Blog de Pierrot

Surrémunération : Il ne s'agit QUE d'un rapport de la Cour des Comptes...

Jeudi 12 Février 2015 - 16:37

Il est inéluctable que le problème de la surrémunération des fonctionnaires revienne tôt ou tard sur le tapis. Le gouvernement est trop à la recherche d'argent pour se permettre de continuer à ignorer longtemps plus de 1 milliard d'euros d'économies potentielles.

Pourtant, la surrémunération est un sujet tabou dans les principaux ministères parisiens, et y compris au ministère de l'Outre-mer. Trop peur des conséquences sociales qu'une remise en cause pourrait entraîner.

Seuls Bercy, la Cour des Comptes et quelques députés et sénateurs reviennent régulièrement à la charge.

Pour l'heure, rien n'a changé. Les journaux en font leurs gros titres, faut bien vendre en affolant le chaland, mais il ne s'agit ni plus ni moins que d'un rapport de la Cour des Comptes. Comme il y en a un tous les ans, et alors même que la plupart des préconisations qu'on y retrouve finissent dans une armoire, sous une pile d'autres dossiers. Jusqu'au rapport de l'année suivante.

Même si les dernières manifestations ont souvent été des échecs en matière de mobilisation, pas sûr que le gouvernement ait envie d'allumer la mèche de l'explosion sociale dans tous les départements d'outre-mer...
Pierrot Dupuy
Lu 2370 fois



1.Posté par question le 12/02/2015 17:14

Si on avait affaire à des notaires, des pharmaciens et autres professions réglementées ce serait tout de suite plus simple, tant la gêne occasionnée par ces professions est indolore comparée à une grève de fonxs.

2.Posté par jean-jacques le 12/02/2015 17:40

Le rapport de la cour des comptes mérite d'être lu en détail , tous les aspects du problème y
sont magistralement et clairement exposés :

Dispositif antique ne reposant plus sur aucune assise légale ou même logique.
Injustice du dispositif car la vie est chère pour tous et seule une minorité est protégée.
Effets néfastes sur les prix tant dans l'immobilier que pour les biens de consommation.
Inefficacité économique car une grande part finit dans la flambée immobilière.
Coût exorbitant pour le contribuable métropolitain qui n'est pas au courant de ce scandale.

La seule raison pour laquelle aucun gouvernement n'ose y toucher c'est la peur du bordel
monumental que les fonctionnaires n'hésiteraient pas à déclencher en se moquant des
conséquences désastreuses que cela aurait sur l'économie locale.

Un dispositif financier qui n'existe que par la peur que font ses bénéficiaires porte un nom :
LE RACKETT !

3.Posté par Michel Gangaye le 12/02/2015 17:44

La fraude fiscale: 80 milliards
Niches fiscales: 80 milliards
Réduction des charges sociales: 35 milliards
Les aides financières dans les secteurs privés sont des sommes importantes !
Gaspillage de l'argent public: en milliards

4.Posté par R I P O S T E le 12/02/2015 18:32

Rien qu'à L'éducation nationale , le mammouth les socialiste ne sont pas près à lancer un coup de pied dans la fourmilière tant les voix sont importantes pour la gauche

5.Posté par Marx le 12/02/2015 19:36

A post 2: parfaitement résumé,, c'est triste mais vous avez raison, de par leur capacité de nuissance, les fonctionnaires ont pris le restant de la population en otages et il sera impossible de sortir de se pressoir sans de tres violentes reactions.
Qu'ils les suppriment au moins aux nouveaux entrants...

6.Posté par la lutte finale le 12/02/2015 20:08

sauf que la CdC est soumise à un système qualité internationale, qui l'oblige à vérifier si ses recommandations sont suivies ou non d'effets d'une année sur l'autre...

7.Posté par Dignité le 12/02/2015 21:30

Rien n'empêche le gouvernement de modifier le régime de surrémunération pour les nouveaux entrants qui eux n'ont pas de droits acquis.
Ils veulent être fonctionnaires, on leur dit ce qu'ils auront comme salaire et ils acceptent ou non.
C'est un peu ce qui se passe pour les retraites indexées qui s'acheminent vers l'extinction sans rébellion des syndicats.

8.Posté par Zoreilyconétoute le 12/02/2015 21:37

Sortez un milliard d'euros de l'économie Réunionnaise. Vous allez pas être déçu! Plongeon de l'immobilier, morosité économique pour de nombreuses années. Prix dans les magasins qui ne baisseront pas (on continuera à nous prendre pour des gogos). Bref , tout le monde va prendre un énorme bouillon, et il n'y aura que des perdants...Mais les jaloux de tout bord mangeront des galets avec la banane...! Sans parler de tous les postes laissés vacants qui seront occupés par des stagiaires...pendant de nombreuses années.

9.Posté par moi même le 12/02/2015 21:57

Suffit de baisser l'indexation sur le sur oût réelle de la vie . Petit à petit , les prix vont baisser , pour le bonheur des Réunionnais non fonctionnaire

10.Posté par jos974 le 12/02/2015 22:21 (depuis mobile)

9 szns la surem et pas que l education nationale lrs prix aussi des biens baisseraient en peu de tps. La surem comme l octroi de mer font èvoluer lrs prix vers le haut mais bon ne touchons pas aux monarques d outre mer c est comme les politiques

11.Posté par Bob le 13/02/2015 06:56 (depuis mobile)

Les prix ne baisseront pas. C'est les salaires qu'il faut tirer vers le HAUT.

12.Posté par jean-jacques le 13/02/2015 08:44

8

Faut vous le répéter combien de fois ? PERSONNE de raisonnable n'envisage de supprimer
purement et simplement la sur-rèm !
Plusieurs propositions existent la mienne consiste à créer un système qui donne 20% à tout
le monde salariés et retraités du privé et du public , chômeurs , minimas sociaux donc l'argent resterait dans l'économie locale et y serait plus efficace car dépensé directement.
PERSONNE de raisonnable ne pense non plus qu'il faut passer brutalement d'un système à
l'autre mais progressivement (nouveaux entrants) et en trouvant des solutions pour ceux qui auront été assez imprudents pour s'endetter en incluant leur sur-rèm pour leur crédit.
Dernier point comment voulez-vous que les fonctionnaires soient RESPECTES en particulier
les enseignants quand tout le monde sait qu'ils profitent d'un système 100% INJUSTE ?

13.Posté par zorbec le 13/02/2015 12:06

L'occasion manquée. Ce problème de la sur-rémunération serait aujourd'hui résolu, s'il n'y avait pas eu l'occasion manquée de 1979. A l'époque, un certain Raymond Barre proposait de geler l'évolution des salaires des fonctionnaires et assimilés outre-mer pour parvenir en douceur à l'extinction de l'index de correction et de la prime de vie chère. Malheureusement il s'était heurté au corporatisme des syndicats et aux grandes manifestations de rue. Le projet fut enterré. Pourtant, si le gel était intervenu à l'époque, la question aurait été évacuée depuis belle lurette et il n'y aurait plus aujourd'hui de disparité entre le salaire métropole et le salaire outre-mer. Quand on rate un rendez-vous avec l'Histoire...

14.Posté par Bla Bla Bla le 13/02/2015 14:20

" Plantez des fonctionnaires, il poussera des impôts" , 57% diu PIB pour engraisser les fonctionnaires!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter