Société

Suspicion de fraude lors des élections au GHSR : L'intersyndicale dépose plainte


Suspicion de fraude lors des élections au GHSR : L'intersyndicale dépose plainte
La situation se complique à l'hôpital de Saint-Pierre où étaient organisées hier les élections des représentants du personnel. Lors du scrutin, un assesseur du syndicat Sud Santé a été pris en flagrant-délit de fraude (lire ici : Tentative de fraude aux élections syndicales du GHSR). Entre-temps, les cinq autres syndicats, la CFTC, la CFDT, la CGTR, FO et l'UNSA avaient refusé, dans la nuit, de procéder au dépouillement des urnes (lire ici : Élections au GHSR : Le dépouillement n'a pas eu lieu).

256 enveloppes sous le bras ?

Depuis, l'ARS est intervenue pour demander que le scrutin aille a son terme et qu'il soit procédé au dépouillement des urnes. Ce matin, les cinq syndicats qui s'y opposaient, ont reçu un courrier du directeur du GHSR, Jean-Marie Chopin, les informant que le dépouillement serait effectué aujourd'hui.

Comme cela a déjà été évoqué hier, en plus d'avoir tenté de voler du matériel de vote, l'assesseur mis en cause aurait été vu quittant l'hôpital avec une pile d'enveloppes sous le bras. D'après les syndicats, un témoin serait disposé à l'attester. En outre, 256 enveloppes reçues hier par voie postale comporteraient un cachet avec une date et une heure identique dans le même bureau de vote. Curieuse coïncidence....

L'intersyndicale réclame une enquête administrative et la mise sous scellés du matériel de vote

Tard dans la nuit, les représentants syndicaux mécontents ont co-signé un courrier réclamant la mise sous scellés du matériel ayant servi au scrutin, dans l'attente d'une enquête administrative sur les votes par correspondance.

Pour l'heure, la direction de l'hôpital ayant décidé de procéder au dépouillement, les représentants syndicaux ont porté plainte au commissariat de police contre le mis en cause, ouvrant la porte à une très probable procédure en référé devant le tribunal administratif.
Vendredi 21 Octobre 2011 - 14:27
Lilian Cornu
Lu 2042 fois




1.Posté par loulou le 21/10/2011 19:10
Décidement les résultats et les déroulements des élections de la FPH doivent poser question à l'ARS. Même à l'hôpital psychiatrique de St-Paul, les enveloppes ont été ouvertes après minuit. Pourquoi ? Pourquoi les centaines enveloppes non oblitérées???? est-ce les 2 candidats qui ont été condamnés par le tribunal correctionnel ( 3 mois de sursis et 16 000 euros d'amendes) étaient éligibles sur ces élections ? Après St-Paul et les voilà St-Pierre....Dommage que le travail de la CFDT de St-Paul et de St-Pierre ne seront pas reconnus à leur niveau ! Mais les raisons ? le T.A le dira sûrement bientôt si la CFDT porte plainte....

2.Posté par citoyen le 21/10/2011 19:17
Ah, il faut juste que l electeur se deplace!!

SUD est connu pour etre des voyous!!

3.Posté par Ded le 21/10/2011 20:02
Vote à l'ancienne alors...
Bon , à ce qu'il parait , l'éducation nationale a voté par internet , un vrai bordel !
au début impossible de voter si on n'avait pas un PC et windows...ensuite la démarche était très lourde surtour quand la connexion était défaillante...bref,
Sans parler du fait que le dépuoillement électronique a merdé ...les résultats ne sont pas encore tous connus ...on serait les derniers sur l'ensemble des académies , si c'est vrai tout ça , Mous va rentrer et pas en hélico cette fois!!!

4.Posté par Lanklime le 21/10/2011 20:10
C'est toujours la grosse vermine syndicale qui fout le bordel dire il y a des gens qui sont aveugles pour le suivre il était FO puis CFTC ensuite il quitta l(hôpital pendant 17 ans pour le privé il revint au GHSR par piston toujours du piston encore du piston, il n'a que sa grande gueule, faut croire que Makrotage et pistonage sont les deux mamelles de la Réunion"

5.Posté par biloute le 21/10/2011 20:39
le travail d'un syndicat est de défendre l'emploi. En 2009, au ghsr la C.F.D.T.a voté pour le licenciement de 83 personnes, ça fait peur,ils prétendent defendre des travailleurs, alors continuez à faire confiance à ce genre de personnes et vous saurez où vous retrouvez, ils vous assurent un chemin direct vers le pôle emploi.

6.Posté par citoyen le 21/10/2011 20:50
Une honte! un grossier personnage, une catastrophe,un magouilleur... bref un syndicaliste SUD

7.Posté par biloute le 21/10/2011 20:55
je me demande pourquoi tous ces syndicats se battent t ils autant? le pouvoir de se reposer, de rien faire car ils ne savent plus faire à l'hôpital,ils ne foutent rien, ils dorment dans leur bureau, ils font de la lé....auprés de la direction, ils vous promettent de regler vos soucis, mais ce qui vous ne disent pas , c'est que s'ils doivent mettre votre tête à la place de la leur, ce à quoi ils sont payés et c'est pour cela que vous votez pour eux, eh bien entre eux et vous , le choix est vite fait, surtout au ghsr, demandez à la cftc et à la cfdt. Ces gens sont des imposteurs, n'avez vous pas été sollicité ces derniers jours, mais sachez qu'aprés la tempête( sollicitation), le calme revient..............................en espérant que vous ne soyez pas décus par vos choix.

8.Posté par biloute le 21/10/2011 21:25
N empêche c'est bien un syndicaliste Sud qui a été pris la main dans le sac si j en crois zinfos!
voler des bulletins , oui je me demande bien pourquoi on est amener à faire ca!
Belle mentalité pour un assesseur! Toujours les mêmes de SUD

9.Posté par lolote le 23/10/2011 06:59
Je trouve dommage que votre journaliste n'ai demandé l'avis officiel du président de bureau, ce qui aurait évité ce "la dit la fé". Les commentaires sont envers une personne de sud santé (quand on attrape un ministre à jouer avec les pieds des dames, on accuse pas le parti et son président). Les faits retenus sont : un bulletin pris par un assesseur à la vue de tous, ce qui est inadmissible (non pas des enveloppes sous le bras, prêt à bourrer les urnes). Je pense que si cet homme voulait vraiment magouiller, sa méthode aurait été différente. Cet évènement a été noté au PV en tant "qu'incident mineur". Apparemment il y a eu plainte, laissons la justice faire son boulot. A moins que que ceux qui commentent ici, vont conclure que "le syndicaliste de Sud s'est arrangé avec la justice" !!! Peut être que le but des autres syndicats plaignants (hors FO), était de boycotter ces élections par crainte de l'échec...Quand on signe la mise à mort du GHSR, le licenciement de stagiaires, des promotions personnelles et j'en passe, il est normal que des hospitaliers censés souhaitent qu'un changement de politique syndicale soit mis en place. Je ne suis qu'un agent lucide, pragmatique, objectif et je me permets de réfléchir...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales