ! il faut qu'il soit comme lui un caméléon, sans personnalité.

J'arrête; sinon il va encore trouver de l'agressivité là où je ne fais que déduire de ses propres écrits.

Sabine que ceci ne vous gâche en rien votre fin de séjour.

J'ai eu du plaisir à échanger avec vous car ceci s'est passé avec beaucoup de subtilité et de délicatesse.


28.Posté par Aero Freins le 22/06/2009 13:11
11. Pour moi un antillais est chez lui dans le Gers, ainsi qu'un marseillais est chez lui à Tahiti...

Je reste plutôt d'accord avec cette remarque très républiquement correcte, mais je souhaite néanmoins la tempérer ou la discuter :

Les Antilles, le Gers, ou Tahiti, ne rentrons pas ds le pointillisme administratif (!!!), ces régions ont effectivement pour point commun, La France. Que l'on parle de sentiment d'appartenance, de ressenti, ou d'impression, on peut imaginer ds le meilleur des cas, qu'une certaine "fraternité puissent unir les personnes issues de ces différentes régions. Ds l'idéal.

En pratique, je crois qu'il est important de signaler, qu'une certaine prudence, respect ou considération, doit être mise en œuvre.

J'apprécie bcp Marseille, mais je ne pourrai jamais écrire que Marseille, c'est chez moi. Ce n'est pas faute d'y avoir vécu : j'y ai fait mes études, et c'est là où j'ai commencé à bosser, et je me répète j'ai bcp de sympathie pr cette région, mais il m'est difficile, honnêtement, d'en parler comme si c'était chez moi.

Ce n’est pas que je ne me sois pas adapté mais plutôt que je considère, que cela serait déplacé. oui, excés d’humilité peut-être, mais de Marseille, je considère qu'il y a forcément des choses que je ne connais pas, que je ne ressens pas, qui m'échappent.... Alors évidemment, le temps y faisant à l’affaire, peut-être m’aurait il été donné de découvrir tout cela au fur et à mesure,… pourquoi pas en effet !

Alors je parle ici de Marseille que je connais assez bien, comprenez bien donc, que je n’ose parler de Tahiti (!!!) comme d’un possible chez moi…. C’est tout simplement le bout du monde pr moi, et je ne sais pas si j’aurais les capacités d’adaptation ou le coté extrême (quoique ?!),en tout cas, c’est sûr : je n’ai pas l’expérience d’un Paul-Emile Victor (!!!)

Et ce n’est pas le tempérament plutôt enlevé des marseillais qui me fait écrire comme ça, c’est plutôt une forme d’humilité, parlons pourquoi pas d’ailleurs, plus simplement, de politesse.

Ou de respect.

Oui bien sûr, il faudrait pouvoir se sentir chez soi et bien ds ses baskets partout ! J’ai croisé pas mal de personnes, un peu iroquoises sur les bords qui, au volant de leur camions, appliquaient gaiement… ce principe… !! mais si on parle de se sentir chez soi, en parlant d’un territoire, je fais partie de ceux qui pensent, que cela doit se faire, en respectant et en observant l’endroit où l’on se trouve, attentivement, ainsi que les mœurs et les manières des gens qui s’y trouvent, et ainsi, véritablement, pleinement, …se sentir chez soi !

29.Posté par Geoffroy Géraud le 22/06/2009 13:35
"la mode est plus que jamais au "Zoreils dehors!"

Vous trouvez? Ce n'est pas mon impression. Je me souviens que le thème était plus présent et pressant dans les années 1980. Aujourd'hui, c'est surtout le racisme anti-comorien qui explose. Racisme qui d'ailleurs recouvre tant la haine de classe (haine du pauvre ou des signes de la pauvreté) qu'un spectre ethnique.
Entre parenthèse, c'est vous qui avez importé cette question dans le débat ouvert sur cette page. Il n'était pas question de débat Zorey-Kréol avant que vous n'en parliez. En revanche, je partage votre opinion quant à la pertinence des dénonciations anonymes.
Cela dit, celle-ci serait plus efficace si vous ne l'énonciez pas vous aussi sous pseudonyme.

Cordialement,
Geoffroy Géraud.

30.Posté par mjh le 22/06/2009 14:21
Je vois qu'il commence à se faire des amis le sieur "etjosedire"!!!
Remarque, ce n'est pas avec ce genre de propos,toujours insultant envers les
locaux, qu'il va s'en faire notre donneur de leçons. Je le cite :

"Mis à part cela, mjh vous aura donné la définition du bon zoreil: Le bon zoreil c'est celui qui fait comme lui quand il était en métropole, à savoir il doit se mélanger à la masse et devenir comme l'environnement: médiocre, étroit d'esprit, intolérant, susceptible. Bref ! il faut qu'il soit comme lui un caméléon, sans personnalité. "

Il doit être trop intelligent, ce monsieur, à un tel point qu'il ne se rend même pas compte
qu'il senfonce à chaque fois, un petit peu plus dans l'intolérance.
Monsieur géraud fait bien de remarquer, qui a d'abord ouvert les hostilités, alors que ce
n'était pas du tout le sujet de la page.

31.Posté par etjosedire le 22/06/2009 15:05
"Imaginez le dossier de cette dame tombant entre les mains d'un procureur créole, puisque la mode est plus que jamais au "Zoreils dehors!", si c'est un amateur de ladi lafé, elle n'a pas fini de prendre pour son grade."

Cette simple phrase semble émouvoir plus d'un zinfonaute. Le jour où j'ai écrit mon indignation face à ce qui arrive à cette dame, lynchée par le ladi lafé, l'actualité parlait de la proposition de la Commission chargée de la Culture aux Etats Généraux et qui n'avaient pas trouvé mieux en guise de proposition de suggérer la suppression de la sur-rémunération des fonctionnaires.

Une telle proposition d'ordre exclusivement économique, ne peut avoir de rapport avec la culture que par le seul désir de virer du territoire réunionnais les zoreils qui y sont établis. Surtout quand on connaît l'idéologie défendue par les proposants, faudrait avoir du culot à revendre pour prétendre que cette mesure est un appel à l'immigration de masse à la Réunion.

Sauf à avoir des oeillères, je ne peux m'empêcher d'émettre des hypothèses en rapport avec ces éléments d'actualité. D'où les termes: "Imaginez" "Si" qui a priori ne décrivent pas une réalité mais un simple scénario.

Ceux qui me font des procès d'intention et qui me prêtent des propos que je n'ai pas tenus, ne peuvent que relever de l'indigence intellectuelle. D'autant que d'arguments ils n'en ont pas. Ils vous disent: soit tu es comme nous, soit tu te casses". Et en vous le disant ils se décernent en même temps le diplôme de la Tolérance. Ils ne savent qu'exclure, d'où leur leitmotiv: Prends l'avion, tire toi".

Ils sont pitoyables.

Pour mjh qui ne se sent fort que quand il est entouré, je voudrais juste lui dire que les amis se choisissent. Que je ne prétende pas établir de tels liens avec les médiocres, les étroits d'esprit, les intolérants ou les susceptibles relève d'un choix délibéré. Là où il se trompe c'est que j'ai beaucoup d'amis réunionnais qui ne répondent pas à ces défauts.

Ne faites pas de votre cas une généralité.

32.Posté par ziskakan le 22/06/2009 15:44
Petit résumé des posts de etjosedire :
Post 1- "Imaginez le dossier de cette dame tombant entre les mains d'un procureur créole,... si c'est un amateur de ladi lafé, elle n'a pas fini de prendre pour son grade. Il faudra revoir les codes de procédures, la rumeur devenant une preuve irréfutable."
Post 4..."N'ayant pas l'habitude d'échanger avec des primaires (les gens qui écrivent en créole), suivant le principe qu'on ne discute pas avec des imbéciles; ça les rend intelligents, je ne peux que suggérer au sieur maronaz (qui a écrit en créole) d'apprendre à lire, à comprendre le français"...
post 8 "Mon pays c'est la France et jusqu'à preuve du contraire La Réunion en fait partie, donc je suis chez moi ne vous en déplaise. "...vous avez tellement profité et vous profitez tellement encore de la mère patrie que, en bon complexé, vous optez pour la haine plutôt que pour un simple Merci qui vous grandirait, contrairement à ce que vous pouvez croire...
Post 10."Encore un qui se prend pour un descendant des gaulois et qui s'exonère de dire Merci ! " Post 27. "Mis à part cela, mjh vous aura donné la définition du bon zoreil: Le bon zoreil c'est celui qui fait comme lui quand il était en métropole, à savoir il doit se mélanger à la masse et devenir comme l'environnement (créole): médiocre, étroit d'esprit, intolérant, susceptible. Bref ! il faut qu'il soit comme lui un caméléon, sans personnalité."
Post .31."Que je ne prétende pas établir de tels liens avec les médiocres, les étroits d'esprit, les intolérants ou les susceptibles relève d'un choix délibéré. Là où il se trompe c'est que j'ai beaucoup d'amis réunionnais qui ne répondent pas à ces défauts."
No comment !

33.Posté par Aero Freins le 22/06/2009 15:57
31. Là où il se trompe c'est que j'ai beaucoup d'amis réunionnais qui ne répondent pas à ces défauts.

Vraiment ? On finirait par en douter...!! Tant l'on vous retrouve assez régulièrement... sur ces thématiques Zoreil - Créole !? Ce qui quelquepart, pourrait traduire comme un certain ressentiment, une frustration ou un pti quelque chose... qui on dirait vous chifonne....?! Une mauvaise expérience peut-être ?!

Mais allons !! Certainement je m'égare : une rechute névrotique.... qui sait ?!

Et avec vos amis reunionnais, remarquez vous n'avez pas écrit créoles, il vous arrive de parler des paroles de maloya ou de leur niveau ??! hmmm ?!??

;] !

34.Posté par etjosedire le 22/06/2009 16:23
ziskakan, vous mériteriez que je vous remercie pour votre rappel de mes posts, mais il semble que vous soyez de parti pris puisque d'un côté vous tronquez le texte reproduit, d'un autre vous en faites des rajouts sous forme de parenthèses qui ne relèvent que de votre propre interprétation.

Question honnêteté intellectuelle, ce n'est pas la perfection; ce serait plutôt stalinien.

Faudra vous amender, car si vous voulez terminer par:"No comment" il faut faire de l'in extenso. Tel n'est pas le cas. C'est mesquin et pitoyable.


35.Posté par etjosedire le 22/06/2009 16:27
La seule réponse qui sera faite à Aéro Freins:

/ ?/..., !!!!; = ?????

36.Posté par Geoffroy Géraud le 22/06/2009 17:39
L'internaute écrivant sous le nom de plume "etjosedire" écrit:

"Le jour où j'ai écrit mon indignation face à ce qui arrive à cette dame, lynchée par le ladi lafé, l'actualité parlait de la proposition de la Commission chargée de la Culture aux Etats Généraux et qui n'avaient pas trouvé mieux en guise de proposition de suggérer la suppression de la sur-rémunération des fonctionnaires.

Une telle proposition d'ordre exclusivement économique, ne peut avoir de rapport avec la culture que par le seul désir de virer du territoire réunionnais les zoreils qui y sont établis. Surtout quand on connaît l'idéologie défendue par les proposants, faudrait avoir du culot à revendre pour prétendre que cette mesure est un appel à l'immigration de masse à la Réunion."

Là j'ai quelque mal à vous suivre.
Étrangement, c'est vous qui semblez inférer que les Zoreys ne viennent à La Réunion que dans le seul but d'y faire de la prime. Ce n'est pas, ou plus le cas.
De plus, il n'existe pas de Muraille de Chine entre revendication économique et revendication culturelle. si l'association Kiltir Partou porte cette revendication, c'est semble-t-il -je ne la connais pas plus que cela- mue par l'idée fort classique ,selon laquelle l'égalisation des revenus aide à l'égalisation culturelle.
Thèse défendue un peu partout par certains progressistes depuis le XIXe siècle, voir par exemple Gorki, etc...Cela se discute, on peut être contre, mais je ne vois pas où se trouve le scandale.
Ayant lu certains de vos posts, je me rends compte qu'ils ont en commun de procéder d'une approche "complotiste" pour ne pas dire paranoïaque des faits politiques et sociaux. Pensez-vous que cet angle d'approche soit réellement pertinent? J'en doute pour ma part.
En tout état de cause, vous conviendrez qu'il est très dommageable d'importer des questions ethniques dans des débats qui n'ont pas vocation à en traiter, comme c'est le cas en l'espèce. Si, comme vous l'affirmez, vous entendez oeuvrer à la tolérance, vous travaillez ici contre vos intérêts, en passant au prisme ethno-racial des questions de société.

Cordialement,

Geoffroy Géraud.

37.Posté par etjosedire le 22/06/2009 22:24
M. Géraud, votre post fait preuve d'une vision que je voudrais pouvoir partager. Mais je ne peux vous y rejoindre car à l'évidence votre connaissance de La Réunion et de son histoire depuis la départementalisation connaît quelques sévères lacunes.

Loin de moi l'idée de vouloir les combler car nombre d'ouvrages le font mieux que moi.

Il vous faudrait ainsi vous pencher sur la mise en place de la 'sur-rémunération' des fonctionnaires à la Réunion. Les mêmes causes engendrant les mêmes effets, j'aimerais qu'il me soit démontré en quoi ce supplément de traitement dans la fonction publique serait pratiquement devenu une pompe refoulante ?

Vous liez culture et revenus. Soit ! Vu que la demande formulée va pour un nivellement des revenus par le bas, l'option culturelle ne saurait échapper à la même logique. Donc La Réunion passerait d'un choix de culture, à la monoculture, celle du bas. Je ne sais pas s'il faut considérer une telle évolution comme un progrès.

Un appauvrissement du fonctionnaire ouvre la voix à plus de corruption (pour ne pas faire long je ne développerai pas). Je ne saurai me résoudre à approuver une telle proposition.

Quant aux jugements de valeur portés sur mon approche des faits politiques ou sociaux, il aurait été souhaitable que vous puissiez interroger (...) qui n'a pas réussi à survivre au complot paranoïaque de celui qui est devenu depuis roitelet, et qui a fait du népotisme l'objectif de ses mandats électifs. Comme la descendance est nombreuse et gourmande, le contribuable n'a pas fini de casquer.

Pour ce qui concerne le prisme ethno-racial que vous m'avez attribué, il n'y a qu'à voir les arguments récemment rapportés par Pierrot Dupuy en matière de nomination de cadre à la tête du Département. Je ne citerai pas les réceptions ethniques ou religieuses données au niveau du Département d'un pays censé être laïc.

Si c'est cela la gestion locale des intérêts de La Réunion par les autochtones, qu'il me soit permis de ne pas approuver et surtout de pouvoir imaginer un contexte juridique dans la droite ligne des objectifs actuellement recherchés, sans être agressé pour si peu.

Les esprits chagrins trouveront toujours prétexte à polémiquer. Dois je restreindre ma liberté d'expression sous prétexte que des susceptibles y trouveraient éventuellement ombrage ?

Désolé de ne pouvoir avoir une vision angélique de ces faits. Désolé de refuser de trembler devant des aigris. La pensée unique, la culture unique, la MCUR à la sauce coco, très peu pour moi.

Il n'y a que la vérité qui blesse.

38.Posté par sabine le 23/06/2009 07:37
Bonjour à vous,
quels drôles de chemins tortueux ,nous ont emmener là aujourd'hui? partir d'une ass.fam(terme généraliste: famille d'accueil) qui a pour vocation donc d'accompagner et aimer les enfats des autres peu importe l'ethnie et la couleur...le ladilafé dont elle est victime alors que comme tout citoyen français, elle a droit à la présomption d'innocence ou à se défendre (diffamation) si encore on veut bien prendre en compte sa plainte......pour en arriver là...je me retrouverai assez facilement dans le post 28 et 36...Bien que juste de passage sur l'île, y ayant des amis, il me serait effectivement assez facile je pense de m'y installée mais de là à m'approprier une histoire et des racines qui ne sont pas les miennes me semblerait un peu déplacé.D'autant plus qu'en vieillissant, je me rends compte que les traces laissées par mon éducation et mon enfance ressurgissent parfois plus que de raison....d'où mon intérêt au post 28.Echanger, donner, grandir à travers les rencontres afin de s'enrichir de la différence de l'autre passe à mon sens par une introspection honnête.....nous pouvons alors connaitre nos limites et éviter les dérives actuelles qui s'expriment ici....Je ne fais que passer, je le disais mais vos échanges ont été très enrichissants bien que particuliers et souvent hors sujet.....je suivrais certainement la suite de loin car je reste très intriguée..et me demande si quelque chose de bon arrivera à sortir de tout cela......Ah oui, j'oubliais, les ass fam manifestent à nouveau aujourd'hui et demain devant le Conseil général...alors toutes mes meilleures pensées pour cette bataille là...
Bonne journée à vous


39.Posté par Roungoun le 23/06/2009 08:39
"etjosedire" :" votre connaissance de La Réunion et de son histoire depuis la départementalisation connaît quelques sévères lacunes."

et allez il veut nous apprendre notre histoire maintenant... incroyable ! jamais vu ça ! et si, malheureusement c'est du grand classique, on en a vu d'autres !!!

en plus ce "etjosedire" mélange tout, et ignore par exemple que l'IMMENSE majorité des fonctionnaires de la réunion sont créoles...

donc son argument ethnique est insignifiant et traduit, comme le dit bien georffroy géraud, un mode de pensée qui est le sien...

40.Posté par etjosedire le 23/06/2009 10:27

41.Posté par etjosedire le 23/06/2009 14:02
Être ou ne pas être réunionnais, c'est la question.

L'histoire de la Réunion, à lire les posts précédents, semble interdite aux non réunionnais. Le tonkinois de la Région est donc disqualifié. Pourtant il s'est arrogé le droit de réécrire à sa façon cette histoire, et même de nous imposer sa MCUR.

(...)

Suivant que vous serez Vergés ou etjosedire les jugements des courtisans vous rendront blanc ou noir.

Bonjour l'objectivité !

42.Posté par Geoffroy Géraud le 23/06/2009 16:36
à l'évidence votre connaissance de La Réunion et de son histoire depuis la départementalisation connaît quelques sévères lacunes.

Comme c'est aimable. A vous lire, j'en ai autant à votre service. Il me semblait néanmoins avoir à mon actif quelques maigres contributions en la matière. Rien à voir avec les sommes dont vous êtes l'auteur. C'est sans doute par inculture que j'ai manqué l'œuvre de référence d'"etjosedire".

j'aimerais qu'il me soit démontré en quoi ce supplément de traitement dans la fonction publique serait pratiquement devenu une pompe refoulante ?

Il n'est pas bien sorcier pourtant de comprendre que la sur-rémunération entraîne une dynamique de hausse des prix, les commerçants indexant prix & revenus de la plus-value sur les facultés des consommateurs les mieux dotés.
Ce qui renforce l'effet de distinction entre ceux qui peuvent accéder à la consommation et ceux qui n'en ont pas la faculté. Et comme partout dans le monde, les procès de ghettoïsation économique renforcent les barrières culturelles. Et il n'est pas ici question d'on ne sait quelle race ou de droit du sol ou du sang: c'est vous qui en parlez, et vous êtes le seul à le faire.
Sans doute y trouvez vous une certaine jouissance. Wilhelm Reich a écrit quelque part que les "névroses tiennent chaud".

Un appauvrissement du fonctionnaire ouvre la voix à plus de corruption (pour ne pas faire long je ne développerai pas).

Vous avez pleinement raison. Mais il n'est pas question en l'espèce d'appauvrir qui que ce soit. Il est question d'ajuster abaissement des rémunérations et abaissement des prix, afin d'obtenir un régime économique qui soit plus connecté à la réalité économique...Et un comblement, au moins relatif des inégalités.

(Suit une série d'invectives envers une collectivité élue, qui montrent la considération que vous avez pour la démocratie lorsqu'elle est pratiquée part les "autochtones" (sic)).

Dois je restreindre ma liberté d'expression sous prétexte que des susceptibles y trouveraient éventuellement ombrage ?

Qui vous a demandé de restreindre quoique ce soit? Fantasme encore et toujours. La vérité est toute autre: on ne voit que vous sur ce site, et personne ne vous empêche de vous exprimer.

Désolé de refuser de trembler devant des aigris.

Vous êtes le roc de la Vertu face à la marée montante de nos turpitudes. Mon Dieu, que de tragicomédie! Que d'emphase! Que de pathos! N'en faites-vous pas un peu trop?

La pensée unique, la culture unique, la MCUR à la sauce coco, très peu pour moi.

il est vrai qu'à La Réunion les choses se passent ainsi: on vous force à parler Créole. On vous oblige, la baïonnette dans le dos, à assister à des Kabars. On interdit d'écouter du Rock; La musique classique est bannie. Les animateurs de chorales classiques croupissent en prison, où on les force à chanter du Danyel Waro.. Le Français est proscrit. De plus, les Zoreys sont systématiquement discriminés à l'embauche...
Soyons sérieux, Mr etjosedire...

Il n'y a que la vérité qui blesse.

Et la civilisation ne trouble que les barbares. Et l'unité ne dérange que les factieux. Et l'invective ne déshonore que celui qui la profère.

Geoffroy Géraud.

43.Posté par Geoffroy Géraud le 23/06/2009 16:57
à Mr etjosedire, suite et fin dernière.

J'avais commenté votre post n°37 sans avoir pris connaissance du post n° 41.
La tonalité raciste de ce dernier est intolérable.
J'avais fait une erreur en m'adressant à vous comme à un interlocuteur digne d'échanges.
Il s'avère que vous êtes un individu qui n'hésite pas à manier le stigmate racial.
Vous le faites de plus à l'abri d'un pseudonyme: procédé misérable.

Sans cordialité aucune,

Geoffroy Géraud.

44.Posté par etjosedire le 23/06/2009 18:37
Les théories économico-culturelles développées à partir de la spoliation des fonctionnaires sont fantaisistes et démentes.

Quand on est à court d'arguments, au lieu d'écrire n'importe quoi et même de porter des jugements de valeur, le silence est aussi un option à retenir.

Il est vrai que la mission du courtisan est de toujours cirer les pompes et d'insulter ceux qui ne pensent pas comme l'être idolâtré.

Alexis de Villeneuve: ce nom et les allusions à cet homme n'auront pas réussi à passer la censure de Pierrot Dupuy. Je ne lui en veux pas, car son blog est envahi par des chatouilleux. Il a raison de ménager les fonctions cardiaques de ces thuriféraires de service.

Vos attaques m'ont prouvé le degré de naïveté, et je reste poli, dont vous pouviez faire preuve.

Rideau.


45.Posté par thierry le 23/06/2009 21:01
Vous avez pleinement raison. Mais il n'est pas question en l'espèce d'appauvrir qui que ce soit. Il est question d'ajuster abaissement des rémunérations et abaissement des prix, afin d'obtenir un régime économique qui soit plus connecté à la réalité économique...Et un comblement, au moins relatif des inégalités.

€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€

noble souhait....comment comptez vous concrètement réaliser ce tour de force ?

46.Posté par nicolas de launay de la perriere le 24/06/2009 00:06
la sur rém n'entraîne pas de hausse des prix...pas sûr...la garantie de trouver même à prix élevé, un débouché constitué par la sur rémunération, n'est pas fait pour générer au niveau du calcul économique des intervenants de la chaine d'approvisionnement (importateur et réseau de vente) du marché réunionnais, une recherche d'optimisation de ses coûts d'approvisionnements, la taille du marché local ne lui permettant pas de surcroît de négocier des prix avantageux auprès de ses fournisseurs..

le combat se situe donc non pas uniquement, au niveau de la demande (consommateurs et leur pouvoir d'achat) mais bien plus au niveau des fournisseurs et de leur politique tarifaire. il importe donc au législateur d'imposer aux fournisseurs nationaux, que soient appliqués pour leurs clients DOM et TOM, les tarifs les plus bas (rfa comprise) qu'ils pratiquent sur le marché hexagonal ou international..

47.Posté par Geoffroy Géraud le 24/06/2009 04:20
Pour Thierry, post 25

A franchement parler, je ne suis pas spécialiste, et n'ai pas d'avis sur la question...
Et ai encore moins en vue de "spolier" les fonctionnaires, comme l'écrit un peu sottement "etjosedire". Personne n'a cela en tête, c'est du fantasme pur et simple.

Je m'efforçais seulement de restituer les termes du débat, que le précité plaçait absurdement sur le terrain ethnique.

C'est une question complexe, qui nécessite enquêtes, recherches, audits, concertations, etc..
En revanche, il est certain que l'amplitude entre les revenus pousse les prix à la hausse....Mais la surrémunération n'est pas, loin s'en faut la cause unique du coût de la vie.
Le débat est ouvert quant aux solutions à inventer, en garantissant le respect des intérêts de tous.
Mais ce n'est certainement pas en plaçant le débat dans une optique absurde Zorey-Kréol, et encore moins en usant d'ignobles sobriquets raciaux que l'on parviendra à des échanges constructifs sur la question.

Cordialement,
Geoffroy Géraud.
Cordialement

48.Posté par mjh le 24/06/2009 08:14
Mr Géraud,
Je me réjouis de votre position face à ce monsieur "etjosedire",
je ne suis donc plus le seul à constater son degré d'absurdité.
Il a tendance à tout ramener sur la question raciale,à mépriser
les locaux quel qu'ils soient.
Zappez-le, c'est une personne sans interêt, néfaste pour la Réunion,
qui rejette notre culture,et qui, en prime, se permet de nous insulter.
cordialement;

49.Posté par etjosedire le 24/06/2009 11:03
Posts: 47, 48

Quand les "anti etjosedire" se congratulent, les invectives pleuvent comme à Gravelotte. Qui se ressemblent s'assemblent, il est vrai !

Ce qui est lamentable, pour de telles donneurs de leçons, c'est que suite, à la question de Thierry au sujet de la théorie que j'ai qualifiée de fantaisiste et de démente, dans un moment de vérité, les aveux sont faits.

On raconte n'importe quoi, on tente de démontrer n'importe comment, avec des théories forgées pour la circonstance. Les mensonges deviennent vérité, pourvu qu'on abatte etjosedire. L'hypocrisie et la malhonnêteté forment un attelage séduisants pour ces pauvres sieurs qui n'ont pas compris que le blog de Pierrot ne se veut pas le réceptacle de leurs discours mensongers, mais juste un espace d'échanges où chacun expose son point de vue.

Le "cordialement" de leurs salutations mutuelles fait écho à leur entente de fait.

Si d'aucun avait des doutes sur l'objectivité dont ils sont capables de faire preuve, aujourd'hui c'est une certitude.

Soyez assurés messieurs que dorénavant si on veut débattre en toute franchise, il suffira d'ignorer vos posts. Vos masques sont tombés. La vue est hideuse.

50.Posté par Geoffroy Géraud le 24/06/2009 12:57
A Nicolas de Launay de la Perrière:
entièrement d'accord.
Il faudrait donc imaginer un dispositif concerté Etat-collectivité locale-patronat qui exerce une certaine influence sur la fixation des prix.
A débattre:
N'est-ce pas à ce moment que se pose la question proprement politique. Pourquoi l'Etat et une frange du patronat -celle qui vit des transferts et non les créateurs de richesses- l'accepteraient-ils?
Pareil dispositif peut-il voir le jour sans être sous-tendu par une mobilisation sociale, comme le furent les avancées de 1936?
De plus, même dans la perspective d'un retour à la "réalité" des prix, le fossé dû à la sur-rémunération demeure, voire s'accroît.
Dè lors que faire?
Abaisser ou supprimer la surrémunération?
L'étendre, au contraire, au secteur privé?
Allons débattre...

Cordialement,
Geoffroy Géraud.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales